MY 10 WHISKIES OF THE YEAR 2019

 

 

 

MES 10 WHISKIES FAVORIS DE L’ANNEE 2019

MY TOP 10 WHISKIES OF THE YEAR 2019 :

 

 

Sujet publiĂ© le : 29/12/2019-Mise Ă  Jour du : 26/01/2020

First published : 29/12/2019-Update : 26/01/2020

 

 

Photos: Tous droits réservés © Grégoire Sarafian (pour la majorité des photos, sauf la premiÚre, merci à The Whisky Exchange).

Pictures: Copyright Â© GrĂ©goire Sarafian (for all of them except the frst one, courtesy of The Whisky Exchange).

 

 

 

Dans ce nouveau numĂ©ro des LISTES THEMATIQUES, vous trouverez mes 10 whiskies favoris de l’annĂ©e 2018 (plus 2 whiskies hors liste numĂ©rotĂ©e...), avec cette fois l’accent portĂ© sur le rapport qualitĂ©/prix (d’ou ces 2 hors liste), mais aussi bien sĂ»r les whiskies les mieux notĂ©s parmi ceux dĂ©gustĂ©s cette annĂ©e. Bien entendu, j’ai conscience que de trĂšs bons whiskies (Ă  lire certaines critiques) ne figureront pas dans cette liste, car je n’ai pas pu avoir accĂšs Ă  ces whiskies, donc ce n’est pas une liste exhaustive. Par ailleurs, par souci de simplification, j’ai choisi de ne pas crĂ©er de catĂ©gories de whiskies, ils sont donc tous sur le mĂȘme plan, quel que soit leur type.

Vous trouverez ici de brĂšves notes de dĂ©gustation en français & en anglais, et pour ceux qui ont Ă©tĂ© dĂ©gustĂ©s dans les meilleures conditions possibles (sur Ă©chantillon ou bouteille, hors contexte de salon), une note plus complĂšte le cas Ă©chĂ©ant (dĂ©solĂ© pour le retard du publication de certains reportages, du Ă  des raisons de santĂ© depuis plus d’un mois), ou un renvoi vers un article ou cette note figure dĂ©jĂ .

Merci encore aux personnes (particuliers & professionnels) qui ont pu contribuer Ă  fournir des Ă©chantillons pour ce sujet, pour les bouteilles qui ne sont pas encore dans ma collection. C’est apprĂ©ciĂ© Ă  sa juste valeur, mais, je puis vous l’assurer, n’a en aucune façon pu altĂ©rer mon jugement au sujet de ces whiskies.

 

ENGLISH SUMMARY: In this new THEMATIC NOTES number, you will find my Top 10 favorite whiskies of the year 2019 (actually more than 10 as they were 2 runners up-mentioned because they are very good, but disqualified from the numbered list as they were way too overpriced in my opinion). This time I have chosen to focus on the best quality/price value whiskies in my opinion, so, even if their ranking is lower than some others on the same list, they could be ranked higher on my list. Of course I guess there are other very good whiskies that do not appear in this list, some with often great reviewers from other people, but, as I have not been able to taste these ones, this isn’t a "complete" list. Besides, in order to make things more simple, I have chosen this time to erase all categories or types of whiskies, so they are all rated equally whatever type they are.

You will find here brief tasting notes in French & in English (right after the French notes, in blue as often) about all the whiskies of the list, and for those tasted in the best conditions possible (after a sample or a bottle, outside a show context), a full tasting note when possible (sorry for being late to publish some articles or show reports, this due to health problems since more than a month), or a link to an article where a particular tasting note already appear.

Thanks again to the professionals or amateurs contributions for their samples, when it wasn’t the case of purchase bottles. It is much appreciated, but I have to precise I assure you that it doesn’t mean my opinion on these whiskies has been biased in any way here.

 

 

 

Deanston_1997_Palo_Cortado_finish_TWE_pic

 

The winner of this list, for me, the gorgeous & with a unique style DEANSTON 1997 Palo Cortado Cask finish...

 

 

 

WHISKIES HORS LISTE / RUNNER-UP  WHISKIES:

 

*/ PORT CHARLOTTE « 2004 Â» (13 yo), ChĂąteau Yquem Sauternes cask, Single Cask (N°1053), bottled by SPIRITS SHOP SELECTION (Eric Huang selection, from TaĂŻwan), Don Fang Ming Hua Yang, 53,7 % :

Un sublime embouteillage de nĂ©goce pour ce PORT CHARLOTTE trĂšs Ă©quilibrĂ©, trĂšs riche, trĂšs dĂ©licat, exceptionnel, avec des notes de tourbe cendrĂ©e, d’agrumes confits (citrons, coing), de pĂąte d’amandes allĂ©gĂ©e en sucre & de badiane. 94/100 En revanche, son prix insensĂ© le disqualifie pour figure dans le palmarĂšs des 10 meilleurs whiskies (272 €, Mdw !). DĂ©gustĂ© la premiĂšre fois au Whisky Live Paris 2019, puis sur Ă©chantillon en rĂ©unissant 2 verres, le mien et celui d'un ami. L'un des tous meilleurs PORT CHARLOTTE jamais dĂ©gustĂ©s.

ENGLISH Note : A sublime independent bottling for this rare PORT CHARLOTTE matured in a French sweet wine cask, very well balanced, very delicate, very rich, exceptional, with beautiful ashy peat smoke notes, candied citrus fruit (lemon, quince), diet almond paste, star anise. 94/100 Great rating (honestly this is for me one of the very best P.C. ever tasted), but, as it is insanely overpriced, it makes it get off the numbered list with a price tag of 272 € in France (ÂŁ 232, US $ 303, CAN ÂŁ 395, this to give you an idea!)

 

 

Port_Charlotte_13_yo_SSS_WLP_2019

 

 

 

**/ WHISTLEPIG 12 yo « OLD WORLD CASK FINISH Â» 100 % RYE, 43 % (63 % Madeira drums, 30 % Sauternes barriques, 7 % Port Pipes)/ Distilled in Alberta, Canada, but bottled in Vermont, USA) :

Un whisky de seigle puissant, trĂšs riche et complexe, au nez & au palais totalement exubĂ©rants : Fruits confits, note trĂšs prĂ©cise de loukoum Ă  la rose, bois de rose, rose (fleur), pivoine, miel, vanille, vin cuit, trĂšs oriental. Une version plus « folle Â» du 10 ans d’ñge, mais aussi plus chĂšre (entre 156 € officiellement, mais souvent vendue au-delĂ  de 210 -230 € en ligne) et en plus c’est une fausse nouveautĂ© (la version existe depuis 2015 au moins) alors que prĂ©sentĂ©e comme telle en salon. Une autre raison, avec le prix, de mettre ce whisky hors liste, malgrĂ© ses qualitĂ©s. 94+/100 -DĂ©gustĂ© la premiĂšre fois au salon "Club-Expert Dugas" 2019, puis sur sample (autorisĂ© par la distillerie, merci au personnel prĂ©sent, Ă  savoir Savannah).

E.N. : Extraordinary almost perfumy style. Rose flowers syrup, all-flowers honey, peonies, orange & apricot liqueur, mulled wine, lots of dried fruit, also on an oriental side. On the palate, it is an explosion of flavors, wether they are floral or fruity (faithful to the nose), with a dense mouthfeel, and the oriental side gets very sexy & exuberant, pushing a familiar note ahead, a mind-blowing note of rose perfumed Turkish delights, yes ! Its is simply superb, incredibly complex rye whisky. The French distributor’s website states that it took 4 years and the help of 500 bartenders to create this expression. I don’t know if it is true, but the result is very impressive I have to say. With a little of water, it gets even more surreal, aerial, a fantastic stuff! Conclusion: One of the most exuberant & complex rye whisky I have come across. Confirmed rating: 94/100 to more, but priced from 156 € to around 230 €

 

whiskies_of_the_year_2019 11_wh_12

Great expressions from WHISTLEPIG this year again (here at Salon Club-Expert Dugas, Paris) but expensive. The 12 yo is the one with the red label.

 

 

 

MES 10 WHISKIES FAVORIS DE L’ANNEE 2019

MY TOP 10 FAVORITE WHISKIES  OF THE YEAR 2019:

 

 

10/ BIMBER officiel « 1st Release Â», 3 yo (matured in Solera-20 to 30 yo P.X. Sherry casks), 1000 b., 54,2 %:

Une belle robe ambrĂ©e, Ă  reflets orangĂ©s. Un nez floral, fruitĂ©, riche : Abricot, mangue, divers fruits confits, belle note de rancio, note un peu vineuse Ă©voquant du Porto, glaçage vanillĂ©/pĂąte d’amandes pour mille-feuilles, toutes neuves que l’on retrouve en bouche accompagnĂ©es d’épices douces variĂ©es (poivre 5 baies, piment doux), d’une note de chĂȘne neuf, une pointe d’aigreur, des oranges, de la bergamote. Joli Ă©galement avec une lĂ©gĂšre dilution. Un tour de force pour un premier single malt de 3 ans d’ñge. Superbe ! Note confirmĂ©e : 91,5/100 Prix : 130-140 € (Ă©puisĂ©)/ DĂ©gustĂ© la premiĂšre fois au Whisky Live Paris 2019, puis sur Ă©chantillon (merci Ă  la distillerie).

E.N. : A nice amber color, with orange hues. A floral nose, fruity, rich nose : Apricot, mango, varied candied fruit, a nice rancio note, a bit winey as well, but it evokes rather Port than Sherry at this point. Nice French pastry called « Mille-feuilles Â» (« a thousand leaves Â») icing (sugar icing, almond paste, vanilla) notes you get also on the palate, along with others : Varied rather sweet spices (sweetened hot pepper, « 5 berries pepper Â»), new oak, sour note, oranges & bergamot. Beautiful as well with some drops of water added. A tour de force for such a young single malt. Superb ! Confirmed rating : 91,5/100 Price : Around 130-140 €, but sold out (tasted first at Whisky Live Paris 2019, then after a sample kindly allowed to take there by the distillery, thanks to them).

 

 

 

top_whiskies_of_the_year_2019 10_bim_1st

 

 

 

9/ COMPASS BOX « MYTHS AND LEGENDS Â», N°1 (BALBLAIR of 16, 18, 22 yo), 2019, 394 b., 46 %:

TrĂšs floral & fruitĂ©, dĂ©licat au nez et subtil en bouche, avec un beau dĂ©veloppement des notes d’agrumes (les oranges surtout), une aciditĂ© inhĂ©rente au distillat maĂźtrisĂ©e et un bel Ă©quilibre. Un des meilleurs BALBLAIR dĂ©gustĂ©s Ă  ce jour. A faire rougir les versions officielles. Le prix, un peu Ă©levĂ©, en revanche, lui fait perdre quelques places. (169 €, MdW). DĂ©gustĂ© la premiĂšre fois au Whisky Live Paris, dans le cadre de la Masterclass John Glaser (Compass Box) consacrĂ© en grande partie Ă  cette nouvelle gamme/trio.

E.N. : Very floral & fruity, delicate on the nose & subtle on the palate, with a beautiful developpment of its citrus fruit notes (oranges mostly), it manages to tame the usual acidity one can find in the house style & shows a great balance. One of the best BALBLAIR tasted so far, it could even make official expressions blush. Price is alas a bit too high for me, which makes it lose a few ranks here. 169 € in France.

 

 

 

C.Box_Myths_n_Legends_Gregs_Whisky_Guide

The three "Myths and Legends" expression from COMPASS BOX, the one I prefered is the first one on the left.

 

 

 

8/ « AEROLITE LINDSAY Â» (10 yo ISLAY Single Malt), from ATOM Brands, 46 %:

Un excellent single malt de 10 ans d’ñge, sans dĂ©fauts, trĂšs bien fait, trĂšs facile Ă  boire, avec ce qu’il faut de notes de tourbe & de fumĂ©e, d’agrumes (joliment citronnĂ©), de dĂ©licatesse et boisĂ© maĂźtrisĂ©, rien Ă  dire ! Excellent rapport qualitĂ©/prix Ă©galement (dĂšs que j’en trouve une bouteille, je complĂšterais ces notes). Autour de 55 € en France. DĂ©gustĂ© la premiĂšre fois au Whisky Live Paris 2019.

E.N. : An excellent 10 y.o. single malt, with no flaws, very well made, easily drinkable, with all it takes of peat, smoke, citrus fruit (nicely lemony), delicacy & wood mastery, nothing else to say ! Oh, just one thing, it is an excellent value (as soon as I’ll found a bottle of this, I’ll complete these notes). Around 55 € in France.

 

 

top_whiskies_of_the_year_2019 8_aero_l

 

 

 

7/ KINGSBARNS officiel/Limited Release « DREAM TO DRAM Â», LOWLAND SINGLE MALT, 2019, (90 % F.F. Bourbon, 10 % Re-charred STR casks), non filtrĂ© Ă  froid, non colorĂ©, 46 %

Un trĂšs joli premier single malt, aux belles notes de vanille, d’agrumes, glorifiant l’orge maltĂ©e. Bel Ă©quilibre, prometteur pour la suite. LĂ  encore, rien Ă  lui reprocher...Davantage de prĂ©cisions si j’arrive Ă  acquĂ©rir une bouteille. Prix : Autour de 55/60 €, mais pas toujours facile Ă  trouver en France maintenant. DĂ©gustĂ© la premiĂšre fois au Whisky Live Paris 2019. D'autres notes de dĂ©gustation et une note chiffrĂ©e Ă©galement Ă  venir (car j'ai pu en acquĂ©rir une bouteille rĂ©cemment).

E.N. : A quite nice first single malt release, with beautiful vanilla, citrus fruit notes, and glorifying malted barley. Beautiful balance, promising for the future releases. Again, no flaws here. More if I manage to find me a bottle of it (which is sometimes difficult here as it is a limited release). Around 55/60 € here. More precise notes & a rating to follow as I could recently buy me a bottle of this one..stay tuned !

 

 

top_whiskies_of_the_year_2019 7_kings

 

 

 

6/ DEANSTON « 2002 Â» (16 yo), 2019, « ORGANIC OLOROSO CASK FINISH Â» (matured in recharred casks, finished 2 years in Organic Oloroso Sherry casks), limited edition (3492 bottles), 50,6 %:

Un superbe DEANSTON, au nez riche, avec des notes de pĂątisseries orientales, de sherry puissant, aux belles notes de fruits rouges, pas mal d’épices (mais cela reste apprĂ©ciable), et une belle longueur en bouche...DĂ©licieux de bout en bout. Avec un peu d’eau, il devient un peu vineux mais pas assez pour s’en Ă©carter. Une puissante bombe de sherry, avec mĂȘme un cĂŽtĂ© crĂ©meux (comme dans le sublime 1997) dans la texture que j’aime beaucoup. A tester de nouveau, mais pour l’heure c’est une note de 90+/100 que j’attribue. Autour de 120 € (d’autres notes Ă  venir, car j'ai pu en acquĂ©rir derniĂšrement une bouteille). DĂ©gustĂ© au salon Club-Expert Dugas 2019.

E.N. :Rich nose, full of oriental pastries & strong sherry, beautiful red fruit notes, bags of spices (but staying “affordable”), and a great length on the palate...yummy all the way. With a few drops of water, it gets a bit winey but not enough to make you (or me, at least) go away from it. A strong & very well made sherry bomb. It has also some creamy texture I loved a lot. Another winner of the show, worth over a 90/100 rating for sure. Around 120 € (more precise notes coming up, from my own recently acquired bottle).

 

 

Deanston_2008_Salon_CE_Dugas_Gregs_Whisky_Guide

 

 

5/ MICHTER’S « STRAIGHT RYE/BARREL STRENGTH Â», 2019 (Batch/Lot : L19C490), 55,9 %:

De belle couleur ambrĂ©e, Ă  reflets orangĂ©s. Nez somptueux, avec cette belle note Ă©picĂ©e de pain de seigle, mĂątinĂ©e d’une note d’érable. En bouche, elle rappelle un peu le 10 ans d’ñge (un sommet), en moins fondu (c’est sans doute plus jeune), mais avec de belles notes de fleurs capiteuses et un beau boisĂ©. Beaucoup de suavitĂ© et d’équilibre, encore plus mis en valeur avec quelques gouttes d’eau. Remarquable (94+/100). Entre 90 & 150 € (hors frais de port) en vente en ligne, mais, pour l’heure, malheureusement, impossible de trouver ce lot en particulier...DĂ©gustĂ© la premiĂšre fois au Whisky Live Paris 2019, puis sur sample (merci Ă  Dan).

E.N. : Nice amber color, with orange hues. Somptuous nose, with this beautiful rye bread noe, with an added maple note. On the palate, this one reminds me a bit of the 10 y.o. (a summit), but a bit less melted (probably because it is younger), but this bottling shows beautiful heady flowers notes & nice oak. Lots of smoothness & balance here, even more apparent with a few drops of water. Remarkable (94+/100). Price between 90 & 150 € on line (delivery & vat non included), but alas, I was unable to find that particular batch so far...

 

 

 

a_top_whiskies_of_the_year_2019 5_micht_bs

 

 

 

4/ WHISTLEPIG 10 ans, 2019, 100 % RYE WHISKEY (Distilled in Alberta, Canada, partly or totally-it is hard to know-matured & bottled in Vermont, USA), 50 %:

Couleur : Vieil or, Ă  reflets dorĂ©s. Au nez : Belles notes de solvant (si, si), fibres diverses, dont du lin, de nombreuses nuances de seigle, difficiles Ă  dĂ©crire, Ă  la fois fruitĂ©es, Ă©picĂ©es & florales. En bouche, belle prĂ©sence du seigle, lĂ  encore avec des nuances (florales, fruitĂ©es & Ă©picĂ©es) difficiles Ă  dĂ©crire (rose & pivoine Ă  coup sĂ»r, peut ĂȘtre aussi de la rhubarbe), beaucoup de finesse, le tout dans un Ă©quilibre parfait. Le palais Ă©volue avec de subtiles nuances de du bois (trĂšs noble) & de fleurs (rose), mais aussi de la vanille, du caramel au second plan, bref, un vrai dĂ©lice. Belle souplesse avec un peu d’eau. Un pur chef d’oeuvre. Cependant, je n’apprĂ©cie guĂšre le fait que ce whisky devient environ 40 € plus cher en franchissant l’Atlantique. Autour de 110 € en France, mais il en vaut malgrĂ© tout la peine. 96/100 (Note confirmĂ©e, aprĂšs dĂ©gustation sur sample, en 2016, puis en salon-Salon Club-Expert Dugas 2019, puis sur bouteille).

E.N. :Golden color, with golden hues. The nose shows beautiful solvent like notes (yes, I know), diverses fiber including linen, numerous nuances of rye, hard to describe, both floral, fruity & spicy. On the palate, beautiful rye presence, with a lot of subtle nuances of the rye I can barely describe, such the balance & subtlety is huge here : Flowers (rose, peony), fruits (orchard fruit, rhubarb too maybe), spicy & with a very subtle & noble oak note. The palate evolves to notes of rosewood (noble), rose flower, but also some vanilla & caramel on the second ground. A pure treat. Gets some nice suppleness with a few drops of water. A masterpiece. However, I don’t like the fact this bottling costs around 40 € more when it crosses the Atlantic sea. Still worth every penny, though. Rating : 96/100

 

 

 

top_whiskies_of_the_year_2019 12

 

 

 

3/ JACK DANIEL’S « SINGLE BARREL/BARREL STRENGTH Â», Batch ? de 2018, 64,5 %:

Belle couleur acajou. Le nez est absolument dĂ©ment, d’une exubĂ©rance totale, florale, fruitĂ©e, Ă©picĂ©e, l’érable dans tous ses Ă©tats en somme, avec des fruits variĂ©s (dont des fruits secs-noix nobles) et des fleurs capiteuses en un parfum exquis, intense & sans fin. Peu de notes de solvant (cela arrive dans certains Tennessee whiskeys ou Bourbons), ou en tout cas agrĂ©ables. En bouche, c’est le mĂȘme festival, et, malgrĂ© un titrage trĂšs Ă©levĂ©, c’est tout Ă  fait buvable sans eau pour un dĂ©gustateur expĂ©rimentĂ©, mĂȘme si c’est plus facile Ă  apprĂ©hender et Ă  assouplir avec. La texture en bouche hĂ©site entre le soyeux et une fluiditĂ© liquide bluffante. Le plus beau JACK DANIEL’S dĂ©gustĂ© Ă  ce jour. A noter, prĂ©sentĂ© comme une nouveautĂ©, j’apprends par la suite que cette version (titrant toujours Ă  un 64,5 % que je prĂ©sume lĂ©gĂšrement diluĂ©) existe depuis au moins 2017...J’ai d’ailleurs eu la chance de dĂ©guster un batch plus ancien (le 17-5565, L 18
) qui s’est avĂ©rĂ© un peu plus « dur Â» de profil aromatique, plus sec (avec un boisĂ© un rien poussiĂ©reux), mais trĂšs joli Ă©galement (92/100-merci au passage Ă  Guillaume pour la bouteille offerte, presque pleine). Ce batch du Whisky Live Paris, donc, plus rĂ©cent (j’ai cru dĂ©chiffrer finalement 2018 sur le col de la bouteille, et non 2019 comme je le croyais) vaut sa note de 96/100. Prix : Autour de 90 € en France. DĂ©gustĂ© la premiĂšre fois au Whisky Live Paris 2019 (merci au personnel de Brown-Forman pour l'Ă©chantillon que j'ai pu faire).

E.N. : Nice mahogany color for this one. The nose is absolutely insane, totally exuberant, floral, spicy, fruity, the maple coming on the front in all its nuances, with lots of fruit & heady flowers like an endless exquisite & endless intense perfume. On the palate it is all the same, a real festival of full flavors of flowers, spices & fruit. No unpleasant solventy notes, as it might happen in some Tennessee or Bourbon whiskies sometime. Despite its very high strength, this whisky is amazingly affordable without water, at least for the experimented taster. Of course a dash of water helps this one, giving it more suppleness. The texture of this whisky is hesitating between silk & a fluidity that is impressive. The most beautiful JACK DANIEL’S tasted so far, I have to say. I was surprised this was presented as a novelty in Whisky Live Paris where I first tasted it, as afterwards I discovered this expression did exist for years, at least since 2017. I had the chance to taste (thanks to Guillaume for his offer of an almost full bottle), an older batch (17-55565, L 18
) from 2017, and its profile was a bit different I have to say (dryer, a bit dusty) but still very nice (rated 92/100). This 2018 bottling but released in 2019 batch from the French show is worth a rating of 96/100. Priced arounds 90 € in France.

 

 

a_top_whiskies_of_the_year_2019 3_jack_bs

 

 

 

2/ BENROMACH « 2008 Â» CASK STRENGTH, Batch 1 (First Fill Bourbon & First Fill Sherry casks), Limited Edition (5500 bottles), 57,9 %:

Je savais en « nosant Â» ce whisky avant mĂȘme de le dĂ©guster que ce serait un coup de coeur pour moi. TrĂšs belle combinaison dĂ©jĂ  au nez entre tourbe & sherry (mĂȘme si des fĂ»ts de Bourbon sont impliquĂ©s), avec une belle tourbe grasse, une pointe de bacon fumĂ©, des fruits rouges au second plan, des esters, des fruits mĂ»rs, quelques Ă©pices, au-delĂ  d’une vague de note soufrĂ©e liĂ©e au sherry au premier nez, mais pas gĂȘnante. L’équilibre prĂ©vaut Ă©galement en bouche, autour de ces mĂȘmes notes, bien fondues entre elles...TrĂšs agrĂ©able et dĂ©gustable presque sans eau. L’eau apporte plus de profondeur et de liant, mais exalte un rien aussi les notes d’épices. Je reviendrais sur ce whisky dĂšs l’obtention de ma bouteille, commandĂ©e il y a peu...(d’autres notes Ă  venir, car j'ai rĂ©ussi rĂ©cemment Ă  en acquĂ©rir une bouteille). Une trĂšs belle rĂ©fĂ©rence ! Prix : Autour de 80 €, un peu moins au Royaume-Uni. DĂ©gustĂ© la premiĂšre fois au Whisky Live Paris 2019.

E.N. : Nice nose, and yes I knew instantly nosing this one I will love it, and so it became one of my favorite of the year, though I struggled to get me a bottle (I finally managed to order a bottle only a few days ago, so you will get more tasting notes details once I get it). On the nose, gorgeous combination between the peat & the sherry (even if some Bourbon casks are involved), with grassy peat, a hint smoky bacon, some red fruit on the second ground, some esters (those one come from the 1st fill Bourbon casks), some ripe fruit, some spices, beyond a slight but not annoying sulphury note at first nosing. On the palate, it is almost the same combo, with a nice melting of these notes, with a great balance. It is almost drinkable without water, but water will sure help to get more depth, but it will also increase a bit the spicy notes. A really beautiful expression. Other tasting notes will follow asap (from my new acquired bottle!). Price : Around 80 € in France, a bit less in the UK.

 

 

top_whiskies_of_the_year_2019 2_benromach_2008

 

 

 

MON WHISKY FAVORI DE L'ANNEE 2019:

FAVORITE WHISKY OF THE YEAR 2019

 

 

1/ DEANSTON Officiel « 1997 Â» (21 yo), bottled in 2019, « PALO CORTADO FINISH Â» (Sherry), 51,8 %:

J’ai eu la chance de dĂ©guster cette version en marge du salon « Club Expert Dugas Â» 2019, lors d’une soirĂ©e de prĂ©sentation Ă  la presse de leurs nouveautĂ©s (heureusement car cette version n’était pas disponible en dĂ©gustation au salon qui a suivi
) et j’ai eu un vrai coup de coeur pour cette merveille, hĂ©las difficile Ă  trouver en France (et Ă  l’heure ou j’écris Ă©puisĂ© ici, donc Ă  voir en vente en ligne Ă  l’étranger...bien plus cher, entre 230 & 270 €). Une cascade de saveurs dĂ©cadentes et dĂ©licieuses, avec un nez sĂ©duisant, lactĂ©, chocolatĂ© & fruitĂ©, et un palais rĂ©solument pĂątissier, avec une texture crĂ©meuse, des notes de chocolat (au lait, Suisse), de cafĂ© au lait (le meilleur « cafe latte Â» auquel vous pourriez penser), du pralinĂ©, de l’orge maltĂ©e, du chĂȘne doux & des Ă©pices douces, et que sais-je encore. Un rĂ©gal pour vos papilles si vous aimez ces notes. Une prioritĂ© sur ma liste d’achats, mais ayant trop tardĂ© (le prix initial de 175 € est un peu Ă©levĂ©, mais justifiable, les prix en ligne quelque temps aprĂšs, dissuasifs pour nombre d’entre nous hĂ©las). Ceci dit, pour moi c’est un chef d’oeuvre, et atypique, vraiment spĂ©cial. Note chiffrĂ©e autour de 92-94/100. A noter : Notes de dĂ©gustation plus prĂ©cises Ă  venir (notamment pour la note chiffrĂ©e), car j'ai pu en acquĂ©rir un Ă©chantillon rĂ©cemment...Ă  suivre !

E.N. :This wonder was only available at the “Press Evening Salon Club Expert Dugas Novelties launch” and isn’t easily available in the French market (sold out here at the moment I’m writing this, sorry). For me one of the TOP 5 bottles of the show this year, if not the best. An absolute blast of creamy, lazy, sexy luxuriant (milk & Swiss) chocolate & cream (almost the best “cafĂ© latte” you’ve ever had), “pralinĂ©â€, malted barley, sweet oak & sweet spices & whatever again I don’t know. Just a major treat for your tastebuds. A top priority on my wishlist, though prices did vary a lot, from 175 € (initial RPP price) to around 230-270 € nowadays). More tasting notes to come from a sample I recently bought on line asap (so more precise rating as well). Rating around a 92-94+/100

 

 

Deanston_1997_exclusive_pic_Gregs_whisky_guide

The fabulous DEANSTON "1997" (21 yo) Palo Cortado cask finish, as it was presented (no official label yet here) as an advanced sample, in a Press Novelties of Salon Club-Expert Dugas 2019 launch were I was invited (in the House Garden bar, Paris, September, 17), prior to its French market release & exclusively available to taste that night ! (not at the show).

 

TOP WHISKIES 2018 / Ma Selection

 

NOTA : Dans cette rubrique, aprĂšs ce premier sujet, vous retrouverez ici des LISTES THEMATIQUES pour vous aider Ă  choisir

un whisky pour votre prochaine DEGUSTATION comme pour compléter votre COLLECTION:

 

In this section, after this first topic, you will find several THEMATIC LISTS of whiskies I recommend for you NEXT TASTING

or to COMPLETE YOUR COLLECTION:

 

 

1/ Mes DERNIERS COUPS DE CƒUR ABORDABLES (de l’annĂ©e 2015/2016) :

MY AFFORDABLE RECENT FAVORITE WHISKIES LIST (from 2015/2016):

 

2/ LES 75 MEILLEURS WHISKIES DEGUSTES A CE JOUR :

BEST WHISKIES TASTED SO FAR - TOP 75

 

 

***

 

TOP WHISKIES 2018 / Ma Selection

 

MES WHISKIES FAVORIS DE L’ANNEE 2018 /MY TOP WHISKIES OF THE YEAR 2018

 

(25 whiskies récompensés/ 25 whiskies awarded !)

 

 

Sujet publiĂ© le : 09/02/2019-Mise Ă  Jour du : 09/02/2019

First published : 09/02/2019-Update : 09/02/2019

 

 

Dans ce nouveau numĂ©ro des LISTES THEMATIQUES, vous trouverez mes 10 whiskies favoris de l’annĂ©e 2018 (en fait davantage-pas moins de 25 !-car il y a eu beaucoup d’ex-aequo cette fois-ci...), pour ceux qui sont le mieux notĂ©s parmi ceux dĂ©gustĂ©s l’an dernier. Bien entendu, je suppose qu’il y a de trĂšs bons whiskies qui ne figureront pas dans cette liste, car bien qu’ayant lu des critiques de la part de chroniqueurs respectĂ©s, je n’ai pas pu avoir accĂšs Ă  ces whiskies, donc ce n’est pas une liste exhaustive, mais juste une indication de mes goĂ»ts et recommandations, si vous avez l’occasion de dĂ©guster ces bouteilles. Par ailleurs, par souci de simplification, j’ai choisi de ne pas crĂ©er de catĂ©gories de whiskies, aussi ils sont donc tous sur le mĂȘme plan, quel que soit leur type. La seule condition indispensable Ă©tait que ces whiskies soient tous mis en bouteille en 2018.

Vous trouverez ici mes notes de dĂ©gustation concernant TOUS les whiskies de la liste (dont 8 notes sont nouvelles, tandis que d'autres ont Ă©tĂ© rĂ©visĂ©es), en partant du choix de ne garder que les whiskies notĂ©s davantage que 90/100 (ce qui est dĂ©jĂ  une indication d'excellence pour moi). Certaines notes sont inĂ©dites, d’autres sont dĂ©jĂ  publiĂ©es sur diffĂ©rentes rubriques de mon site.

Merci encore aux personnes (particuliers & professionnels) qui ont pu contribuer Ă  fournir des Ă©chantillons pour ce sujet, pour les bouteilles qui ne sont pas encore dans ma collection. C’est apprĂ©ciĂ© Ă  sa juste valeur, mais, je puis vous l’assurer, n’a en aucune façon pu altĂ©rer mon jugement au sujet de ces whiskies.

 

In this new THEMATIC NOTES number, you will find my Top 10 favorite whiskies of the year 2018 (actually more than 10 as they were many equally-ranked whiskies this time, so there are rather 25 whiskies listed & reviewed here!), for those I have been able to taste in 2018. Of course I guess there are other very good whiskies that do not appear in this list, and even if they have been receiving great reviews by respectable reviewers, as I have not been able to taste these ones, this isn’t a "complete" list, but rather an indication of my tastes & recommendations to you, if it happens you come across these bottles. Besides, in order to make things more simple, I have chosen this time to erase all categories or types of whiskies, so they are all rated equally whatever type they are. The only mandatory condition was that they had to be bottled in year 2018.

You will find here tasting notes about all ALL the whiskies of the list, selected upper my 90/100 (already “excellent”) rank. Some the notes here are unreleased (around 8 notes), others have been already published on my website, sometimes on different sections, but some have been revised for the occasion.

Thanks again to the professionals or amateurs contributions for their samples, when it wasn’t the case of purchase bottles. It is much appreciated, but I have to precise I assure you that it doesn’t mean my opinion on these whiskies has been biased in any way here.

 

 

Rappel de mon barĂȘme de notation/Reminder of my rating system :

 

Notation / Rating System

 

 

 

wlp_2018_with_don_n_lot_40_cs_ 1

Don LIVERMORE, master-blender & master-distiller de Hiram WALKER & Sons, le grand vainqueur cette année, avec l'époustouflant "LOT 40" 11 ans brut de fût, mais aussi sa version réduite.

Photo : © Grégoire Sarafian


 

 

1/ LISTE :

 

MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE D’OR) :97/100

BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (GOLD MEDAL):

 

-LOT 40 « CASK STRENGTH Â», 11 ans, 100 % RYE whisky (American Oak Barrels), Edition limitĂ©e 2018 (Second Edition), 58,4 % (RYE WHISKY): 97/100

 

2° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE D’ARGENT): 96/100

2nd BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SILVER MEDAL):

 

-BALBLAIR Vintage « 1991 Â» (2018, 3rd Release), 24 ans en ex-American Oak Bourbon casks, puis 3 ans en fĂ»ts de Sherry, 46 %

 

3° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE DE BRONZE): 95/100

3rd BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SILVER MEDAL):

 3 Whiskies sont ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked:

 

-GLEN MORAY officiel Vintage « 2010 Â», Distillery Edition only, Bourbon matured, « Peated PX finish Â», 55,8 %

-GLEN MORAY officiel « 120th Anniversary Bottling Â», de 15 ans (Distilled in 2002, bottled in 2018), "Charity Bottling", 120 bouteilles, Bourbon casks, Sherry, Port & Madeira casks, Virgin Oak finish, (peated), 52,4 %:

- PORT ASKAIG n.a.s. (7 ans) « 1OO PROOF Â», du nĂ©gociant The SPECIALITY DRINKS Ltd (ELIXIR Distillers), 57,1 %

 

4° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (HAUTEMENT RECOMMENDES): 94/100

4th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (HIGHLY RECOMMENDED):

 3 Whiskies sont ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked:

 

-CAMERON BRIDGE 36 ans (1982-2018), emb. du nĂ©gociant WHISKY BROKER, Single Cask (N°8278), C.S., 54,6 %

-"The CHITA", SUNTORY, 43 % (SINGLE GRAIN)

-« J.P. WISER’S, n.a.s. « COMMEMORATIVE SERIES / CANADA 2018 Â», Edition 2018, 43,4 %:

 

5° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MENTION SPECIALE): 93/100

5th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SPECIAL MENTION):  

 6 Whiskies sont ex-aequo / 6 whiskies are equally ranked:

 

-GLEN MORAY officiel Vintage « 1998 Â» (sampled 30/08/18), « P.X. finish Â» (16 ans en fĂ»ts de Bourbon, 4 en fĂ»ts de Sherry de type “Pedro Ximenez”), 45,5 %:

-« J.P. WISER’S 19 ans « SEASONED OAK Â» (“Rare Cask Series”), Edition 2018, 48 %:

-KILCHOMAN officiel “MACHIR BAY"/"Land Rover Tour" 2018 Limited Edition, Cask Strength, 59,8 %

 -LOT 40, n.a.s., 100 % RYE whisky (American Oak barrels), Edition 2018, 43 % (RYE WHISKY):

 -« PORT ASKAIG Â» 14 ans, du nĂ©gociant The SPECIALITY DRINKS Drinks Ltd (ELIXIR Distillers), Edition 2018, Bourbon casks, 45,8 %

 -THREE SHIPS officiel 15 ans, « Pinotage Cask Finish » 2017, James Sedgwick Distillery, Edition 2018, 46,2 % (Wellington, rĂ©gion : Le Cap, Afrique du Sud/BLENDED Whisky):

 

6° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MENTION D’EXCELLENCE): 92,5/100

6th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (EXCELLENCE MENTION):

 

-BRUICHLADDICH 16 ans (2002-2018), emb. CLAXTON, Sherry Puncheon, 61,2 % (Islay)

 

7° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (TRES RECOMMENDE): 92/100

7th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (VERY RECOMMENDED):

 4 Whiskies sont ex-aequo / 4 whiskies are equally ranked:

 

-ABERFELDY MillĂ©simĂ© « 1999 Â» (« B.Y.O. Â», N°2, 2018), Single-Cask (Cask N°20658-First Fill Sherry), 60,6 %

-DUMBARTON 32 ans (1986-2018), emb. CLAXTON, Bourbon Barrel, 55 % (Lowlands) –SINGLE GRAIN

-GLEN SCOTIA “1832”, officiel/« Global Travel Retail official bottling »), Bourbon+Peated P.X. finish, 46 %

-MILTONDUFF 10 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery Â», Sherry casks, 43 %

 

8° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (PLUTOT RECOMMENDE): 91,5/100

8th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RATHER RECOMMENDED):

 3 Whiskies sont ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked:

 

-DEANSTON officiel 15 ans, “ORGANIC” (local barley, American Oak), 46,3 %

-LEDAIG 10 ans (2008-2018), emb. CLAXTON, Refill Hogshead, 54,3 % (Isle of Mull)

-TOMATIN officiel 18 ans, Bourbon matured (15 ans) & Sherry finished (3 ans), 46 %

 

9° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (RECOMMENDE): 91/100

9th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RECOMMENDED):

 

-GLENGOYNE officiel ‘TEAPOT DRAM” officiel/distillery exclusive 2018, First Fill Sherry, C,S 59,3 %

 

10° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (PLUTOT INTERESSANT): 90,5/100

10th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RATHER INTERESTING):

2 Whiskies sont ex-aequo / 2 whiskies are equally ranked:

 

 -TOMATIN officiel 15 ans, Limited Edition (6000 bouteilles), Moscatel Wine finish, 46 %

 

 MENTION SPECIALE “ESPOIR & INNOVATION” (HOPE AND INNOVATION) :

 

 -ARBIKIE officiel « HIGHLAND RYE Â» 3 ans (2015-2018), 3 Casks, 46 % (RYE WHISKY-SINGLE GRAIN) , Highlands, ECOSSE

 

 

 

 ***

 

ecosse_2018_jour_2_ 16a2

Le BALBLAIR "1991" (27 ans), un grand whisky complexe, subtil et plein de charme...

 

 

***

 

2/ DETAILS:

 

 

 

DETAILS /NOTES DE DEGUSTATIONS/TASTING NOTES:

 

 

 

MES WHISKIES FAVORIS DE L’ANNEE 2018 :

 

(MY TOP 10 WHISKIES OF THE YEAR 2018)

 

 

 ***

 

 

MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE D’OR): 97/100

BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (GOLD MEDAL):

 

 

-LOT 40 « CASK STRENGTH Â», 11 ans, 100 % RYE whisky (American Oak Barrels), Edition limitĂ©e 2018 (Second Edition), 58,4 % (RYE WHISKY, Ontario, CANADA):

Couleur:Vieil or, Ă  reflets ambrĂ©s, voire orangĂ©s. Nez: Impressionnant ! Dense, boisĂ©, Ă©picĂ©, fruitĂ©, clairement marquĂ© par le seigle, ici seule cĂ©rĂ©ale utilisĂ©e, mais aussi par une note de solvant qui rappelle certains Cognacs non Ă©dulcorĂ©s. Tout comme l’édition prĂ©cĂ©dente, il lui faut un peu de temps pour s'ouvrir. Bouche: Le mĂȘme facteur “Wow !” que pour la version 2017, mais avec plus d’impact, du sans doute aux quelques degrĂ©s supplĂ©mentaires. Puissante (et un rien alcooleuse, mais cela va mieux aprĂšs un certain temps d’aĂ©ration), la bouche dĂ©passe les promesses du nez: Gourmande, elle exalte un fruitĂ© toujours aussi exceptionnel & original (fruits exotiques : goyave & papaye, arbouses chinoises au sirop, surtout, mais aussi des mĂ»res, des fraises trĂšs mĂ»res, des cerises presque en saumĂ»re, et toujours cette Ă©tonnante note de rhubarbe trĂšs concentrĂ©e). Le fruitĂ© Ă©pouse Ă©galement le floral, avec des notes capiteuses de rose et de pivoine. Bien sĂ»r il y a de fortes notes de seigle (et les multiples Ă©pices qui vont avec), mĂȘlĂ©es Ă  de belles notes boisĂ©es (bois de rose) parfois un peu vertes (menthol, cĂšdre, eucalyptus), des notes vĂ©gĂ©tales (feuilles de tabac Ă  cigare Havane), voire de caramel dur. En finale, retour de la note de rhubarbe maintenant teintĂ©e d'une touche de rose. Cela prend carrĂ©ment une tournure “orgamisque” tellement c’est une explosion de saveurs en bouche. Tenue Ă  la dilution: Presque buvable sans eau. Quelques gouttes d'eau peuvent ĂȘtre ajoutĂ©es afin d’assouplir le whisky, le rendant plus sensuel encore. Ne pas trop diluer cependant, sous peine d'obtenir de l'amertume et de perdre un peu de la magie de ce whisky. Conclusion: Un whisky exceptionnel, un cran au dessus de l’édition prĂ©cĂ©dente (dĂ©jĂ  splendide), et qui le positionne clairement comme un “rye monster” (une nouvelle catĂ©gorie Ă  inventer !). Un grand merci Ă  Don Livermore, pour ce sample, dĂ©gustĂ© au salon Whisky Live Paris 2018, puis sur Ă©chantillon ! Prix indicatif: Autour de 100 $ CAN (soit environ 66 €), dans l'Ă©tat de l'Ontario (comptoir de vente d'Ă©tat LCBO), uniquement au Canada, Ă  sa sortie, mais probablement Ă©puisĂ© Ă  l’heure ou j’écris ces lignes. Note confirmĂ©e: 97/100

ENGLISH NOTES : Color: Golden color, even with orange hues. On the nose, it is impressive! Thick, woody, spicy, fruity, floral, clearly only “rye driven”, it has also a solvent note reminding me a bit of some unadulterated Cognacs. Like the previous 2017 edition, it needs some time to open up. On the palate : The same “Wow!” factor than the 2017 edition, but here with a bit more impact, probably because of the higher abv. Powerful, even a bit spirity (it gets better after some time in the glass), the palate goes beyond the nose’s expectations: Gourmet, it glorifies an exceptional & original fruitiness (exotic fruit such as guava & papaya, Chinese arbulus fruit, but also overripe strawberries, blackberries, gooseberry-a bit sour cherries-with again this amazing highly concentrated rhubarb note). The fruit is then melted with some beautiful heady flowers notes (rose & peony). Of course there’s a lot of rye there (with a varied spices combo), melted with beautiful woody notes (rosewood) that are sometimes green as well (eucalyptus, cedar), but there are also some tobacco leaves for Havana cigars & some hard caramel (French "carambar" sweets). The finish sees a focus on the rhubarb notes, tainted by a touch of rose. This is becoming really "orgasmic" now, I have to say, so much the flavors explosions on the palate are huge. With a few drops of water: I have to point out that it is almost drinkable without water, but sure a few drops will help the whisky become a bit milder & brings on more sensuality. Do not add too much water to this one, though, otherwise you might get some bitterness and lose the "'magic" of it. Indicative Price: Around CAN $ 100 (£ 60), only at the LCBO (state office of alcohols of Ontario), Canada, but I’m afraid it’s sold out now as I am writing this note. Conclusion: An exceptional whisky for sure, better than last year’s release I think (which was already stunning), that makes it enter without a doubt in the (new one to invent) “rye monster” category. A big thank you to Don Livermore for this sample, a whisky tasted during the Whisky Live Paris 2018 & home, from a sample. Confirmed rating: 97/100

 

 

 

 wlp_2018_with_don_n_lot_40_cs_ 4

Le LOT 40 édition 2018 11 ans version Cask Strength, un monument élévé au whisky de seigle ! Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

 

2° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE D’ARGENT): 96/100

2nd BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SILVER MEDAL):

 

-BALBLAIR Vintage « 1991 Â»(2018, 3rd Release), 24 ans en ex-American Oak Bourbon casks, puis 3 ans en fĂ»ts de Sherry, 46 % (SINGLE MALT-Highlands du Nord, ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur: Vieil or. Nez: Un nez trĂšs fin, sĂ©duisant, trĂšs complexe, avec de belles notes fruitĂ©es (abricots, coing, pĂȘches jaunes), de belles notes vĂ©gĂ©tales (thĂ© Earl Grey de qualitĂ© Ă  la bergamote, thĂ© noir, mousse de sous-bois) mĂȘlĂ©es Ă  des fleurs capiteuses (lys, entre autres), du glaçage de Mille-feuilles, des notes superbes de Loukoums, de miel toutes fleurs, des notes de zestes d’orange & de chocolat noir. Beaucoup de profondeur dĂ©jĂ  au nez, impressionnant ! En bouche, ce beau programme est respectĂ© Ă  la lettre, dans le droit fil du style maison (comme d’ailleurs les 2 whiskies prĂ©cĂ©dents), herbacĂ©, floral et fruitĂ© (abricots, coings, oranges, pĂȘches jaunes, surtout), un rien pĂątissier, avec un beau boisĂ© et des Ă©pices douces, dans un Ă©quilibre parfait, une belle complexitĂ© & une indĂ©niable profondeur. Une vĂ©ritable symphonie de saveurs, avec cette sublime note florale en filigrane tout au long de la dĂ©gustation. L’ajout de quelques gouttes d’eau (pas davantage, svp) permet de rendre l’ensemble plus suave encore. Conclusion: Un single malt d’un Ăąge assez avancĂ© (27 ans !), avec une robe vieil or, d’une certaine densitĂ©. Un single malt de premier ordre, d’une grande Ă©lĂ©gance et remarquablement construit. Un chef d’Ɠuvre de subtilitĂ©. Indication de Prix: Autour de ÂŁ 135/140 en ligne (boutiques anglaises), mais curieusement plus cher en France (167 € Ă  la MdW). Note confirmĂ©e (sur place, sur Ă©chantillon, au salon WLP 2018 & d'aprĂšs ma bouteille, sur plusieurs dĂ©gustations): 96/100

ENGLISH NOTES : Color: Old gold. On the nose, it’s very refined, seductive, very complex, with beautiful fruity notes (apricot, quince, yellow peaches), beautiful green notes (quality Earl Grey tea with bergamot, black tea, some mossy forest notes as well), melted with heady flowers notes (including lily of the valley), but also some icing sugar (the one for the French pastry called “Mille-Feuilles”), superb Turkish delights notes, all fruit honey, orange zests & dark chocolate. This BALBLAIR has already quite some depth on the nose, impressive! On the palate, which is very faithful to the nose, this beautiful program is respected & fulfilled, is part of the distillery house style (or trademark is you prefer), as, by the way, for the 2 previous expressions tasted. It’s herbal, but mainly beautifully fruity (apricots, oranges, yellow peaches, quince), floral, a bit “pastry-ish” again, enhanced by some sweet spices, all in a perfect balance, with a beautiful complexity & of an undeniable depth. A real symphony of flavors, with a constant seductive floral note on the background. If you add just a few drops of water (not more, please), it will help making the ensemble even smoother. A first-class single malt, with a great elegance & remarkably crafted. Conclusion: A decently aged single malt (27 years old !), with a old golden robe, of a certain density. A masterpiece of subtlety. Confirmed rating (after a taste at the distillery, then after a sample of it, then at a whisky show in Paris & revised after my bottle): 96/100

 

 

balblair_1991_2018_3rd_rel_46_v.b.depl._2red

Le superbe BALBLAIR "1991" (2018, 3rd release), un 27 ans d'ùge tout en charme, subtilité, complexité. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

 

3° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE DE BRONZE): 95/100

3rd BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SILVER MEDAL):

 

3 Whiskies are ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked :

 

 

-GLEN MORAY officiel Vintage « 2010 Â», Distillery Edition (en vente qu’à la distillerie), Bourbon matured, « Peated PX finish Â», (brut de fĂ»t supposĂ©, mais non indiquĂ© comme tel), 55,8 % (SINGLE MALT-Speyside, ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur: Vieil or. Nez : Fin, complexe, mais trĂšs direct, Ă©quilibrĂ©, mais aussi paradoxalement trĂšs exubĂ©rant, sur Ă  la fois le Sherry de type Pedro Ximenez, des esters bien affirmĂ©s & une tourbe grasse et invasive. C’est le tour de force et l’originalitĂ© de cette version pour moi exceptionnelle. Fruits jaunes, fleurs capiteuses, de riches fruits secs, un beau boisĂ© et une tourbe grasse & fumĂ©e sont les autres marqueurs du nez. En bouche, c’est tout simplement dĂ©lirant ! La tourbe (grasse, avec une fumĂ©e dense, puis par la suite cendrĂ©e), les esters (bonbons anglais, fruits exotiques, ananas, goyave), et le Sherry (fruits confits & fruits secs, incluant dattes, figues, raisins secs macĂ©rĂ©s dans de l’eau-de-vie) & diverses fleurs capiteuses rĂ©pondent prĂ©sents en mĂȘme temps au rendez-vous, une proposition absolument redoutable et inĂ©dite, trĂšs sensuelle... Avec un peu d’eau, le whisky s’ouvre un peu plus sur des fleurs & des fruits jaunes, du thĂ© vert & noir, du chocolat noir & mĂȘme une note de moka torrĂ©fiĂ© (un rien acidulĂ©). Il est plus que temps d’appeler la fameuse « brigade Â» (Serge, si tu m’entends ?). Conclusion: Oui, ce whisky est jeune (8 ans), excessif, explosif, inhabituel, part dans 3 diffĂ©rentes directions, mais parvient Ă  les faire se rejoindre trĂšs vite, et s’avĂšre vraiment trĂšs gourmand, alors je pense que c’est dĂ©jĂ  un chef d’oeuvre Ă  8 ans d’ñge, tel que je l’avais pressenti Ă  la dĂ©gustation de sa version de 2 ans plus jeune (Ă©chantillon de fĂ»t Ă  l’époque) et titrant 61 % (version chroniquĂ©e dans mon « GROS PLAN Â» sur la distillerie sur mon site). Pari tenu (le whisky a gagnĂ© en profondeur-mĂȘme s'il aurait pu vieillir encore quelques annĂ©es de plus...), et chapeau bas Ă  Graham Coull pour cette extraordinaire version ! Note confirmĂ©e: 95/100

ENGLISH NOTES : Color : Old gold. Nose : Refined, complex, but very direct. Balanced, but paradoxically quite exuberant, at the same time very generous in expressing its rich Pedro Ximenez finish, loud & clear stated estery notes, plus on top of that (or deeply inside that) a grassy peat. It is the “tour de force” for me of this expression wich is for me exceptional. Yellow fruits, heady flowers, rich dried fruit, beautiful wood & grassy, smoky peat are the other key components on the nose. On the palate, it’s simply crazy! (I mean crazy good). The peat (grassy, dense, then getting ashy), the esters (English liquorice allsorts sweets, exotic fruit-pineapple, guava), the Sherry (candied & dried fruit, including dates, figs, sultanas macerated in eau-de-vie) & some heady flowers are all present for an absolutely unreleased & very sensual & formidable proposal
With a few drops of water, the whisky opens up more on yellow fruit & heady flowers, on black & green tea, on dark chocolate as well as on roasted moka (a bit acidulous as well). It is more than the time to call the “the famous brigade” (Serge, if you hear me?). Conclusion: Yes this whisky is young (8 years old!), excessive, explosive, unusual, going in 3 different directions, but it manages to make these paths meet quickly, and is very gourmet. So, in my opinion, it is already a masterpiece at its young age, as I had sensed when I tasted it’s younger brother” aged only 6 y.o. (an advance sample with a 61 % abv-I reviewed in my “GROS PLAN”. I think the whisky is ready-the whisky gained in depth with 2 years more...) even if it could evolve positively in the casks for a few years more, and congrats to Graham Coull for this extraordinary expression! Confirmed rating: 95/100

 

 

 

 ecosse_2018_jour_3_ 7

Une "bombe atomique" de tourbe & de sherry (ici du P.X.) de la distillerie GLEN MORAY, gros coup de coeur de 2018. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

 

-GLEN MORAY officiel « 120th Anniversary Bottling Â», de 15 ans (Distilled in 2002, bottled in 2018), "Charity Bottling", 120 bouteilles, Bourbon casks, Sherry, Port & Madeira casks, Virgin Oak finish, (peated), 52,4 % (SINGLE MALT-Speyside, ECOSSE/Royaume-Uni):

Avertissement : J’ai cru que cet Ă©chantillon correspondait Ă  la version anniversaire de la distillerie nommĂ©e “Mastery” (que je n’ai pas dĂ©gustĂ© mais qui a plutĂŽt bonne presse), mais ce n’est pas le cas, c’est une variante destinĂ©e Ă  une vente de charitĂ©. Tout ce que je puis dire (car je n’ai pas de dĂ©tails sur cette version concernant l’ñge), c’est que ce whisky contient des millĂ©simes anciens (comme c’est le cas pour le « Mastery Â»), et, en tant que dĂ©gustateur expĂ©rimentĂ©, je pense qu’une partie du contenu a probablement au moins 18 ans d’ñge, voire davantage.

Notes de dĂ©gustation : De couleur vieil or, ce petit bijou de la distillerie, trĂšs complexe et trĂšs expressif, possĂšde un nez exubĂ©rant et rĂ©solument tourbĂ©, mais pas seulement, et d’une certaine profondeur. Le Sherry est Ă©galement bien prĂ©sent, autant que la tourbe, mais aussi d’autres influences un rien vineuses (vin rouge, Porto, MadĂšre?), apportant des notes de fruits confits, un pointe de fruits rouges, de chocolat noir et de moka, ainsi que des notes de thĂ© Earl Grey & noir longuement infusĂ©es, des notes plus insolites d’olives noires (je dirais mĂȘme assez oxydatives-olives de Kalamata, en GrĂšce), Ă©voquant aussi un Sherry de type Pedro Ximenez. En bouche, ce festival de saveurs est sublime, avec de complexes esters fondues avec une note de tourbe grasse & un Sherry riche et dense, Ă  du caramel naturel (carambar) et une belle note maltĂ©e, sur un lit de bois noble. L’ajout de quelques gouttes d’eau rajoute encore un peu de finesse, avec maintenant comme des notes de vin liquoreux ou de vin mĂ»tĂ© (voire un Maury?), avec un retour discret des notes de fruits rouges. Conclusion: Tout simplement un chef d’oeuvre ! Note confirmĂ©e: 95/100

ENGLISH NOTES:

Warning: This one shall not be confused with another distillery anniversary edition called “Mastery”, which has a lot of qualities too it seems (of what I heard from reviewers-I haven’t tasted the “Mastery” myself yet), but it is a charity bottling for the 120th anniversary of the distillery. As an experienced taster, I can tell this whisky contains probably older whiskies than 15 years old (I will say probably 18 y.o. or more).

This little jewel from the distillery is very complex & very expressive, with a luxuriant nose, clearly peated but not only, and has quite some depth. Very attractive. The Sherry is clearly there too, but not only, as Madeira & Port casks “have their fruity & a bit winey say”-maybe some red wine too-bringing on some candied fruit notes, some red fruit as well, dark chocolate & moka, Earl Grey & black tea (both almost over-infused), but also some astonishing black olive notes (a bit oxidative-close to Greek olives from Kalamata) that usually one can find is Pedro Ximenez wine. On the palate, this festival of flavors is sublime, with complex estery notes melted with the other notes (grassy peat, rich & dense Sherry, natural caramel-Carambar sweet-but also beautiful malty notes, on a noble wood ground). A few drops of water brings on more refinement, with now some beautiful dessert wine or muted wine notes coming through-close to French Maury wine-with some discrete red fruit notes return. Conclusion: Simply a masterpiece ! Confirmed rating: 95/100

 

 

 

 glen_moray_120th_anniversary_dist_ed_2018_52.4

L'époustouflante édition anniversaire (et de charité) de GLEN MORAY avec un profil trÚs audacieux. Merci à la distillerie pour la photo.

 

 

-PORT ASKAIG n.a.s. (7 ans) « 1OO PROOF Â», mise en bouteille par le nĂ©gociant The SPECIALITY DRINKS Ltd (ELIXIR Distillers), (supposed from CAOL ILA distillery), 57,1 % (SINGLE MALT, Islay, ECOSSE/Royaume-Uni): (Nouvelle Note)

Couleur: Or pale. Nez: Fin, prĂ©cis, complexe, minĂ©ral et trĂšs cohĂ©rent. La fumĂ©e de tourbe, un rien cendrĂ©e, Ă©pouse parfaitement les autres notes aromatiques, que ce soit des agrumes ou notes d’esters (bonbon anglais, fruits exotiques), d’amande ou de vanille, avec une lĂ©gĂšre touche de chlorophylle (caractĂ©ristique de la distillerie CAOL ILA). Il y a aussi des notes marines modĂ©rĂ©es (embruns, sel, coquillages), de dĂ©licates notes florales et une discrĂšte note de chocolat noir. Bouche : Splendide ! LinĂ©aire & cohĂ©rente de bout en bout, gĂ©nĂ©reuses, subtile et complexe, elle reprend fidĂšlement les notes du nez (florales, fruitĂ©es, vĂ©gĂ©tales, marine, tourbĂ©es & fumĂ©es), puis prĂ©cise la note d’amande en une note proche de la frangipane (ou pĂąte d’amande allĂ©gĂ©e en sucre, dirons-nous ici). La vanille se fait discrĂšte, et la tourbe (avec une belle note de badiane) donne une belle note de fumĂ©e cendrĂ©e qui se mĂȘle Ă  une fine note de chocolat noir
Il y a quelques Ă©pices, qui se rappellent Ă  notre souvenir en milieu de bouche avec une fine note de piment d’Espelette. Superbe minĂ©ralitĂ©. Peut-ĂȘtre une fine note de menthol. L'on peut enfin le dĂ©guster sans eau
mĂȘme si c’est plus facile avec. Tenue Ă  la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, je ne poeux rien d’autre hormis que ce whisky devient carrĂ©ment jouissif. Conclusion : Je ne sais pas comment Oliver Charlton s'y prend pour faire ses sĂ©lections de fĂ»ts (pour les diffĂ©rentes marques d’ELIXIR Distillers, que l’on connaĂźt aussi sous le nom de nĂ©goce de The SPECIALITY Drinks Ltd), mais c’est tout Ă  fait remarquable et constant en qualitĂ© d’annĂ©e en annĂ©e. Un whisky charmeur et raffinĂ©, aussi Ă©quilibrĂ© qu’expressif et parmi les meilleurs de la gamme « PORT ASKAIG Â» si ce n’est le meilleur dĂ©gustĂ© jusqu’ici. Fortement recommandĂ© ! Par ailleurs, cela fait plusieurs annĂ©es que je dĂ©guste cette rĂ©fĂ©rence (donc de diffĂ©rents lots), et son style, son efficacitĂ© ne diminue pas, elle est d’une rare constance, notamment avec ce whisky, ce qui appuie ma note chiffrĂ©e. Indication de Prix : Autour de 70 €, cavistes (parfois dans certaines grandes surfaces). Note confirmĂ©e : 95/100

ENGLISH NOTES : (New note)

Color : Pale gold. Nose : Refined, precise, complex, mineral & very coherent. The peat smoke, a bit ashy, is perfectly married with the other notes, wether it is citrus fruit, esters (English liquorice allsorts, exotic fruit), or almonds or vanilla (rather discrete). I also get a hint of chlorophyll (typical from the CAOL ILA distillery), and some marine notes (seaspray, varied shellfish, salt). Then some delicate floral notes appear, as well as a discrete dark chocolate note. Palate : Wow ! Splendid ! Linear & coherent all the way. The palate is faithfull to the nose (with floral, fruity, marine, smoky, peated notes), but do precise even more the almond note that is now close to « frangipane Â» (almond cream-here let’s say light in sugar). Vanilla remains on the background, while the peat provides a beautiful star anise note, melted with an ashy peat, a thin dark chocolate note, & towards the end, some spices (French pepper called « piment d’Espelette Â»). Superb minerality. Maybe a thin menthol note. A whisky you can enjoy without water, even if it is easier with some. With a few drops of water, I cannot say anything else than « this whisky becomes joyous Â». Conclusion : I have no idea how Oliver Charlton does his casks selections for the different brands under the name of ELIXIR Distillers (previously only known as « The SPECIALITY DRINKS Ltd Â»), but this is pretty much remarkable how he manages to keep the consistency over the years, and especially for this reference, tasted several times (on different batches), I do not see any decrease of quality over the years so that it helps me to lean on my rating. Price : Around 70 € in France. Confirmed rating : 95/100

 

 

 

 port_askaig_100_proof_gs_coll_57.1_red

Le whisky tourbé à fort titrage le plus sexy de ces derniÚres années. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

***

 

4° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (HAUTEMENT RECOMMENDES): 94/100

4th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (HIGHLY RECOMMENDED):

 3 Whiskies are ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked :

 

 

-CAMERON BRIDGE 36 ans (1982-2018), emb. WHISKY BROKER, Single Cask (N°8278-Bourbon barrel, 303 bouteilles), 50 cl, Cask Strength, 54,6 % (SINGLE GRAIN-Lowlands, ECOSSE/Royaume-Uni):(Nouvelle Note)

Couleur: Vieil or. Nez: Somptueux, marquĂ© par une note de caramel dur suave, une note de crĂšme brĂ»lĂ©e, mais aussi une nette note proche des whiskies canadiens, autour des noix nobles au caramel, d’une vanille complexe, d’un maĂŻs Ă©lĂ©gant (oui je pense aux whiskies de la marque J.P. WISER’S). Du chocolat au lait, des fruits secs (dattes, raisins secs, amandes) viennent se joindre Ă  la fĂȘte et franchement au nez c’est dĂ©jĂ  fabuleux. Bouche : D’une grande sĂ©rĂ©nitĂ©, la bouche reprend toutes ces notes et les fond en un tout succulent, mĂȘme sans eau
Je ne sais que dire d’autre que ce festival de caramel au maĂŻs est d’une grande sensualitĂ© en bouche, avec un boisĂ© Ă  la fois discret et travailleur, que l’on remarque Ă  peine, mais qui a bien travaillĂ© pour donner le plus de profondeur possible au distillat. Quelques Ă©pices douces apportent un peu de structure Ă  l’ensemble qui est d’une grande cohĂ©rence & d’un bel Ă©quilibre. Tenue Ă  la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, ce whisky devient trĂšs soyeux, et demeure sur les mĂȘmes notes. Ne pas trop diluer, sous peine de perdre cette gĂ©nĂ©rositĂ© de dĂ©part. Conclusion : Cette version de CAMERON BRIDGE est de loin la plus belle dĂ©gustĂ©e Ă  ce jour par votre serviteur, un vrai dessert, et semble confirmer tout le bien qui se dit de ce nĂ©gociant (WHISKY BROKER) anglais. Merci infiniment Ă  Mike (du vlog « The Whisky Family Â»; et qui travaille pour la boutique House of Malt Ă  Carlisle, en Angleterre) pour cet Ă©chantillon rare. Indication de Prix : Autour de ÂŁ 65 Ă  sa sortie (oui, je sais
mais on parle de 50 cl), davantage ensuite
 (voir le site internet du nĂ©gociant). Note confirmĂ©e : 94/100

ENGLISH NOTES : (New note)

Color : Gold. Nose : Sumptuous ! Driven by a smooth hard caramel note,a « creme brulee Â» note as well, but also a note close to some Canadian whiskies (yes I’m thinking here of J.P. WISER’S whiskies), with notes of noble nut (macadamia nut, for instance), a complex vanilla note, elegant corn notes, then milk chocolate & dried fruit (dates, sultanas, almonds) join the show and frankly, the nose itself is already fabulous. Palate: The palate is of a great serenity, faithful to the nose, gathers all its nose into a succulent ensemble, even without water
I don’t know what else to say than it is a “corn festival” of a great sensuality on the palate, with a discrete but efficient oak that one barely notice, Some sweet spices bring some more structure to the whisky which is of a great coherence & of a beautiful balance. With a few drops of water, this whisky becomes very silky, and stays on the sames notes. Please do not dilute it too much, as you might lose the generosity this whisky shows when undiluted. Conclusion: I have to say this one is for me by far the best CAMERON BRIDGE bottling I have ever tasted, a true dessert, and seem to confirm all the good things heard about this UK independent bottler (WHISKY BROKER). Thanks so much to Mike (of “The Whisky Family” vlog, but also working for House of Malt shop in Carlisle, in England) for this rare sample. Price: Around ÂŁ 65 when it was released (yes, I know, but it is 50 cl), probably now much more on the secondary market (see their website). Confirmed rating: 94/100

 

 

cameron_bridge_36_ans_82_whisky_broker_54.6_red

 

Un grand, trÚs grand whisky de grain...merci encore à mon ami Mike de me l'avoir fait découvrir. Photo: Whisky Base.

 

 

 

-The CHITA, de SUNTORY (assemblage de 3 diffĂ©rents types de fĂ»ts*),  43 % (SINGLE GRAIN, Honshu, JAPON):

A Noter : Il s’agit du single-grain de la distillerie CHITA, fondĂ©e en 1972 par le groupe SUNTORY (devenu depuis peu Beam-Suntory). Cette version, qui ne fut pas la premiĂšre commercialisĂ©e par la distillerie, date de 2015, et la maturation est mixte*, avec des fĂ»ts ayant contenu de Bourbon, du Sherry, mais aussi du vin rouge, comme pour le nouveau blended whisky de SUNTORY nommĂ© "TOKI" .

Couleur : Or clair, Ă  reflets lĂ©gĂšrement dorĂ©s. Nez : Somptueux, ultra-pĂątissier (crĂšme d’amandes, pralinĂ©, noisettes), notes de miel, d’angĂ©lique, d’épices douces (cannelle, muscade), mais aussi de caramel naturel. Bouche : Tout aussi somptueuse, gourmande (elle reprend la mĂȘme palette pĂątissiĂšre qu’au nez), complexe, fine, d’une dĂ©licatesse incroyable...Des notes de noix de pĂ©can s’ajoutent Ă  la palette initiale, en milieu de bouche, puis quelques Ă©pices douces, un soupçon de crĂšme anglaise, de crĂšme brĂ»lĂ©e, de maĂŻs grillĂ©, de pommes cuites au four, et des notes boisĂ©es d’une complexitĂ© certaine (il y a aussi de belles notes florales, mais que je n’ai pu identifier), mais sans domination. La vanille est Ă©galement prĂ©sente, mais elle est parfaitement intĂ©grĂ©e Ă  l’ensemble, qui est vĂ©ritablement magistral et d’un Ă©quilibre parfait (un grand bravo au maĂźtre-assembleur Shinji Fukuyo!). Par ailleurs, le toucher en bouche est soyeux et d’une grande finesse. Tenue Ă  la dilution : L’ajout d’un peu d’eau renforce encore sa sĂ©duction soyeuse. Je n’ai pas essayĂ© ce whisky sur glace, mais cela pourrait ĂȘtre intĂ©ressant, tout comme dans un cocktail. Conclusion : Certes il y a lĂ  une combinaison de fĂ»ts diffĂ©rents dans le but de construire un profil complexe, un rien technologique (ce n’est clairement pas un whisky de grain ordinaire, mais de la « haute couture Â»!), mais que c'est subtilement fait (le fameux savoir-faire japonais), gourmand, onctueux, complexe, presque laiteux, avec un boisĂ©, un maĂŻs, un caramel splendides ! Pour moi Ă  l’heure actuelle, il s’agit du plus beau single grain sans compte d'Ăąge disponible sur le marchĂ©, tous pays confondus
Indication de Prix : Autour de 65 €, cavistes et certaines grandes boutiques spĂ©cialisĂ©es. DisponibilitĂ© irrĂ©guliĂšre./Note confirmĂ©e : 94/100

T.N.: Color : Gold. Nose : Sumptuous ! The pastry character of this whisky is huge, with notes of almond cream, praline, hazelnut, but has also nice notes of honey, angelica, sweet spices (cinnamon, nutneg), but also natural caramel. Palate : As sumptuous as the nose, gourmet (fulfilling all the nose promises about the huge pastry notes), complex, refined, and of an incredible delicacy. Notes of pecan nut are now coming through, as well as sweeet spices, custard, creme brulee, roasted corn, baked apples, and some complex oaky notes. I think there are also some floral notes, but I struggled to identify them. Vanilla is there too, but not overwhelming. The ensemble is masterfully crafted & the balance is perfect (congrats to Suntory’s master-blender Shinji Fukuyo!). Besides, on the palate, the mouthfeel is almost silky & shows a great refinement. Adding some drops of water makes it even more sexy. I didn’t try it on ice, but I think I’ll be happy to try it on an iceball. I’m sure it could be interesting, and probably in a cocktail as well. Conclusion : Of course there is some wood technology involved there, and different cask types to get a certain result & some complexity (this is by no means an ordinary grain whisky, but rather « haute couture Â» !), but it is so well crafted (yes, that famous Japanese « know how Â»), so gourmet, so complex, with almost a milky & onctuous mouthfeel, with this splendid caramel, corn and oaky notes ! For me it is simple, it is in my opinion the most beautiful no age statement grain whisky on the market, and this worldwide
 Confirmed rating : 94/100

 

 

 

cocktail_spirits_show_2018_ 13

L'époustouflant whisky de grain de SUNTORY dont je pense tout le monde n'a pas encore pris la mesure de sa qualité. Photo: © Grégoire Sarafian.

 

 

 

 -« J.P. WISER’S, n.a.s. « COMMEMORATIVE SERIES / CANADA 2018 Â», Edition 2018, 43,4% (BLENDED WHISKY, Ontario, CANADA):

A Noter : Cette version fait partie des mises en bouteille commĂ©moratives d’une sĂ©rie consacrĂ©e Ă  l’indĂ©pendance du Canada, et ici, pour cĂ©lĂ©brer les 200 ans du traitĂ© amĂ©ricano-anglais Ă©tablissant les frontiĂšres Sud du Canada au 49 Ăšme parallĂšle en 1818.

Couleur: AmbrĂ©e, Ă  lĂ©gĂšrement cuivrĂ©e. Nez: Un nez au fondu exceptionnel et au profil typique de la distillerie Hiram WALKER & Sons chez sa marque J.P. WISER’S, pour mon plus grand plaisir : Caramel dur (carambar), amandes & noix nobles (noix de pĂ©can, de macadamia) Ă©crasĂ©es, bois toastĂ©, crĂšme vanillĂ©e & crĂšme brĂ»lĂ©e, le tout surmontĂ© d'Ă©pices douces (cannelle, girofle, muscade). Divin. Bouche: Toute aussi fondue et toute aussi sensuelle, typique de la distillerie, reprenant fidĂšlement les notes du nez. ComplexitĂ©, Ă©quilibre, Ă©lĂ©gance, gourmandise, le palais coche toutes les bonnes cases, aussi je ne vois rien Ă  dire de plus. Tenue Ă  la dilution : L’ajout d’un peu d’eau apporte plus de souplesse crĂ©meuse Ă  l’ensemble et rend ce caramel encore plus sexy. Conclusion : Une totale rĂ©ussite que cette version que je trouve tout simplement splendide. Bravo Ă  Don Livermore, encore une fois ! Indication de prix : Autour de $ CAN 50 (soit environ 33 €) au Canada seulement.-Note confirmĂ©e : 94/100

ENGLISH NOTES: This expression is part of a commemorative series for Canada’s independence. Here it is to celebrate the 200 years of treaties established in 1818 between Great-Britain & United States to define the Southern borders of the country in the 49th parallel. T.N.: First off, the nose is exceptional, and the way it melts all the different aromas while managing to display the Hiram WALKER’s distillery so delicate yet gourmet character is mindblowing. So once more, and for my biggest pleasure, I get these hard caramel notes (carambar), crushed almonds & noble nut notes (pecan nut, macadamia nut), toasted wood, vanilla cream & French « crĂšme brĂ»lĂ©e’ dessert, topped by sweet spices (cinnamon, nutmeg, cloves) ? Divine ! On the palate, it is the same complexity, sensual melting of flavors, faithful to the nose. Complexity, balance, elegance, « gourmetness Â», this one ticks all the boxes, so no need to say more. With water (a few), it brings even more suppleness, creaminess & makes the caramel notes even more sexy. Conclusion: Another stunner that is simply splendid ! Kudos to Don Livermore, once again ! Confirmed rating: 94/100

 

 

 

j.p._wisers_2_nouveautes_06.2018_george

 Les 2 whiskies de la gamme J.P. WISER'S primĂ©s cette annĂ©e, dont la mise en bouteille commĂ©morative, Ă  gauche. Photo: © GrĂ©goire Sarafian

 

 

***

 

 

5° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MENTION SPECIALE): 93/100

5° BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SPECIAL MENTION):

 6 Whiskies are ex-aequo / 6 whiskies are equally ranked :

 

 

-GLEN MORAY officiel Vintage « 1998 Â» (sampled 30/08/18), « P.X. finish Â» (16 ans en fĂ»ts de Bourbon, 4 en fĂ»ts de Sherry de type “Pedro Ximenez”), 45,5 % (SINGLE MALT-Speyside, ECOSSE/Royaume-Uni): (Note rĂ©visĂ©e)

Couleur: Vieil or. Nez & Bouche (note rapide) : Ce riche whisky ajoute aux qualitĂ©s d’une belle maturation en fĂ»ts de Bourbon la suavitĂ© et sucrositĂ© des fĂ»ts de Sherry les plus riches, avec des notes de fruits secs (abricots, dattes, figues, raisins de Corinthe), de chocolat noir aussi, ce qui donne en bouche une sensation gouleyante et dense, une impression de dĂ©guster un Brownie liquide, de l’Ovomaltine directement de la boĂźte, bref, beaucoup de chocolat et de malt dans cette version, en plus des fruits. Avec un peu d'eau: L’eau assouplit l’ensemble et le rends plus “whisky”, si j’ose dire (l'orge maltĂ©e et les fruits prennent le pas sur le cĂŽtĂ© vineux un rien sirupeux). Conclusion: Un vrai rĂ©gal et autant un dessert qu’un whisky ! Indication de Prix : Autour de 130/150 €. En vente uniquement Ă  la distillerie. Note confirmĂ©e: 93/100

ENGLISH NOTES : Golden color. Short notes: This whisky displays the smouthness & sugar-driven qualities of a Pedro Ximenez type of Sherry added to the already accomplished beautiful Bourbon main maturation “for a more than decent time” and the result is wonderful. Rich dried fruit (apricots, dates, figs, sultanas), but also dark chocolate, makes a sensation in the palate that is mouthcoating & lively at the same time, as if you were tasting a liquid brownie, Ovaltine straight from the box, so yes there is a lot of chocolate & malt in that one (plus the fruit). With a few drops of water makes it “more whisky”, if I may say. Price : If I'm not mistaken, around ÂŁ 125, but only at the distillery. Conclusion: A real treat, and a dessert as well as a whisky! Confirmed rating: 93/100

 

 

 

glen_moray_dist_ed_1998_px_finish_2018_45.5_red

 

Encore une belle mise en bouteille de chez GLEN MORAY en 2018, une année "carton plein" pour la distillerie. Merci à Whisky Base pour la photo.

 

 

 

-« J.P. WISER’S 19 ans « SEASONED OAK Â» (“Rare Cask Series”), Edition 2018, 48 % (BLENDED WHISKY, Ontario, CANADA):

A Noter : Cette Ă©dition limitĂ©e Ă  6000 bouteilles a Ă©tĂ© Ă©levĂ©e dans des fĂ»ts ayant sĂ©chĂ© Ă  l’air libre durant 4 ans, au lieu de 2 ans habituellement.

Couleur: AmbrĂ©e. Nez: Un nez qui demande un peu de temps pour s’ouvrir. LĂ©gĂšre note de solvant, puis note de bois brĂ»lĂ©, puis forte note pĂątissiĂšre (nougat, pralinĂ©), mais aussi pointe de fruits rouges (lĂ  encore Ă©vocatrice de prĂ©sence significative de seigle), bois neuf de qualitĂ© (parquet juste terminĂ© de maison neuve). Intriguant. Bouche: Bel Ă©quilibre et beau dĂ©veloppement de notes boisĂ©es complexes (bois usĂ©, bois neuf brut, bois travaillĂ© avec colles un rien rĂ©sineuses, un rien parfumĂ©es d’amande, teck = bois tropical), noix nobles fraĂźches (noix de pĂ©can, noix de macadamia), Ă©pices douces, caramel dur (modĂ©rĂ©), et fruits confits variĂ©s. Impressionnant ! Tenue Ă  la dilution : Clairement l’eau apporte ici plus de souplesse Ă  cette version au boisĂ© important mais parfaitement maĂźtrisĂ©. Presque encore mieux. Conclusion : Cette version rend admirablement compte de l’importance du travail de sĂ©chage du bois, de sĂ©lection de celui-ci, et du mĂ©ticuleux travail de l’assembleur Don Livermore. Encore une rĂ©ussite Ă  mettre Ă  son crĂ©dit ! Indication de prix : Autour de $ CAN 100 (soit environ 66 €) au Canada seulement (LCBO).-Note confirmĂ©e : 93/100

ENGLISH NOTES : This limited expression (6000 bottles) has been matured in oak casks that have been dried before filling twice more than usual, that is to say during 4 years. T.N.: This whisky needs a bit more time to open that others. Slight solvent note, then burnt wood, a strong pastry note (nougat & praline), but also a hint of red fruit notes (that evokes a significant rye presence), quality new oak (just finished new house wood floor). Intriguing. On the palate, there is a beautiful developpment of complex wood notes (used wood, new raw oak, wood using slightly almond perfumed resinous glues, tropical wood called "teck"), fresh noble nut notes (pecan nut, macadamia nut), varied sweet spices & moderate hard caramel notes. Add some varied candied notes and you get the full picture. Impressive ! With water, more suppleness is provided, and enhances the important but perfectly mastered wood work, wood selection. Conclusion : Once again this expression testifies of the meticulous amount of work master-blender Don Livermore did put into crafting this. Another achievement to put at his credit ! Confirmed rating : 93/100

 

 

j.p._wisers_seasoned_cask_rare_cask_series

Un trÚs beau whisky créé par le "maßtre" Don LIVERMORE. Merci à la distillerie Hiram WALKER & Sons pour la photo.

 

 

 

-KILCHOMAN officiel “MACHIR BAY"/"Land Rover Tour" 2018 Limited Edition, Cask Strength, 59,8 % (SINGLE MALT, Islay, ECOSSE/Royaume-Uni): (Nouvelle Note)

Couleur: Or pale. Nez: Fin, marquĂ© par les embruns, les esters (bonbon anglais, rĂ©glisse noire, ananas, voire banane), des Ă©pices douces (dont du poivre blanc), quelques fleurs discrĂštes, des agrumes et une belle fumĂ©e de tourbe un rien cendrĂ©e. Bouche : TrĂšs puissante, puis ensuite s’adoucit un peu, mais il n’y a pas beaucoup de corps (moins que dans la premiĂšre version pour le marchĂ© français dite « Original Cask Strength Â», qui demeure une rĂ©fĂ©rence d’excellence pour moi), mĂȘme si ce whisky est gras. En bouche l’on retrouve le charme fumĂ©, cendrĂ©, tourbĂ©, la badiane en plus, toujours de beaux embruns, une belle et discrĂšte note florale et une toute aussi discrĂšte note de sorbet au citron & au pamplemousse allĂ©gĂ© en sucre. Superbe ! Tenue Ă  la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, ce whisky devient plus facile Ă  dĂ©guster et conserve toujours cette puissance qui manque un peu Ă  la version rĂ©duite Ă  mon sens. Conclusion : Une belle version et variante du « Machir Bay Â», que l’on aimerait revoir l’an prochain. Merci Ă  Mike du vlog « The Whisky Family » (ex-The Maltman Mike & Friends) & de House of Malt, pour cet Ă©chantillon. Indication de Prix : Autour de ÂŁ 100 ? (Ă  confirmer) au Royaume-Uni. Note confirmĂ©e : 93/100

ENGLISH NOTES : (New note)

Color : Pale yellow. Nose: Refined, with some seaspray, some esters (English liquorice allsorts, black liquorice, pineapple, and maybe some banana as well), sweet spices as well (including white pepper), some discrete flowers, some citrus fruit & a beautiful peatsmoke note, a bit on an ashy side. Palate: Very powerful, then it calms down after a moment, it hasn’t a lot of body (less than in a version called “Original Cask Strength”-the first one ever for the French market-which remains a reference for me, the one to beat if you like), even if this whisky is fat. On the palate, one will find the smoky, ashy, peaty (with the star anise for good measure), some beautiful seaspray notes as well, a nice & discrete floral note as well, and an as discrete and superb note of lemon sherbet (with light sugar). With a few drops of water, this whisky gets easier to enjoy and keeps a power that is a bit lacking in the reduced expression of the core range. Conclusion: A beautiful expression & alternative to the “Machir Bay” that we would like to see more often on the shelves. Thanks a lot to Mike from “The Whisky Family” vlog (previously called “Maltman Mike & Friends”) & House of Malt. Price: Around ÂŁ 100 in UK (to be confirmed), but it is a limited edition. Confirmed rating: 93/100

 

 

 

kilchoman_machir_bay_l.r._tour_ed_2018_cs_59.8_bottle_r

Un trÚs joli KILCHOMAN, une édition limitée qui fut présentée lors d'une tournée européenne dans le fameux véhicule tout terrain. Merci à Mike Little pour la photo.

 

 

 

-LOT 40, n.a.s., 100 % RYE whisky (American Oak barrels), Edition 2018, 43 % (RYE WHISKY, Ontario, CANADA):

A Noter: LOT 40 est “la” marque emblĂ©matique de whisky de seigle appartenant Ă  Hiram WALKER & Sons, actionnaire de CORBY Spirits & Wines, propriĂ©tĂ© de PERNOD-RICARD. ElaborĂ© Ă  la fois en alambics de type continu (“column still”, pour le premier passage) et en alambics Ă  repasse (“Pot Still”, pour le deuxiĂšme), il est composĂ© Ă  100 % de seigle (“rye”) maltĂ© et non maltĂ©, puis vieillie dans des fĂ»ts neufs ("Virgin oak" matured). Cette version, la version permanente, rĂ©guliĂšre, rĂ©duite, est de nouveau disponible depuis peu grĂące Ă  la sociĂ©tĂ© française de distribution "Les Nouveaux Distillateurs" (qui propose par ailleurs des whiskeys des Etats-Unis-voir mon sujet Ă  venir sur le site au sujet de salon COCKTAIL SPIRITS 2018).

Couleur: Vieil or, reflets dorĂ©s. Nez: Suave, fin, et capiteux. Un rien oxydatif, avec une pointe d’aciditĂ© & d’aigreur, il est trĂšs vite d’une grande expressivitĂ© Ă  la fois sur le fruit (dont des fruits rouges-rhubarbe, cassis, mĂ»re), les fleurs capiteuses (pivoine & rose) et la cĂ©rĂ©ale (le seigle) et son cortĂšge d’épices, et une note maltĂ©e de seigle. Bouche:Puissante, trĂšs fruitĂ©e, marquĂ©e par le seigle (qui me rappelle les pains allemands “Kornbrod” rectangulaires), le malt, les Ă©pices. La bouche s’adoucit lentement et les notes de seigle deviennent plus acidulĂ©es et douces au fur et Ă  mesure (note de groseille Ă  maquereau). La rhubarbe domine alors, puis comme une note de pivoine et de rose (voire du bois de rose). Il se passe beaucoup de choses en mĂȘme temps, mĂȘme si tout converge vers un seul point. Superbe et trĂšs sexy ! AprĂšs plusieurs dĂ©gustations, je constate une certaine baisse de longueur en bouche, qui met fait finalement lui enlever un demi-point. Tenue Ă  la dilution: Avec un peu d'eau, le seigle ressort, avec une certaine autoritĂ©, mais le whisky demeure cependant Ă©quilibrĂ© et terriblement sĂ©duisant. Conclusion: Ce whisky si particulier, si unique dans sa maniĂšre de lier une cĂ©rĂ©ale (recette liant seigle maltĂ© et non maltĂ©) Ă  une double distillation (en alambic Ă  colonne, puis en alambic Ă  repasse), mais aussi Ă  un vieillissement particulier (fĂ»ts de chĂȘne neuf), donne un rĂ©sultat qui peut diviser (en gĂ©nĂ©ral on adore ou on dĂ©teste, pas de demi-mesure), mais que je trouve d’une remarquable cohĂ©rence et expressivitĂ©, malgrĂ© une apparente simplicitĂ©, un cĂŽtĂ© direct qui surprend. J’ajouterais que pour moi, tous types de whiskies & tous pays confondus, c’est un des 3 ou 4 meilleurs rapports qualitĂ©/prix de ces derniĂšres dĂ©cennies (LOT 40 fut lancĂ© Ă  la fin des annĂ©es 1990 par Hiram Walker & Sons). Indication de prix: Entre 35 et 40 €, cavistes spĂ©cialisĂ©s. Note confirmĂ©e: 93/100

T.N.: Color: Gold, with partly orange hues. On the nose, it is smooth (sensual), refined & heady (as heady flowers notesare, not spirity ones). A bit oxydizing, with some acidulous & sour character, but quickly showing a huge expressivity of both its fruity notes (including varied red fruit, rhubarb, blackberry, blackcurrant) and its floral notes (rose & peony), plus its cereal notes (the rye & its spices) and a malted rye note. On the palate, it is powerful, very fruity, dominated by the rye (reminding me a bit of rectangular German bread called “Kornbrod”), then the malted rye & the spices. The palate slowly sweetens & the rye notes are becoming now acidulous & sweeter the more it evolves, with a note of gooseberry (a bit sour cherries) coming through. The rhubarb is then dominating, in company of flowers (peony & rose again), and a beautiful rosewood note. There are a lot of things going on there, even if all these notes converge towards a unique arrival point. This is superb & very sexy ! After a few tastings though, I noticed that the palate’s finish tends to fade a bit too quickly, which makes me lower the rating of half a point. With a few drops of water: The rye comes through, with strength, but the balance is still good & the taste terribly seductive. Conclusion: This is such a special whisky, unique in its way of combining a cereal (besides it is malted & unmalted rye combined) to a double distillation process (plus using a column still then a pot still), but also to a particular maturation (virgin oak). The result is very special (one will love it or hate it), but for me pretty remarkably coherent & expressive, beyond its apparent simplicity, and its direct kick that may surprise the taster. An important thing to note, I will like to add that, regardless all types of whisky & all countries, it is for me one of the 3 or 4 best quality/price ratio whisky on the market of the last decades (Lot 40 was launched at the end of the 1990s by its distillery Hiram Walker & Sons). Indication of price: Around 35 to 40 € in France. Confirmed rating: 93/100

 

 

 lot_40_version_a_43_red2

A moins de 40 € la bouteille, un des 2 ou 3 meilleurs rapport qualitĂ©/prix tous types de whiskies confondus Ă  mon avis actuellement...

 

 

 

-« PORT ASKAIG Â» 14 ans, du nĂ©gociant The SPECIALITY DRINKS Drinks Ltd (ELIXIR Distillers), Edition 2018, Bourbon casks, 45,8 % (SINGLE MALT-Islay, ECOSSE/Royaume-Uni):

A Noter: Il s’agit d’un single malt provenant vraisemblablement de la distillerie BUNNAHABHAIN, mis en bouteille sans filtration à froid ni coloration.

Couleur : Or pĂąle. Nez : Assez TrĂšs jolies notes florales en attaque, mĂȘlĂ©es de fruitĂ© (agrumes-citron & pamplemousse surtout) & de badiane, mais aussi Ă©tonnamment pas mal d’esters (bonbon anglais, fruits exotiques, poire en sorbet). Bouche : DĂ©licate & gourmande, elle reprend fidĂšlement les notes du nez (fleurs, fruits, badiane, agrumes, esters), avec une belle simplicitĂ©, mais aussi une droiture remarquable. Facile Ă  boire, elle se fait presque aĂ©rienne au fur et Ă  mesure de la dĂ©gustation, avec en fil rouge cette sublime badiane & tourbe grasse (et quelques embruns) si engageante. Il y a de la sensualitĂ© lĂ  dedans, une belle souplesse et un Ă©quilibre fabuleux. Le fruitĂ© se fait trĂšs fondu, autour du citron en sorbet (allĂ©gĂ© en sucre) & des esters (sorbet poire, ananas, banane et peut ĂȘtre aussi une pointe de goyave, pour l’aciditĂ©), notes auxquelles l’ont peut rajouter des Ă©pices douces. & quelques notes vĂ©gĂ©tales. Les fleurs sont difficiles Ă  discerner mais sont bel et bien lĂ , et s’intĂšgrent parfaitement Ă  l’ensemble, sans vĂ©ritable caractĂšre mĂ©dicinal (l’on est pas chez LAPHROAIG, clairement). C’est vraiment superbe. Tenue Ă  la dilution : Avec un peu d’eau, le whisky se fait encore plus cajoleur, renforcant le beau fondu entre agrumes, fruits exotiques, badiane, embruns, et c’est succulent ! Conclusion : Encore une superbe sĂ©lection d’Oliver Chilton, qui rĂ©ussit Ă  proposer une rĂ©fĂ©rence raffinĂ©e & gourmande, Ă  la fois diffĂ©rente du 8 ans d’ñge, du 15 ans d’ñge et du « 100 PROOF Â» ! Une trĂšs belle addition Ă  la gamme « PORT ASKAIG Â» qui laisse rĂȘveur sur ce que l’on pourrait encore nous proposer Ă  l’avenir et que je recommande chaudement Ă©galement. Indication de Prix : Autour de 85 €, LaMDW & cavistes partenaires. Note confirmĂ©e : 93/100

ENGLISH SUMMARY : Pale in color, but with quite an engaging nose (about whiskies, and especially Islay whiskies, please never judge a book by its cover!). This new proposal is different from the both the recent 8 years old, the 15 years old & the “100 PROOF” (this for the current range). This is said to be a bourbon matured BUNNAHABHAIN. Like all the others PORT ASKAIG, it is un chillfitred & un coloured. T.N.: On the nose (if you let it breathe a bit), it’s already there, all the promises that will be fulfilled on the palate: A delicious star anise note, oily peat, some juicy & shorbety citrus fruit notes (mainly lemon & grapefruit), some floral notes as well (but difficult to identify), and a generous amount of estery notes (english liquorice allsorts, exotic fruit such as pineapple, banana, but also some guava -& some acidity coming with it, and pear shorbet). There is a beautiful oily peat note along the way, always combined with the star anise note, topped with some exquisite sea spray notes as well. Everything comes on point & melts with the other notes to form a very sensual, perfectly balanced, refined & gourmet palate, but also some aerial feeling about it, and it’s fantastic ! You can add a little water for more “peat galore”’ pleasure. Conclusion: Once again, a remarkable selection made by Oliver Chilton, and one that manages to propose something slightly different from the rest of the PORT ASKAIG range (thinking of what could come next put a wide smile on my face I have to say), and of course another one that I warmly recommend. Confirmed Rating : 93/100

 

 

 port_askaig_14_ans_2018_45.8_red

 

Un des plus beaux BUNNAHABHAIN de négoce de ces derniÚres années à mon avis, bourré de charme. Merci à T.W.E. pour le sample & la photo.

 

 

 
 

-THREE SHIPS officiel 15 ans, « Pinotage Cask Finish » 2017, James Sedgwick Distillery, Edition 2018 (limitĂ©e), South African Wine casks, 46,2 % (BLENDED WHISKY, Wellington, rĂ©gion : Le Cap, AFRIQUE DU SUD):

A Noter: Il s’agit d’un assemblage de fĂ»ts de chĂȘne amĂ©ricain ayant auparavant contenu puis, lors d’une seconde maturation, en fĂ»ts de vin Sud Africain nommĂ© “Pinotage” (nom donnĂ© Ă  un vin obtenu aprĂšs des recherches de croisement de cĂ©page par Abraham Perold, chercheur Ă  l’universitĂ© de Stellenbosch, en Afrique du Sud, en 1925. Perold inventa alors un assemblage qui rĂ©unit les cĂ©pages Pinot Noir & Cinsault, et rajoute le suffixe “tage”’ en hommage au fameux domaine français Tain L’Hermitage). L’assemblage a ici donnĂ© environ 4000 bouteilles, mais seules 3700 bouteilles seront commercialisĂ©es, les autres destinĂ©es au marketing.

Couleur : Vieil or, Ă  reflets orangĂ©s. Nez : Absolument splendide ! Riche fruitĂ© aux accents pĂątissiers, avec des notes d’abricots & de pĂȘches jaunes au sirop, mais aussi de loukoums, de prunes, puis des notes vĂ©gĂ©tales (thĂ© noir, thĂ© Earl Grey, lĂ©gĂšre touche mentholĂ©e), des notes de sherry Ă  l’ancienne (cerises au marasquin), trĂšs peu de boisĂ© ou alors tellement bien Ă©quilibrĂ© qu’on ne le sent pas ou peu. Note de fleurs capiteuses, discrĂštes, en filigrane. Avec l’aĂ©ration, un boisĂ© plus important et plus complexe se rĂ©vĂšle, avec des notes d’eucalyptus et de cĂšdre, mais sans excĂšs. SĂ©duisant ! Bouche :Gourmande & sĂ©duisante, elle reprend fidĂšlement les riches notes pĂątissiĂšres, florales et fruitĂ©es du nez, et y ajoute des Ă©pices variĂ©es, dont de la muscade et du poivre 5 baies. Equilibre impressionnant, avec influence importante du vin, mais pas d’excĂšs de vinositĂ©, pas mal de rondeur fruitĂ©e (fruits rouges variĂ©s maintenant-grenade, framboise, fraise, mĂ»res) et faiblement tannique. BoisĂ© un peu plus ferme, mais il n’est pas dominant. Un peu plus d’aciditĂ© et de tannins apparaissent Ă  la deuxiĂšme dĂ©gustation (avec l’aĂ©ration), ainsi qu’un peu plus d’épices (muscade, cannelle, voire encore du poivre 5 baies), mais l’ensemble impressionne toujours autant par son Ă©quilibre. Tenue Ă  la dilution : L’ajout d’un peu d’eau renforce son caractĂšre vineux, son boisĂ©, mais apporte aussi un peu de tannicitĂ©, de structure, Ă  l’ensemble. Dans le mĂȘme temps, il lui fait aussi perdre un peu de son charme, aussi, personnellement, je le prĂ©fĂšre non diluĂ©. Conclusion : Un remarquable blended whisky « de luxe Â», avec une maturation en fĂ»ts de vin local qui s’avĂšre une belle rĂ©ussite, tant les affinages ou maturations en fĂ»ts de vin rouge sont souvent une catastrophe, avec une dominante du vin et souvent aussi d’une aciditĂ© aigre peu agrĂ©able et qui massacre le distillat. LĂ  ce n’est pas le cas et c'est menĂ© d’une main de maĂźtre, celle d’Andy Watts, le maĂźtre-distillateur (et aussi le maĂźtre-assembleur) Ă  qui je rends hommage ici. Gourmandise fruitĂ©e et Ă©quilibre sont les caractĂ©ristiques principales de ce whisky.Le secret de cet Ă©quilibre rĂ©side peut ĂȘtre aussi dans la nature du vin Sud-Africain utilisĂ©, puisqu’un caviste me conviait rĂ©cemment que le Cinsault Ă©tait utile dans cet assemblage pour apporter de la rondeur fruitĂ©e sans apport de tannins et que cela compensait probablement aussi ceux souvent bien prĂ©sents dans le Pinot noir. Indication de Prix : Autour de 100 €, mais pas disponible en France. Note confirmĂ©e : 93/100

ENGLISH NOTES:

Note: This one has been matured in South african red wine casks, a wine called “Pinotage”, conceived in 1925 by Abraham Perold, a Stellenbosch University (South Africa) researcher, who mixed 2 grape varieties, Pinot Noir & Cinsault. The name “Pinotage” is also a tribute to a famous French wine “Hermitage” (& especially the “Tain l’Hermitage”) that Perold admired so much. This is a limited edition of around 4000 bottles, 3500 were available for regular sale, and the rest kept for marketing purposes.

Tasting Note: Golden color, with orange hues. On the nose, it’s absolutely splendid ! Richly fruity, with some pastry tendancies, with notes of tinned apricot & yellow peaches with syrup, but also with turkish delights, plums, then greener notes (black tea, Earl Grey tea, with a light mentholated touch), ancient/old fashioned sherry (with marasquino cherries), very few oak & some discrete heady flowers notes, all very well balanced. With some air, a bit more wood is coming through (eucalyptus & cedar mainly), but staying moderate. Seductive ! On the palate, it is faithful to the nose’s notes, with same rich pastry notes, heady flowers notes, fruity notes, and maybe it adds to it varies spices, including nutmeg & 5 berries pepper. The balance is impressive, with a big wine influence but almost no what I call “vinosity” (acidic/sour/very oxydative notes). Quite some fruitiness now, with rounded notes of varied red fruit including pomegranates, raspberries, strawberries & mulberries. What is great is that it’s only very slightly tannic & ok the oak is strong, firm, but not dominating. With some air, at second tasting, it got a bit more oaky & acidic, (but still very moderate), and some spices are coming through a bit more on the front (nutmeg, cinnamon, 5 berries pepper), but the ensemble’s balance is still impressive. With some water, it reinforces its slight winey side that turns from a very moderate one to more classic one, but brings also more tannins & structure to the ensemble. In doing so, it makes it lose part of its charm in my opinion, that’s why I prefer to drink it neat. Conclusion: A remarkable “de luxe” blended whisky, with a local wine maturation that is frankly a great success, unlike many wine finishes or full maturations that usually are a disaster, with a full wine domination and a very sour/acidic mouthfeel that slaughters the distillate. Here’s it is not the case, and is masterfully crafted by Andy Watts, the master-distiller (& master-blender as well), to whom I would like to pay homage here. Fruity “Gourmetness” (I know this word doesn’t exist, but you’ll certainly get the picture) & balance are the key words here. The secret of its balance may also reside in the nature of this South African wine, as a wine specialist recently told me that the Cinsault grape variety was often used in wine assemblages to bring more roundness & fruitiness, with no tannic addition & also that it may compensate those tannins often consequent in Pinot noir grape variety. Confirmed rating: 93/100

 

 three_ships_15_yo_pinotage_cask_reduced

 

Le THREE SHIPS 15 ans "Pinotage cask finish", une belle réussite en matiÚre d'affinage en fûts de vin qui nous vient de loin. Merci à la distillerie pour la photo.

 

 

***

 

6° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MENTION D’EXCELLENCE): 92,5/100

SIXTH BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (EXCELLENCE MENTION):

 

 

-BRUICHLADDICH 16 ans (2002-2018), emb. CLAXTON, Sherry Puncheon, 61,2 % (SINGLE MALT-Islay, ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur : AmbrĂ©, Ă  reflets orangĂ©s. Nez : Puissant (presque un rien alcooleux), tout en demeurant assez fin, trĂšs fruitĂ© (fruits rouges divers, mĂ»res, cerises Ă  l’eau-de-vie, fruits au sirop, fruits secs), floral (quelques fleurs capiteuses, dont du lys), et Ă©picĂ©. Bouche : TrĂšs puissante, chaleureuse & plutĂŽt Ă©picĂ©e (piment langue d’oiseau, poivre noir), elle Ă©volue vers un registre plus vĂ©gĂ©tal (thĂ© noir, thĂ© Earl Grey, tabac Ă  cigare Havane), tout en exprimant des notes fruitĂ©es complexes et maintenant rejointes par une dĂ©licieuse note d’orange sanguine, mais aussi le retour de fruits au sirop...LĂ©gĂšre amertume en finale due au boisĂ© intense Ă©galement (les tannins sont puissants). LĂ©ger boisĂ© fumĂ© et un peu herbacĂ©. Un sherry monster demandant un peu d’eau pour ĂȘtre maĂźtrisĂ©. Tenue Ă  la dilution : Avec un peu d’eau, il se dĂ©veloppe sur des tonalitĂ©s maintenant pĂątissiĂšres (mille-feuilles, gaufrettes Lu Ă  la framboise) et au fruitĂ© exaltĂ© (fraises trĂšs mĂ»res, cerises Ă  l’eau-de-vie) plus une note mentholĂ©e. Les fleurs capiteuses sont toujours lĂ  pour soutenir ce fruitĂ© gĂ©nĂ©reux. Demeure un peu serrĂ© (tannique) cĂŽtĂ© boisĂ©, malgrĂ© tout, et vif sur le plan des Ă©pices. Conclusion : Un BRUICHLADDICH puissant, qui a beaucoup de choses Ă  dire, dans un corps demeurant relativement mince, mais, je dois le dire, qui n’a cessĂ© d’évoluer positivement au fur et Ă  mesure des 3 dĂ©gustations effectuĂ©es sur sample. Excellent ! Indication de Prix : Autour de ÂŁ 119, vente en ligne (UK)/ Note confirmĂ©e : 92,5/100

ENGLISH SUMMARY: Color: Amber color, with orange hues. On the nose, you already know something powerfull is going on there. A complex fruity, floral, spicy, woody (& even a bit smoky) combo is delivered without warning & it is huge. Almost a bit heady on alcohol, on the palate too it is very fruity (tons of red fruit, cherries in eau-de-vie, in syrup, dried fruit, oranges-including blood oranges), with some heady flowers too (lily of the valley), some dried herbs too, then quickly warming with some big spices (carribean chilli pepper spice, black pepper), a slight bitterness coming from some tight tannic wood, even some smoky notes related to the wood, it is impressive. It also need water to tame a bit this obvious Sherry monster. With water, the profile becomes a bit more "pastry-ish", with some French "Mille-Feuilles" dessert notes, some raspberry filled wafers, some ripe strawberries, but also a hint of menthol. Heady flowers are still there to underline this generous fruitiness, but it stays intense in terms of wood influence, and of spices. Conclusion: A powerful BRUICHLADDICH with a lot of things to say, and which didn’t stop to develop its qualities from the first to the last tasting of the sample. Excellent ! Confirmed rating: 92,5/100

 

 

 

claxton_bruichladdich_16_yo_bottle_tt_red

 

Un des meilleurs BRUICHLADDICH de négoce de ces derniÚres années. Merci à CLAXTON pour le sample et la photo.

 

 

 

7° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (TRES RECOMMENDE): 92/100

SEVENTH BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (VERY RECOMMENDED):

 4 Whiskies are ex-aequo / 4 whiskies are equally ranked:

 

 

-ABERFELDY MillĂ©simĂ© « 1999 Â» (available as « bottle your own Â», on demand, here in 2018), Single Cask (Cask N°20658-First Fill Sherry), 60,6 %(SINGLE MALT-Highlands, ECOSSE/Royaume-Uni): (Note rĂ©visĂ©e)

A noter : Il s’agit d’un des whiskies Ă  embouteiller soi-mĂȘme Ă  la distillerie (mais pas dans le mĂȘme lieu que la version Bourbon-voir photos), provenant d’un fĂ»t de Sherry unique, diffĂ©rent du fĂ»t N°29. L’on peut aussi acquĂ©rir, si l’on est pressĂ© (ce que j’ai fait, avec la bouteille N°25), une bouteille prĂ©-remplie par le personnel, numĂ©rotĂ©e et datĂ©e.

Couleur: Acajou clair. Nez: Le nez, somptueux, est trĂšs marquĂ© par le Sherry, avec de belles notes de fruits secs (dattes, figues, raisins), de fleurs capiteuses, de dense chocolat noir et d’épices (piment d’Espelette, poivre noir). Le malt est trĂšs prĂ©sent aussi, teintĂ© de chocolat (Ovomaltine), et, avec un peu d’eau, de subtiles notes vĂ©gĂ©tales s’y ajoutent (vĂ©gĂ©tation de sous-bois, champignons, thĂ© noir). Bouche: La bouche reprend toutes ces notes au millimĂštre prĂšs, et les fonds dans un tout au dĂ©part difficile (ce whisky demande un temps d’aĂ©ration, et un peu d’eau, pour domestiquer le boisĂ© trĂšs prĂ©sent, les Ă©pices et une certaine sĂ©cheresse), puis elle Ă©volue vers un peu plus de sĂ©rĂ©nitĂ© et de calme, sur un leitmotiv toujours chocolatĂ© et maltĂ© plus que fruitĂ©. Conclusion: Un single malt trĂšs puissant, sec, tannique, trĂšs boisĂ©, et qui demande du temps pour s’ouvrir et rĂ©vĂ©ler ses qualitĂ©s fruitĂ©es, maltĂ©es & chocolatĂ©es surtout. Moins flamboyant que le fĂ»t N°29-rĂ©servĂ© Ă  la dĂ©gustation dans le chai durant les "Cask tour" ou "Connoisseur tour" (le nĂŽtre)-ce fĂ»t N°20658 est tout de mĂȘme superbe et traduit assez bien les qualitĂ©s du single malt ABERFELDY, et ce « sans filtre Â». C'est seulement aprĂšs plusieurs dĂ©gustations que ce whisky devient plus facile d'accĂšs, avec davantage de notes maltĂ©es et chocolatĂ©es (voire mĂȘme de belles notes de noisettes), mais pour les nĂ©ophytes cela reste un "profil dur" sans eau. Indication de Prix: Autour de 180 € (bouteille en vente uniquement Ă  la distillerie): Notes confirmĂ©es d’aprĂšs ma bouteille (la N°25): 92/100

ENGLISH NOTES: (Revised note)

Note: This one is a “bottle your own” single cask, to be bottled oneself at the distillery, or to pick within the pre-bottled by the staff ones available for customers in a hurry (thing which I did, because time was running out). It is not exactly the same than the cask N°29 (which was only available to taste during the "Cask tour" or "Connoisseur tour"-we had the second one), but it is very good as well. Note that it is not the one that’s more visible, not the one presented before the cask in the distillery shop, but rather on the shelves around.

Tasting Note: Color: Mahogany. Nose: This is a powerful single malt, dry, tannic, very woody, which needs time & a bit of water to open up & reveal all its qualities, wether they are fruity or malty & chocolaty. The sumptuous nose is dominated by the Sherry, with beautiful dried fruit notes (dates, figs, sultanas), heady flowers, dark & thick chocolate, spices (French-mildly chilli-pepper called “Piment d’Espelette” & black pepper). The malt here is very upfront, linked to chocolate (Ovaltine mainly) and, with a few drops of water, some subtle green notes appear (forest moss, mushrooms, black tea). On the palate, very faithful to the nose, all these notes appear progressively, after the initial burst of alcohol & dry wood & spices, that one has to use some water to tame. After a few tastings, the spicy & oaky side lowers a bit, and there is a progression of the malty notes (it is even a bit nutty), but it stays very strong if consumed without water. With a few drops of water: Then it can evolve to a more serene profile, and display its more chocolaty & malty than fruity profile. Conclusion: This is a powerful single malt, dry, tannic, very woody, which needs time & a bit of water to open up & reveal all its qualities, wether they are fruity or malty & chocolaty. Less spectacular than cask N°29, despite my reservations, it translates pretty well the qualities of ABERFELDY distillate, and this without filter”. Price: £ 160 (only available at the distillery). Confirmed rating (after having tasted my bottle-N°25): 92/100

 

 

aberfeldy_1999_2018_sc_sherry_butt_60.6_opened_red 

Le superbe ABERFELDY "1999", un single cask à mettre en bouteille uniquement à la distillerie. Photo: © Grégoire Sarafian.

 

 

 

-DUMBARTON 32 ans (1986-2018), emb. CLAXTON, Bourbon Barrel, 55 % (SINGLE GRAIN, Lowlands, ECOSSE/Royaume-Uni):

A Noter: La distillerie DUMBARTON est une distillerie de grain fermĂ©e construite en 1938 et fermĂ©e en 2002. Elle a Ă©tĂ© dĂ©truite depuis, son bĂątiment principal haut de 300 mĂštres et tout de rouge brique vĂȘtu ayant Ă©tĂ© rĂ©cemment rĂ©habilitĂ© pour en faire des appartements. DUMBARTON alimentait autrefois des blended whiskies comme le BALLANTINE’S.

Couleur : Vieil or, Ă  reflets dorĂ©s. Nez : Assez fin et sans doute trĂšs sec, typĂ© single-grain (du maĂŻs, beaucoup de caramel, de la vanille, des Ă©pices douces), plus une certaine vivacitĂ© du boisĂ©. Un bon point, pas de notes entĂȘtantes de solvant ici, contrairement Ă  d’autres single grains. Bouche : Puissante, vive, d’une certaine viscositĂ©, tout en conservant un corps plutĂŽt mince. PĂątissiere (gĂąteaux au pralinĂ©, caramel dur/fudge), un rien fruitĂ©e (dont une belle note de banane assez mĂ»re), trĂšs Ă©picĂ©e (cannelle, girofle, muscade, gingembre) et assĂ©chante (boisĂ© important), elle est nĂ©anmoins assez difficile (contrairement Ă  d’autres de titrage comparable) Ă  dĂ©guster sans ajout d’un peu d’eau, ce qui lui fait perdre un peu cĂŽtĂ© notation. Tenue Ă  la dilution : Avec un peu d’eau, les Ă©pices et le boisĂ© intense sont toujours lĂ , mais quelque peu attĂ©nuĂ©es. Le caramel se fait un peu plus crĂ©meux (plus sĂ©duisant aussi!) et l’on perçoit enfin ces belles notes de noix nobles (dont de la noix de macadamia) qui me font penser, ça & le caramel, aux blended whiskies canadiens du type J.P. WISER’S, ce qui est un compliment de taille. La note de banane mĂ»re revient Ă©galement. Conclusion : Un single grain de qualitĂ©, d’un bon rapport Ăąge/qualitĂ©/prix, d’une distillerie fermĂ©e et rarement rencontrĂ©e mĂȘme chez les indĂ©pendants, ce qui est Ă  souligner. Dommage qu’il ait souffert de la comparaison avec d’autres single grains dĂ©gustĂ©s cette annĂ©e, dont surtout ce sublime 36 ans d’ñge de nĂ©goce (Whisky Broker) de la distillerie CAMERON BRIDGE. Indication de Prix : Autour de ÂŁ 135, vente en ligne (UK)/ Note confirmĂ©e : 92/100

ENGLISH SUMMARY: Color: Gold to old gold. Nose: There is some refinement here for sure, but I also feel it is going to be quite dry & spicy on the palate, though I get more sweet spices on the nose. There are some typical single grain notes here, such as corn, plenty of caramel, vanilla & sweet spices). No heady solvent notes here (unlike in some other single grain whiskies), and that’s a good point. On the palate, it is powerful, vivid, drying (lots of wood), a bit fruity (including a ripe banana note), shows some viscosity, though staying thin regarding it’s body. Some nice pastry notes are then coming through (praline creamy cake, fudge), lots of spices (cinnamon, nutmeg, cloves, but also ginger). I have to say this is very good, but relatively difficult to taste without water in my opinion, which isn’t helping it scorewise. With water, the intense spices & wood are still there, but a bit sweetened, letting more seductive caramel & noble nuts (including some macadamia nut) come through, as well as a come back of the ripe banana note. Those more expressive notes here make me think of some Canadian blended whiskies such as the J.P. WISER’S range, which is a compliment for sure. Conclusion: A quality & refined single grain, of a good age/quality/price ratio, and of a closed distillery (fonded in 1938, closed in 2002, recently demolished to build an apartment block) rarely seen bottled (even at indie bottlers), a thing one has to underline. A pity though that this one suffered from the comparison with other single grain bottlings from 2018, and especially with the stunning CAMERON BRIDGE 36 years old bottled by Whisky Broker. Confirmed rating: 92/100

 

 

 

dumbarton_32_ans_1986_sc_57.1

Un excellent & rare whisky de grain d'une distillerie fermée mise en bouteille par le négociant CLAXTON. Photo: © Grégoire Sarafian.

 

 

 

-GLEN SCOTIA n.a.s. “1832”, Edition 2018 (limited edition), embouteillage officiel/ marchĂ© Hors taxes (Global Travel Retail official bottling), Bourbon casks+Peated P.X. Sherry finish (fĂ»ts de chĂȘne amĂ©ricain, fĂ»ts tourbĂ©s au XĂ©rĂšs de type Pedro Ximenez), 1 litre, 46 % (SINGLE MALT/Campbeltown, ECOSSE/Royaume-Uni) :

Couleur : Vieil or, Ă  reflets lĂ©gĂšrement dorĂ©s. Nez : Assez fin (le nez a besoin de s’ouvrir un peu) tout en Ă©tant gourmand & complexe, fruitĂ© (fruits confits variĂ©s, agrumes, fruits secs), floral (bouquet variĂ© lĂ  aussi, rien ne se dĂ©tache), peut ĂȘtre un peu saumĂ»rĂ© (Ă  la OLD PULTENEY) ou tout simplement marin, comme une Ă©trange note de fromage fondu au four aussi (parmesan?), une certaine minĂ©ralitĂ© aussi, au second plan, de la rĂ©glisse noire, du miel de bruyĂšre, et de superbes notes vĂ©gĂ©tales (thĂ© noir & thĂ© Earl Grey). Ce qui me frappe dĂ©jĂ , Ă  ce stade, c’est l’équilibre, la complexitĂ© et la sĂ©rĂ©nitĂ© de ce whisky. TrĂšs engageant...

Bouche : Superbe d’équilibre & de complexitĂ© : Mi-grasse, mi-sĂšche, elle est plus Ă©quilibrĂ©e & expressive que d’autres rĂ©fĂ©rences de la gamme classique (le 15 ans est davantage fermĂ© et Ă©picĂ©, par exemple, tandis que le « Double-Cask Â» semble plus serrĂ© sur le boisĂ©-je peux me tromper, une nouvelle Ă©valuation de ce dernier aura bientĂŽt lieu...), dĂ©bute par une vague & trĂšs lĂ©gĂšre note sous-jaçente de pĂ©trole (vestige des annĂ©es « gasoil Â» disons 2000-2010 de la distillerie), note trĂšs vite intĂ©grĂ©e aux autres notes, florales, fruitĂ©es (fruits variĂ©s au sirop, agrumes confits, fruits exotiques-prĂ©sence de quelques esters...mais aussi des fruits secs). Cette bouche complexe se poursuit sur de la rĂ©glisse noire, de poivre noir, de thĂ© noir, du miel de bruyĂšre, une lĂ©gĂšre note saumĂ»rĂ©e (lĂ  aussi l’ombre du OLD PULTENEY 12 ans plane sur ce whisky, mĂȘme si ce GLEN SCOTIA lui est supĂ©rieur), plus un boisĂ© lĂ©ger, et une note lĂ©gĂšrement chocolatĂ©e. Belles notes de caramel dur (carambar) et d’orge maltĂ©e. Le tout frisant l’amertume sans jamais y tomber, un tour de force. Le fondu de ces notes est remarquable, et je pressens une trĂšs intelligente rĂ©partition des rĂŽles dans l’assemblage de fĂ»ts relativement jeunes et plus ĂągĂ©s (la palette Ă  mon avis est large question Ăąge), mais j’y reviendrais.

Tenue Ă  la dilution : Avec un peu d’eau, les notes de malt d’orge, de caramel, mais aussi de chocolat noir ressortent, de fruits secs (raisins de Corinthe, dattes, figues, abricots-merci les fĂ»ts de P.X. !), du miel de bruyĂšre, de thĂ© noir, le tout soulignĂ© d’un joli trait de fumĂ©e de tourbe ! Splendide...

Conclusion : Un GLEN SCOTIA trĂšs intĂ©ressant, passionnant Ă  dĂ©guster, d’une grande Ă©lĂ©gance et d’une belle complexitĂ©, mais hĂ©las rĂ©servĂ© au marchĂ© hors taxe, et qui pour moi l’emporte sur toute la gamme rĂ©guliĂšre en dessous du 18 ans-non testĂ© (hormis peut ĂȘtre sur le « Victoriana Â» qu’il faudrait que je dĂ©guste Ă  nouveau). Remarquablement Ă©laborĂ©, ce whisky est une trĂšs judicieuse combinaison entre les qualitĂ©s fruitĂ©es, Ă©picĂ©es et les esters des fĂ»ts de Bourbon, les qualitĂ©s fruitĂ©es et gourmandes des fĂ»ts de XĂ©rĂšs de type Pedro Ximenez (sans excĂšs d’influence), le tout avec une lĂ©gĂšre signature tout en finesse de fĂ»ts de malt tourbĂ© ! Chapeau au master-blender ! Un des plus beaux whiskies sans compte d’ñge (n.a.s.) du marchĂ© Ă  mon avis Ă  l’heure actuelle (dont je pense que les fĂ»ts vont probablement de 8 Ă  18 ans, mais ce n’est qu’une supposition).

Indication de Prix : Autour de 65 € le litre (ÂŁ 52), dans les aĂ©roports anglais, voire sur des sites de vente en ligne. / Note confirmĂ©e : 92/100

 

ENGLISH NOTES :

Color: Gold, with some lightly golden hues.

Nose: A very delicate & refined nose, that needs a bit of time to open up. Refined as well as gourmet & complex, floral (a varied bouquet where it’s hard to pick up a flower in particular), fruity (candied fruit, dried fruit, citrus fruit), a bit briny (like some OLD PULTENEY) or simply maritime, with some strange cheese note (baked parmesan?), with some minerality as well, then on a second ground, there is now some black liquorice, superb green notes (black & Earl Greay tea). What strikes me already is how this whisky has balance, complexity & serenity. Very engaging...

Palate: Superb balance & complexity ! Half-fat, half-dry, this whisky is more expressive & balanced than any other reference of the core range I have tasted so far (the 15 y.o. is more tight, if not a bit closed, for instance, while the “Double-Cask” seem more focused on wood, but I might be wrong, and the latter will be reevaluted soon). It starts with a vague & very light underground petrol note (a vestige of the say “diesel” years of the distillery, in the 2000-2010 years), which is quickly integrated within the other notes, which are floral, fruity (varied fruit with syrup, candied citrus fruit, exotic fruit-some esters here are coming through-but also some dried fruit as well). This complex palate also displays some black liquorice, black pepper, black tea, some heather honey, a slightly briny note (again that shadow of some old OLD PULTENEY 12 y.o. bottlings, even if this whisky is superior to it), then some light wood, and some dark chocolate as well. Beautiful notes of hard caramel (French “carambar” bars) & malted barley complete the painting. This is often close to bitterness but never really falls into it, which is impressive. The melting of all these notes is remarkable, and I sense here a very intelligent choice of the way each type of casks involved has to play in this blending. I also think there could be a wide range of ages implied here, but I’ll be back on this again later on.

With a bit of water, malted barley, caramel, dark chocolate notes & as well as heather honey notes & black tea notes are shining through, but also some complex dried fruit notes (sultanas, dates, figs, apricots-thanks to the P.X. casks !), plus they are beautifully underlined by some delicate smokey peat! Splendid !

Conclusion: A very interesting GLEN SCOTIA, fascinating to taste, of a great elegance & complexity, but alas limited to the global travel retail (UK). For me this expression takes over all the other ones from the core range (except maybe the “Victoriana” I have to taste again) under 18 y.o. (I haven’t tasted the 18 & 25 y.o. & other limited editions yet...so I can't tell how these are compared to this younger brother). Remarkably crafted, this whisky is a very clever combination between the fruity, spicy & estery qualities coming from the Bourbon casks, the fruity & gourmet qualities coming from the Pedro Ximenez Sherry casks (and with no excessive influence), plus the light-all delicate-smoky signature coming from the peated casks ! So kudos to the master-blender here ! One of the most beautiful no age statement (n.a.s) whiskies currently on the market I have to say. I will guess here that 8 to 18 years old casks were probably involved there, but it’s just an opinion (I’ll be curious to know, though
). RPP: £ 52 (the liter). Confirmed rating: 92/100

 

 

glen_scotia_1832_ob_express_notes_7

D'habitude, un certain nombre de distilleries (les décideurs chefs de produit du moins) réservent au marché hors taxe leurs whiskies les moins intéressants, là pour une fois

c'est le contraire, et pour moi c'est l'une des bouteilles les plus intéressantes de la distillerie (au point de faire de l'ombre à la gamme réguliÚre). Merci à T.W.E. pour la photo.

 

 

 

-MILTONDUFF 10 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery Â», Sherry casks, 43 % (SINGLE MALT, Speyside, ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur : Vieil or, Ă  reflets dorĂ©s. Nez : Assez riche, marquĂ© par des notes de fleurs capiteuses (lilas, violette), de notes fruitĂ©es (abricot, orange, mandarine, raisins secs), vĂ©gĂ©tales (thĂ© vert & thĂ© Earl Grey, mentholĂ©, Ă  l’ancienne). Un peu moins sĂ©duisant la deuxiĂšme fois, avec Ă  l’aĂ©ration comme une note de pneu un peu brĂ»lĂ©, et une vague note de fumĂ©e (j’appelle cela une note de « BOWMORE moderne Â» personnellement
). L’ensemble demeure assez cohĂ©rent et sĂ©duisant. Bouche : Elle reprend fidĂšlement les notes florales, fruitĂ©es & vĂ©gĂ©tales du nez, et y ajoute comme une note de cafĂ© & d’épices « d’hiver Â» alsaciennes (cannelle, girofle, muscade, anis, coriandre, poivre), donc de pain d’épices, mais aussi de feuilles de tabac Ă  cigare cubain. Superbe et clairement marquĂ© par le sherry. Tenue Ă  la dilution : L’ajout d’eau embellit encore l’ensemble, c’est superbe. Conclusion : Un joli single malt de qualitĂ©, avec un vieillissement en fĂ»ts de sherry qui, ici, fait la diffĂ©rence. Moins spectaculaire Ă  la deuxiĂšme dĂ©gustation, mais je maintiens la note, les conditions de dĂ©gustation s’étant dĂ©gradĂ©es entre temps avec la chaleur. Indication de Prix : Autour de 50/60 € Ă  sa sortie. Note confirmĂ©e : 92/100

ENGLISH NOTES: Color: Golden reddish sherry tone. On the nose, it is rich, driven by heady notes (lilac, violet), but also fruity notes (apricot, orange, mandarin, dried currant), then green notes (green & Earl Grey tea, with some menthol, old fashioned craft). Very seductive during the first tasting, it became a less appealing the second time, with some rubbery notes, burnt tyres note, and a vague smoky note, all this reminding me of some “modern” BOWMORE. There is some good consistency, though, in this whisky. On the palate, it is faithful to the floral, fruity and green notes of the nose, but there is also some coffee note, and some “Alsacian Winter spices” too (cinnamon, cloves, nutmeg, green anise, coriander, pepper) or say, for English readers, rather gingerbread notes. I also get Havana cigars leaves notes, and less rubbery notes. It is clearly sherry driven (and probably refill casks). With some water drops it gets even more sexy. Conclusion: A quality single malt, spectacular at first try, a bit less after, but the second tasting was a bit biased by the heatwave & less good tasting conditions, so I have decided to rely on the first tastings impressions and keep the high rate. Confirmed rating: 92/100

 

 

miltonduff_10_gmp_discovery_range_43_obpic_r2

 

Un trÚs joli MILTONDUFF (en plus d'un bon rapport qualité/prix) en version Sherry. Merci à GORDON & MacPHAIL pour la photo.

 

 

 

***

 

 

8° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (RECOMMENDES): 91,5/100

8th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RECOMMENDED):

 3 Whiskies are ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked:

 

 

-DEANSTON officiel 15 ans, “ORGANIC” (local barley, American Oak), 46,3 % (SINGLE MALT, Highlands du Sud, ECOSSE/Royaume-Uni): (Nouvelle Note)

Couleur: Vieil or. Nez: TrĂšs fin, un peu fermĂ© au dĂ©but (il lui faut un petit temps d’aĂ©ration), il est atypique, avec Ă  la fois une dominante maltĂ©e (avec comme une note de mĂŒesli), une dominante fruitĂ©e (pommes rouges, fruits notamment tropicaux variĂ©s-ananas, physalis, cĂ©drat), et un boisĂ© Ă©lĂ©gant. IntĂ©ressant. Bouche : Sur un lit dĂ©licatement boisĂ© et un rien vanillĂ©, de superbes notes fruitĂ©es se dĂ©voilent, celles du nez (les pommes et les fruits tropicaux, puis aussi des poires, des fruits confits divers, les mĂȘmes fruits tropicaux du nez, mais aussi maintenant de fruits secs-dont des raisins de Corinthe & des noix nobles), des notes vĂ©gĂ©tales (camomille, surtout), mais aussi de subtiles notes florales & de belles notes d’épices douces, toutes notes superbement fondues ensemble. Un whisky trĂšs sĂ©duisant et calme en bouche, et d’un style trĂšs personnel. Tenue Ă  la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, ce whisky devient plus charmeur encore, et dĂ©montre une belle harmonie de l’assemblage. Conclusion : Je ne connais pas encore trĂšs bien la gamme rĂ©guliĂšre (surtout depuis son changement et de conditionnement et de contenu pour partie en tout cas semble t’il), mais pour moi ce whisky certifiĂ© "bio", fut le plus beau whisky du stand –sur 4 versions-lors de ma visite au stand DEANSTON du salon Club-Expert Dugas 2018. Merci au personnel du stand DEANSTON du salon Club-Expert Dugas 2018 pour cet Ă©chantillon. Indication de Prix : Il varie scandaleusement entre environ 80 € (au Royaume-Uni) et environ 140 € en France, cherchez l’erreur
! Note confirmĂ©e : 91,5/100

ENGLISH NOTES : Color : Gold. Nose : Very refined (I get always a bit disappointed of the English translation of this, but
), a bit closed (it needs some air), a bit unusual, with, at the same time a malty dominant feature (with a muesli note), a fruity dominant feature as well (red fruit, varied partly tropical fruit: Cape gooseberry, citron, pineapple), and an elegant oak. Interesting. Palate: On a delicately woody & a tad vanilla based bed, lie some superb fruity notes (red fruit, tropical fruit, but also some pear, varied candied fruit, some dried fruit, including now some currants & quality nut as well), some flowers & sweet spices as well, all melted in a harmonious ensemble. I also get some green notes (mainly camomile tea). With a few drops of water: It develops its appeal even more, and shows the beautiful harmony of the casks blending. Conclusion: I am not too familiar with the core range, especially since the recent rebranding of at least half of the range), but it seemed for me to be the best whisky of the current range (out of 4 expressions tasted) as it was displayed during a French private wine & spirits show called Salon Club-Expert DUGAS in 2018). Thanks to the DEANSTON staff for letting me take a sample of this. Price: I see shocking variations of price about this bottling & frankly I don’t understand why, from around ÂŁ 70 (in the UK) to almost the double
(in France!). Confirmed rating: 91,5/100

 

 

 

deanston_15_ans_organic_2018_46.3

Une trÚs jolie surprise que ce joli DEANSTON, d'une grande pureté, découvert au salon Club-Expert DUGAS 2018. Photo: © Grégoire Sarafian.

 

 

 

-LEDAIG 10 ans (2008-2018), emb. CLAXTON, Refill Hogshead, 54,3 % (SINGLE MALT, Isle of Mull, ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur : Or pĂąle. Nez : Fin et sĂ©duisant, floral, un peu fruitĂ©, marin et tourbĂ© (belles notes de badiane, d’embruns, d’agrumes en sorbet allĂ©gĂ©, tourbe cendrĂ©e). Au nĂ©gatif (mais cette note s’attĂ©nue aprĂšs 2 dĂ©gustations), une petite note levurĂ©e signale une certaine immaturitĂ©. Bouche : Fine, plus sĂ©duisante que le nez, avec de beaux esters peinant Ă  s’exprimer au nez (bonbon anglais, fruits exotiques-ananas, banane), puis des embruns et de la badiane, des agrumes en sorbet (comme au nez), des Ă©pices (gingembre), et une jolie note de cafĂ© fraĂźchement torrĂ©fiĂ©, voire de moka, Ă©pousant une vague de fumĂ©e de tourbe cendrĂ©e plutĂŽt convaincante. En filigrane une belle note de pĂąte d’amandes (allĂ©gĂ©e en sucre) et de noix fraĂźches. Jolie, mais assez lĂ©gĂšre. Tenue Ă  la dilution : Avec un peu d’eau (c’est la clĂ© de ce whisky), toutes ces notes se fondent en un tout un rien crĂ©meux et trĂšs agrĂ©able, lui faisant gagner quelques points. Conclusion : Un superbe LEDAIG, d’un bon rapport qualitĂ©/prix, mais il y a beaucoup de concurrence ces derniĂšres annĂ©es en matiĂšre de jeunes LEDAIG, ce qui rend la lutte difficile pour celui-ci, mais je le recommande, car il semble se bonifier au fur et Ă  mesure des dĂ©gustations. Indication de Prix : Autour de ÂŁ 59, vente en ligne (UK)/ Note confirmĂ©e : 91,5/100

ENGLISH SUMMARY: Pale yellow color. Nose : Refined & seductive, with some nice elements (a bit floral, a bit fruity-varied citrus fruit in lightly sugared sherbet, nice aniseed, some seaspray, and ashy peat). On the negative side, a yeasty note coming through seem to betray a certain immaturity. On the palate (much more seductive, than the nose), some nice esters are coming through (English liquorice allsorts, exotic fruit-mainly pineapple & banana), then some seaspray, this beautiful aniseed note, varied citrus fruit in lightly sugared sherbet, spices (ginger), and a beautiful fresh roasted coffee note (almost moka), married with a wave of rather convincing ashy peat smoke. In the background a nice almond paste (lightened in sugar) note, with some fresh walnuts. A nice palate, but rather light. With water (this whisky’s key to open it), all these notes are melted together to display a very pleasant & creamy sensation, and that makes it win some points there. Conclusion: A superb LEDAIG, of a good quality/price ratio, among a strong concurrency of young indie bottlings of LEDAIG these last years I have to say, which doesn’t help this one score high, but I recommend it, as it seems to get better & better each time I have tasted it. Confirmed rating: 91,5/100

 

 

 claxton_ledaig_10_bottle_tt_red

Un excellent LEDAIG qui dĂ©cidĂ©ment n'a pas besoin d'attendre 15 ans pour ĂȘtre sublime...Merci Ă  CLAXTON pour la photo.

 

 

 

-TOMATIN officiel 18 ans, Bourbon matured (15 ans) & Sherry finished (3 ans), 46 % (SINGLE MALT, Highlands ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur: Vieil or. Nez: Fin, et typiquement boisĂ© et maltĂ© avant toute chose. DiscrĂštes traces de Sherry, pas davantage. Bouche : Fortement maltĂ©, modĂ©rĂ©ment boisĂ©, note de cire, dĂ©licate touche de Sherry lĂ©gĂšrement vineuse (Ă  la The GLENROTHES), fruitĂ© (fruits compotĂ©s : pommes, poires et quelques fruits secs, agrumes), Ă©pices douces (touche de gingembre), Ă©voluant vers une gĂ©nĂ©reuse note de caramel et de chocolat au lait, puis pour finiri je devine une note herbacĂ©e en arriĂšre-plan. Joli. Tenue Ă  la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, ce whisky devient plus souple, mais trop d’eau peut apporter un rien d’amertume. LĂ©gĂšre aciditĂ© maintenant, provenant de notes d’agrumes. Le bois et les Ă©pices se font plus doux, mais sont toujours lĂ . En fait je le prĂ©fĂšre sec. Conclusion : Ce charmant TOMATIN, dont le Sherry n’est qu’un des Ă©lĂ©ments, est un excellent single malt, trĂšs efficace, et l’un de mes prĂ©fĂ©rĂ©s de la gamme rĂ©guliĂšre, en tout cas le mieux notĂ© pour le moment (je mets Ă  part les prestigieux vieux millĂ©simes ou comptes d’ñge Ă©levĂ©s). Indication de Prix : Autour de 80/90 €, cavistes. Note confirmĂ©e : 91,5/100

ENGLISH NOTES : Color : Old gold. Nose : Refined, typically woody & malty before anything else. Discrete hint of Sherry, not much more. Palate : Strongly malted, moderately woody, wax, a delicate a bit winey hint of Sherry (reminder of The GLENROTHES distillery house style), fruity (stewed fruit: apples, pears, and some dried fruit & some citrus fruit), gently spicy (a touch of ginger). The palate evolves towards some generous caramel & some milk chocolate as well, and finally I get an herbal note on the background. Nice! With a few drops of water, this whisky becomes smoother, but too much water can bring some bitterness. I notice a slight acidic note now, coming from the citrus fruit notes. The oak & the spices are getting sweeter, but they are still there. Me I finally prefer it neat
 Conclusion : This charming TOMATIN, in which Sherry casks are only an element of it, is an excellent single malt, very efficient, one of my favorite of the core range, if not the favorite, and has the best rating so far (I put aside the prestigious old vintages & high end age statements). Price : Around 80/90 € in France. Confirmed rating : 91,5/100

 

 

tomatin_18_yo_ob_pic_red

Un grand whisky facile à appréhender, fin, et clairement sur ma "wishlist". Merci à la distillerie pour la photo.

 

 

 

9° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (RECOMMENDE): 91/100

9th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RECOMMENDED):

 

 

-GLENGOYNE officiel ‘TEAPOT DRAM” officiel/distillery exclusive 2018/Batch 06 (Small batch), First Fill Sherry casks, unchill filtered, uncoloured, Cask Strength, 59,3 % (SINGLE MALT, Highlands du Sud, ECOSSE/Royaume-Uni):(Nouvelle Note)

Couleur: Vieil or, Ă  reflets ambrĂ©s. Nez: Un peu fermĂ© de prime abord, lĂ©gĂšrement alcooleux (puis cela se dissipe un peu Ă  l’aĂ©ration). C’est un nez complexe, trĂšs fin, dominĂ© par un Sherry complexe marquant le palais de notes de chocolat (noir & au lait), d’orge maltĂ©e (elle partage cela beaucoup avec TAMDHU, l’autre distillerie du groupe Ian MacLEOD), de fruits mĂ»rs, de fruits secs Ă  connotation orientale (dattes, figues, abricots, raisins), d’épices diverses et non dĂ©nuĂ© d’une certaine vinositĂ©. Bouche : Puissante, sĂšche & Ă©picĂ©e, tannique (mais pas trop excessive), elle est subtile et complexe, elle reprend fidĂšlement les notes du nez, en les prĂ©cisant ou en les appuyant : Les fruits mĂ»rs sont lĂ , les notes maltĂ©es et chocolatĂ©es aussi (plus une note de caramel dur), mais comme restreintes, et les tannins (boisĂ© important) & les Ă©pices (piment) se font entendre, de maniĂšre contenue, certes, mais consĂ©quente. Le corps du whisky demeure cependant assez mince (c’est lĂ  ou il perd des points, clairement), et plutĂŽt sĂšche, il n’y a pas beaucoup de rondeur pour compenser cela, si ce n’est de dĂ©licieuses notes de chocolat noir, au lait et d’orge maltĂ©e (Ovomaltine), et bien sĂ»r les complexes notes de fruits mĂ»rs & de fruits secs. MalgrĂ© ces rĂ©serves, je constate que la palette semble cependant plus prĂ©cise et plus large que celle des versions sans Ăąge de la gamme rĂ©guliĂšre dites « Cask Strength Â», pour donner un point de comparaison. Un bon whisky, mais pas Ă©vident Ă  dĂ©guster sans eau, pour ma part en tout cas. Tenue Ă  la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, ce whisky devient un peu plus facile Ă  dĂ©guster, mais au-delĂ  de quelques gouttes, c’est le dĂ©sĂ©quilibre vers le boisĂ© & les Ă©pices qui apportent amertume et frustration. Conclusion : J’avoue m’ĂȘtre attendu Ă  davantage de gĂ©nĂ©rositĂ© de la part de ce whisky compte tenu de sa rĂ©putation, mais son corps demeure trop mince et il manque un peu de mĂąche en bouche. Ceci dit elle propose un beau voyage au pays du Sherry, version chocolat, fruits secs & malt comme dominantes. Cette version ne semble pas trĂšs Ă©loignĂ©e de la version dite « Cask Strength Â», mais elle est tout de mĂȘme un peu plus gĂ©nĂ©reuse (et plus longue en bouche), et moins « poussiĂ©reuse Â», par contre, elle est largement battue Ă  mon sens par les meilleurs lots des ABERLOUR « A’Bunadh Â» (comme par exemple les batches 46, 47 & 50). Merci Ă  Alan (du vlog « The Whisky Friend Â») pour cet Ă©chantillon. Indication de Prix : Autour de 100 €, uniquement Ă  la distillerie (voire sur le site internet de la boutique en ligne). Note confirmĂ©e : 91/100

ENGLISH NOTES : Color : Gold, with some amber hues. Nose : A bit closed at first nosing, a bit spirity as well, but this changes with some air. It is a complex nose, very refined, driven by a complex Sherry which provides notes of milk & dark chocolate, malted barley (it has this in common with TAMDHU house style, the other distillery owned by the Ian MacLEOD group), but also ripe fruit, dried & oriental fruit (apricots, sultanas, dates & figs), varied spices as well, and it is also showing some winey notes as well (from the Sherry). Palate: Powerful, dry & spicy, tannic (but not too excessive), it is subtle & complex, follows faithfully the noses notes, but with more precision & strength: The ripe fruit are there, the malted & chocolaty notes are there too (plus a hard caramel note), but a bit narrow, and the rather huge oak & spices (mainly chili pepper) notes have their say now, even if some are held back, but they are massive. The body of the whisky remains rather thin though (it clearly loses some points there), and stays rather dry, with not much roundness to compensate that, except some delicious dark & milk chocolate notes, malted barley (Ovaltine), and of course those complex ripe & dried fruit notes. Despite these reservations, I have to say that this whisky’s palate is wider & more precise than the n.a.s. Cask Strength expression from the core range, for instance. A good whisky, but not necessarily an easy one to sip without water, at least for me. With a few drops of water: This whisky becomes a bit easier to taste, but if you add more than a few drops, you might see it get unbalanced & oak and spices bring it bitterness as well as a bit of frustration to you. Conclusion: Regarding the high praise reputation of this expression, I have to say I was expecting more body, more generosity from this one, but its body stays too narrow & it lacks a bit of “chewing material”. That said, this “Teapot Dram” proposes a nice journey into the Sherry whiskies world, with chocolate, dried fruit and malted barley at the heart of it. Although this is not so far from the “Cask Strength” core range expression, it is less “dusty” than it, more generous (staying longer on the palate), but for me is beaten by the best batches (so, not all, and for instance batches 46, 47, 50) of ABERLOUR “A’Bunadh”. Thanks to Alan (of “The Whisky Friend” vlog) for this sample. Price: Around ÂŁ 90 (Distillery exclusive, on site & on the distillery’s website).Confirmed rating: 91/100

 

 

 

glengoyne_teapot_dram_c.s._2018_batch_6_59.3_obpic

 

Un GLENGOYNE de qualité, c'est certain, mais pas forcément pour moi le chef d'oeuvre que certains disent. Merci à la distillerie pour la photo.

 

 

***

 

 

10° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (PLUTOT INTERESSANT): 90,5/100

10th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RATHER INTERESTING):

 

ex-aequo avec le suivant / equally ranked with the followin one :

 

 

-TOMATIN officiel 15 ans “MOSCATEL Finish” (durant 5 ans), Edition limitĂ©e 2018 (6000 bouteilles), 46 % (SINGLE MALT, Highlands ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur: Or pale. Nez: Fin, vineux & fruitĂ© (marquĂ© par des notes variĂ©es de fruits rouges & de grenadine), rond et Ă©quilibrĂ©. Une Ă©lĂ©gance Ă©tonnante s’en dĂ©gage. Bouche : Splendide ! Bien ronde, fluide, trĂšs fruitĂ©e (fruits rouges, grenadine), lĂ©gĂšrement floral, mais aussi Ă©picĂ©e (gingembre, poivre 5 baies, poivre noir, puis Ă  partir du milieu de bouche, cannelle et girofle...), elle Ă©volue sur une note de solvant, puis d’orge maltĂ©e mais aussi d’herbes sĂšches, mĂȘlĂ©s de fruits secs et de chocolat noir (en filigrane). L’on est parfois proche de l’esprit d’un Pinot noir, mais avec plus de rondeur et moins de tannins. Belle souplesse en bouche (la texture est Ă  la fois fluide et soyeuse), malgrĂ© une finale plus sĂšche. Le palais de ce whisky possĂšde un certain charme je dois dire, et une Ă©lĂ©gance rare. Tenue Ă  la dilution : Avec quelques gouttes d’eau (juste quelque unes) la souplesse de ce whisky augmente, mais son caractĂšre vineux aussi (personnellement, je le prĂ©fĂšre sec), donc c’est assez personnel. Conclusion : Je suis en gĂ©nĂ©ral assez difficile avec les affinages en fĂ»ts de vin, surtout le vin rouge, qui a tendance Ă  supprimer le style de la distillerie. Ici ce n’est pas le cas, mĂȘme si l’influence vineuse est grande, mais l’ensemble est plutĂŽt cohĂ©rent, Ă©lĂ©gant et charmeur. Une belle rĂ©ussite ! Indication de Prix : Autour de 90 €, cavistes. Note confirmĂ©e : 90,5/100

ENGLISH NOTES : Color : Pale gold. Nose : Refined, winey & fruity (with varied notes of red fruit & grenadine, rounded & well balanced. Palate : Splendid ! Well rounded, flowing, very fruity (varied red fruit, grenadine), slightly floral, but also spicy (ginger, 5 berries pepper, black pepper, then in the mid palate some cinnamon & cloves
), it evolves to a solvent note, then malted barley but also dried herbs, along with some dried fruit, and dark chocolate on the background. We’re not far from a Pinot noir wine palette, with more roundness & less tannins. Beautiful suppleness mouthfeel (the texture is at the same time fluid & silky), despite a drier finale. This whisky’s palate has some charm for sure, and a rare elegance. With a few drops of water (not more), the suppleness of this whisky increases, so does its winey character too (me I prefer it neat). Conclusion : Usually I’m a little picky about wine finishes (especially red wine), that tend to erase the distillery character of the whisky, but here it is not the case, and even if the wine influence is huge, the ensemble is very consistent, elegant, and charming
A nice success! Price : Around 90 € in France. Confirmed rating : 90,5/100

 

 

tomatin_15_yo_moscatel_finish_2018_46_red

Pour moi qui ne suit pas fan d'affinage en fûts de vin rouge, une belle exception que ce TOMATIN. Merci à T.W.E. pour la photo.

 

 

 

10° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MENTION SPECIALE: “ESPOIR & INNOVATION”): 90,5/100

10th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SPECIAL MENTION : “HOPE & INNOVATION”):

 

 

-ARBIKIE officiel de 3 ans d’ñge “HIGHLAND RYE” (Small batch of 3 casks), Edition limitĂ©e 2018 (998 bouteilles), 46 % (RYE WHISKY- Â« SINGLE GRAIN Â»*, Highlands de l’Est, ECOSSE/Royaume-Uni): (Nouvelle Note)

A Noter : Il s’agit du premier whisky de seigle Ă©laborĂ© en Ecosse depuis plus de 100 ans. Fait peu connu, en effet, il y avait autrefois une tradition du whisky de seigle Ă©galement en Ecosse, puis elle a Ă©tĂ© abandonnĂ©e. Ce whisky, Ă©laborĂ© par une toute jeune distillerie Ă©cossaise (elle fut fondĂ©e en effet en 2015-date de distillation de ce whisky !-Ă  caractĂšre familiale (elle appartient Ă  la famille Stirling, plus prĂ©cisĂ©ment aux frĂšres John, Iain & David). C’est Ă©galement une ferme-distillerie (l’orge est cultivĂ©e prĂšs de la distillerie puis maltĂ©e Ă  quelques kilomĂštres de la distillerie, Ă  Montrose), avec toute la chaĂźne de production sur place, pour produire Ă  la fois du whisky et des alcools blancs, notamment du gin, de la vodka (parfois aromatisĂ©e). La capacitĂ© de production est d’environ 250 000 litres d’alcool pur par an, et elle utilise pour cela notamment deux alambics et un alambic Ă  colonne (ce dernier ne sert pas pour le whisky, mais pour les vodka & gins). Le premier single malt whisky (qui sera Ă©levĂ© en fĂ»ts ayant contenu du Bourbon et du Sherry) est prĂ©vu serait pour 2030.

En ce qui concerne cette version en particulier, il s’agit d’une recette (ou « mashbill Â» comme disent les amĂ©ricains) assemblant 52 % de seigle Ă©cossais et variĂ©tĂ© Arantes, de 33 % de blĂ© Ă©cossais de variĂ©tĂ© Viscount, et enfin d’orge maltĂ©e de variĂ©tĂ© Odyssey pour 15 %. Les fĂ»ts utilisĂ©s sont des fĂ»ts de chĂȘne amĂ©ricain fortement brĂ»lĂ©s (« Charred American oak Â») et de fĂ»ts ayant contenu du XĂ©rĂšs de type P.X. (« Pedro Ximenez barrels Â»). Il s’agit des fĂ»ts N° 9, 11 & 16. La bouteille de 70 cl (produite en 998 exemplaires) est vendue ÂŁ 250 pour le moment. J’ajouterais enfin que pour moi l’appellation idĂ©ale pour ce whisky atypique n’est pas « SINGLE GRAIN Â» mais plutĂŽt « SINGLE BLEND Â» puisqu’il s’agit de diffĂ©rents types de grains (seigle, blĂ©, orge maltĂ©e) produit par la mĂȘme distillerie. Je sais que cette catĂ©gorie est apparemment encore hĂ©las non officielle, mais je souhaiterais apporter cet avis personnel sur la question. Pour information, les distilleries Ă©cossaises BEN NEVIS ou encore LOCHSIDE en produisaient autrefois, tandis qu’en France, la distillerie WARENGHEM, c’est toujours le cas de leur blended whisky).

Je remercie encore vivement Rachel ainsi que toute l’équipe pour l’envoi de ce gĂ©nĂ©reux Ă©chantillon. Je prĂ©cise que j’ai acceptĂ© cela uniquement aprĂšs son acceptation de mes conditions habituelles d’approvisionnement en Ă©chantillons auprĂšs de professionnels, c’est Ă  dire que la distillerie a acceptĂ© par avance que les commentaires & note chiffrĂ©e ne lui soient pas nĂ©cessairement favorables. Je sais que certains bloggeurs refusent ce choix, et je les respecte, mais Ă©tant donnĂ© la difficultĂ© d’approvisionnement en Ă©chantillons, notamment pour certains whiskies rares, nouveautĂ©s ou difficiles d’accĂšs, sans parler de mon budget limitĂ© (sur un site entiĂšrement gratuit), je fais ce choix en demandant Ă  mes lecteurs de me faire confiance question impartialitĂ©.

 

ENGLISH NOTES : 1/ INFORMATIONS & A STATEMENT:

This is the first rye whisky made in Scotland since more than a hundred years. It is not a well known fact that there was in yesteryear a rye tradition in Scotland, but it didn’t last long & distilleries did focus again on malted barley (and other grains for the blended whiskies) in the beginning of the 20th century. This whisky comes from a new distillery, founded in 2015 by the Stirtling family (more precisely by the 3 brothers, John, Iain & David). It is also a farm distillery, and the barley grows a few miles near to the distillery, then malted close to the distillery, at Montrose, with all the production process on site, to produce not only whisky, but also vodka & gin (and flavoured variants of them). The production capacity is of approximatively 250 000 liters of pure alcohol per year, using 2 pot stills & a column still (the latter used for gin & vodka). The first single malt is said to be released for 2030 & will be matured in Bourbon & Sherry casks.

About this expression (bottling) in particular, it is a recipe (or a “mashbill”, as the American says) blending 52 % of Arantes Scottish rye, 33 % Viscount Scottish wheat & 15 % Odyssey malted barley. The whisky was matured in charred American oak & Pedro Ximenez Sherry type, and this is a blend of 3 casks (N° 9, 11 & 16). There are 998 of these first 70 cl bottles and the price is of £ 250 at the moment. For me, the ideal categorization of this whisky isn’t as it is stated on the label “SINGLE GRAIN” but “SINGLE BLEND”, as there are several different grains (rye, wheat, barley) implied in the recipe but all coming from the same distillery. I know that this is not necessarily an official category, but I wanted to express this personal opinion. For example, the Scottish BEN NEVIS and LOCHSIDE distilleries did previously produce some rare single blend expressions, while French WARENGHEM distillery still does it for their blended whisky.

I would like to thank again warmly Rachel & all the ARBIKIE distillery team for their generous sample. I have to precise that I accepted it only after having tell Rachel that she had, prior to send the sample, to accept the fact that my comments & rating could not mandatory be positive, and she accepted it. I know that some bloggers refuse this option and I respect them, but considering the difficulties to come across some rare or new whiskies (especially) and the fact my website is fully free (my budget is very limited for the purchase samples or bottles), so I assume this choice asking my readers to give me credit that it won’t be a biased review.

 

 

arbikie_highland_rye_2018_20cl_46

 

Une belle surprise que cet étonnant whisky de seigle, le premier depuis trÚs longtemps en Ecosse. Photo: © Grégoire Sarafian.

 

 

NOTE DE DEGUSTATION / VF

Couleur: Vieil or.

Nez: Choquant Ă  la premiĂšre dĂ©gustation (bouteille Ă  peine ouverte) tellement le boisĂ© est prĂ©sent, sa concentration inouĂŻe et les Ă©pices aussi. L’on a l’impression d’entrer dans une menuiserie en pleine action, de la poussiĂšre de bois fraĂźchement sciĂ© dans les airs, mais en mĂȘme temps quelque chose de chaud et d’épicĂ© qui rassure. Le seigle est trĂšs prĂ©sent, cela ne fait aucun doute, comme s’il Ă©tait Ă  80 %-au moment ou je le dĂ©guste pour la premiĂšre fois je n’ai pas d’indication sur la recette et notamment sur le pourcentage de seigle par rapport aux autres cĂ©rĂ©ales-puis, aprĂšs aĂ©ration, lors de la deuxiĂšme dĂ©gustation (confirmĂ©e par deux autres), le profil aromatique de ce whisky a commencĂ© Ă  Ă©voluer...Des fleurs et des fruits (charnus, gĂ©nĂ©reux) ont commencĂ© Ă  arriver, et l’influence des fĂ»ts de Sherry P.X. se faire sentir un peu, adoucissant (ainsi que le blĂ©) considĂ©rablement l’ensemble, et le boisĂ© en particulier. Un Ă©quilibre manifeste s’est produit, rendant le whisky bien plus agrĂ©able dĂ©jĂ  au nez (Ă©rable, rhubarbe et confiture de fruits rouges s’ajoutent Ă  la fĂȘte).

Bouche : Splendide ! A la premiĂšre dĂ©gustation, quelque chose de fascinant et de repoussant Ă  la fois s’est produit...Une singularitĂ©, dĂ©jĂ  avec ce boisĂ© intense et « too much Â», alliĂ© Ă  une forte note de seigle fruitĂ© et Ă©picĂ©. Pas facile d’accĂšs du tout. MalgrĂ© un dĂ©sĂ©quilibre important au profit d’une domination sans partage du bois et du seigle, il y avait dĂ©jĂ  quelque chose d’intĂ©ressant du cotĂ© des notes secondaires, mais c’est seulement au cours de la deuxiĂšme dĂ©gustation et des suivantes que le whisky s’est ouvert, Ă  la faveur de l’oxydation liĂ©e au niveau de la bouteille qui descendait peu Ă  peu, ne serait-ce que 2 cl, et cela a suffit. Le boisĂ© fut tempĂ©rĂ©, et mĂȘme s’il demeure important, il est « rentrĂ© dans le rang Â», en quelque sorte, le seigle s’est fait plus doux Ă©galement, et les notes de fruits rouges, fruits confits et de fleurs capiteuses ont commencĂ© Ă  s’exprimer plus librement, apportant une belle dose de charme Ă  l’ensemble, et une « buvabilitĂ© Â» autrement plus importante. Je perçois dĂ©sormais des notes douces et sucrĂ©es de sirop d’érable, des notes de girofle et de muscade, de confiture de rhubarbe et de fraises trĂšs mĂ»res (ça c’est le seigle), mais aussi des fruits exotiques comme la goyave (pour l’aciditĂ©) et la papaye (pour la rondeur). Sucre de canne non raffinĂ©, rhum de mĂ©lasse ĂągĂ© (disons un peu comme le « Navy rhum Â»), rĂ©glisse noire sĂ©chĂ©e, noix nobles (dont noix de macadamia, noix de pĂ©can) et que sais-je encore ! C’est fascinant et cela a pleinement justifiĂ© de suite une augmentation de la note de 86/100 Ă  90/100, voire un peu plus par la suite.

Tenue Ă  la dilution : Avec quelques gouttes d’eau (juste quelque unes) la souplesse de ce whisky augmente, un fondu s’installe entre la mĂ©lasse, le boisĂ© maintenant trĂšs domestiquĂ©, les fruits trĂšs mĂ»rs, les fleurs, les Ă©pices, mais devinez quoi ? Je le prĂ©fĂšre dĂ©sormais sec ! Conclusion : Un whisky au dĂ©part dĂ©rangeant, tellement il est intense et extrĂȘme dans son genre (par son boisĂ© trĂšs prononcĂ© et son profil Ă©picĂ©), puis, petit Ă  petit, il s’est ouvert pour dĂ©voiler une vĂ©ritable originalitĂ© et une personnalitĂ© unique, mĂȘme si pour moi je serais tentĂ© de la rapprocher du continent Nord-Americain, Ă  cause du seigle Ă©videmment. Ce whisky prometteur me rappelle certains essais de la distillerie WESTLAND, mais aussi certains Bourbons ou Blended whiskies canadiens fortement marquĂ©s par le seigle et le blĂ©. L’apport de fĂ»ts de Sherry de type Pedro Ximenez dans la maturation, qui me dĂ©rangeait un peu au dĂ©part (peur que cela dĂ©nature le profil du distillat) s’avĂšre finalement trĂšs bien vu, et bien dosĂ©, tout comme la part de l’orge maltĂ© dans le « mashbill Â». L’ensemble est donc plutĂŽt cohĂ©rent, autant que culottĂ©, Ă©lĂ©gant et charmeur. Une trĂšs belle rĂ©ussite que ce premier whisky de seigle Ă©cossais depuis des lustres !

Indication de Prix : Autour de 90 €, auprĂšs de la distillerie. Note confirmĂ©e : 90,5/100

 

 

 

arbikie_highland_rye_2018_20cl_46_gp

 

 

Le "Highland Rye" de la distillerie ARBIKIE, l'une des pistes possibles pour l'avenir du whisky écossais. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

ENGLISH NOTE: 2/ TASTING NOTE :

Color : Old gold.

Nose : Shocking at first try (the sample just opened) such the oak is strong at the forefront, such its concentration is huge, and the spices as well. It is like entering in a full working carpentry, with the fresh cut wood dust in the air, but at the same time with something warm & spicy that comforts you. The rye is very strong for sure, no doubt...as if there was 80 % rye in it-at the moment I do this first tasting, I have no idea of the percentages of the 3 grains composing this whisky & especially about the rye one-then after some air has entered in the bottle, during the second tasting (confirmed by 2 others), the aromatic profile of this whisky started to change, evolving with some flowers & fruit (with their skin, generous) starting to have their say, with some influence of the P.X. Sherry casks, sweetening (with the help of the wheat component), the whisky and lowering the oak especially. A clear balance has appeared now, making the whisky much more affordable and enjoyable, at the nose already (with some maple, rhubarb & red fruit jam joining the party.

Palate : Splendid ! During the first tasting, something both fascinating & repellent happened...A singularity, already with this intense & OTT (“touch much”) wood, this, combined with strong rye influence, fruity & spicy, didn’t help to understand this whisky. Despite this lack of balance and full domination of the oak & of the rye, I felt something interesting in the secondary notes, but it is only during the second tasting & the 2 next ones that a significant change appeared, the oxydization (a few centiliters now missing in the bottle) helped to open the whisky enough to make it enjoyable. The oak once tamed (or at least tempered), the rye sweetened, other notes could freely come through, (such as red fruit, candied fruit, heady flowers), bringing quite some charm to the ensemble for a much bigger “drinkability”. I did felt then other notes, some sweet & sugared maple syrup, for instance, but also some cloves & nutmeg, some rhubarb & overriped strawberries jam (yes, this comes from the rye), but also some exotic fruit, such as guava (for its acidity), or papaya (for its roundness), but also some raw sugar cane, aged treacle rum (say a bit like “Nay rum”), black dried liquorice, noble nut notes (macadamia nut, pecan nut), and whatever more (I don’t know !). This is fascinating and this then fully justified the increase of my rating from 86/100 to 90/100 & a little more after).

With water: With just a few drops of water, this whisky’s suppleness increases, there is some melting between the treacle note, the now domesticated wood, the ripe fruit, the flowers, the spices, but, guess what? I know prefer it neat! Conclusion: At first a very disturbing whisky, so much oaky & spicy it is, an extreme one, but, little by little, it opened up to reveal a real personality of it own, a unique one in fact, even if I’ll be tempted to call it rather a Northern American whisky, because of the rye, obviously. This promising whisky reminds me of some experiments by the WESTLAND distillery, but also some Bourbons or Canadian blended whiskies (those both wheat & rye driven). To bring some Pedro Ximenez Sherry casks in the recipe was for me at the start a big risk (to change the distillery’s profile), but it finally appears as very clever and very well measured out, as for the malted barley component. So the ensemble is very consistent, as well as daring, elegant and charming. A real success for this first Scottish rye for ages!

Price indication: ÂŁ 250, directly from the distillery or online with them. Confirmed rating: 90,5/100

 

 

***

 

 

BONNE LECTURE ET A BIENTOT / HAVE A NICE READ AND SEE YOU !

 

 

 

Derniers Coups de coeur abordables 1

 

Mes DERNIERS COUPS DE CƒUR ABORDABLES (de l’annĂ©e 2015/2016) :

 

MY AFFORDABLE RECENT FAVORITE WHISKIES LIST (from 2015/2016):

 

PremiĂšre mise en ligne le: 07/09/16-Mise Ă  jour du: 02/12/2017


AVANT-PROPOS :

(203 Whiskies recommandés, dont 96 favoris, 2 autres à suivre)

 

J’ai eu l’idĂ©e de concevoir cette liste de mes « Derniers coups de cƓur abordables Â» en travaillant sur celle des « Meilleurs whiskies dĂ©gustĂ©s Ă  ce jour Â». En effet, lorsqu’on a eu la chance comme moi de dĂ©guster, au cours de ces 15 derniĂšres annĂ©es au moins, des whiskies parfois trĂšs bons voire exceptionnels, au moment ou ceux-ci Ă©taient soit encore abordables Ă  l’achat (au prix infĂ©rieur ou Ă©gal Ă  100 €, sauf quelques exceptions), soit encore facilement disponibles Ă  la dĂ©gustation (pour une partie du moins), l’on se doute que faire Ă©tat de ces whiskies en 2016, pourrait paraĂźtre indĂ©cent pour le plus grand nombre. En effet, avec l’inflation qu’ont subi les whiskies de cette liste ou Ă©quivalents depuis quelques annĂ©es, peu de personnes vont pouvoir y avoir accĂšs, non seulement pour les acquĂ©rir (en bouteille et parfois aussi en sample), mais aussi pour les dĂ©guster.

C’est pourquoi j’ai voulu faire une liste qui synthĂ©tise Ă  la fois les deux listes thĂ©matiques que j’ai dĂ©jĂ  pu mettre prĂ©cĂ©demment en ligne sur le site Ă  la rubrique dĂ©diĂ©e (en les rĂ©actualisant au passage), mais aussi les incontournables du moment, avec une majoritĂ© de mises en bouteille de l’annĂ©e 2015, d'autres de 2016, et le moins possible de single-casks ou de sĂ©ries trĂšs limitĂ©es (sauf exceptions), ce afin que vous puissiez encore les trouver (pour la plupart du moins) dans le commerce, en boutique ou du moins en ligne (ou quelque part, ne nous le cachons pas, il y a davantage de choix).

Cette liste n’est nullement exhaustive, elle est trĂšs personnelle, et j’ai essayĂ© d’y faire figurer lorsque c’était possible, les meilleurs rapports qualitĂ©/prix en dessous-ou trĂšs prĂšs- de 100 €, lorsque plusieurs versions de la mĂȘme distillerie Ă©taient dans mes coups de cƓur. Parfois j’ai Ă©tĂ© amenĂ© Ă  en citer plusieurs, notamment Ă  cause de leur diffĂ©rence de palette aromatique. J’augmenterais cette liste et vous livrerais d’autres notes de dĂ©gustations au fur et Ă  mesure


Par Contre, par choix de clartĂ© et d’équitĂ©, seules deux catĂ©gories de whiskies sont proposĂ©es, souvent sans note chiffrĂ©e (sauf exceptions-ajoutĂ©es au fur et Ă  mesure), la sĂ©lection large ci-dessous, regroupant prĂšs de 180 whiskies, au sein de laquelle une seconde catĂ©gorie, les « Favoris des Favoris abordables de l’annĂ©e 2015, 2016 & au delĂ  », distinguera une prĂšs de 80 d’entre eux (il s'agit des whiskies qui sont surlignĂ©s en jaune, comme ceci), Ă  l'intĂ©rieur de la mĂȘme liste.

Par choix Ă©galement, cette sĂ©lection est majoritairement consacrĂ©e aux single-malts d’une part, aux whiskies Ă©cossais d’autre part, mĂȘme si vous y trouverez tout de mĂȘme quelques whiskies du reste du monde et d'autres types.

LĂ  encore il me faut remercier les professionnels qui, soit au cours de dĂ©gustations dans les salons (il me faut lĂ  rendre hommage aux organisateurs des salons Whisky Live Paris, Club-Expert Dugas & Cocktail Spirits), dans des caves, soit lors d’envois de samples, ont contribuĂ© Ă  me faire dĂ©couvrir leurs nouveautĂ©s (ils sont trop nombreux pour ĂȘtre citĂ©s ici, mais ils se reconnaĂźtront) ou leurs classiques incontournables. Ma curiositĂ© a fait le reste. Merci aussi aux amis prĂȘteurs de certaines bouteilles.

 

 

coups_de_coeur__ph._group_bout_no1_v3_gwg

Une partie de mes Coups de coeur abordables pour l'année 2015, et au delà. Photo © Grégoire Sarafian

 

 

EMBOUTEILLAGES OFFICIELS (ECOSSE):

 

BLENDED WHISKIES:

Vaste sujet que les blended whiskies, sur lesquels j’aurais l’occasion de revenir (par exemple, je dois ouvrir un HANKEY BANNISTER trĂšs particulier
), aussi un point rapide sur ce choix volontairement limitĂ© Ă  quelques whiskies plutĂŽt typĂ©s selon moi sortant du lot. J’ai sĂ©lectionnĂ© le CHIVAS 18 ans plutĂŽt que le 12 ans (qui est certes un bon whisky) car il a davantage de caractĂšre. De mĂȘme, le GRANT’S « Signature Â» plutĂŽt que l’édition rĂ©guliĂšre car il a davantage de finesse. Surprise sur cette liste, un autre « n.a.s. Â» (whisky sans compte d’ñge, donc de minimum 3 ans et un jour) utilisant Ă©galement la « wood technology Â», ce JOHNNIE WALKER, qui donne pleinement satisfaction (au point de dĂ©trĂŽner certaines Ă©ditions/lots du « Black Label Â» 12 ans). Le BALLANTINE'S "Finest" a fait sa rĂ©apparition dans cette liste (un oubli) en contrepoint lĂ©gitime au W. GRANT'S "Family Reserve" dont il est un peu le cousin...en un rien plus tourbĂ©. Attention, pour ce dernier comme pour d'autres, les lots (ou "batches") peuvent varier du quelconque au superbe...

 

-BALLANTINE'S "FINEST" n.a.s., 40 %

 

-CHIVAS REGAL 18 ans, 40 %

 

-DEWAR’S 12 ans « DOUBLE AGED Â», 40 %

-DEWAR’S 18 ans « DOUBLE AGED Â», 40 %

Moins connus du grand public que les CHIVAS ou autres JOHNNIE WALKER, les DEWAR’S sont pourtant des blends trĂšs raffinĂ©s et bien maltĂ©s, et non sans une certaine gourmandise. Si vous en avez les moyens un jour (car ce whisky est hors budget pour cette liste-comptez environ 200 €), n'hĂ©sitez pas Ă  au moins dĂ©guster la version haut de gamme de cette marque, Ă  savoir le "SIGNATURE", un whisky maintes fois primĂ©, qui, en plus d'ĂȘtre prĂ©sentĂ© dans une magnifique carafe, sublime le style maison avec un assemblage d'un grand Ă©quilibre et comptant parmi ses composants (malgrĂ© l'absence de compte d'Ăąge) des single malts de plus de 30 ans d'Ăąge, dont l'ABERFELDY et le GLEN DEVERON).

 

-THE NAKED GROUSE (emb. par The Edrington Group), 40 %

 

naked_grouse_blended_whisky_40_red

 

-W. GRANT’S/Family Reserve, n.a.s., version « SIGNATURE Â» (« Character & Maltiness Â»), 40 %

-W. GRANT’S/The Family Reserve (Cask Edition N°2) “SHERRY CASK FINISH”, 40 %

 

 

-HANKEY BANNISTER n.a.s. "Heritage Blend", 46 % (Limited Edition)

Note de Dégustation inédite/Previously unpublished Tasting Note (2016):

A Noter: Il s’agit d’une re-crĂ©ation par le maĂźtre assembleur Stuart Harvey en hommage Ă  la version produite en 1922, et avec une recette ne comprenant que 60 % de whiskies de grain. Un blended whisky "Ă  l'ancienne" qui a une excellente rĂ©putation en version haut de gamme (le 40 ans d'Ăąge a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© Ă©lu meilleur blended whisky au monde) et tout Ă  fait correct en version classique ("Original").

Couleur: Or clair, Ă  reflets vieil or. Nez: IntĂ©ressant, diffĂ©rent de la moyenne des blended whiskies. Fortement maltĂ©, il est Ă©galement richement fruitĂ© (fruits mĂ»rs et secs), un rien herbacĂ©, floral et avec des notes de cuir, de caramel dur et avec un rien de fumĂ© en arriĂšre-plan. Un whisky avec un fondu important dĂ©jĂ  au nez. Bouche: Riche et complexe, il reprend fidĂšlement les notes du nez, laissant une impression trompeuse pendant un temps d’un vieux single malt Ă  l’ancienne, avec un cĂŽtĂ© vaguement vĂ©gĂ©tal, floral, puis assez vite l’on reprend sur le cĂŽtĂ© jeune boisĂ©, caramĂ©lisĂ©, lĂ©gĂšrement fumĂ© et avec quelques notes d’agrumes (citron, pamplemousse) confits et une pointe de gingembre. Un palais trĂšs fondu, bien Ă©quilibrĂ© et plutĂŽt Ă©lĂ©gant. Tenue Ă  la dilution: Excellente, faisant ressortir les notes florales, d’agrumes et de rĂ©glisse, mais aussi le boisĂ©. L’on est parfois pas loin du BUNNAHABHAIN 12 ans officiel
Conclusion: Une version de qualitĂ© supĂ©rieure et qui se veut Ă  l’ancienne, plutĂŽt bien faite et relativement diffĂ©rente de la version de base (« Original Â»), axĂ©e elle davantage sur l’onctuositĂ© du grain. RecommandĂ© ! Prix indicatif: Autour de 30 €, cavistes-Note confirmĂ©e: 91/100

 

 

hankey_bannister_heritage_blend_46_gwg

 Un bel exemple de blended whisky exigeant...Photo: Â© GrĂ©goire Sarafian

 

 

 -JOHNNIE WALKER n.a.s. « RED LABEL », 40 %

L'un des fleurons de la marque, le "RED LABEL", naĂźt en 1909 (en mĂȘme temps que le "BLACK LABEL"), mais ce n'est pas le plus ancien JOHNNIE WALKER, qui lui (il Ă©tait nommĂ© "OLD HIGHLAND WHISKY") date de 1867. J'ai rĂ©cemment rĂ©introduit ce whisky dans cette liste car je suis enfin tombĂ© sur des mise en bouteille non seulement Ă©quilibrĂ©es mais dĂ©licieusement fumĂ©es fonctionnant presque aussi bien avec des glaçons que juste avec un trait d'eau fraĂźche. FruitĂ©, floral, un rien herbacĂ©, bien maltĂ©, Ă  peine boisĂ©, c'est un des plus tourbĂ©s de la gamme. J'espĂšre que les prochains lots seront aussi bons, aprĂšs le long passage Ă  vide qui m'a conduit Ă  le bouder...

-JOHNNIE WALKER n.a.s. « DOUBLE BLACK Â», 40 %

L'un des rares exemples de whisky "technologique" & sans compte d'ùge parfaitement réussi, expressif, boisé, fruité et fumé, rivalisant sans problÚme avec les mises en bouteilles récentes du "BLACK LABEL" de 12 ans d'ùge (mais si vous tombez sur un bon lot, n'hésitez pas...).

 

jw_double_black_2016_40_red

 

 

 

-"PRIVATE STOCK" (emb. par le négociant ADELPHI), n.a.s., 40 %

Ce blended whisky en Ă©dition limitĂ©e du nĂ©gociant ADELPHI est encore mĂ©connu mais c'est dommage car il est remarquablement Ă©laborĂ©, Ă©quilibrĂ© et gourmand...A base de 4 single-grains et d'une forte proportion de single-malts, dont certains en provenance d'Islay, il vous Ă©tonnera. Vous le trouvez parfois chez des cavistes ou peut ĂȘtre plus facilement sur internet, pour une trentaine d'euros environ. 

 

 

 

private_stock_adelphi_b.w._red.

 

 

 

-"The Scotch Whisky SYNDICATE 58/6" 12 ans, emb. par Douglas LAING (mais auparavant c'était un blended whisky à usage privé d'origine secrÚte), 2016, 40 %

Ce blended whisky en Ă©dition trĂšs limitĂ©e et privĂ©e a Ă©tĂ© rĂ©cemment recrĂ©Ă© par le maĂźtre-assembleur Richard Paterson pour le nĂ©gociant Douglas LAING est trĂšs confidentiel et il y a encore quelques annĂ©es n'Ă©tait connu que d'une poignĂ©e de connaisseurs exclusivement anglo-saxons. Sa re-crĂ©ation et diffusion via la Maison du Whisky  a contribuĂ© Ă  le faire sortir de l'anonymat. TrĂšs Ă©quilibrĂ© et trĂšs fondu, il est nĂ©anmoins gourmand et un certain charme Ă  l'ancienne, autour de notes maltĂ©es, chocolatĂ©es et vĂ©gĂ©tales...A base de 4 single-grains de grande qualitĂ© et d'une forte proportion de single-malts (de 18 distilleries), il vous en coĂ»tera une cinquantaine d'euros aujourd'hui. La rumeur dit qu'il contiendrait toujours une certaine proportion de whisky en provenance de distilleries fermĂ©es. Je prĂ©fĂšre le classer ici dans les blended whiskies officiels car il n'est pas de notoriĂ©tĂ© publique que c'est un blended whisky de nĂ©goce.

 

 

 syndicate_58.6_blended_wh_40-old_v_red

 

 

 

SINGLE MALTS:

 

 

 coups_de_coeur_sel_photo_no2_retenue_3_red

Une autre partie de mes Coups de coeur abordables pour l'année 2015, et au delà. Photo © Grégoire Sarafian

 

 

-ABERLOUR 16 ans « DOUBLE CASK MATURED Â», 43 %

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

-ABERLOUR 12 ans « NON CHILL-FILTERED Â», 48 %

-ABERLOUR 18 ans, 43 %

-ABERLOUR n.a.s. « A’BUNADH Â», Batch 50/2014 Ă  59,6 % (ou Batch 46/2013-Ă  60,4 % ou Batch 47/2014 Ă  60,7 %), voire un Batch plus rĂ©cent
(DerniĂšre minute: le Batch 56, dĂ©gustĂ© au Whisky Live Paris ce 25/09/16 est superbe....).

Pour moi les deux plus belles versions de la distillerie, voir ma page consacrĂ©e aux diffĂ©rentes versions dĂ©gustĂ©es d’ABERLOUR, dont 2 des quatre ci-dessus :

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 

aberlour_a_bunadh_batch_46

 

 

-AN CNOC officiel nas "STACK" (ex-Bourbon/Peated at 20 ppm), 2016 (6000 bouteilles, Limited Edition for Europe), 46 % : 

Si le 12 ans d'Ăąge est un Ă©lĂ©gant single malt d'un certain intĂ©rĂȘt (recommandable Ă©galement), c'est par exemple cette nouvelle version tourbĂ©e (qui succĂšde au dĂ©jĂ  trĂšs bon "Peatlands") qui me semble ĂȘtre la plus belle pĂ©pite abordable du moment. Un superbe single malt avec une remarquable intĂ©gration de l'Ă©lĂ©ment tourbĂ© au profil aromatique gĂ©nĂ©ral, miellĂ©, herbacĂ©, vanillĂ©,  avec des notes de chocolat noir et de pommes fraĂźches. DĂ©couvert au Whisky Live Paris 2016. Aux alentours de 70 € bientĂŽt en France.

 

Notes de dégustation à venir

 

 

 

 

 

ancnoc_stack_2016_46_ob_pic

 

 

 

-AULTMORE 18 ans (officiel/gamme "Last Great Malts"), 46 %

Une distillerie rĂ©cemment remise au goĂ»t du jour en tant que single malt officiel (car elle alimente surtout les blends) et Ă  la gamme totalement refaite en 2014/2015 par son propriĂ©taire Bacardi, et la branche whisky John Dewar & Sons (qui outre le blended whisky DEWAR'S, possĂšde les distilleries de malt ABERFELDY, AULTMORE, CRAIGELLACHIE, The DEVERON et ROYAL BRACKLA). Une gamme relookĂ©e par la cĂ©lĂšbre agence de design Stranger & Stranger (connue notamment pour son travail sur les bouteilles de Compass Box) qui comporte un 12 ans, ce 18 ans et un (splendide) 25 ans. Avec ce 18 ans nous sommes Ă  mi-chemin entre le profil herbacĂ©, Ă©picĂ©, vanillĂ© du 12 ans (fĂ»ts de Bourbon oblige) et celui du 25 ans, qui est plus charpentĂ© encore, et davantage marquĂ© par les fĂ»ts de Sherry. L'on dĂ©passe certes les 100 € avec ce 18 ans (qui se vend autour de 115 €), mais il vous en vaut vraiment la peine, et...il faudrait presque compter 400 € pour acquĂ©rir le 25 ans d'Ăąge...

 

 

 

aultmore_ob_18_ans_46_red.

 

 

 

-ARDBEG « UIGEADAIL Â», n.a.s. (majeure de fĂ»ts de 10-13 ans d’ñge & quelques fĂ»ts plus ĂągĂ©s), 54,2 %

-ARDBEG « CORRYVRECKAN Â», n.a.s. (± 10 ans d’ñge), 57,1 %

Ayant eu quelques soucis avec diffĂ©rentes Ă©ditions du « TEN Â» (voir ma note sur le site), j’hĂ©site toujours Ă  le conseiller. En revanche, parmi les multiples versions (souvent en Ă©dition limitĂ©e) existantes, j’ai souhaitĂ© ne conserver (comme conseil) que celles-ci (que vous pourrez encore trouver dans un an), dont le prix est infĂ©rieur Ă  100 € (de peu pour le second). A mĂȘme de transmettre le tempĂ©rament fortement tourbĂ©, terreux et marin de la distillerie, ces deux versions un rien diffĂ©rentes, devraient satisfaire les amateurs de whisky Ă  forte personnalitĂ©, mĂȘme si, comme pour d’autres distilleries, le style a largement Ă©voluĂ© vers un profil plus consensuel qu’il y a 10 ou 15 ans. Ceci dit, si vous tombez sur un « AURIVERDES Â», ou un «DARK COVE Â» pour pas beaucoup plus de 100 €, n’hĂ©sitez pas, ce sont deux belles Ă©ditions limitĂ©es.

 

 

-ARRAN 10 ans, 46 %

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

-ARRAN 12 ans « CASK STRENGTH Â», Batch 6, 52,4 %

-ARRAN 14 ans, 46 %

Une distillerie rĂ©cente qui prend du galon cette annĂ©e en fĂȘtant ses 21 ans (dĂ©jĂ ) avec un bel Ă©quilibre fleurs/herbes/Ă©pices/vanille/agrumes & pommes dans la plupart des versions courantes (ci-dessus incluses), et qui devient parfois assez diffĂ©rente en single-cask sherry, mais non moins intĂ©ressante.

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 

 

 arran_14_ans_2015_46_red

 

 

-BALBLAIR Millésimé 1999 (Bottled 2015/2nd Release), 46 %

Pour moi la plus belle version rĂ©cente (et de moins de 100 €-sinon la « 1988 Â» est splendide, mais il faut compter plus de deux fois ce prix) de la distillerie, avec un fruitĂ© exemplaire et la typicitĂ© Ă©picĂ©e, herbacĂ©e des Highlands du Nord. J'espĂšre pouvoir vous en dire davantage (notes de dĂ©gustation) prochainement...

           

-The BALVENIE 12 ans « DOUBLEWOOD Â», 40 %

IndĂ©trĂŽnable, ce jeune, peu cher (une trentaine d'euros environ) & gĂ©nĂ©reux single malt de cette distillerie artisanale magnifie l’orge maltĂ©e, et la noblesse du bois, au sein d’une palette complexe et Ă©quilibrĂ©e. Vous pouvez aussi acquĂ©rir sinon la version "First Fill" (Bourbon barrel) du "Single Barrel" de 12 ans d'Ăąge (Ă  47,8 %), elle vous est Ă©galement recommandĂ©e, mais il vous en coĂ»tera prĂšs du double.

 

Note de dégustation/Tasting Note

 

 

balvenie_12_ans_double_wood_40_comp.

 

 

 

-BENRIACH 10 ans « CURIOSITAS Â» (Peated), 46 %

-BENRIACH 15 ans « DARK RUM FINISH Â», 46 %

-BENRIACH 16 ans, 46 %

-BENRIACH 20 ans, 43 %

 

Une distillerie indĂ©pendante, qui avec GLENDRONACH & GLENGLASSAUGH, vient de passer sous le giron du groupe amĂ©ricain BROWN-FORMAN (que le grand public connaĂźt Ă  travers sa distillerie la plus populaire, JACK DANIEL’S). EspĂ©rons que l’exigence de qualitĂ© dans la production de BENRIACH (brillamment illustrĂ©e par ces 5 versions, mais Ă©galement par d’autres) persistera. Le 10 ans « Curiositas Â» est une belle alternative aux Islay, tandis que la sĂ©rĂ©nitĂ© & le fruitĂ© du 20 ans m’ont vraiment emballĂ©s (attention son prix peut dĂ©passer les 100 € parfois). Voir la dĂ©gustation chroniquĂ©e sur le site :

Notes de DĂ©gustation/Tasting Notes

 

 

 

-BENROMACH n.a.s. « PEATSMOKE Â», 46 %

-BENROMACH n.a.s. « ORGANIC Â», 46 %

-BENROMACH 5 ans, 40 %

-BENROMACH 10 ans, mise en bouteille en 2015, 43 %

Note de Dégustation/Tasting Note (2015, révisée en 2016):

A Noter: Cette version de la gamme rĂ©guliĂšre est devenue peu Ă  peu l’emblĂšme de la politique de qualitĂ© de la distillerie Ă  mon avis. C’est une version issue d’un assemblage de fĂ»ts ayant contenu du Bourbon et de fĂ»ts ayant contenu du Sherry durant 7 ans, puis les fĂ»ts ont Ă©tĂ© mĂ©langĂ©s ("mariĂ©s") durant un an au minimum (probablement plus prĂšs de 2 ans, dirai-je) dans des fĂ»ts ayant contenu du Sherry de type Oloroso. Depuis, la distillerie a sorti non seulement la version brut de fĂ»t de ce whisky (dite "100 PROOF"), mais aussi une version de 15 ans d'Ăąge, et, provocation ultime, Ă  l'heure ou "pleuvent" les versions n.a.s. (sans compte d'Ăąge) sur le marchĂ©, osĂ© sortir un single malt de 5 ans d'Ăąge qui en porte la mention, et en plus qui est bon ! 

Couleur: Vieil or. Nez: Il possĂšde un nez trĂšs fin et trĂšs complexe, composĂ© de notes florales (fleurs capiteuses), fruitĂ©es (fruits rouges & noirs), lĂ©gĂšrement herbacĂ©es, Ă©picĂ©es, tourbĂ©es (une tourbe tirant parfois vers des notes goudronnĂ©es et mĂ©dicinales), boisĂ©es (bois brĂ»lĂ©) et fumĂ©es d’une incroyable Ă©lĂ©gance. Bluffant dĂ©jĂ  Ă  ce stade. Bouche: En bouche, il est tout en dĂ©licatesse mais non sans affirmer sa prĂ©sence, reprenant les notes du nez, avec ces notes florales si sexy (lilas, violette, mais aussi une pointe de badiane), de notes fruitĂ©es complexes et riches (fraises mĂ»res, framboises, mĂ»res et prunes), de chocolat noir et au lait (l’on est pas si loin du BOWMORE 15 ans « Mariner Â»), de boisĂ©/fumĂ© (bois brĂ»lĂ©, feu de cheminĂ©e), de tourbe mi-grasse, mi-cendrĂ©e, de rĂ©glisse aussi en arriĂšre-plan. Un whisky qui a beaucoup de choses Ă  dire ! Tenue Ă  la dilution: Avec un peu d’eau (n’en ajoutez pas trop), les notes se fondent encore un peu plus entre elles, et dĂ©veloppent notamment un fruitĂ© trĂšs riche qui devient lĂ©gĂšrement acidulĂ© (baies, grenades), voire mĂȘme, lors de certaines dĂ©gustations, font dĂ©couvrir des notes de cafĂ© torrĂ©fiĂ© (le sherry parle, lĂ  encore). Devient aĂ©rien en un sens, et encore plus sophistiquĂ©. Conclusion : C’est pour moi Ă  l’heure actuelle probablement le plus beau single-malt Ă©cossais de 10 ans d’ñge disponible sur le marchĂ©. Par sa complexitĂ©, son Ă©quilibre et son Ă©lĂ©gance, il Ă©crase toute concurrence au point, Ă  l’aveugle, de passer pour d’autres single-malts prestigieux & iliens bien plus ĂągĂ©s (j’ai fait le test avec des amis, j’ignorais moi-mĂȘme ce qu’il y avait dans mon verre
). Les Ă©ditions 2014 et 2015 (depuis le nouveau packaging, disons) me paraissent enfin encore plus Ă©quilibrĂ©es qu’auparavant (l’édition 2009, la premiĂšre je crois, fut notĂ©e 88 puis 90,5/100 par votre serviteur -seule une lĂ©gĂšre note dĂ©sagrĂ©able de pneu brĂ»lĂ© & de pĂ©trole l’empĂȘcha d’aller plus haut, or cette note a disparu aujourd’hui). Non seulement chaudement recommandĂ©, mais j’ose dire indispensable dans tout bar de passionnĂ© qui se respecte, et d'un rapport qualitĂ©/prix difficile Ă  Ă©galer. Prix indicatif (MdW/N.J.) : Autour de 52 € -Note sous rĂ©serve estimĂ©e Ă  : 93 Ă  95/100 (suivant les lots, voire l’humeur !)

 

 

 

benromach_10_ans_ob_43_2014

 

 

-BENROMACH 10 ans « 100 PROOF Â», 57 %

-BENROMACH 15 ans, 46 %

Une distillerie appartenant au cĂ©lĂšbre nĂ©gociant GORDON & MacPHAIL et qui n’a rien perdu Ă  cette appartenance, bien au contraire, avec une dĂ©marche Ă  contre-courant (le retour du compte d'Ăąge, pas de coloration, etc...) que je salue. Voir la masterclass suivie en 2015 par votre serviteur :

Notes de DĂ©gustations/Tasting Notes

 

 

benromach_masterclass_juliette_v3_n.j._iii_07.10.15

Juliette Buchan, ici lors d'une masterclass BENROMACH Ă  Paris en 2015, a Ă©tĂ© rĂ©cemment nommĂ©e "Keeper of the Quaich", une des plus hautes distinctions dans le domaine du whisky Ă©cossais, et au delĂ ... Photo © GrĂ©goire Sarafian 

 

 

-BOWMORE 12 ans, 40 %

-BOWMORE 15 ans « DARKEST Â» (Oloroso Sherry Casks finished), 43 %  

-BOWMORE 15 ans « MARINER Â» (Oloroso Sherry Casks finished), 43 %  

On ne prĂ©sente plus BOWMORE, la plus ancienne distillerie de l’üle d’Islay (1779), et l’une des 3 plus anciennes d’Ecosse
Si le 12 ans d’ñge d'aujourd'hui est moins spectaculaire que celui des annĂ©es 1980, il constitue toujours une excellente entrĂ©e en matiĂšre pour ceux qui veulent dĂ©couvrir la tourbe, mais aussi des notes marines, ce sans excĂšs (car je trouve la version plus courante, le "Legend", un peu trop jeune). Le style devient en revanche plus ferme, dense et fruitĂ© dans ces 2 versions "Sherry" de 15 ans d’ñge, sensiblement diffĂ©rentes l’une de l’autre, le “MARINER” jouant plutĂŽt sur la sĂ©rĂ©nitĂ© et lâ€Ă©quilibre, un caractĂšre pĂątissier (chocolate) et floral, tandis que le “DARKEST” joue davantage la carte de la fermetĂ©, des fruits mĂ»rs, rouges et des Ă©pices, sur un boisĂ© assez ferme.

 

 

 bowmore_15_ans_darkest_43_red

 

 

-BRUICHLADDICH officiel « THE LADDIE SIXTEEN Â» (Bottled 10/08/12-env. 20 ans), 1st Fill Bourbon, n.c.f./n.c., 46 %  

-PORT CHARLOTTE (BRUICHLADDICH distillery) n.a.s. « SCOTTISH BARLEY Â» (Multi-vintage/Heavily Peated), n.c.f./n.c., 50 %

Le plus fruitĂ©, le plus Ă©quilibrĂ© et le plus expressif des BRUICHLADDICH rencontrĂ©s ces derniĂšres annĂ©es, Ă  l’exception Ă©videmment (cĂŽtĂ© expressivitĂ©) des versions tourbĂ©es (PORT CHARLOTTE, OCTOMORE) devenant de plus en plus « cultes Â» et que je recommande aussi en gĂ©nĂ©ral. Ce PORT CHARLOTTE lĂ  est un jeune whisky tourbĂ© trĂšs bien Ă©laborĂ© et trĂšs expressif, un rĂ©gal Ă  « ouvrir Â» avec un trait d’eau fraĂźche.

 

 

bruichladdich_the_laddie_sixteen_b.2014_46_red 

 BRUICHLADDICH "The Laddie Sixteen", ou la forĂȘt cachĂ©e par l'arbre (sa version jeune)... Photo Â© GrĂ©goire Sarafian

 

 

-CAOL ILA n.a.s. « MOCH Â», 43 %

-CAOL ILA 12 ans, 43 %

La plus industrielle des distilleries de l’üle d’Islay ne doit pas faire oublier qu’elle propose l’un des single malts les plus Ă©quilibrĂ©s et dĂ©licats de l’üle (ce dont on s’aperçoit souvent encore davantage avec des versions de nĂ©goce jeunes ou alors de plus de 20 ans), comme le prouve le 12 ans d’ñge, meilleur rapport qualitĂ©/prix tourbĂ© en officiel. Je vous recommande Ă©galement le « MOCH Â», venu plus rĂ©cemment (version sans compte d'Ăąge), qui est une alternative plus punchy mais demeurant abordable et de qualitĂ©.

 

 Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

caol ila_12_ans_ob_43_2012_2comp

 

 

 

-CARDHU 12 ans, 40 %

-CARDHU n.a.s. « SELECT CASK RESERVE Â» (« Grande CuvĂ©e Â») avec N° de lot, 40 %

-CARDHU n.a.s. « GOLD RESERVE Â», 40 %

CARDHU, l’une des distilleries dont les whiskies sont les plus rĂ©pandus en grandes surfaces est souvent regardĂ©e de haut. Composante importante du blended whisky Johnnie Walker dans ses diffĂ©rentes dĂ©clinaisons, il est rarement citĂ© parmi les premiers noms lorsqu’on parle d’un grand whisky Oui, certes, le titrage est quasiment toujours Ă  40 %, avec filtrage Ă  froid, coloration, etc
Pourtant c’est aussi l’un des single malts les plus faciles Ă  boire et les plus agrĂ©ables (dĂ©veloppant un beau fruitĂ© soyeux) pour les nouveaux venus au whisky, que ce soit l’ancien 12 ans d’ñge (que l’on peut encore trouver), le « Select Cask Reserve Â» (qui serait une vĂ©ritable tuerie en version Ă  46 ou 50 %, non colorĂ©e et non filtrĂ©e Ă  froid) est mon prĂ©fĂ©rĂ©, mais Ă©galement depuis peu la version « Gold Reserve Â», certes rĂ©pondant Ă  plusieurs critĂšres de « rĂ©alisme Ă©conomique Â», mais je le trouve plutĂŽt bien fait.

 

 

cardhu_special_cask_reserve_batch_07.04.40_red

 

 

 

-CLYNELISH 14 ans, « Coastal Highland Scotch Whisky Â», 46 %:

Le "chat sauvage" se porte bien. Certes il est devenu inaccessible (entre 600 et prĂšs de 800 €) en version haut de gamme officielle-je pense aux versions brut de fĂ»t dites "Select Reserve" dans la gamme "Special Releases" (ce, notez, tout en se payant le luxe de ne pas arborer de compte d'Ăąge!), mais l'"on trouve encore de belles versions de nĂ©goce jeunes (Ă  moins de 100 €) ou de 15 Ă  21 ans pour moins de 200 €, sauf exceptions Ă©videmment. Cette Ă©dition rĂ©guliĂšre officielle de 14 ans est donc une valeur sĂ»re, avec de belles notes de cire, d'agrumes, de miel et de vanille, mais s'avĂšre plus sage sur les notes typiques d'herbes sĂšches, d'Ă©pices, sans doute le lissage du nombre de fĂ»ts mis en oeuvre mais aussi l'ajout de caramel. Ceci dit, il s'agit d'une version excellente Ă  mon avis.

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 

 

clynelish_14_ans_ob_46_comp

 

 

 

-CRAIGELLACHIE 17 ans (officiel/gamme "Last Great Malts"), 46 %

Une distillerie rĂ©cemment remise au goĂ»t du jour en tant que single malt officiel (car elle alimente surtout les blends) et Ă  la gamme totalement refaite en 2014/2015 par son propriĂ©taire Bacardi, et la branche whisky John Dewar & Sons. Une gamme relookĂ©e par la cĂ©lĂšbre agence de design Stranger & Stranger (connue notamment pour son travail sur les bouteilles de Compass Box) qui comporte un 13 ans, ce 17 ans, mais aussi un 19 ans (pour le marchĂ© hors taxe ("travel retail") et un 23 ans d'Ăąge. J'ai prĂ©fĂ©rĂ© mentionner ce 17 ans (vendu autour de 100 €) plutĂŽt que le 13 ans d'Ăąge (Ă©galement bon), car il m'a semblĂ© plus intĂ©ressant, plus complexe, plus singulier que celui-ci, avec des notes maltĂ©es, florales & fruitĂ©es, mais Ă©galement chocolatĂ©es (Ă  la noix de coco).

 

craigellachie_ob_17_ans_46_red

 

 

 

-DALWHINNIE 15 ans, 43 %

On ne prĂ©sente plus ce « Classic Malt Â» miellĂ© Ă  souhait (miel de bruyĂšre), dĂ©licatement Ă©picĂ© et gourmand. Pas convaincu par ma premiĂšre dĂ©gustation de son possible successeur, le « Winter’s Gold Â», je ne peux le conseiller pour l’heure, mais plutĂŽt la variante du 15 ans qu’est le « Distiller’s Edition Â».

 

-The DEVERON 18 ans (officiel/gamme "Last Great Malts"), 40 %

Une distillerie souvent regardĂ©e de haut (car prĂ©sente longtemps en grandes surfaces, sous le nom de GLEN DEVERON -tandis que les versions de nĂ©goce prennent le nom de MAC DUFF) a Ă©tĂ© rĂ©cemment remise au goĂ»t du jour en tant que single malt officiel (car elle alimente surtout les blends) et Ă  la gamme totalement refaite en 2015 par son propriĂ©taire Bacardi, et la branche whisky John Dewar & Sons. Une gamme relookĂ©e par la cĂ©lĂšbre agence de design Stranger & Stranger (connue notamment pour son travail sur les bouteilles de Compass Box) de maniĂšre je dois dire spectaculaire en ce qui concerne ce whisky, avec une belle livrĂ©e Ă  l'ancienne, et s'avĂšre mĂ©connaissable. Mon seul reproche, avoir conservĂ© un titrage Ă  40 % alors que presque tous les autres single malts de la maison Bacardi sont dĂ©sormais Ă  46 %. La nouvelle gamme comporte donc dĂ©sormais un 10 ans, un 12 ans, ce 18 ans et un 25 ans (on dĂ©gustĂ© encore). Avec ce 18 ans nous sommes toujours dans un profil aromatique assez doux (pas seulement Ă  cause du titrage, c'est aussi le style maison), maltĂ©, fruitĂ© et dĂ©licat. Il faut compter aux alentours de 90 € pour celui-ci, tandis que l'entrĂ©e de gamme (le 10 ans, semble t'il une exclusivitĂ© française, pour les G.M.S.) se trouve aux environs de 30 €.

 

 

 

deveron_the_ob_18_ans_40_red

 

 

 

-EDRADOUR 12 ans « CALEDONIA Â», 46 %

J'ai toujours eu du mal avec cette distillerie, avec son profil particulier (notamment les notes de melon, un certain rancio, parfois un cÎté trop vert) aggravé parfois par trop d'affinages "exotiques" (des initiatives de son propriétaire, le négociant Signatory Vintage), je suis content qu'ils semblent revenir derniÚrement à un peu moins de fantaisies et aux fondamentaux que sont pour moi les meilleurs élevages ou affinages pour ce distillat, à savoir (en dehors du Bourbon) le Sherry ou le Porto. Ici c'est pour moi avec ce 12 ans d'ùge une version marquée par un sherry fruité et un rien mentholé mais parfaitement équilibré avec les autres notes et une vraie réussite.

 

 

 edradour_12_ans_caledonia_46_red

EDRADOUR 12 ans "Caledonia", ou le meilleur rapport qualité/prix de cette distillerie à mon avis . Photo © Grégoire Sarafian

 

 

-GLEN MORAY 8 ans, 40 %

-GLEN MORAY 12 ans, 40 %

-GLEN MORAY 16 ans, 40 %

-GLEN MORAY n.a.s. (bottled 2015), Small Batch Release « PORT CASK FINISH Â», 40 %

-GLEN MORAY n.a.s. (bottled 2016), « SHERRY CASK FINISH Â», 40 %

Il n"y a pas encore d'entrĂ©e GLEN MORAY sur le site (de toute façon le site va faire peau neuve sous peu, exigeant une rĂ©organisation complĂšte des entrĂ©es), mais c'est une distillerie Ă  laquelle je suis assez attachĂ© (comme certaines autres) pour raisons personnelles (cela fait longtemps que j'en dĂ©guste et ne comprend pas cette sous-estimation) et aussi de belle rencontre avec son directeur de production, Graham Coull, notamment. Le profil de la distillerie, lorsqu'il s'agit d'un Ă©levage en fĂ»ts de Bourbon (le plus courant), est dirons nous assez facile d'accĂšs, avec une rencontre de notes printaniĂšres de pĂąturages (fleurs des champs, plantes, herbes) et de fruits frais (agrumes, pommes, voire ananas, poire) voire lĂ©gĂšrement compĂŽtĂ©s (pommes/poires). Un profil exacerbĂ© par des notes d'esters chez les versions jeunes (surtout le 8 ans et le "Classic", non retenu ici car un peu trop jeune, tout comme le « Peated Â»).

En vieillissant, surtout avec l'apport de fĂ»ts de sherry (Ă©levage ou affinage), GLEN MORAY devient plus complexe, parfois plus rond ou plus sec (difficile de gĂ©nĂ©raliser sur des versions de nĂ©goce ou single-cask) et peut s'avĂ©rer vĂ©ritablement remarquable en brut de fĂ»t ou mĂȘme en version rĂ©duite Ă  40 %. Certes je dĂ©plore en effet l' "Ă©masculation partielle" que constitue la rĂ©duction systĂ©matique Ă  40 %, effectuĂ©e Ă  la demande de son propriĂ©taire La Martiniquaise, qui fait de certaines superbes versions potentielles-comme le fut la "Chardonnay finish" 10 ans d'Ăąge-sont des whiskies corrects mais un peu trop aqueux, la ou il aurait suffit de ne pas filtrer Ă  froid, de ne pas colorer et d'ajouter 6 % au titrage d'alcool (la version expĂ©rimentale brut de fĂ»t de ce whisky, que j'ai eu l'occasion de tester, Ă©tait juste splendide). Je constate fort heureusement que les mains d'or de Graham ont cependant pu sauver de belles sĂ©lections comme ce 11 ans millĂ©simĂ© 2004 affinĂ© en fĂ»ts de MadĂšre. Un Ă©lĂ©gant malt floral et fruitĂ©, fin et racĂ©, avec juste ce qu'il faut d'Ă©pices, chaudement recommandĂ© (distributeur Dugas).

 

-GLEN MORAY millĂ©simĂ© 2004 (DistillĂ© le 08/06/04, maturĂ© une seconde fois le 14/12/10 dans un fĂ»t de madĂšre/± 11 ans), Ă©dition limitĂ©e de la gamme "Private Cask", « MADEIRA CASK FINISH Â» (Single-Cask, Cask N° 9938 ayant donnĂ© 350 bouteilles), 46 %

Note de dégustation inédite /Tasting note previously unpublished:

A Noter : Il s’agit d’un Ă©levage durant 6 ans en fĂ»ts de Bourbon de premier remplissage, puis d’un affinage d’environ 5 ans en fĂ»ts ayant contenu du vin de MadĂšre.

Couleur: Vieil or, Ă  reflets dorĂ©s. Nez: Capiteux et sexy, riche. Une profusion de notes florales (lys, jasmin), fruitĂ©es (coings, pommes golden, pĂȘches & poires au sirop), Ă©voquant en partie des esters, mais aussi de l’angĂ©lique, de la vanille, et du thĂ© de plusieurs sortes
.Bouche: Mhmm ! J’adore quand un beau nez tient ses promesses au palais ! Une succulente harmonie de saveurs florales, fruitĂ©es (dont un mĂ©lange de fruits frais et au sirop) et Ă©picĂ©es (angĂ©lique), derriĂšre lesquelles on pressent des notes herbacĂ©es (et de miel d’acacia) et vĂ©gĂ©tales, en retrait pour le moment, mais participant Ă  la crĂ©ation d’une certaine complexitĂ© de trĂšs bon aloi. Tout est Ă  l’unisson dans un fondu trĂšs hĂ©doniste et joyeux, tout en demeurant d'une grande Ă©lĂ©gance. Le fruitĂ© dĂ©veloppe comme une sensation soyeuse en bouche, et  les notes florales ajoutent une touche fĂ©minine comme j’aime. Un whisky d’un trĂšs bel Ă©quilibre. EnvoĂ»tant ! Evoque certains ROSEBANK atypiques (comme un superbe 17 ans d'Ăąge millĂ©simĂ© 1991 et embouteillĂ© en 2008 de chez Gordon & MacPhail, un whisky dont je vous reparlerais). Tenue Ă  la dilution: IntĂ©ressante, renforçant son caractĂšre fĂ©minin, mais Ă©galement les notes vĂ©gĂ©tales (feuilles de thĂ© vert et Earl Grey, pointe de thĂ© noir), le profil herbacĂ© campagnard typique de la distillerie (modĂ©rĂ©, ici). Il y a aussi une trĂšs lĂ©gĂšre note vineuse qui trahit la prĂ©sence du MadĂšre (lĂ©gĂšre aciditĂ© Ă©galement). Conclusion: Un excellent single malt, bourrĂ© de charme, trĂšs bien assemblĂ© et Ă©levĂ©, parfaitement servi par le titrage Ă  46 % Il est donc chaudement recommandĂ© ! Graham Coull, le maĂźtre-assembleur & maĂźtre-distillateur a encore fait des merveilles, bravo ! Prix indicatif: Autour de 60 €, cavistes, sur commande. Note confirmĂ©e: 93/100

 

 

glen_moray_12_yo_2004_madeira_finish_46_red

 Graham Coull a plus d'un tour dans son sac lorsqu'il s'agit d'Ă©laborer des Ă©ditions limitĂ©es, et notamment dĂ©nicher de beaux affinages comme celui-ci (qui sera suivi d'ailleurs sous peu par un "Cider cask finish" ainsi qu'une Ă©dition plus large "Sherry". Photo Â© GrĂ©goire Sarafian

 

-GLEN SCOTIA  15 ans, 46 %

-GLEN SCOTIA  n.a.s. (± 8 ans) "DOUBLE CASK"' (Bourbon & Sherry P.X.), 46 %

-GLEN SCOTIA  n.a.s. "VICTORIANA"', 51,5 %

Une distillerie aux conditionnements (ou 'packagings" si cela vous parle plus) totalement refaits par son propriĂ©taire Loch Lomond Group en 2015 (qui a dit "Dieu merci"-moi...j'ai dĂ©jĂ  Ă©voquĂ© le sujet sur le site, alors j'y reviens pas ici) et dont les whiskies ont enfin l'air d'ĂȘtre dignes de ce nom. La gamme comporte plusieurs whiskies sans mention d'Ăąge, dont celui-ci, puis un dĂ©nommĂ© "Double Cask" (de moins de 50 €, une combinaison de fĂ»ts ayant contenu du Bourbon de premier remplissage avec d'autres ayant contenu du sherry de type Pedro Ximenez), un 15 ans d'Ăąge.

DerniÚre minute (25/09/16): Je reviendrais sur cette gamme que je connais encore peu prochainement, aprÚs mes dégustations (trÚs satisfaisantes ce jour je dois dire) de 2 versions au Whisky Live Paris 2016..

Dans cette version "Victoriana", c'est un profil plutĂŽt fruitĂ© (fruits noirs, fruits rouges) et chocolatĂ© (noir) qui s'exprime, avec un titrage gĂ©nĂ©reux (le prix certes, l'est aussi, aux alentours de 120 €, dĂ©passant un peu notre "cahier des charges", mais c'est une jolie renaissance pour cette marque.

 

 

 

glen_scotia_nas_victoriana_51.5_red

 

 

 

 

-The GLENDRONACH  12 ans « ORIGINAL Â», 43 %(en fait bien plus ĂągĂ©)

-The GLENDRONACH  n.a.s. « CASK STRENGTH Â», Batch 5/2015, 55,3 % (sinon Batch 1 ou 3)

Je ne reviens pas sur ce que je pense de la distillerie, je vous renvoie à ce reportage fait durant une dégustation conjointe de BENRIACH & GLENDRONACH (lien ci-dessous). Ce que je peux rappeler en revanche c'est la haute qualité de ces deux versions et leur rapport qualité/prix (surtout le 12 ans, mais aussi l'autre) trÚs favorable. Deux belles versions faisant la part belle au sherry de type Oloroso mais aussi Pedro Ximenez.

 

 

glendronach_12_ans_original_43_cp550

 

 

-GLENFARCLAS 12 ans, 43 %

-GLENFARCLAS 15 ans, 46 %

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

-GLENFARCLAS 17 ans, 43 %

On ne prĂ©sente plus cette distillerie familiale tenu par la famille Grant depuis des lustres. Pour cette sĂ©lection, j’ai Ă©tĂ© contraint d’écarter de prestigieuses sĂ©ries comme « The Family Casks Â» car celles-ci sont souvent onĂ©reuses, et me concentrer sur 3 bouteilles de qualitĂ© de la gamme rĂ©guliĂšre, des bouteilles diffĂ©rentes les unes des autres mais toutes abordables, autour du must que demeure le 15 ans d’ñge.

 

 

 glenfarclas_ob_15_ans_comp.j

 

 

 

-GLENFIDDICH 15 ans « SOLERA RESERVE Â», 40 %

-GLENFIDDICH n.a.s. « MALT MASTER’S EDITION Â», Sherry Finish, 43 %

Voici les deux versions abordables que je conserve parmi la production actuelle (le 18 ans par ailleurs excellent ayant quasiment doublĂ© de prix depuis l’an dernier). La tradition et une certaine Ă©lĂ©gance Ă  la fois chocolatĂ©e et boisĂ©e sont symbolisĂ©s par le 15 ans, tandis que l’autre version tĂ©moigne des envies d’évolution (profil plus large) du nouveau master-blender Brian Kinsman.

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

-GLENGOYNE 10 ans, 40 %

-GLENGOYNE 15 ans, 43 %

Une distillerie artisanale à laquelle je suis également attaché par sa singularité, son travail trÚs particulier autour du sherry, ici avec un distillat trÚs malté qui donne une grande finesse au résultat final. Le 10 ans d'ùge est recommandé pour les néophytes (peu marqué par le sherry pour le coup), tandis que le 15 ans est vraiment consensuel mais plus complexe et d'un sherry malté et chocolaté. Les versions "Cask Strength" sont également recommandées, tout comme le 18 ans, un peu plus vineux, et bien entendu les 21 & 25 ans, mais là c'est hors sujet question prix.

 

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 glengoyne_ob_15_ans_43_ed_2013_comp

Le GLENGOYNE 15 ans, une valeur sûre...ou "le sherry tranquille". Photo © Grégoire Sarafian

 

 

-GLENKINCHIE 12 ans, 43 %

-GLENKINCHIE n.a.s, version « DISTILLER’S EDITION Â» (affinĂ© en fĂ»ts de Sherry de type Amontillado), 43 %

On oublie parfois que GLENKINCHIE, la plus connue des distilleries de malt des Lowlands (et l’une des rares dirigĂ©es par une femme, Kay Fleming), voit son single malt toujours inclus dans la sĂ©lection « Classic Malts Â» du groupe Diageo, ce qui ma paraĂźt toujours justifiĂ©. Complexe, lĂ©ger mais possĂ©dant quand mĂȘme un certain caractĂšre, son 12 ans d’ñge exalte l’orge maltĂ©e, le miel et les Ă©pices douces, tout en conservant un charme floral et fruitĂ© (agrumes). A cela s’ajoute quelques jolies notes noisettĂ©es, vineuses et Ă©picĂ©es (ainsi que des notes de fruits secs) dans la version affinĂ©e en fĂ»ts de Sherry de type Amontillado, dite « Distiller’s Edition Â».

 

 

 glenkinchie_1999_distillers_edition_43_red

 

 

-The GLENLIVET 15 ans « FRENCH OAK RESERVE Â», 40 %

-The GLENLIVET 16 ans « NADURRA Â», Ltd Ed., Batch 0712U (07/12), n.c.f., Nat. C.S., 55,5 %

-The GLENLIVET n.a.s. « NADURRA (Oloroso Matured) », Batch 0L0614 (06/14), S. Batch, n.c.f., Nat. C.S., 60,7 %

Ma premiĂšre distillerie dĂ©gustĂ©e a vu sa taille grandir il y a quelques annĂ©es et son ambition, celle de dĂ©trĂŽner GLENFIDDICH comme meilleur vente de single malt, peut ĂȘtre un rien abaisser ses exigences de qualitĂ© en tout cas cĂŽtĂ© style pour certaines Ă©ditions limitĂ©es comme pour le remplaçant du regrettĂ© 12 ans d'Ăąge (disparu pour l'Europe du moins, il reste vendu en AmĂ©rique du Nord). N'ayant pas pu dĂ©guster encore sĂ©rieusement le "Founder's Reserve" (une version sans compte d'Ăąge), je ne peux donc pas l'inclure dans cette liste. Je conseille donc le 15 ans d'Ăąge ("French Oak Reserve"), trĂšs facile Ă  boire, puis, pour ceux qui souhaitent dĂ©guster un GLENLIVET plus "naturel" et ambitueux, deux superbes versions de la gamme "NADURRA" (brut de fĂ»t), celle Ă©levĂ©e en fĂ»ts de Bourbon de premier remplissage (le 16 ans ou si vous ne le trouvez plus la version sans compte d'Ăąge), et la version "Oroloso" Ă©levĂ©e en fĂ»ts de sherry. Deux excellents whiskies trĂšs parfumĂ©s (fleurs, fruits) et puissants.

 

Notes de dĂ©gustations Ă  venir pour ces deux versions/Tasting note available soon... 

 

glenlivet_nadurra_bourbon_et_sherry_comp_p

Du Bourbon à gauche, du Sherry à droite...Pour moi ces deux "Nadurra" sont les deux plus belles versions relativement récentes & abordables sorties de cette distillerie. Photo © Grégoire Sarafian

 

 

 

-GLENMORANGIE 12 ans,« NECTAR D’OR Â» (Sauternes finish), 43 %

J'ai eu la chance de visiter cette distillerie avant son agrandissement en 2008/2009, et d'admirer tant ses beaux alambics élancés que la belle plage au bout de cet énorme domaine...Le 10 ans d'ùge d'aujourd'hui est pour moi correct, mais quelque peu affadi par rapport à l'ancienne version à mon avis, aussi je préfÚre vous conseiller le 18 ans d'ùge, subtile corbeille de fruits liquide, ou encore le 12 ans d'ùge ("Nectar d'Or"), un peu plus nerveux, affiné en fûts de Sauternes, et pour vous faire remarquer son caractÚre plus ambitieux, une des belles versions sorties dans la gamme "'Private Edition" qu'est la version dite "TUSAIL", qui a pour particularité d'utiliser une type d'orge tombé en désuétude aujourd'hui, la "Maris Otter Barley", qui lui donne une subtile note noisettée et un toucher en bouche à la fois malté et boisé de toute beauté.

 

-GLENMORANGIE 18 ans « EXTREMELY RARE Â», 43 %

Note de DĂ©gustation/Tasting Note


-GLENMORANGIE gamme "Private Edition", n.a.s. (± 10 ans), « TUSAIL Â» (“origines”), Edition 2015, non chill filtered, 46 %:

Note de dĂ©gustation inĂ©dite /Tasting note previously unpublished: 

A Noter: ElaborĂ©e Ă  partir d’une variĂ©tĂ© d’orge nommĂ©e “Marris Otter Barley” et peu courante de nos jours, mais cultivĂ©e depuis 1965 et trĂšs prisĂ©e des brasseurs, cette version, la 6 Ăšme de la gamme “Private Edition” (mais pas la derniĂšre en date, qui est la “MILSEAN”) est parue en 2015. Pour cette version, l’orge a Ă©tĂ© maltĂ©e manuellement (“floor malted by hand”), et non pas maltĂ©e en tambours (automatisĂ©e). Le distillat a Ă©tĂ© mis Ă  vieillir ici dans des fĂ»ts ayant contenu du Bourbon, et ensuite il y a eu filtration douce, pas de filtration Ă  froid, afin de mieux prĂ©server ses arĂŽmes.

Couleur: Or clair. Nez: Fin et dĂ©licat, noisettĂ©, maltĂ©, avec un caractĂšre clairement pĂątissier. Les relents d’angĂ©lique et de cannelle Ă©voquent un salon de thĂ©/pĂątisserie grecque ou orientale. Bouche: TrĂšs harmonieuse et fidĂšle au nez, trĂšs Ă©quilibrĂ©e, avec une belle prĂ©cision sur les notes fruitĂ©es (fruits jaunes: pĂȘches, citrons confits, coing), florales (fleurs jaunes), Ă©picĂ©es (diverses Ă©pices douces, cannelle, muscade, gingembre) et maltĂ©es (bol de cĂ©rĂ©ales de petit dĂ©jeuner, avec le chocolat-ou l’ovomaltine plutĂŽt-avant que le lait soit ajoutĂ© !). Devient vite pĂątissiĂšre (caramel naturel, mou, assortiments de sablĂ©s au chocolat et bredele: petits gĂąteaux alsaciens de NoĂ«l) et Ă  la fois orientale (baklavas, dattes fourrĂ©es aux amandes), pour terminer sur une finale aĂ©rienne tout aussi sĂ©ductrice, mĂȘlant discrĂštes notes de cafĂ©, d’orge maltĂ©e, de caramel, d’orange en infusion alcoolisĂ©e, Ă  la bergamote. Tenue Ă  la dilution: Excellente, elle Ă©volue sur les fruits secs et desserts orientaux, certes, mais lorgne aussi vers l’Europe du Nord & les Etats-Unis avec une belle note de roulĂ©s Ă  la cannelle, puis sur un boisĂ© proche d’un Bourbon. Conclusion: Encore une belle crĂ©ation de Sir Bill Lumsden, tout en finesse, et trĂšs subtile (certains passeront probablement Ă  cĂŽtĂ© de ce fait, comme ils avaient dĂ©daignĂ© la troisiĂšme Ă©dition nommĂ©e « FINEALTA Â», Ă©galement trĂšs recommandĂ©e). Un whisky trĂšs discret, trĂšs pur et trĂšs serein, Ă  essayer pour avoir une idĂ©e de la maniĂšre dont on fabriquait le whisky il y a plusieurs dĂ©cennies, sans passer par la case « Sherry Â». Prix indicatif: Autour de 90 €, cavistes. Note confirmĂ©e: 91/100

 

 

glenmorangie_tusail_p.e._2015_46_2comp

 

 

 

-The GLENROTHES n.a.s. (de 8 Ă  26 ans d'Ăąge environ) « Vintage Reserve Â», Edition 2015, 40 %

Si je pouvais aussi bien conseiller certains millĂ©simes jeunes (en gĂ©nĂ©ral des whiskies des annĂ©es 2000 ĂągĂ©s de 8 Ă  12 ans d’ñge) ou encore le dĂ©licat mais un peu trop timide « Sherry Cask Reserve Â», il m’a semblĂ© que c’est celui-ci (qui assemble des fĂ»ts de cuvĂ©es des annĂ©es 1989, 1992, 1997, 1998-Ă  raison de 25 %-2000, 2001, 2004, 2005, 2006 et enfin 2007) qui Ă©tait la plus belle version abordable actuellement chez cette belle distillerie en partie propriĂ©tĂ© du nĂ©gociant BERRY BROS & RUDD. Un bel Ă©quilibre du fruitĂ©, une certaine profondeur et complexitĂ© (sans doute issue de l’amplitude d’ñge), une expressivitĂ© certaine malgrĂ© le titrage faible, une Ă©lĂ©gance typique
bref il me semble que ce whisky a le profil idĂ©al pour reprĂ©senter la distillerie sous son meilleur jour et Ă  meilleur prix (moins de 60 €).

 

 glenrothes_the_vintage_reserve_40_bbr_red.

 

 

-HIGHLAND PARK 12 ans, 40 %

Les temps changent vĂ©ritablement dĂ©cidĂ©ment....Il y a quelques annĂ©es, plus prĂ©cisĂ©ment avant l'annĂ©e 2007 (ou ce whisky a pris 30 Ă  40 € de plus d'un coup Ă  la vente en France), je vous aurais signalĂ© comme meilleur whisky de moins de 100 € le 18 ans d'Ăąge....et ce pour 60 € encore en 2006. C'est impossible aujourd'hui ou les prix demandĂ©s pour cette version tournent ici autour de 130/150 €, dommage...Mais il en vaut la peine. Bien sĂ»r, si vous en avez les moyens, je vous recommande aussi les 25  & 30 ans d'Ăąge (dĂ©gustĂ©s Ă  nouveau l'an dernier et cette annĂ©e pour le 30 ans, notĂ© 95/100), mais il vous en coĂ»tera plusieurs centaines d'euros...

Plus raisonnable, ce 12 ans d'ùge vous apportera la satisfaction d'avoir une sensation légÚrement tourbée, associée à de belles notes de bruyÚre, de vanille et de subtil boisé. Si vous arrivez à mettre la main sur l'ancien 15 ans d'ùge, je vous le recommande également, les versions sans compte d'ùge je dois dire, en général, beaucoup moins...(notamment le "Dark Origins", trÚs moyen pour son prix. C'est un n.a.s. et un "wood technology-victim").

 

 

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

highland_park_12_ans_ob_2008_red 

 

 

-ISLE OF JURA 10 ans version « LEGACY Â», 40 %

-ISLE OF JURA n.a.s. « SUPERSTITION Â» (8-15 ans), 43 % (lĂ©gĂšrement tourbĂ©)

-ISLE OF JURA 16 ans « DIURACH’S OWN Â», 43 %

-ISLE OF JURA n.a.s. « PROPHECY Â» (8-21 ans ?), n.c.f., 46 % (le plus tourbĂ©)

Une distillerie encore mal aimĂ©e par certains, par ce que, comme chez d’autres, tout ce qui sort n’est pas forcĂ©ment digne d’intĂ©rĂȘt (pour moi le 10 ans classique nommĂ© « Origin Â», le 12 ans « Elixir Â» ou encore le « Tastival Â» ne sont pas assez aboutis ou agrĂ©ables). Il me semble que dans ce contexte, ces 4 versions tiennent le haut du pavĂ© (je les ai classĂ©s de la moins chĂšre Ă  la plus chĂšre, de 40 Ă  80 € environ) dans la production rĂ©guliĂšre de la distillerie. Si le 16 ans d'Ăąge reste assez maltĂ© et noisettĂ© (avec une lĂ©gĂšre amertume), le "Legacy" et le "Superstition" sont plus immĂ©diats d'accĂšs et plus consensuels, par leur complexitĂ© florale et fruitĂ©, mais aussi par leurs notes parfois inattendues (cafĂ©, lilas, pour le "Legacy"). Pour les amateurs de tourbe, ceux qui prĂ©fĂšrent la discrĂ©tion apprĂ©cieront la tourbĂ©e modĂ©rĂ©e du "Superstition", tandis que ceux qui aiment leur whisky bien tourbĂ© (encore que pour moi il reste assez modĂ©rĂ©) iront plus vers le "Prophecy", plus direct, et aux notes de "melon mentholĂ©" un peu surprenantes au dĂ©but.

 

 

 isle_of_jura_superstition_2_ed_diff_2008_14_43

 Deux conditionnements diffĂ©rents du JURA "Superstition", le plus rĂ©cent des 2 Ă  gauche (2013), et un ancien (2008) Ă  droite. Photo Â© GrĂ©goire Sarafian

 

 

-KILCHOMAN n.a.s. « MACHIR BAY Â», Edition la plus rĂ©cente, n.c.f./n.c., 46 %

-KILCHOMAN n.a.s. « SANAIG Â», 1st Edition/2015 (or 2nd/2016), n.c.f./n.c., 46 %

-KILCHOMAN n.a.s. (5 ans) « ORIGINAL CASK STRENGTH Â», 1st Ed./2014 (LaMdW/France), Bourbon Casks, 59,2 %

-KILCHOMAN n.a.s. (5 ans) « LOCH GORM », 2nd Ed./2014 (LaMdW/France), Sherry casks, 46 %

Je n’ai jamais cachĂ© mon intĂ©rĂȘt pour cette distillerie, dont j’ai eu la chance d’apprĂ©cier les dĂ©buts (« new make Â» -distillat pur, avant vieillissement et rĂ©duction) et dont j’ai parfois regrettĂ© les choix (l' "Inaugural Release", par exemple, hĂ©sitant trop entre Bourbon et Sherry, ou encore les finitions PX, trop immatures), mais aujourd’hui il me semble qu’elle a atteint sa vitesse de croisiĂšre avec notamment ces 4 belles versions, toutes sensiblement diffĂ©rentes les unes des autres. Mon coup de cƓur 2015 (dĂ©jĂ  Ă©voquĂ© sur le site) est le « Sanaig Â» car il est pour moi vĂ©ritablement la meilleure synthĂšse qui soit Ă  l’heure actuelle des capacitĂ©s de la distillerie Ă  offrir un single malt rĂ©solument Ăźlien et tourbĂ© mais parfaitement Ă©quilibrĂ© et satisfaisant. Je me rĂ©jouis que cette version, plĂ©biscitĂ©e par le public français Ă  qui il Ă©tait proposĂ© prioritairement, soit devenue dĂ©sormais partie intĂ©grante de la gamme rĂ©guliĂšre !

 

 Masterclass Kilchoman 2015/Notes de DĂ©gustation

 

 

kilchoman_gs_coll_display_2015_red_gwg

 Mes KILCHOMAN prĂ©fĂ©rĂ©s, de gauche Ă  droite le "Machir Bay", puis l' "Original Cask Strength" (1Ăšre Edition 2014), "Loch Gorm" et enfin, mon "chouchou" de l'annĂ©e 2015, la premĂšre Ă©dition du "Sanaig" (dĂ©sormais intĂ©grĂ© Ă  la gamme rĂ©guliĂšre). Photo Â© GrĂ©goire Sarafian

 

 

-KNOCKANDO 12 ans (millĂ©simĂ©) « SEASON Â», 40 %

-KNOCKANDO 21 ans (millĂ©simĂ©) « MASTER RESERVE Â», 43 %

L’une des distilleries Ă©cossaises les moins cotĂ©es d’Ecosse, voire de la planĂšte, est toujours lĂ , fidĂšle au poste et ce serait dommage de la traiter de haut. Si vous aimez les Speyside au profil maltĂ©, boisĂ© et avec une jolie note de noisette en prime, le 12 ans d’ñge est fait pour vous. De mĂȘme, si vous avez envie de ce type de profil, mais avec plus de profondeur et un caractĂšre « sherry Â» lĂ©gĂšrement plus prononcĂ©, et que vous aimeriez avoir un malt de 20 ans d’ñge au moins et que vous n’en avez pas les moyens, c’est probablement un des deux ou trois single malts officiels de cet Ăąge (21 ans) que vous trouverez sur le marchĂ© pour moins de
.70 € ! Essayez d’obtenir une version officielle d’un ARDBEG (Ă  l’autre bout de la l’échelle question cote) du mĂȘme Ăąge pour moins de 700 € et on en reparle (mĂȘme en version de nĂ©goce, vous devrez dĂ©bourser au moins plusieurs centaines d’euros.

 

 

-LAGAVULIN 16 ans, 43 %

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

-LAGAVULIN 8 ans, 200Ăšme Ă©dition anniversaire, 2016, 48 %

On ne prĂ©sente plus cette distillerie mythique de l’üle d’Islay, qui a fĂȘtĂ© son 200 Ăšme anniversaire cette annĂ©e
MalgrĂ© certaines baisses de rĂ©gime par le passĂ© (notamment vers 2005, ou une forte demande entraĂźna une pĂ©nurie de bons fĂ»ts et ou il a fallu compenser cela par l’entrĂ©e de CAOL ILA dans les « Classic Malts Â»), son 16 ans demeure sans doute encore aujourd’hui (mais j’ai peur pour pas trĂšs longtemps encore) Ă  mon avis le meilleur single malt Ă©cossais de cet Ăąge et avec un tel rapport qualitĂ©/prix. ProfondĂ©ment fumĂ©, mais aussi avec du miel et des herbes, de la rĂ©glisse, il demeure le compagnon idĂ©al d’un fromage Ă  pĂąte persillĂ©e de type Roquefort, par exemple. L’édition anniversaire, elle, est certes plus jeune & directe, mais, aprĂšs aĂ©ration, rĂ©vĂšle en plus une minĂ©ralitĂ© du meilleur aloi.

 

 

lagavulin_8_ans_200_th_anniv_2016_48_b.gs_red_gwg

 Le superbe nouveau LAGAVULIN 8 ans... Photo: Â© GrĂ©goire Sarafian

 

 

-LAPHROAIG n.a.s. « QUARTER CASK Â» (fĂ»ts de petite taille), n.c.f., 48 %

-LAPHROAIG 18 ans, 48 %

Notes de DĂ©gustation sur ces 2 versions/Tasting Notes

 

-LAPHROAIG n.a.s. « LORE Â» (fĂ»ts de petite taille, de sherry & fĂ»ts de plusieurs remplissages), n.c.f., 48 %

Egalement bicentenaire, la cĂ©lĂšbre distillerie LAPHROAIG produit plusieurs excellentes rĂ©fĂ©rences permanentes, mais il m’a semblĂ© intĂ©ressant de mettre en avant trois versions qui me semblent emblĂ©matiques de son savoir-faire, deux versions dĂ©jĂ  anciennes (le "Quarter Cask" et le 18 ans), et une version plus rĂ©cente, le « LORE Â», avec un joli profil de fruits rouges et de fumĂ©e de tourbe assez douce. Ce dernier dĂ©passe hĂ©las lĂ©gĂšrement la barre des 100 €. Pour ceux qui pourront dĂ©nicher des versions "Cask Strength" du 10 ans d'Ăąge ou encore l'ancien 15 ans d'Ăąge, qu'ils sachent que je les recommande chaudement Ă©galement.

 

 /laphroaig_lore_ob_2016_48

 

-OBAN 14 ans, 43 %

DiscrĂštement, mais sĂ»rement, cet Ă©lĂ©gant whisky lĂ©gĂšrement tourbĂ© & marin, herbacĂ©, miellĂ© et Ă©picĂ©, un brin fruitĂ© sur un fond boisĂ©, est toujours lĂ , mais pas forcĂ©ment pour longtemps. Je n’ai pas pu tester de maniĂšre significative et satisfaisante son (probable) successeur, le « LITTLE BAY Â» (sans compte d’ñge et plus cher), donc pour l’heure je ne conseille que celui, ou bien sĂ»r sa version « Distiller’s Edition Â», affinĂ©e en Sherry de type Montilla Fino


 

 

-OLD PULTENEY 12 ans, 46 %

-OLD PULTENEY 17 ans, 46 %

-OLD PULTENEY n.a.s. (jeune) « FLOTILLA Â» (millĂ©simĂ©), 46 %

Cette belle distillerie qui s’est rĂ©cemment vue dĂ©trĂŽnĂ©e en tant que distillerie la plus septentrionale du « continent Â» Ă©cossais par la nouvelle distillerie WOLFBURN (lĂ©gĂšrement plus au nord qu’elle) n’en demeure pas moins productrice de beaux single malts lĂ©gĂšrement marins et en gĂ©nĂ©ral joliment fruitĂ©s. A ces deux versions recommandĂ©es (le 17 ans est le plus fruitĂ© des deux, certes le 21 ans est un sommet, mais dĂ©passe le budget d’environ 30 €) s‘ajoutent d’agrĂ©ables jeunes versions, exaltant l‘aciditĂ© des agrumes & plaçant les esters en avant, que ce soit dans la gamme « FLOTILLA Â» ou la version « NAVIGATOR Â». Hors budget de cette liste, mais pour en thĂ©orie moins de 130 €, je recommande bien Ă©videmment aussi le superbe et gourmand 21 ans d'Ăąge, un accomplissement...

 

 

 

 old_pulteney_17_ans_ob_46_2015.cp

 

 

-SCAPA n.a.s. « GLANSA » (nouveauté 2016), Islay casks finish, 40 %

Une belle nouveauté (version tourbée du "SKIREN") dégustée et approuvée (trÚs bel équilibre et discrétion de la tourbe) au Whisky Live Paris 2016 ce jour (25/09/16), je vous en reparlerais bientÎt...

-SCAPA n.a.s. « SKIREN Â», 40 %

Cette jolie distillerie des Orcades, moins connue que HIGHLAND PARK du mĂȘme archipel, m’avait jadis rĂ©galĂ© Ă  mes dĂ©buts avec son 12 ans d’ñge, puis passionnĂ© avec son 14 ans d’ñge parfait pour l’assemblage, puis un peu surpris par son Ă©lĂ©gant 16 ans. Aujourd’hui seule une version subsiste (en dehors du brut de fĂ»t disponible parfois Ă  la distillerie, et d’une edition limitĂ©e hors de prix), une version sans compte d’ñge et dans l’air du temps (avec sans doute un peu de “wood technology”), mais une jolie version Ă  la dĂ©gustation (beau fruitĂ©), alors ne boudons pas notre plaisir, mĂȘme si le rapport qualitĂ©/Ăąge supposĂ©/prix est limite.

  Note de dĂ©gustation inĂ©dite /Tasting note previously unpublished:

A Noter: Il s’agit d’une nouvelle Ă©dition sans mention d’ñge qui remplace le 16 ans d’ñge. Le vieillissement est intĂ©gralement effectuĂ© dans des fĂ»ts de Bourbon de premier remplissage.

Couleur: Or clair, Ă  reflets dorĂ©s. Nez: Fin, complexe et fondu: Fruits confits, pommes cuites au four, lĂ©gĂšre note marine, miel, coing, le tout semblant assez rond. Bouche: Souple, typique de la distillerie (quelque part entre le 14 ans et le 16 ans), agrĂ©able, un rien acidulĂ©e, reprenant les notes du nez, dans un ensemble trĂšs Ă©quilibrĂ© Ă  dominante fruitĂ©e, soulignĂ© par de jolies notes florales, miellĂ©es et un rien boisĂ©es et herbacĂ©es. LĂ©gĂšre aciditĂ© mais pas gĂȘnante. En finale, lĂ©gĂšre touche vĂ©gĂ©tale et ensuite un retour de notes de fruits compotĂ©s avec en arriĂšre-plan du caramel naturel (typique de la distillerie Ă©galement). Enfin survient une petite sensation aqueuse. C’est lĂ  ou l’on regrette que le titrage ne soit pas lĂ©gĂšrement supĂ©rieur (43 Ă  46 %) et que le filtrage soit Ă  froid. Tenue Ă  la dilution: ll faut donc diluer trĂšs peu ce whisky, qui avec quelques gouttes s’avĂšre joliment construit. Conclusion: Un joli « cru Â» 2015 de SCAPA, trĂšs agrĂ©able Ă  boire, avec de surcroĂźt enfin un conditionnement Ă  la hauteur de la beautĂ© du site de la distillerie, et un beau malt d’apĂ©ritif. Au nĂ©gatif, outre le titrage faible et l’absence de mention d’ñge, son prix conseillĂ© est un peu trop Ă©levĂ© par rapport Ă  ce qu’il est, un honnĂȘte jeune whisky. Je suggĂšre d’y ajouter (pour nous anoraks !) une Ă©dition limitĂ©e de ce « SKIREN Â» non filtrĂ©e Ă  froid, et Ă  50 %. Prix indicatif: Autour de 60 €, MdW & cavistes, un peu moins sur le net. Note confirmĂ©e: 87/100


 

scapa_skiren_press_set_book_n_glass_2015_v_red

 Le SCAPA "Skiren", ici en prĂ©sentation avec le dossier de presse, et un verre SCAPA. Photo: Â© GrĂ©goire Sarafian

 

 

-SPRINGBANK 10 ans, n.c.f./n.c., 46 %

-SPRINGBANK 12 ans, n.c.f./n.c., « CASK STRENGTH Â», titrage variable (entre 52 et 55 % env.) -Ă©dition limitĂ©e

-SPRINGBANK 13 ans, n.c.f./n.c., « GREEN Â» (bio), Edition 2015, (Sherry) 46 % -Ă©dition limitĂ©e

-SPRINGBANK 16 ans, n.c.f./n.c., « LOCAL BARLEY », Edition 2016, (Bourbon/Sherry) 54,3 % -édition limitée

Notes de dégustations à venir pour cette version ("Local Barley")/Tasting note available soon...


 

 springbank_16_ans_local_barley_2015_54.3_v_red

 Un joli revival que cette nouvelle version "Local Barley" en 16 ans d'Ăąge. Photo: Â© GrĂ©goire Sarafian

 

 

-SPRINGBANK 15 ans, n.c.f./n.c., 46 %

-HAZELBURN 10 ans, n.c.f., 46 %

-LONGROW n.a.s. « PEATED Â», n.c.f., 46 %

LĂ  encore une belle distillerie artisanale crĂ©Ă©e en 1828 sur la presqu’üle de Campbeltown, proche des Lowlands Ă  laquelle elle fut un temps rattachĂ©e. Des whiskies non filtrĂ©s Ă  froid, non colorĂ©s, parfois mĂȘme « bio Â» (pas sĂ»r en revanche que cette derniĂšre version soit encore disponible Ă  l’heure ou j’écris ces lignes). La cĂ©rĂ©ale, exaltĂ©e dans chaque version, Ă©videmment plus facile Ă  dĂ©celer dans le 10 ans d’ñge, mais aussi, suivant la part des fĂ»ts de Bourbon, Sherry, voire de Rhum, d’autres notes, fruitĂ©es, florales, mais aussi vĂ©gĂ©tales, lĂ©gĂšrement tourbĂ©es & fumĂ©es, comme par exemple dans le superbe 12 ans brut de fĂ»t. Les versions distillĂ©es de maniĂšre encore plus fines et non tourbĂ©es sont nommĂ©es HAZELBURN, tandis que les versions un peu plus rustiques et plus fortement tourbĂ©es portent le nom de LONGROW. En rĂ©alitĂ© toutes les versions citĂ©es ici auraient pu ĂȘtre en surlignage jaune fluo, tellement elles sont abouties, mais il a fallu faire un choix...

 

 

-TALISKER 10 ans, 45,8 %

-TALISKER n.a.s (+ de 10 ans) « DISTILLER’S EDITION Â» (affinĂ© en Sherry Amoroso), 45,8 %

-TALISKER n.a.s. « STORM Â», 45,8 %

L’unique distillerie de whisky de l’üle de Skye (ah
plus pour longtemps, avec la construction de TORABHAIG !-lĂ  encore va falloir changer la publicité ) voit son magnifique 10 ans (compagnon idĂ©al, rappelons le, d’un saumon fumĂ©) devenir en 2015 une rĂ©fĂ©rence non pas retirĂ©e comme on l’a d’abord cru, mais rĂ©duite en production, au profit d’autres versions dĂ©sormais sans compte d’ñge, dont le « STORM Â», plutĂŽt agrĂ©able mais un rien diffĂ©rent, mais aussi le « SKYE Â» (non encore dĂ©gustĂ©, donc pas d’avis). Parmi les meilleures versions abordables (bien sĂ»r je conseille aussi le 18 ans mais il devient cher et rare), je ne saurais que recommander le « DISTILLER’S EDITION Â», avec ses jolies notes fruitĂ©es, un must.

 

 

talisker 10 ob_2006_v3_comp

 

 

-TAMDHU 10 ans, 40 %

-TAMDHU n.a.s. « BATCH STRENGTH Â», ± 58,8 %

Une belle renaissance pour cette distillerie qui va fĂȘter ses 120 ans l’an prochain, tout comme GLEN MORAY, d’ailleurs (1897). Au trĂšs subtil 10 ans (aux Ă©lĂ©gantes notes de sherry et de malt) s’ajoute donc depuis l’an dernier un « brut de fĂ»t Â» (en fait uniquement rĂ©duit par la mesure du taux d’alcool aprĂšs assemblage en petite cuvĂ©e) bien maltĂ© et chocolatĂ©.

 

 

 

tamdhu_10_ans_new_v_2013_40_red.

 

 

 

-WOLFBURN n.a.s. (3 ans, 9 mois), "AURORA", 08/2016, (80 % Bourbon casks, 20 % Sherry casks), n.c.f, nc., 46 % (Highlands du Nord) :

-DerniÚre minute (25/09/16): J'ai eu l'occasion de découvrir cette nouvelle version au Whisky Live Paris 2016 et je l'ai trouvée vraiment superbe et bien équilibrée...à suivre !

Notes de dégustation à venir (tasting notes to be followed soon)

 

-WOLFBURN n.a.s. (3 ans), PremiĂšre Ă©dition en tant que single malt, 2016 (62000 bouteilles), (Islay peated Quarter casks), n.c.f., n.c ,46 % (Highlands du Nord) :

Note de Dégustation inédite/Previously unpublished Tasting Note (2016):

Couleur: Or pĂąle. Nez: Fin, floral (fleurs jaunes), fruitĂ© (agrumes), avec quelques esters, des embruns et un rien (vraiment discret) de fumĂ©e de tourbe. Une Ă©tonnante maturitĂ© pour un 3 ans, enfin, pas tant que cela lorsque l’on sait qu’il a Ă©tĂ© Ă©levĂ© dans des fĂ»ts d’environ 80 litres (« Quarter casks Â»), ce qui accĂ©lĂšre quelque peu le vieillissement
Une idĂ©e astucieuse pour une jeune distillerie ! Le whisky paraĂźt du coup un peu plus ĂągĂ©. Bouche: De beaux esters, de belles notes de fleurs capiteuses, mais aussi un joli fruitĂ©, aprĂšs un petit coup de semonce boisĂ© (bois sec) et Ă©picĂ© (gingembre). Puis survient une suave note de crĂšme d’amandes associĂ©e aux agrumes (sorbet citron) et aux embruns, et c’est du plus bel effet je dois dire. A peine une trace de fumĂ©e. Tenue Ă  la dilution: L’eau ravive les notes d’agrumes et de crĂšme d’amande, mais ne pas trop en ajouter pour ne pas exalter le boisĂ©. Conclusion: Un coup d’essai qui s’est transformĂ© en coup de maĂźtre
.Un distillat prometteur, alors les autres distilleries d’Ecosse n’ont qu’à bien se tenir. Et un whisky certes jeune, mais bien plus excitant que nombre de n.a.s. (whiskies sans compte d’ñge) provenant de « grosses Â» distilleries. PlutĂŽt recommandĂ© ! Prix indicatif: Autour de 60 €, MdW-Note confirmĂ©e: 91,5/100

 

 

 

wolfburn_1st_ed_as_a_s.m._ncf_3_ans_2016_46_gwg

 

 

 

A noter: Lorsque je n’avais pas de notes de dĂ©gustations rĂ©centes ou suffisantes en nombre pour les distilleries suivantes, j'ai choisi de ne pas les mentionner ou trĂšs peu. Cela ne veut pas forcĂ©ment dire que ce ne sont pas des distilleries intĂ©ressantes (telles que l'on le constate rĂ©guliĂšrement avec des versions de nĂ©goce ou plus anciennes). Il en va ainsi de GLEN SCOTIA, TOMATIN, ou encore TULLIBARDINE, par exemple, dont la gamme rĂ©guliĂšre a Ă©tĂ© entiĂšrement relookĂ©e, des standards me semble t’il plus Ă©levĂ©s choisis (il me faut le signaler-j’en reparlerais certainement), mais aussi de GLENTURRET ou TOMINTOUL, ou encore les distilleries du groupe Bacardi/Dewar & sons (ABERFELDY, AULTMORE, CRAIGELLACHIE, THE DEVERON alias MacDUFF, ROYAL BRACKLA) dont j’ai parfois pu parler auparavant. Il en va de mĂȘme pour des rĂ©fĂ©rences d'autres pays producteurs (j'ai notamment une dizaine d'Ă©chantillons encore Ă  dĂ©guster en provenance de 3 distilleries hollandaises....).

 

 

EMBOUTEILLAGES DE NEGOCE (ECOSSE):

 

BLENDED WHISKIES/ BLENDED MALTS:

 

-« BLUE HANGER Â» (9th Release), n.a.s., emb. du nĂ©gociant BERRY BROS & RUDD, 46 % (Blended Malt)

-« BERRY’S ISLAY Reserve Â», n.a.s., emb. du nĂ©gociant BERRY BROS & RUDD, 46 % (Blended Malt)

-« BERRY’S SPEYSIDE Reserve Â», n.a.s., emb. du nĂ©gociant BERRY BROS & RUDD, 46 % (Blended Malt)

Beaucoup de belles choses abordables chez les nĂ©gociants, Ă©videmment, encore heureusement
.Chez cette prestigieuse maison qu’est BERRY BROS & RUDD, avec des assemblages de grande qualitĂ© supervisĂ©s par Doug McIvor, et que je recommande chaudement.

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 

berrys speyside res 2 nd ed_comp

 

 

 

-“ISLAY MIST” 8 ans, Edition 2015, “The Great Seal of Islay”, MacDuff International, 70 cl, 40 % (Blended Whisky)

-« LIGHT CREAMY VANILLA Â» 17 ans, emb. du nĂ©gociant CADENHEAD/« Creations Â», 46 % (Blended Whisky)

Deux excellents assemblages (trĂšs diffĂ©rents l’un de l’autre) rĂ©alisĂ©s par des nĂ©gociants moins connus du public mais de qualitĂ© et Ă  l’historique important, notamment pour CADENHEAD, le premier sinon l’un des premiers Ă  avoir commercialisĂ© des whiskies issus d’un seul fĂ»t, dans les annĂ©es 1960. Un blend complexe avec parfois des composants trĂšs ĂągĂ©s et issus de distilleries rares.

 

 

cadenhead_creations_blend_lightly_creamy_v

 

 

-« The GREAT KING STREET/Artist’s Blend Â», n.a.s., emb. du nĂ©gociant COMPASS BOX, 43 % (Blended Whisky)

-« ENLIGHTENMENT Â», n.a.s., emb. du nĂ©gociant COMPASS BOX, 46 % (Blended Malt) –Edition limitĂ©e 2016

Note de Dégustation inédite/Previously unpublished Tasting Note :

 

A Noter: Il s’agit d’un assemblage de 4 single malts, dont pour 48,2 % d’un CLYNELISH provenant d’un fĂ»t amĂ©ricain de premier remplissage, puis 36,7 % d’un GLENTAUCHERS issu d’un fĂ»t du mĂȘme type, de mĂȘme que pour un BALBLAIR Ă  raison de 10,8 %. Enfin, il y est ajoutĂ© 4,3 % d’un MORTLACH Ă©levĂ© dans un fĂ»t amĂ©ricain ayant Ă©tĂ© rajeuni.

Couleur: Or clair, presque pĂąle (eh oui, pas de colorants ici, monsieur !). Nez: Superbe, marquĂ© par les esters, les herbes et les Ă©pices (ah, la moutarde CLYNELISHienne !), une touche de caramel naturel, de noisettes (l’influence de fĂ»ts ayant contenu du Sherry ?). Bouche: Belle et subtile. D’emblĂ©e fortement marquĂ©e par son composant principal CLYNELISH (herbes/Ă©pices/agrumes), puis comme affinĂ©e et rendue plus complexe (et lui donnant notamment une jolie rondeur fruitĂ©e) par les autres single malts qui le composent: Une note maltĂ©e provenant probablement du GLENTAUCHERS, une note chocolatĂ©e et de fruits rouges me semblant venir du MORTLACH, et enfin un surcroĂźt de tempĂ©rament Ă  la fois herbacĂ© et de fruits confits qui pourrait provenir du BALBLAIR enfin ce ne sont que des suppositions
En tout cas un beau profil aromatique, sans tambours ni trompettes, mais efficace. Salade de fruits Ă©picĂ©e. Tenue Ă  la dilution: Excellente, faisant ressortir des notes florales, d’agrumes et de fruits jaunes variĂ©s (pĂȘches, coing, ananas). Les esters sont ainsi exaltĂ©s et ajoutent mĂȘme des notes de fleurs capiteuses discrĂštes mais bien intĂ©grĂ©es, ajoutant Ă  son charme. Conclusion: Une jolie variante de CLYNELISH avec des rehauts d’autres distilleries, comme un peintre qui voudrait Ă©largir sa palette avec l’usage de camaĂŻeux.

Prix indicatif: 78 €, MDW-Note confirmĂ©e: 91/100

 

 

-« OAK CROSS Â», n.a.s., emb. du nĂ©gociant COMPASS BOX, 43 % (Blended Malt)

-« The PEAT MONSTER Â», n.a.s., emb. du nĂ©gociant COMPASS BOX, 46 % (Blended Malt)

L’on ne prĂ©sente plus John Glaser, trublion du whisky et artisan-assembleur de nĂ©goce de talent. Au-delĂ  des Ă©ditions limitĂ©es qui dĂ©frayent rĂ©guliĂšrement la chronique, n’oublions pas qu’il existe une production rĂ©guliĂšre de blended whiskies ou blended malts de qualitĂ©. Bien sĂ»r j’ai mes prĂ©fĂ©rences et en ce moment voici les 4 whiskies que je recommande particuliĂšrement, incluant malgrĂ© tout une rĂ©cente Ă©dition limitĂ©e rentrant dans les critĂšres de prix de cette liste et faisant preuve d’un beau profil lĂ©ger mais expressif, tissĂ© autour d’une majeure de fĂ»ts de la distillerie fĂ©tiche de John, Ă  savoir CLYNELISH.

 Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

peat_monster_c.box_46_2012_2comp

 

 

 

-« BIG PEAT Â», n.a.s., emb. du nĂ©gociant Douglas LAING, 46 % (Blended Malt, Islands)

-« The EPICURIAN Â», n.a.s., emb. du nĂ©gociant Douglas LAING/Remarkable Regional Malts, 46,2 % (Blended Malt, Lowlands)

 Note de DĂ©gustation inĂ©dite/Previously unpublished Tasting Note (2016):

A Noter: Il s’agit d’un assemblage de single malts de la rĂ©gion des Lowlands.

Couleur: Or clair, trĂšs pale. Le signe, ici, d’un whisky trĂšs jeune, ou Ă  forte composante de remplissages nombreux. Nez: TrĂšs jeune, il Ă©voque d’emblĂ©e un new make (donc de moins de 3 ans d’ñge), et il est marquĂ© par les esters, mais aussi par l’eau de vie de prune, et plus encore, d’artichaut frais. Mais tout cela est bien assemblĂ© donc trĂšs plaisant. Bouche: A la fois trĂšs agrĂ©able et trĂšs jeune aussi, dans le droit fil du nez. La vanille, l’artichaut, le citron, sont prĂ©sents, mais aussi une succulente note de crĂšmes d’amandes, de sirop d’orgeat et d’eau de vie de prune, sur fonds de note de foin, d’herbes, voire de pommes golden. Attention c’est dangereusement buvable ! Tenue Ă  la dilution: Correcte, mais ne pas trop diluer, sinon son caractĂšre jeune ressort davantage. Conclusion: Un excellent whisky d’apĂ©ritif, et qui ferait sans doute un malheur aussi en cocktail (avis aux barmen). Son tour de force, donc, est de reprĂ©senter les whiskies des Lowlands sans faire dominer un caractĂšre floral et fortement herbacĂ© comme souvent les whiskies de cette rĂ©gion le prĂ©sentent Ă  l’ñge de 10 ou 12 ans, grĂące Ă  un choix dĂ©libĂ©rĂ© de whiskies trĂšs jeunes
Etonnant, et approuvĂ© ! Prix indicatif: ± 50 €, MdW.-Note confirmĂ©e: 89/100

 

 

 

the_epicurian_d._laing_bm_lowlands_46.2_red

 

 

-« SCALLYWAG Â», n.a.s., emb. du nĂ©gociant Douglas LAING/Remarkable Regional Malts, 46 % (Blended Malt, Speyside)

-« ROCK OYSTER Â», n.a.s., emb. du nĂ©gociant Douglas LAING/Remarkable Regional Malts, 46,8 % (Blended Malt, Islands)

-« TIMOROUS BEASTIE Â», n.a.s., emb. du nĂ©gociant Douglas LAING/Remarkable Regional Malts, 46,8 % (Blended Malt, Highlands)

Beaucoup de travail indĂ©niablement chez Douglas LAING depuis la scission en 2013 de Fred d’avec son frĂšre Stewart (qui dirige lui Hunter LAING), pour proposer non seulement des single malts (trop nombreux ou trop alĂ©atoires Ă  citer ici-je n’ai pas pu dĂ©guster de versions rĂ©centes abordables et satisfaisantes en termes de rapport qualitĂ©/prix pouvant entrer dans cette liste), mais aussi des assemblages bien ficelĂ©s. En plus des dĂ©clinaisons du populaire « BIG PEAT » (dont plusieurs versions brut de fĂ»t), je tenais Ă  rendre hommage Ă  la gamme « Remarkable Regional Malts Â» dont je peux recommander chacune des versions. Le coup de cƓur ira cette fois au « ROCK OYSTER Â», d’un trĂšs bel Ă©quilibre floral, fruitĂ©, marin et tourbĂ©.

 

 

SINGLE MALTS:

 

-BUNNAHABHAIN « 2007 Â» Moine (Heavily Peated), (Bottled 2015/8 ans), emb. BERRY Bros & RUDD/« Retro Â» (for LaMdW), S.C.N°800088, n.c.f./n.c., 57 %-Ă©dition limitĂ©e (P.V.C. initial: 98 €, MdW)

-CAPERDONICH « 1992 Â» (Bottled 2015/23 ans), emb. BERRY Bros & RUDD/« Retro Â» (for LaMdW), S.C.N°121111, n.c.f./n.c., 51,9 %-Ă©dition limitĂ©e (P.V.C. initial: 122 €, MdW)

-LINKWOOD « 1999 Â» (Bott.2014/14 ans), emb. BERRY Bros & RUDD/« Berry’s Own Selection Â», 3 Casks (N°9901-1972/3), n.c.f./n.c.,46 %-Ă©dition limitĂ©e (P.V.C. initial: 84 €, MdW)

Trois single malts parmi d’autres, trois coups de cƓur de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, au rapport qualitĂ©/prix trĂšs intĂ©ressant (le CAPERDONICH en tĂȘte), avec une « Peat-Bomb Â» en ce qui concerne le BUNNAHABHAIN, plus complexe que ne le semble dire son Ăąge, un succulent CAPERDONICH au joli boisĂ© & fruitĂ©, et un LINKWOOD de caractĂšre, fruitĂ© et floral, trĂšs charmeur.

 

 

bunnahabhain_2007_2015_8_ans_bbr_retro_moine_57_r

 

 

-CLYNELISH « 2001 » (Bottled 2016/15 ans), emb. GORDON & MacPHAIL/« Cask Strength », fr. 2 Refill Sherry casks (N°307849/307850), Edition limitĂ©e, 54 %

Un superbe single malt du nĂ©gociant historique GORDON & MacPHAIL (maison fondĂ©e en 1895, avec un caractĂšre nettement familial et avec un stock important de fĂ»ts, dont la plupart ont Ă©tĂ© vieillis par les soins de cette sociĂ©tĂ© de nĂ©goce). Cette version m'a parue particuliĂšrement intĂ©ressante Ă  signaler car offrant un compromis entre plusieurs sortes de CLYNELISH, sans parler du rapport qualitĂ©/prix attractif, certes un peu au dessus de la limite fixĂ©e ici des 100 € (pitiĂ©, laissez-m'en au moins une !), avec un profil aromatique floral, fruitĂ©, Ă©lĂ©gant, un rien cirĂ© et proposant Ă©galement un joli boisĂ©. Assez charmeur, et, autant le dire, fortement recommandĂ©. DĂ©couvert au Whisky Live Paris 2016 (merci Juliette !).

 

 

clynelish_2001_gmp_cask_str_2cask_54

 

 

 

-MACALLAN « 2007 » (Bottled 2016/9 ans), emb. GORDON & MacPHAIL/« Speymalt », édition limitée, 43 %

Tout simplement le meilleur qualitĂ©/prix Ă  mon avis Ă  l'heure actuelle (un peu plus de 60 €) concernant la distillerie MACALLAN (oui, ici, par convention, la distillerie perd son prĂ©fixe "The" car il s'agit d'une version de nĂ©goce, ou plutĂŽt en l'occurence d'une version presque semi-officielle-sous licence). CrĂ©meux, noisettĂ©, chocolatĂ©, maltĂ©, mais aussi fruitĂ© et dĂ©licatement boisĂ©, ce MACALLAN est une trĂšs jolie entrĂ©e en matiĂšre pour dĂ©couvrir le travail Ă  la fois de la distillerie et du nĂ©gociant. DĂ©gustĂ© au Whisky Live Paris 2016.

 

 

 

macallan_2007_gmp_speymalt_43_red

 

 

 

-“LG5” (LAGAVULIN), n.a.s. (possible 12 ans) bottled 2015, emb. The SPECIALITY DRINKS Ltd/Elements of Islay, 50cl, 54,8 %

Beaucoup de belles choses dĂ©gustĂ©es l’an dernier chez ce nĂ©gociant, et parmi les choses abordables, ce superbe jeune (quoique pas tant que ça !) LAGAVULIN de toute beautĂ©, Ă©quilibrĂ©, bien expressif.

 

 

lagavulin_lg5_elements_of_islay_cs_54.8_red

Le "LG5" de la gamme "Elements of Islay" de The Speciality Drinks, un beau LAGAVULIN de négoce, découvert au Whisky Live Paris 2015. Photo: © Grégoire Sarafian

 

Notes de dégustation à venir

 

-« PORT ASKAIG », n.a.s., version "100 PROOF", emb. du négociant The SPECIALITY DRINKS Ltd, brut de fût à 57,1 % (Embouteillage anonyme/Undisclosed Single Malt)

Cela fait quelques annĂ©es que la sociĂ©tĂ© de nĂ©goce The SPECIALITY DRINKS, division du grossiste et caviste londonien THE WHISKY EXCHANGE (l'Ă©quivalent en quelque sorte de La Maison du Whisky au Royaume-Uni) a lancĂ© cette marque destinĂ©e Ă  rendre hommage aux whiskies de l'Ăźle d'Islay et de certaines distilleries situĂ©es non loin du Port Askaig justement (et en premier lieu CAOL ILA, mĂȘme si parfois le contenu provient d'autres distilleries de l'Ăźle), et quasiment tout ce qui est sorti depuis quelques annĂ©es (lorsque j'ai eu l'occasion de les dĂ©guster) s'est avĂ©rĂ© entre plutĂŽt bon et vraiment trĂšs bon...Cette nouvelle version, dĂ©couverte au salon Whisky Live Paris 2016 (ainsi que d'autres Ă©galement de qualitĂ©, un 16 ans, un 30 ans d'Ăąge et un millĂ©sime 2000/single-cask mis en bouteille pour le salon) ne dĂ©roge pas Ă  la rĂšgle, avec, pour un peu moins de 70 € une super claque de tourbe Ă  la fois puissante et raffinĂ©e....On y va plutĂŽt deux fois qu'une !

 

 

 

port_askaig_100_proof_57.1_red.

 

 

 

-FINLAGGAN (n.a.s./jeune) The Original « CASK STRENGTH Â», emb. The VINTAGE MALT Whisky Company, 58 %

-THE ILEACH (n.a.s./jeune) « CASK STRENGTH Â», emb. The HIGHLANDS AND ISLANDS WHISKY Company, 58 %

Deux single malts anonymes (ici en version brut de fĂ»t, me semble t’il plus rĂ©ussies que les versions Ă  40 %) de deux sociĂ©tĂ©s diffĂ©rentes pour une mĂȘme satisfaction, de la tourbe grasse et gĂ©nĂ©reuse
Rapport qualitĂ©/prix difficiles Ă  battre
.sauf si vous arrivez Ă  trouver des « SMOKIN’ ISLAY Â» du nĂ©gociant BLACKADDER
.quasiment pas distribuĂ© en France (sauf dans l’Est), une « tuerie Â» tourbĂ©e titrant 55 ou 58 %
parfois trouvable dans d’anciens stocks de certaines grandes surfaces, sur des Ă©tagĂšres, l’étui poussiĂ©reux. Bonne chasse (ou alors sur internet, sites anglo-saxons ou directement au siĂšge, en SuĂšde).

 

 

 finlaggan_cask_strength_2015_58_red

 Une claque de tourbe Ă  petit prix...Photo: Â© GrĂ©goire Sarafian

 

 

WHISKIES D'AUTRES PAYS (SINGLE-MALTS, sauf exceptions):

Whiskies des premiers pays producteurs de whisky, historiquement, ce à quelques exceptions prÚs (ex. le Canada, non cité ici)

 

 

ETATS-UNIS:

 

Que ce soit pour les déguster en cocktail (pour les moins onéreux d'entre eux) ou purs, les Bourbons & autres whiskeys des Etats-Unis (n'oublions pas qu'il s'y produit de plus en plus de single malts dans des distilleries souvent artisanales) ont le vente en poupe ces derniÚres années avec nombre de productions de qualité en provenance de distilleries déjà anciennes (je pense par exemple à BUFFALO TRACE qui produit le BLANTON'S ou à HEAVEN HILL qui produit l'ELIJAH CRAIG) mettant en valeur la typicité des Straight Bourbons (belles notes d'épices traditionnelles dans ces whiskeys: girofle, cannelle, muscade, voire piment, érable...et bien sûr ce boisé si particulier, bien brûlé d'ou une impression de fumée parfois, de caramel, de chocolat noir, de noix nobles, etc...

A ces whiskeys traditionnels se sont rĂ©cemment ajoutĂ©s des whiskeys avec un caractĂšre innovateur (je pense par exemple Ă  l'approche de WESTLAND qui produit des single malts tourbĂ©s, sherry, etc...mais aussi DRY FLY et son brut de fĂ»t de blĂ©-"Cask Strength Wheat Whiskey'"), rĂ©solument axĂ© sur le seigle (WHISTLEPIG) ou encore faisant un revival d'anciens noms et traditions du whisky en y ajoutant un caractĂšre plus actuel et audacieux (les "Sour Mash" et "American Whiskey" de MICHTER'S en sont de bons exemples), et j'en passe. WOODFORD RESERVE est toujours lĂ , fier de sa spĂ©cificitĂ© (la triple distillation) qui lui fait concevoir des whiskeys d'une grande finesse, tout comme FOUR ROSES qui table sur un Ă©quilibre parfait et absolument charmeur dans son "Small Batch", ou encore le gourmand LARCENY. Les rĂ©fĂ©rences sont de nos jours bien trop nombreuses pour ĂȘtre citĂ©es, il ne s'agit que d'un survol. Bien sĂ»r les palais plus nĂ©ophytes seront plus sĂ©duits par les Ă©videntes notes d'Ă©rables de Jack DANIEL'S, mais Ă  ceux lĂ  je dirais "sortez un peu du N°7 et voyez les autres rĂ©fĂ©rences, Ă  commencer par le "Single-Barrel" ou alors l'Ă©lĂ©gant "Gentleman Jack". Aux plus aventureux je dirais ne partez pas sans dĂ©guster un (GEORGE T.) STAGG JR...Ă  plus de 60 %, au boisĂ© d'une rare intensitĂ©, ou encore un "moon shine" (distillat pur), mais ça c'est une autre histoire.

-BLANTON’S, « GOLD EDITION Â», Single-Barrel (N°376, Rack N°55-Bottled 04/12/12), 70 cl, (livrĂ©e rouge et or), Kentucky Straight Bourbon, 51,5 %      

 

Note de DĂ©gustation/Tasting Note       

 

blanton.s_gold_edition_f.mdw_51.5_cap

 

 

   

-FOUR ROSES “SMALL BATCH”, Kentucky Straight Bourbon, 45 %

 

 

four_roses_small_batch_45_red

 

 

 

-HEAVEN HILL « ELIJAH CRAIG Â», Kentucky Straight Bourbon, 47 %

 

 

-MICHTER’S « BOURBON Â» US-1, Small Batch, n.a.s (+4 ans d'Ăąge), 45,7 % (91,4 % US PROOF)

 

-MICHTER’S « Unblended AMERICAN WHISKEY Â» US-1, Small Batch, n.a.s (+4 ans d'Ăąge), 41,7 % (83,4 % US PROOF)

 

-MICHTER’S « Original SOUR MASH Â», US.1, Small Batch, n.a.s (+4 ans d'Ăąge), 43 % (86 % US PROOF)

 

-MICHTER’S « STRAIGHT RYE Â» US.1, Single-Barrel, n.a.s. (+4 ans d'Ăąge), 42,4 % (84,8 % US PROOF)

 

-MICHTER’S « STRAIGHT RYE/BARREL STRENGTH Â» US.1, Single-Barrel, n.a.s. (+4 ans d'Ăąge), brut de fĂ»t, 54,4 % (108,8 % US PROOF) -favori

 

Notes de dégustation à venir/Tasting Notes coming up asap

 

 

michters_str_rye_barrel_strength_2015_54.4_salon_cns_red

MICHTER'S poursuit son petit bonhomme de chemin avec des éditions limitées toujours plus excitantes, comme celle-ci. Photo © Grégoire Sarafian

 

 

 

DerniÚre minute (25/09/16): Ayant pu déguster ce jour au Whisky Live Paris les 2 autres versions réguliÚres "Single Malt" et "Peated", (mais aussi l'édition limitée "Garryana"-merci encore à Matt Hofmann pour cela), il me faut me rendre à l'évidence, tout est vraiment de premier ordre et je me dois de me rendre à l'évidence: Cette distillerie commence trÚs fort et mérite vraiment plus q'une autre le titre que j'ai décidé de lui décerner ce soir de "DISTILLERIE DE L'ANNEE 2016" (DISTILLERY OF THE YEAR : 2016) et ce sera d'ailleurs la seule récompense attribuée cette année à une distillerie. Félicitations donc à cette distillerie à suivre de prÚs !

-WESTLAND « American Single Malt » (environ 3 ans d'Ăąge), 2016, 70 cl, American Single Malt Whiskey, 46 % (Etats-Unis, Ă©tat de  Washington):

Notes de dégustations à venir/Tasting note available soon...

-WESTLAND « Peated » (environ 3 ans d'ùge), 2016, 70 cl, American Single Malt Whiskey, 46 %:

Notes de dégustations à venir/Tasting note available soon...

 

-WESTLAND « Sherry Wood Â» (environ 3 ans d'Ăąge), 2016, 70 cl, American Single Malt Whiskey, 46 % :

Note de Dégustation inédite/Previously unpublished Tasting Note (2016):

A Noter : La distillerie WESTLAND est une nouvelle distillerie amĂ©ricaine de la cĂŽtĂ© Ouest des Etats-Unis (de Seattle, plus prĂ©cisĂ©ment) aux standards Ă©levĂ©s tant pour le choix de ses ingrĂ©dients (elle utilise en effet pas moins de 5 variĂ©tĂ©s de malt, mais aussi de la levure de brasserie au lieu de la levure de distillerie-la plus couramment utilisĂ©e) que pour sa politique de maturation (ou elle utilise de plus en plus des fĂ»ts de chĂȘne locaux trĂšs longuement sĂ©chĂ©s Ă  l'air libre, tout comme elle va bientĂŽt pouvoir utiliser de la tourbe provenant de la rĂ©gion). Il existe 3 versions rĂ©guliĂšres pour l'heure...dont une version tourbĂ©e nommĂ©e "Peated", plus des Ă©ditions limitĂ©es, dont une avec du chĂȘne de la rĂ©gion, nommĂ©e "Garryana" ("Native Oak series"), et des embouteillages en single-cask & brut de fĂ»t.

Couleur: Vieil or, Ă  reflets dorĂ©s, voire orangĂ©s. Nez: Sublime, riche, complexe, gĂ©nĂ©reux, une belle surprise. En premier ce sont des notes de cĂ©rĂ©ales variĂ©es dont certaines quelque peu brĂ»lĂ©es qui s’expriment, puis de belles notes d’orge maltĂ©e, des Ă©pices « amĂ©ricaines Â» (modĂ©rĂ©ment), puis le sherry, un sherry dense et complexe (je crois qu’il y a des fĂ»ts d’Oloroso combinĂ©s avec du Pedro Ximenez), dĂ©livrant un fruitĂ© exubĂ©rant. TrĂšs excitant et d’effet plus ĂągĂ© qu’il ne l’est en rĂ©alitĂ©. Bouche: Puissante et ronde Ă  la fois, gourmande et veloutĂ©e, puis Ă  peine un peu plus sĂšche ensuite, mais tout en Ă©quilibre malgrĂ© tout. Les complexes notes fruitĂ©es (allant des fruits secs de type abricot, orange, aux fruits confits type coing, potiron, et en fruits frais des pĂȘches & des fruits exotiques trĂšs murs) sont soulignĂ©es par de belles notes de sucre dĂ©mĂ©rara, voire mĂȘme du rhum qui va avec. Splendide intĂ©gration du Sherry, de grande qualitĂ© par ailleurs (trĂšs vague vinositĂ©, et toujours de bon aloi), qui pourrait faire rougir certains whiskies d’Ecosse. On y trouve aussi quantitĂ© de noix nobles, de noisettes, noix de pĂ©can, de raisins secs, puis jolies (discrĂštes mais efficaces), des notes de cafĂ©/moka, de chocolat (au lait et noir), de bois brĂ»lĂ©, d’épices « amĂ©ricaines Â» (cannelle, muscade, girofle, mais aussi un rien de gingembre). Un whiskey d’une incroyable richesse et gĂ©nĂ©rositĂ©. Tenue Ă  la dilution: A trĂšs peu diluer, car son titrage est idĂ©al. Un peu plus que quelques gouttes d’eau le dĂ©sĂ©quilibrerait (et rajouterait de la vinositĂ©), mais sinon, bien dosĂ©e, l’eau lui donne encore un peu plus de charme. Conclusion: Un single malt absolument exquis, et dont l’aura, Ă  la dĂ©gustation, dĂ©passe de loin sa qualitĂ© de whiskey des Etats-Unis (ce qui n’est dĂ©jĂ  pas pĂ©joratif Ă  mes yeux), et pourrait mĂȘme faire de l’ombre Ă  certains whiskies Ă©cossais de par son exubĂ©rance fruitĂ©e et boisĂ©e, ce malgrĂ© sa jeunesse. Une crĂ©ation bourrĂ©e de charme et de gĂ©nĂ©rositĂ© qui en dit long sur les ambitions de la distillerie, qui s’avĂšre ĂȘtre Ă  mon avis l’une des plus excitantes Ă  suivre en ce moment. Chaudement recommandĂ© ! Prix indicatif: Autour de 80 €, MdW. Note confirmĂ©e: 93,5/100

 

 

westland_sm_psherry_wood_46_red.

WESTLAND "Sherry Wood"...Quand un beau sherry vient de là ou l'on ne l'attendait pas. Photo © Grégoire Sarafian


 

-WHISTLEPIG 10 ans, « STRAIGHT RYE Â» (100 % Seigle), distillĂ© au Canada (Alberta Premium distillery), Ă©levĂ© et mis en bouteille aux Etats-Unis (Vermont), 50 %

Un superbe Rye comme l'on en voit pas souvent, alliant puissance et douceur, fermetĂ© et fruitĂ©, le tout avec un titrage idĂ©al. 

 

whistlepig_straight_rye_100pc_50_abv_red

WHISTLEPIG, ou, avec WESTLAND, l'une des plus belles surprises américaines du salon Cocktail Spirits 2016. Photo © Grégoire Sarafian

 

 

-WOODFORD RESERVE “DISTILLER’S SELECT”, Small Batch (Lot N°134-bout.N° 7741), Triple–distilled, 2014, Kentucky Straight Bourbon, 43,2 %

-WOODFORD RESERVE “DOUBLE OAKED”, Small Batch (Lot N°12934121C3), 2015, Kentucky Straight Bourbon, 43,2 %

A Noter: Nombre de ces whiskies Ă©tant produits en « Single-Barrel Â» ou Small Batch, les donnĂ©es dĂ©taillĂ©es ne sont qu’indicatives. Si de lĂ©gers changements de profil aromatique peuvent apparaĂźtre d’un lot Ă  l’autre, vous pouvez sans problĂšme choisir des lots ultĂ©rieurs, car il y a une constance de qualitĂ© plutĂŽt rassurante la plupart du temps.

 

 

woodford_reserve_double_oaked_43.2_red

Quand c'est aussi beau à l"intérieur qu'à l'extérieur....Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

FRANCE:

 

-ARMORIK « BREIZH WHISKY Â» (distillerie Warenghem), Blended Whisky, 42 % (Bretagne)

-ARMORIK « CLASSIC Â» (idem), Single Malt, 46 % (Bretagne)

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

-ARMORIK « DOUBLE MATURATION Â» (affinage en fĂ»ts de sherry), Single Malt (idem), 46 % (Bretagne)

-ARMORIK « MAITRE DE CHAI Â», 2 Ăšme Ă©dition (ou sinon la suivante), Single Malt (idem), Sherry casks, 46 % (Bretagne) –édition limitĂ©e

La plus ancienne distillerie française de whisky (Warenghem) produit des blended whiskies & des single malts de qualitĂ©, typĂ©s, dont l’emblĂ©matique « CLASSIC Â», et de puissantes et expressives Ă©ditions limitĂ©es comme le « MAITRE DE CHAI Â», gorgĂ©es de fruits


 

armorik_maitre_de_chai_sherry_cs_red

Un des nouveaux fleurons de la distillerie...Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

-EDDU « SILVER Â», Blended Buckwheat (ass. de blĂ© noir maltĂ© & non maltĂ©), 40 % (Bretagne)

-EDDU « SILVER/BrocĂ©liande », Blended Buckwheat (idem/aff. en fĂ»ts de Bretagne), 43 % (Bretagne)

-EDDU « GOLD », Blended Buckwheat (idem/version plus ĂągĂ©e du « Silver Â»), 43 % (Bretagne)

-« ED GWENN Â», Single-Grain (Ă  base d’orge, mais distillĂ© dans un alambic Ă  colonne), n.c.f., 45 % (Bretagne)


Ou le whisky autrement
la seule distillerie au monde Ă  avoir tout misĂ© sur le blĂ© noir, sarrasin ou « buckwheat Â», en anglais
produit des whiskies diffĂ©rentes avec de puissantes notes fruitĂ©es (la pomme en tĂȘte), dont l’exceptionnelle version « GOLD Â». Aujourd’hui la distillerie franchit un nouveau cap avec le « ED GWENN Â», subtil whisky marquĂ© par de belles notes de cĂ©rĂ©ales. Il y a 4000 bouteilles pour la cuvĂ©e 2016.

 

ed_gwenn_single_grain_orge_2015_45_red

 

 

-GLANN AR MOR, versions Ă©levĂ©es en fĂ»ts de Bourbon (« N°
/BC Â») ou idem mais avec une autre variĂ©tĂ© d’orge (Maris Otter Barley) (« N°
/SC Â»), 46 % (Bretagne)-Ă©ditions limitĂ©es

-KORNOG, versions tourbĂ©es Ă©levĂ©es en fĂ»ts de Bourbon (« N°
/BC Â») ou avec autre Ă©levage, par exemple une maturation en fĂ»t de Sauternes (« N°
/SC Â»), 46 % ou les versions brut de fĂ»t (Bretagne)-attention Ă©ditions limitĂ©es

La distillerie française (bretonne) GLANN AR MOR tient toujours Ă  mon sens le haut du pavĂ© dans l’excellence du whisky, malgrĂ© les controverses, les mystĂšres et prises de position parfois discutables (sujet dĂ©jĂ  Ă©voquĂ© sur le site), avec de beaux whiskies mettant les esters en avant, mais aussi, pour les versions tourbĂ©es (KORNOG) une tourbe grasse parmi les plus belles qui soient


 

 

kornog_sm_peated_3_ans_2009_cs_57.1_

La premiÚre version brut de fût du single malt tourbé KORNOG...sortie en 2009. Photo! © Grégoire Sarafian

 

 

-MICHARD, 5 ans, Single-Malt (avec majeure de Sherry casks), 43 % (situĂ© Ă  Limoges)

Une brasserie qui a rĂ©cemment ajoutĂ© la corde "distillerie" Ă  son arc, avec un soin apparemment extrĂȘme Ă©tant donnĂ© le rĂ©sultat issu d'une production plutĂŽt confidentielle, et faisant la part belle Ă  la recherche, avec un travail important sur la levure (en fait une souche unique et vivante). Le goĂ»t est du coup atypique pour un whisky Ă©cossais, sur de belles notes d'oranges, plus proche d'une eau-de-vie de fruit Ă  priori. A surveiller...

 

 

 michard_s.m._fr_3_ans_2016_43_2red.

 

 

-« JSD », Single Malt, 50 cl, small batch, 42,5 % (situĂ© Ă  Lille)

Deux jeunes distilleries totalement diffĂ©rentes mais ayant en commun une grande exigence de qualitĂ© et une grande envie de singularitĂ©. LĂ  ou MICHARD se rapproche encore fortement d’une eau de vie de fruit, JSD, lui, tutoie les single malts du Speyside avec une audace qui laisse rĂȘveur. Les deux sont superbes et trĂšs recommandĂ©s par votre serviteur (mĂȘme si j'ai une prĂ©fĂ©rence pour "JSD"), de vrais dĂ©couvertes de l’annĂ©e 2016, pour le coup, et chapeau Ă  Philippe JugĂ© qui a su mettre en avant ces distilleries confidentielles (leur production est trĂšs modeste, entre 1 et quelques fĂ»ts par an) lors de dĂ©gustations publiques.

 

 

 jsd_single malt_limoges_50cl_42.5_red.

L'Ă©tonnant jeune single malt lillois, dĂ©jĂ  bien intĂ©ressant. Photo: Â© GrĂ©goire Sarafian

 

...Et peut ĂȘtre d'autres rĂ©fĂ©rences françaises encore, alors Ă  suivre !

 

DerniĂšre minute (17/12/2016):

Ce ne sont pas deux coups de coeur à proprement parler, mais des whiskies de qualité qui sont à suivre par leur approche et l'exigence de la démarche, ce qui en cela m'a donné envie de les encourager:

 

 -"MOON HARBOUR", Blended Whisky, n.a.s., affinĂ© en fĂ»ts de Sauternes, 2016, 45,8 % (situĂ© Ă  Bordeaux)

Ce blended whisky est un assemblage de whiskies Ă©cossais ayant Ă©tĂ© ensuite affinĂ© 9 mois dans des barriques de Sauternes. L'assemblage est rĂ©alisĂ© par John MacDougall, nĂ©gociant Ă©cossais et distillateur lui-mĂȘme, pour le compte d'une sociĂ©tĂ© de nĂ©goce française (menĂ©e par Jean-Philippe Ballander & Yves MĂ©dina) qui souhaite implanter une nouvelle distillerie au coeur du vignoble bordelais et utiliser la richesse du terroir local  en termes de fĂ»ts de vins utilisables pour la maturation du whisky. En attendant que le projet aboutisse, l'on peut dĂ©guster ce "Moon Harbour": Le blend est lisse, trĂšs fondu et boisĂ© (quoique un peu trop vert Ă  mon goĂ»t), et son palais dĂ©licat, boisĂ©, bien maltĂ© et sec, avec des notes chocolatĂ©es et Ă©picĂ©es. L'apport du Sauternes ici pour moi n'est pas dĂ©terminant, sauf Ă  ajouter un rien de verdeur dans les notes boisĂ©es. Un blend intĂ©ressant, mais qui Ă  mon avis peut encore ĂȘtre amĂ©liorĂ©.

 

 

 

 

 moon_harbour_pr._b.w._av_etui_red

 

 

 

-VILANOVA "BERBIE" de la distillerie CASTAN, 4 ans, Single-Malt, (Double-maturation), "Single-Cask"(Fût N°21), 43 % (situé à Villeneuve-sur-Vere, dans le Tarn)

Non loin d'Albi, la société familiale des époux Sébastien et Céline Castan (vignerons ET distillateurs, fait rare à souligner) produit du vin depuis 3 générations, du vin biologique de surcroßt, mais aussi des liqueurs, des apéritifs et diverses eaux-de-vie, notamment à partir d'un trÚs ancien alambic ambulant trÚs particulier (il est composé de parties basses ou "vases" datant de 1929, et d'une chaudiÚre datant de 1964- composé d'un curieux systÚme horizontal, auquel l'on a ajouté une colonne de rectification en 1992). Un alambic singulier (voire unique) qu'il faut absolument voir dans le film de Robin Entreinger sur les whiskies français nommé "Le Tour de France des whiskies" déjà évoqué sur ce site.

Voici le lien vers l'épisode consacrée à cette distillerie en particulier: Le Tour de France des Whiskies: La distillerie CASTAN

Mais c'est seulement depuis 2010 que la dĂ©cision est prise de produire du whisky, et petit Ă  petit d'en faire une production de plus en plus importante (elle domine dĂ©sormais les autres productions de spiritueux, Ă  raison de 80 %) locale et autonome (depuis peu l'orge est d'ailleurs locale) commercialisĂ©e sous forme de single-casks, sans filtration Ă  froid ni coloration artificielle. Le "New make" (ou distillat pur) est disponible Ă©galement, en version tourbĂ©e (d'origine Ă©cossaise) ou non, hĂ©las rĂ©duite, et il existe plusieurs sortes de whisky, avec simple maturation (fĂ»ts neufs ou fĂ»ts de vin, par exemple de Gaillac blanc) ou double maturation (en fĂ»t neuf, puis en fĂ»t ayant contenu du vin blanc de la rĂ©gion). Aujourd'hui les fĂ»ts neufs proviennent surtout de la forĂȘt du Tronçais (dans l'Allier). La production Ă  son maximum est d'une cinquantaine de fĂ»ts par an, mais le plus souvent c'est un fĂ»t de whisky par mois qui est produit.

J'ai pu dĂ©guster pour la premiĂšre fois les whiskies de cette distillerie ce jour (Ă  l'occasion du salon "NoĂ«l Gourmand" du Carrousel du Louvre Ă  Paris) et m'entretenir avec les CASTAN pour en savoir plus. J'avoue j'ai bien aimĂ© les 2 distillats purs (tourbĂ© et non tourbĂ©) ainsi que les 2 versions passĂ©es en fĂ»ts dĂ©gustĂ©es, Ă  savoir le "Berbie" 4 ans (double maturation: chĂȘne neuf du Limousin/fĂ»t de Gaillac), ainsi que le "Terrocita" 4 ans (simple maturation dans un fĂ»t ayant contenu du Grenache blanc de chez Cellier du TrĂ©moine). Deux versions assez diffĂ©rentes l'une de l'autre (je prĂ©fĂšre la premiĂšre en bouche, mais j'aime beaucoup le nez de la deuxiĂšme, la bouche Ă©tant un peu plus oxydative, Ă  peine vineuse mais moins Ă  mon goĂ»t) mais avec en commun une grande douceur et un fondu remarquable. Il sera intĂ©ressant de voir l'Ă©volution sur des distillats plus ĂągĂ©s et en version brut de fĂ»t, sans parler des versions tourbĂ©es....CASTAN prĂ©voit Ă©galement bientĂŽt de proposer un whisky de seigle ("Rye").

 

 

 vilanova_berbie_4_ans_sc_43_ob_2_tailles_red

 

 

 

IRLANDE:

 

-BUSHMILLS « BLACKBUSH Â», Blended whiskey, 40 %

-BUSHMILLS « 1608 Â», Blended whiskey (mais Ă  95 % de malt), 46 %

-BUSHMILLS 16 ans « Matured in THREE WOODS Â», Single Malt, 40 %

Celle qui est sans doute la plus ancienne distillerie d’Irlande, a Ă©tĂ© rachetĂ©e en 2014 par le groupe Jose Cuervo, qui y a investi un paquet (30 millions de livres) pour doubler sa capacitĂ© de production. C’est une bonne nouvelle, mais en attendant, ce mal aimĂ© du whiskey irlandais (peu de versions disponibles, plus aucun single cask depuis des annĂ©es, ni des hauts de gamme de qualitĂ©, des prix trop Ă©levĂ©s pour le 21 ans d’ñge, etc
) est pourtant un grand, comme je l’ai fait remarquer en distinguant son single malt de 12 ans version « Caribbean Cask Â» dans mon TOP 70 des meilleurs whiskies dĂ©gustĂ©s Ă  ce jour (97/100). J’aurais pu y ajouter le blended whiskey « ORIGINAL Â» aussi
.mais le « BLACKBUSH Â» lui est supĂ©rieur. Le « 1608 Â» est Ă©galement Ă  recommandé avec son fort pourcentage de malt, son malt « Crystal Â» et ses 46 %. Je rĂȘve d’un 16 ans Ă  46 % Ă©galement


 

bushmills_1608_95pc_malt_46_red

 Un bel Ă©crin pour un beau whiskey, trĂšs concentrĂ©...Photo: Â© GrĂ©goire Sarafian

 

 

-COOLEY/CONNEMARA « CASK STRENGTH Â» (titrage variable, ± 60 %) (Single Malt) -disponibilitĂ© sous rĂ©serve

-COOLEY/The TYRCONNELL 10 ans, « Madeira Cask finish Â», 46 % (Single Malt) -disponibilitĂ© sous rĂ©serve

Depuis que la distillerie COOLEY a Ă©tĂ© reprise par le gĂ©ant Beam-Suntory (en 2014), je ne suis pas trĂšs enchantĂ© de la politique du propriĂ©taire par rapport au potentiel des 3 principales marques irlandaises de whisky produites par la distillerie. Le nombre de versions disponibles en France s’est rĂ©duit au maximum (je ne sais mĂȘme pas si vous trouverez facilement les rĂ©fĂ©rences ci-dessus, mais tant pis, j’essaie quand mĂȘme car je les trouve toutes deux remarquables (et au dessus de 90/100)
et la marque KILBEGGAN (trĂšs en avant ces derniers temps) beaucoup plus dispensable
C’est pour moi la version « Cask Strength Â» du CONNEMARA qui exprime pour moi le mieux les gĂ©nĂ©reuses qualitĂ©s du distillat de COOLEY en version tourbĂ©e, une tourbe grasse, teintĂ©e de notes de guimauve et d’herbes fraĂźchement coupĂ©es. La noblesse du fruitĂ© du distillat non tourbĂ© de The TYRCONNELL s’exprime elle dĂ©jĂ  bien dans la version d’entrĂ©e de gamme (sans compte d’ñge) du single malt, certes, que je recommande aussi, mais pour moi elle est encore plus flagrante dans les trois affinages classiques du 10 ans d’ñge, c’est Ă  dire les Porto, Sherry et MadĂšre, avec un faible pour la version « Madeira Cask finish Â» gorgĂ©e de fruits au sirop et aux Ă©pices douces.

 

 

connemara_cask_strength_2011_57.9_comp

 Le trĂšs mĂ©sestimĂ© "Cask Strength" de Connemara (distillerie Cooley). Photo: Â© GrĂ©goire Sarafian

 

 

-MIDLETON « GREENSPOT Â», Single Pot Still, 40 %

-MIDLETON/Jameson « CRESTED Â», Blended whiskey, 40 % (relancĂ© en 2016, en version n.a.s.)

 

 

jameson_crested_2016_40_red


 

-MIDLETON/Jameson « CASKMATES » (Aged in craft beer barrels), Blended Whiskey, 40 %

-MIDLETON/Jameson « GOLD RESERVE Â», Blended whiskey, 40 %

-MIDLETON/Jameson 18 ans, Blended whiskey, 40 %

-MIDLETON/POWER’S, Blended whiskey, 43,2 %

-MIDLETON/POWER’S, Single Pot Still, 12 ans, 40 %

-MIDLETON/REDBREAST 12 ans, Single Pot Still, 40 %

On ne prĂ©sente plus MIDLETON, le plus grand complexe de production de whiskey en Irlande, alors je me contenterais de recommander toutes ces versions, dont le « CRESTED Â» (revisitĂ© rĂ©cemment, avec un sublime fruitĂ© malgrĂ© la perte de la mention d’ñge), et toujours le « grand frĂšre Â» incontournable qu’est le JAMESON 18 ans, que j’ai classĂ© dans les 70 meilleurs whiskies au monde rĂ©cemment
 Pour un usage lĂ©ger, voire en cocktails, le JAMESON de base, non citĂ© ici, peut ĂȘtre acceptable, mais je lui prĂ©fĂšre dĂ©sormais la version nommĂ©e "CASKMATES", un rien plus aromatique et moins aseptisĂ©e, dont un peu d'eau rĂ©veillera les notes de cafĂ© torrĂ©fiĂ© et de biĂšre Stout. Il y a aussi une nouvelle gamme en Ă©dition limitĂ©e nommĂ©e "Whiskey Makers Series" qui comprend des expĂ©rimentations orchestrĂ©es par le master-blender Billy Leighton, avec les "Blender's Dog", "Cooper's Croze" et Distiller's Safe", censĂ©es mettre en valeur les diffĂ©rentes Ă©tapes de fabrication du whisky, mais ne les ayant pas encore dĂ©gustĂ©es, je ne peux me prononcer sur leur pertinence, hormis saluer le fait que toutes ces versions sont non filtrĂ©es Ă  froid et titrent 43 % au lieu de 40 %. Il existe aussi une nouveautĂ© permanente (Ă  dĂ©guster encore, non Ă©valuĂ©e) nommĂ©e "BLACK BARREL" avec un double passage au charbon (sorte de toastage) et titrant 40 %, probablement plus boisĂ©e.

 

 

-TEELING « Blended whiskey Â» (Small Batch), 46 % (Blended Whiskey)

-TEELING « Single Malt whiskey Â» (Small Batch), 46 % (Single Malt)

Les anciens fondateurs de la distillerie COOLEY font mouche avec leurs whiskeys trĂšs bien construits, que ce soit le blended whisky ou le single malt. Allez-y ! Je suis un peu moins enthousiaste, en revanche sur la version « Single grain Â», Ă  cause de l’affinage en fĂ»ts de vin (Cabernet Sauvignon).

 

teeling_whiskey_3_versions_red

 

 

 

-TULLAMORE DEW 12 ans, « Special Reserve Â», 40 % (Blended Whiskey)

-TULLAMORE DEW 14 ans, 41,3 % (Single Malt Whiskey) –remplace le 10 ans

-TULLAMORE DEW n.a.s., « Cider Cask finished Â» (Travel Retail/1 Litre), 40 % (Blended Whiskey)

Depuis peu la marque TULLAMORE DEW n’est plus seulement une bonne marque de blended whiskey mais aussi de single malt (le 14 ans remplace dĂ©sormais le 10 ans) qui s’approvisionnait chez d’autres distilleries, mais aussi une jeune distillerie qui va bientĂŽt ĂȘtre en mesure de prĂ©senter ses premiĂšres crĂ©ations. Le 12 ans (blended) est superbe en association culinaire avec un fondant au chocolat, au passage
Parmi mes dĂ©couvertes rĂ©centes, un « Sherry Cask finished Â» correct, bien qu’un peu dĂ©concertant, mais surtout un splendide « Cider Cask finished Â» d’un fruitĂ© gĂ©nial, que vous ne pourrez trouver qu’en zone hors taxe d’aĂ©roport. Une version d’un litre (miam !) d’excellent qualitĂ©/prix qu’on aimerait voir boostĂ©e Ă  46 % & non filtrĂ©e Ă  froid, mais en attendant, si vous en trouvez, sautez dessus !

 Note de DĂ©gustation inĂ©dite/Previously unpublished Tasting Note (2016):

 Couleur: Vieil or, Ă  reflets dorĂ©s Ă©clatants. Nez: Haha, mon intuition sur cette version Ă©tait bonne ! Des promesses de dĂ©lice avec un riche nez bien fruitĂ© (et pas seulement des meilleures pommes possibles, on y sent une touche de fruits exotiques), des fleurs tellement intĂ©grĂ©es aux fruits qu’on a du mal Ă  les distinguer, presque un caractĂšre pĂątissier (sucre glace vanillĂ©). Joli ! Bouche: Les promesses du nez sont tenues, et le rĂ©sultat est absolument dĂ©licieux ! GorgĂ©e de fruits (pommes golden, pommes rouges, voire aussi des pommes vertes, mais aussi de l’ananas, des pĂȘches au sirop, du coing, que sais-je encore), sous-tendue par de belles notes florales (fleurs jaunes), elle est parfaitement Ă©quilibrĂ©e par de sĂ©duisantes notes pĂątissiĂšres, entre le sucre glace vanillĂ© et les couvertures de mille-feuilles, la charlotte aux pĂȘches-abricots et une tarte tatin peu caramĂ©lisĂ©e, le tout merveilleusement fondu. Miam ! Tenue Ă  la dilution: Ne pas trop diluer, juste quelques gouttes (c’est d’ailleurs le seul dĂ©faut de ce whisky, d’ĂȘtre rĂ©duit Ă  40 % au lieu de 43 ou 46 %). Cela le rend aĂ©rien et lĂ©ger. Conclusion: MalgrĂ© sa rĂ©duction Ă  40 % et son filtrage Ă  froid (comme beaucoup d’autres whiskies), un blended whiskey trĂšs expressif & parfaitement Ă©quilibrĂ©, qui a su tirer partie de sa seconde maturation dans des fĂ»ts ayant contenu de petites cuvĂ©es (« Small Batch Â») de cidre irlandais visiblement de premiĂšre qualitĂ©. Un rĂ©gal dont on redemande, et pour lequel il faut je crois bien fĂ©liciter le maĂźtre-assembleur. Un whiskey aussi dont je pressens qu’il pourrait faire un malheur en cocktail ou en association culinaire avec un dessert, ou avec du foie gras pourquoi pas ? (le whiskey lĂ©gĂšrement rafraĂźchi). Je serais aussi trĂšs client d’un sorbet rĂ©alisĂ© avec ce whiskey ! A bon entendeur
 Prix indicatif: A partir de 30 €/ Note (confirmĂ©e): 90/100

 

 

tullamore_dew_2015_cider_cask_finish_40_red

 

 

 

-WRITER'S TEARS n.a.s. "COPPER POT", 40 % (Blended Whiskey Ă  forte proportion de Pure Pot Still)

-WRITER'S TEARS n.a.s. "RED HEAD" (Sherry Casks Matured), non chill filtered, Limited 2016 edition (12000 bottles), 46 % (Single Malt Whiskey)

Ceux deux whiskeys irlandais sont Ă©laborĂ©s par la sociĂ©tĂ© de nĂ©goce WALSH Whiskey (qui comprend dĂ©sormais Ă©galement une distillerie de whiskey), dont j'ai pu dĂ©couvrir un certain nombre de rĂ©fĂ©rences le mois dernier lors d'un "Tweet Tasting" (dĂ©gustation en direct en ligne sur Twitter sur rendez vous collectif et sur sĂ©lection des participants bloggeurs, il y en eu 25 pour le monde entier dont votre serviteur) Ă  partir de 4 Ă©chantillons, dont ce splendide "RED HEAD'', belle nouveautĂ© bien parfumĂ©e et aux doux accents fruitĂ©s (pommes cuites, mais aussi pointe de fruits rouges), un rien noisettĂ© et aux Ă©pices douces, sans doute le plus beau whiskey de cette maison dĂ©gustĂ©e Ă  ce jour (notes Ă  suivre). Je tiens aussi Ă  signaler l'extrĂȘme qualitĂ© du nouveau distillat "New make" de la nouvelle distillerie WALSH (sortant Ă  75,5 % de l'alambic tout de mĂȘme! -mais distillĂ© trois fois), assez fruitĂ©, plutĂŽt prometteur.

 

 

 

writers_tears_sm_red_head_ncf_46_av_et_red

 

 

 

 

JAPON:

 

-NIKKA « FROM THE BARREL », n.a.s. (± 10 ans), 50 cl, 51,4 % (Blended Whisky)             

-NIKKA « NIKKA BLENDED WHISKY », n.a.s., 70 cl, 40 % (Blended Whisky)      

-NIKKA «  COFFEY MALT WHISKY », 70 cl, 45 % (Blended Malt/distilled in Column Still)

-NIKKA « TAKETSURU Â», (“Pure Malt”) Non Age (± 10 ans), 70 cl, 43 % (Blended Malt)    

-NIKKA « PURE MALT/Red », 50 cl, 43 % (Blended Malt)

 

 

 

nikka_pm_red_43_comp

 

 

-NIKKA « PURE MALT/Black », 50 cl, 43 % (Blended Malt)

-SUNTORY “HIBIKI”/Japanese Harmony (n.a.s.), 70 cl, 43 % (Blended Whisky)    

Les whiskies japonais ont dĂ©passĂ© leur apogĂ©e (en termes de succĂšs et d’accessibilitĂ© aux versions de qualitĂ©, haut de gamme ou pas loin, single casks ou 12, 15, 20 ans d’ñge) l’an dernier, et dĂ©sormais, pĂ©nurie de vieux (ou mĂȘme pas si vieux que cela!) fĂ»ts oblige. C’est pour cela que j’ai supprimĂ© de cette liste les single malts des deux groupes concurrents (il n’en reste presque qu’une version par distillerie, voire parfois une seule, et toutes sans compte d’ñge, visiblement d’ñge infĂ©rieur Ă  10 ans), afin de leur laisser une chance de reconstituer leur stock. Les prix de ces versions parfois mythiques (voir mon classement TOP 70 meilleurs whiskies au monde, un rapide coup d’oeil vous convaincra sans doute) s’est tellement envolĂ© que mieux vaut se rabattre sur les assemblages, qui sont souvent de bonne voire excellente qualitĂ©.

                                                     

WORLD WHISKIES (Tous types):

 

De nos jours, de nombreux whiskies en provenance d’autres pays que les 5 premiers (historiquement) se retrouvent rĂ©guliĂšrement sur le devant de la scĂšne, et souvent de maniĂšre justifiĂ©e, avec une qualitĂ© indĂ©niable, et une typicitĂ© de bon aloi, et parfois en plus, un label « bio Â» ou une approche artisanale de premier ordre. Je ne peux pas lister ici toute l’offre, ni mĂȘme toute l’offre dĂ©gustĂ©e, mais, avec des ajouts ponctuels, dĂ©jĂ  vous en indiquer quelques uns d’incontournables, parmi mes dĂ©gustations rĂ©centes, et en privilĂ©giant (sauf exception) les Ă©ditions rĂ©guliĂšres et dans les critĂšres de prix raisonnables choisis pour cette liste.

 

ALLEMAGNE

 

 

-SLYRS officiel nas (±6 ans) "Bavarian Single Malt/(Classique)", 46 % : 57 €,MdW
 
Notes de dégustation à venir/Tasting Note available here soon
 
-SLYRS officiel nas "Bavarian Single Malt/Sauternes cask finish", 35 cl, 46 % : 57 €,MdW
-SLYRS officiel nas "Bavarian Single Malt/Oloroso  finish", 46 % : 89 €, MdW
-SLYRS officiel nas "Bavarian Single Malt/Pedro Ximenez finish", 46 % : 89 €, MdW
-SLYRS officiel nas "Bavarian Single Malt/Port cask finish", 46 % : 89 €, MdW
-SLYRS officiel 12 ans "Bavarian Single Malt/(Classique)", 46 %: Ă©puisĂ© (± 200 €?)

SLYRS est un single malt produit à l'origine par la distillerie allemande d'eaux-de-vie de fruits LANTENHAMMER (dans le Land de BaviÚre, plus précisément à Schliersee) fondée en 1999, puis c'est devenu en 2010 une distillerie autonome de la distillerie-mÚre, et se consacrant uniquement au whisky. Elle possÚde 2 alambics de Wash et un alambic de Spirit (de trÚs petite capacité: 1500 litres) et de grandes cuves de brassage et procÚde à une fermentation exceptionnellement lente. Les alambics à repasse ressemblent à des alambics charentais pour Cognac. Les chais sont de type traditionnels (3 fûts maximum de hauteur) et accueillent environ 600 fûts, dont plusieurs avec des affinages (d'au moins 4 types).

 

 

slyrs_gamme_distillerie_allem_wlp_2016_red 

Une partie de la gamme de la marque "SLYRS" sur un stand au Whisky Live Paris 2016 © Grégoire Sarafian

 

 

 -SLYRS officiel nas (±6 ans) "Bavarian Single Malt/" 51" (Fifty One), 51 % : 87 €,MdW

Une version rassemblant des fĂ»ts d'un peu de toutes les versions de la distillerie, plus en majoritĂ© des fĂ»ts de la version classique (Ă©levĂ©s dans des fĂ»ts de chĂȘne blanc amĂ©ricain).

Notes de dégustation à venir/Tasting Note available here soon

 

 

slyrs_fifty_one_51pc_wlp_16_red

L'étonnant "FIFTY ONE" de SLYRS, ici au Whisky Live Paris 2016 © Grégoire Sarafian

 

 

 

PAYS DE GALLES

 

-PENDERYN n.a.s. « Aur Cymru Â», version « MADEIRA Â», n.c.f., 46 % (Single Malt)

 

-PENDERYN n.a.s. « Aur Cymru Â», version « SHERRYWOOD Â», n.c.f., 46 % (Single Malt)

 

Deux versions assez diffĂ©rentes mais aussi intĂ©ressantes l’une que l’autre


 

 Note de DĂ©gustation du "SherryWood"/Tasting Note about "SherryWood":"

 

penderyn_sherrywood_2012_46_new_comp

 

 

 

SUEDE

 

 


-MACKMYRA n.a.s. « BRUKS Â», (“The Swedish Whisky”), 70 cl, 41,4 % (Single Malt)

 

 Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

mackmyra_bruks_whisky_2012_41.4_mdw_comp

 

 

 -MACKMYRA n.a.s. « SVENSK EK Â» (ex-"The First Edition"), 70 cl, 46,1 % (Single Malt)

-MACKMYRA n.a.s. « SVENSK ROK Â», Peated Edition, 50 cl, 46,1 % (Single Malt)

 

-MACKMYRA n.a.s. « VINTERROK », (ex-Bourbon/Sherry/Swedish Oak/finished in Beer casks), 70 cl, 46,1 % (Single Malt)

 

-MACKMYRA n.a.s. « VINTERDROM », (ex-Bourbon/American Oak/Swedish Oak/finished in Plantation Rum/Maison Ferrand), 70 cl, 46,1 % (Single Malt)

 

Mieux que de nombreuses Ă©ditions limitĂ©es (encore que j’ai un faible pour la gamme de whiskies avec les gros lettrages sur la bouteille, comme par exemple le « VINTERROK Â» et ses fĂ»ts ayant contenu de la biĂšre, le « MIDNATTSSOL Â», affinĂ© en fĂ»ts de vin de bouleau, ou encore l’ Â« ISKRISTALL Â», vieilli en fĂ»ts de Sherry de type Pedro Ximenez), les Ă©ditions rĂ©guliĂšres sont de beaux exemples de whiskies au profil franc et net, entre herbes, plantes aromatiques, Ă©pices douces, entre fruitĂ© subtil et fleurs des champs


 

 

INDE

 

On ne prĂ©sente plus single malts de la distillerie AMRUT, et s’il fallait le faire je dirais qu’elle reprĂ©sente un des deux seuls (pour le moment, en tout cas) single malts ayant des standards de qualitĂ© et des mĂ©thodes de production en grande partie comparables aux single malts Ă©cossais, voire japonais. Le seul Ă©lĂ©ment important qui change, en dehors de quelques audaces d’assemblages chez AMRUT notamment, c’est le temps, et le degrĂ© d’hygromĂ©trie bien plus Ă©levĂ© qu’en Ecosse, ce qui occasionne un vieillissement accĂ©lĂ©rĂ© du distillat (qui a l’air plus ĂągĂ© qu’il ne l’est en rĂ©alitĂ©), et une part des anges donc plus importante (donc un coĂ»t plus Ă©levĂ© et moins de whisky Ă  mettre en bouteille). Chez PAUL JOHN comme chez AMRUT aussi, ce qui frappe, c’est que des notes d’épices indiennes se ressentent lors de la dĂ©gustation de certaines versions. J’ai choisi pour cette liste des versions Ă  la fois abordables, reprĂ©sentatives de la distillerie et d’une qualitĂ© propre Ă  vous Ă©tonner.

-AMRUT n.a.s. « SINGLE MALT Â» (Unpeated), 46 % (Single Malt)

-AMRUT n.a.s. « FUSION Â» (Peated), 50 % (Single Malt)

 

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

amrut_fusion_2010_pr_edito_8_1comp

 

 

-PAUL JOHN « EDITED Â», n.a.s. (4-5 ans d’ñge), American Oak casks (ex-Bourbon), half-peated, 46 % (Single Malt):

 Note de DĂ©gustation inĂ©dite/Previously unpublished Tasting Note:

A Noter: Il s’agit d’une version mĂ©langeant malt tourbĂ© et non tourbĂ© (tourbe d’Islay, Ă  20-25 ppm):

 Couleur: Or, Ă  riches reflets dorĂ©s. Nez: Riche, maltĂ©, avec plus de personnalitĂ© que le « BRILLIANCE Â». MarquĂ© par de complexes notes d’orge maltĂ©e et de cĂ©rĂ©ales variĂ©es, de caramel naturel, probablement un soupçon de tourbe et une dĂ©licate fumĂ©e en arriĂšre-plan. Bouche: Superbe, reprenant les notes du nez, d’orge, de malt, de caramel (fudge), mais aussi d’épices douces, de fleurs, de fruits confits, avec une pointe d’alcool. Bel Ă©quilibre et complexitĂ©. Tenue Ă  la dilution: IntĂ©ressante, mĂȘme s’il ne faut pas trop en ajouter. Conclusion: Une excellente version, fortement recommandĂ©e. Un bel Ă©tendard pour la distillerie. A noter: Note chiffrĂ©e rĂ©visĂ©e Ă  la hausse fin 2017. Prix indicatif: Autour de 50 €, MdW.-Note confirmĂ©e: 91,5/100

 

 -PAUL JOHN « BOLD (Peated) Â», n.a.s. (4-5 ans d’ñge), American Oak casks (ex-Bourbon), 46 % (Single Malt):

Note de Dégustation inédite/Previously unpublished Tasting Note (2016):

A noter : Il s’agit d’une version utilisant de la tourbe en provenance de l’üle d’’Islay, Ă  20-25 ppm:

Couleur: Vieil or, Ă  reflets vieil or. Nez: Complexe, avec des notes d’orge, de tourbe, de caramel, de miel, de bois plus complexe que dans le « BRILLIANCE Â» ou dans le « SELECT CASK/Classic Â»,avec une note de bois de santal, ainsi que des notes d’épices orientales (cardamome en tĂȘte). Bouche: Un profil encore diffĂ©rent des prĂ©cĂ©dents, plutĂŽt Ă©quilibrĂ© (floral, fruitĂ©, boisĂ©, Ă©picĂ©, et un rien fumĂ©), avec une fine tourbe parfaitement intĂ©grĂ©e, demeurant lĂ©gĂšre. Tenue Ă  la dilution: L’eau apporte un bel effet de sucre Demerara, de sucre roux, tout en ravivant un peu les Ă©pices. C’est superbe. Conclusion: Une belle version, trĂšs recommandĂ©e. Prix indicatif: Autour de 50 €.-Note confirmĂ©e: 87/100

 

 

-PAUL JOHN « SELECT CASK/Peated Â», n.a.s. (6 ans d’ñge), American Oak casks (ex-Bourbon), Cask N°686, 55,5 % (Single Malt):

Note de Dégustation inédite/Previously unpublished Tasting Note:

A Noter: Il s’agit d’une version lancĂ©e en 2012, utilisant de la tourbe en provenance de l’üle d’’Islay, Ă  20-25 ppm:

 Couleur: Vieil or, Ă  riches reflets dorĂ©s. Nez: ElĂ©gant et charmeur d’entrĂ©e de jeu. La tourbe est cendrĂ©e et bien intĂ©grĂ©e au sein de riches notes fruitĂ©es, chocolatĂ©es, caramĂ©lisĂ©es, mais aussi florales et vĂ©gĂ©tales. Bouche: Wow ! Superbe fondu de saveurs demeurant trĂšs expressives. MaltĂ©e, fruitĂ©e, florale, chocolatĂ©e, sucrĂ©e (sucre Demerara), elle est assez Ă©blouissante et Ă©voque tantĂŽt un grand LAGAVULIN, tantĂŽt l’ancien 15 ans d’ñge de LAPHROAIG (ce pour le cĂŽtĂ© vĂ©gĂ©tal, lĂ©gĂšrement amer et cendrĂ©). Tenue Ă  la dilution: Superbe, ravive les saveurs, mais ne pas trop en ajouter, sinon la magie diminue. Conclusion: Magnifique single malt tourbĂ© avec un trĂšs joli profil aromatique. Comme une version turbo de l’ Â« EDITED Â». Un des plus beaux whiskies dĂ©gustĂ©s ces derniĂšres annĂ©es hors des pays traditionnels du whisky. Prix indicatif: 99 €, MDW -Note confirmĂ©e: 92,5/100

 

 

 

 paul_john_select_cask_peated_55.5_red

 

 

 

***

 

 

VoilĂ  j'espĂšre que cette sĂ©lection ouverte (sans doute une des plus larges que vous pourrez jamais trouver sur internet, mais certes non exhaustive) vous aura plu, ou en tout cas donnĂ© envie d'en dĂ©couvrir certains que peut ĂȘtre vous ne connaisseriez pas, Ă  l'occasion d'un salon, d'une dĂ©gustation gratuite, entre amis ou encore d'un cadeau qui vous sera fait ou Ă  faire...

A venir prochainement ici mĂȘme, au fur et Ă  mesure, les notes de dĂ©gustation de plus d'une dizaine de ces whiskies.

Bonne lecture !

 

 

Liste des Meilleurs Whiskies dégustés / TOP 70 Whiskies

 

 DerniĂšre minute (11/05/2017):

 

J'ai déplacé le contenu de l'EDITORIAL No 19 (DeuxiÚme partie) Part 2/2 ici, afin que ce sujet soit plus facile à trouver en mode recherche désormais.

 

Par ailleurs, vous pouvez aussi trouver la liste suivante : Mes Meilleurs Coups de Coeur abordables de 2015/2016

Here above  is a link to my BEST AFFORDABLE DRAMS LIST -for 2015/2016:

 

Certaines nouveautĂ©s dĂ©gustĂ©es au salon Whisky Live Paris 2016, mais aussi au salon Club-Expert Dugas 2016 ou ailleurs encore sont progressivement intĂ©grĂ©es Ă  cette liste, tandis que d'autres vont l'ĂȘtre trĂšs prochainement le cas Ă©chĂ©ant (c'est Ă  dire que parmi les whiskies dĂ©gustĂ©s et avec prise de notes suffisantes, vous y trouverez lĂ  mes notes de dĂ©gustation concernant les whiskies de moins de 150 €). Cependant, pour des raisons d'optimisation de la diffusion de mes notes, en attendant une nouvelle version du site, nombre de notes de dĂ©gustation se retrouveront dĂ©sormais en page d'accueil, dans des Ă©ditoriaux spĂ©cifiques.

 

 

***

 

 

LES (UN PEU PLUS DE 70) MEILLEURS WHISKIES DEGUSTES A CE JOUR :

 

TOP 70 (& more) BEST WHISKIES TASTED SO FAR :

 

 

Sujet débuté le : 18/04/2016- Mis à jour le 02/12/2017

 

 

 

images/stories/greg_n_springbank_old_12_yo_100_proof_23.01.11_red.jpg

 En voyage chez un ami, je n'ai pas rĂ©sistĂ© Ă  Ă©treindre ce joyau, mon SPRINGBANK prĂ©fĂ©rĂ© Ă  ce jour.  © Photo: Hugh

 

 

 AVERTISSEMENT/INTRODUCTION:

C’est une « mission Â» trĂšs dĂ©licate que de devoir Ă©numĂ©rer ses whiskies prĂ©fĂ©rĂ©s, c’est un peu comme se mettre Ă  nu devant tout le monde, au risque de se dĂ©crĂ©dibiliser, mais aussi de dĂ©voiler quelque chose que l’on aimerait garder un peu secret, qui n’appartient qu’à soi. C'est donc bien Ă©videmment une liste hautement subjective, mĂȘme si, au fil des annĂ©es, elle s'est consolidĂ©e et affinĂ©e par l'expĂ©rience. Mon « premier prix Â» est d’ailleurs typiquement personnel, tellement il a rĂ©veillĂ© des souvenirs d’enfance, qui se sont ajoutĂ©s Ă  deux magnifiques souvenirs de whisky en quelque sorte superposĂ©s, qui donnent ainsi une sorte de triple plaisir totalement inattendu. C’est dans ces moments lĂ  que l’on se dit qu’il n’y a pas de doute, que ce whisky mĂ©rite non seulement l’une des 10 meilleures places mais sans hĂ©sitation la meilleure place
.bien entendu Ă  l’instant T, peut ĂȘtre pas dans 5 ans et peut ĂȘtre il y a 10 ans, allez savoir


Cette premiĂšre liste concerne les 75 whiskies les mieux notĂ©s (sur le plan de la notation chiffrĂ©e) parmi les 2800 (environ) whiskies dĂ©gustĂ©s Ă  ce jour. Elle sera donc nĂ©cessairement insatisfaisante pour certains lecteurs, car je me doute bien que d'autres bouteilles non encore dĂ©gustĂ©es et de belle rĂ©putation sont Ă  mĂȘme de figurer dans ce classement. Elle sera parfois au contraire une confirmation pour d’autres, et en tout cas elle sera Ă©galement je pense rĂ©vĂ©latrice d’une Ă©poque, de certaines constantes, mais aussi de magnifiques exceptions que l’on n’attendait pas forcĂ©ment.

DerniĂšre minute: Suite Ă  une sĂ©rie de dĂ©gustations privĂ©es exceptionnelles, 5 whiskies sont venus s'ajouter Ă  la liste, et mĂȘme vers le haut de la liste...classĂ©s entre 98 et 99/100 : Un BOWMORE 1964, un MIYAGIKYO 1992, un deuxiĂšme LONGMORN millĂ©simĂ© 1969, un KARUIZAWA 1981 et un PORT ELLEN officiel millĂ©simĂ© 1979. Les notes de dĂ©gustation sont d'ores et dĂ©jĂ  disponibles un peu plus loin ci-dessous.

 

Je voudrais enfin signaler que si certains whiskies trĂšs bien notĂ©s (entre 95 et 97/100) ne figurent pas sur cette liste, cela ne signifie pas pour autant qu’ils ne mĂ©ritent pas d’ĂȘtre mis en avant (j’ai donc ajoutĂ© Ă  la fin du classement quelques exemples de notes plus basses, Ă  titre indicatif), sans parler de ceux que je n’ai pas pu noter au cours de l’annĂ©e derniĂšre lors de certaines dĂ©gustations privĂ©es mĂ©morables (je pense Ă  celle, par exemple, consacrĂ©e l’an dernier Ă  KARUIZAWA, comprenant beaucoup de trĂšs beaux whiskies), mais il fallait bien arrĂȘter cette liste quelque part.

Enfin, au sujet de l'opportunitĂ© rare de dĂ©guster de tels whiskies, au delĂ  de l'mportance inestimable de frĂ©quenter des salons, ceuxouverts au public (comme le Salon du Whisky de la Maison du Whisky) comme ceux prioritairement ouverts aux professionnels (comme le Salon Club-Expert Dugas ou Cocktails Spirits), je voudrais remercier ici encore une fois tous les amis et relations professionelles grĂące auxquels j’ai pu dĂ©guster nombre de ses whiskies, autant de moments exceptionnels qui furent aussi des moments de partage bien Ă©videmment
Parmi ces personnes, je tenais Ă  citer mon ami Hugh en premier lieu, mais aussi Christophe, Matthieu, C., Fred., Jean-Marc Bellier, Graham Coull, Matt Magliocco, Richard Paterson, David Stewart, Damien Anglada, John Glaser, Doug McIvor, et j’en passe !

 

Afin de mieux comprendre comment s'élabore mon point de vue sur ces bouteilles, il est important de prendre connaissance de mon barÚme de notation, si ce n'est pas déjà fait, aussi voici un lien direct:

Notation/Scoring

 

Lorsqu’une note de dĂ©gustation concernant ces whiskies aura dĂ©jĂ  Ă©tĂ© mise en ligne sur ce site, vous trouverez un lien vers cette note (en tout cas pour la plupart des whiskies), autrement, si cela n'est pas le cas, vous trouverez une note de dĂ©gustation inĂ©dite les concernant, pour ce qui concerne la premiĂšre liste. Attention, les indications de prix ne sont qu’indicatives, notamment lorsqu’il s’agit d’anciennes notes de dĂ©gustations (attendez vous hĂ©las Ă  des prix multipliĂ©s par 2, 3 5 voire 10, pour les whiskies les plus recherchĂ©s).

 

 

MEILLEURS WHISKIES AU MONDE DEGUSTES A CE JOUR:

 

 

100/100 & Hors Catégorie

 

SINGLE MALTS (Tous Pays):

 

-SPRINGBANK Officiel 12 ans « 100 PROOF Â», annĂ©es 1990’s (cream label), rĂ©duit avec/reduced with « Local Barley Â» old casks, 57 % (ROYAUME-UNI, Ecosse, Campbeltown) : 100/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de dégustation/Tasting Note

 

 

images/stories/springbank_12_ans_57_ 100 proof_ 2009_hugh_a2comp.jpg

 

 

AUTRES TYPES DE WHISKIES (Tous Pays):

 

-MICHTER’S « BOURBON Â» 20 ans (Bottled 04/2014), Single-Barrel (Barrel N°14C180-204 bouteilles), 57,1 % (114,2 % US PROOF), Kentucky Straight Bourbon Whiskey (ETATS-UNIS, Kentucky) : 100/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de DĂ©gustation/Tasting Note


 

 images/stories/michters_20_bourbon_2015_cs_57.1_newpic_red_.jpg

 

 

99/100

SINGLE MALTS (Tous Pays):

 

 

-BOWMORE officiel dit « BLACK BOWMORE Â» (1st Edition) de 29 ans (distillĂ© en 1964-mis en bouteille en 1993), vieilli dans les chais dits « Vaults Â» (traditionnels, sous le niveau de la mer), 2000 bouteilles, 55 % (ROYAUME-UNI, ECOSSE, Islay): 99/100 & Hors catĂ©gorie

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

Couleur: Acajou trĂšs foncĂ©, visuellement semblable Ă  un sherry (XĂ©rĂšs) de type Pedro Ximenez, mais beaucoup plus lĂ©ger que celui-ci au mouvement dans le verre. Il s’agit plus vraisemblablement de « Dark Oloroso sherry Â».

Nez: J’avais dĂ©jĂ  senti ce nez exceptionnel Ă  une reprise avant cette dĂ©gustation Ă  l’aveugle (en 2007, lors d’un salon, sans possibilitĂ© de dĂ©guster-ce fĂ»t cruel !), mais lĂ , en prenant encore plus le temps, dans de meilleurs conditions que celle d’un salon, ce fut encore plus gratifiant. Un nez parfait, sublissime, d’une beautĂ© fĂ©minine incroyable, comparable Ă  un parfum de « haute couture Â» ou Ă  un vin de trĂšs grand cru. Difficile Ă  dĂ©crire, je dirais qu’il propose la fusion la plus poussĂ©e & harmonieuse possible entre un distillat et son fĂ»t (plusieurs en fait, puisqu’il s’agit d’un small batch). Bois prĂ©cieux, fruits rouges et autres, fruits secs et fleurs capiteuses, sur une brume marine et fumĂ©e Ă  peine perceptible. AĂ©rien ET terrien (contrairement au « White BOWMORE Â» que je jugerais « aĂ©rien ET marin Â»). ElĂ©gance, Ă©quilibre, subtilitĂ©, finesse
.

Bouche: Triple wow
La bouche tient les promesses de rĂȘve du nez ! Si, si, c’est tellement rare, avec un nez d’une telle beauté qu’il faut le souligner. La maturation du distillat s’est faite dans plusieurs chais traditionnels de la distillerie situĂ©s au dessous du niveau de la mer, et surnommĂ©s « The Vaults Â» et cela se sent d’entrĂ©e de jeu car les 50 % du titrage sont Ă  peine perceptibles. Le fondu est absolument unique, incomparable, et sur une palette Ă©galement trĂšs particuliĂšre, mĂȘme si elle couvre des notes qui existent pour d’autres whiskies (fleurs capiteuses, bois prĂ©cieux, fruits mĂ»rs, fruits secs, chocolats de qualitĂ© supĂ©rieure, noir et suisse, pudding de NoĂ«l, voire aussi du cuir, etc
). Il y a visiblement quelque chose en plus qui est trĂšs difficile Ă  dĂ©crire, un charme absolument divin, d’un autre monde, un fondu qui rappelle (mais en les dĂ©passant) Ă  la fois les plus beaux BUNNAHABHAIN de plus de 30 ans dĂ©gustĂ©s, les plus beaux BOWMORE Ă©levĂ©s en sherry casks (mais en bien plus profond et fondu), certains japonais mais pas tous (je pense toujours Ă  ce YAMAZAKI 1995-2005). Qu’est ce qui rend ce whisky si exceptionnel ? Je dirais le fait que ce whisky soit si fondu, si Ă©quilibrĂ©, si fin et gourmand, si complexe et si insaisissable Ă  la fois pour Ă©voquer autant un parfum (mais bon Ă  boire) qu’un whisky. De plus son titrage est idĂ©al. Un moment de pure magie, que j’ai savourĂ© goutte aprĂšs goutte jusqu’à la derniĂšre, hĂ©las.

Tenue Ă  la dilution: Non tentĂ©e, surtout avec aussi peu de quantitĂ© Ă  dĂ©guster (et si prĂ©cieuse). Mais un certain temps d’’aĂ©ration est intĂ©ressant, Ă©videmment, pour laisser se dĂ©velopper un tel nectar.

Conclusion: Le BOWMORE que je rĂȘvais le plus de dĂ©guster un jour, avec le 40 ans et quelques autres (dont le « GOLD BOWMORE Â» peut ĂȘtre pour boucler la boucle ?!) et je n’ai pas Ă©tĂ© déçu. Pour moi un chef d’Ɠuvre de dĂ©licatesse et d’expressivitĂ© feutrĂ©e (si vous me pardonnez cet oxymore). L’un 10 des plus beaux whiskies dĂ©gustĂ©s jusqu’ici, sur environ maintenant 2750
Un moment dont on se souvient longtemps aprĂšs la dĂ©gustation. Merci Eddie !

Indication de Prix: Autour de 3000 € il y a 8 ans, il faut semble t’il, compter prĂšs de 4 fois cette somme en 2016. Merci encore mille fois Ă  l’ami (qui se reconnaĂźtra) d’avoir partagĂ© ce sample payant avec moi.

Note (sous réserve): 99/100 & Hors Catégorie

 

 

black_bowmore_1964_1st_ed_55_red_gwg

 

 

-KARUIZAWA MillĂ©simĂ© « 1967 Â» (Bottled 17/08/2009: 42 ans), emb. NUMBER ONE DRINKS, SINGLE-CASK (SHERRY Butt, Cask N° 6426 ayant donnĂ© 229 Bouteilles), CASK STRENGTH, 58,4 % (JAPON, Honshu) : 99/100 & Hors catĂ©gorie

(KARUIZAWA est une distillerie fondĂ©e en 1955, sur l’üle d’HONSHU-Elle fut fermĂ©e en Octobre 2011, aprĂšs un arrĂȘt de la production en 2000, et son stock de fĂ»ts a Ă©tĂ© rachetĂ© par la sociĂ©tĂ© de nĂ©goce Number One Drinks en 2012, une sociĂ©tĂ© dirigĂ©e par d’anciens responsables de Whisky Magazine Japon et G.B. ) :

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

Couleur: Cuivrée, à reflets acajou intenses.

Nez: Vraiment impressionnant. TrĂšs bien Ă©quilibrĂ©, tĂ©moignant d’une patiente maturitĂ©. D’une complexitĂ© difficile Ă  dĂ©crire : BoisĂ©, fruitĂ©, lĂ©gĂšrement fumĂ©, maltĂ©, floral, avec un SHERRY intimement liĂ© au bois.

Bouche: Du grand art. TrĂšs complexe, trĂšs raffinĂ©e, parcourant au fur et Ă  mesure presque toute la palette aromatique possible et imaginable pour un whisky
et toutes ces notes sont trĂšs bien fondues et parfaitement Ă©quilibrĂ©es : Du boisĂ© trĂšs fin, des notes dĂ©licatement fumĂ©es, du fruitĂ© trĂšs complexe, des notes herbacĂ©es, des Ă©pices variĂ©es, des fleurs, du cacao, des notes d’orge maltĂ©e, des notes fruitĂ©es aussi bien de fruits rouges que de fruits exotiques, des fruits secs et des fruits confits d’une finesse qu’on a du mal Ă  concevoir. Sans parler de l’interminable finale. N’en jetez plus !

Tenue Ă  la dilution: Attention, respect ! TrĂšs peu d’eau ici, mais, avant cela, une certaine aĂ©ration est Ă  conseiller, ne serait ce que pour en prendre toute la mesure


Conclusion: Sans aucun doute l’apogĂ©e de cette splendide distillerie ! Un chef d’Ɠuvre
. On n’ose imaginer d’autres mises en bouteille d’un Ăąge comparable ! Prix 239 €, MdW en 2009, plus de 15000 € sans doute de nos jours (enchĂšres)-DĂ©gustĂ© au WHISKY LIVE PARIS 2009 (Merci Ă  Mathieu K. pour ce beau geste de partage, Slainthe !) -Note Sous RĂ©serve : 99/100 & Hors CatĂ©gorie.

 


 

images/stories/karuizawa_1967_2008_comp_58.4.jpg

 

 

-LONGMORN 39 ans (Distilled in 1969-Bottled in 2009), emb. GORDON & MacPHAIL, gamme “Cask” for T.W.E., Single-Cask (Cask N° 5305-Refill Sherry Butt), 57,7 % (ROYAUME-UNI, ECOSSE, Speyside): 99/100 & Hors catĂ©gorie

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

Couleur: Ambre, Ă  reflets acajou.

Nez: Complexe, dense, sublime, d’une incroyable richesse. Il est marquĂ© par le sherry, avec une combinaison de notes fruitĂ©es variĂ©es & boisĂ©es plus « amĂ©ricaines Â» (si j’ose dire) que d’habitude: Notes d’érable, d’épices de type cannelle, muscade, girofle. Fleurs capiteuses. Bois prĂ©cieux.

Bouche: EnvoĂ»tante, elle reprend fidĂšlement les notes du nez: Des tonnes de fruits de tout ordre, mĂ»rs, frais & secs. MĂ»res, confiture d’oranges mĂ»res, dattes, pruneaux, abricots Ă  l’Armagnac, raisins de Corinthe, mais aussi fruits exotiques (papaye, goyave, maracuja). Bois prĂ©cieux dont bois de santal, Ă©rable (plus inattendu !), mais aussi de trĂšs belles notes de fleurs capiteuses (dont du lilas, probablement de la violette aussi, et du lys). Epices variĂ©es (cannelle, muscade, girofle, mais aussi gingembre en infusion), notes vĂ©gĂ©tales (sous-bois, thĂ© noir & thĂ© vert assez infusĂ©s). LĂ©gĂšre touche de fumĂ©e de tourbe, trĂšs bien intĂ©grĂ©e. Interminable et puissant
mais aussi, Ă  ma grande surprise, tout Ă  fait buvable sans ajout d’eau. Du concentrĂ© du meilleur sherry (pourtant il est de deuxiĂšme remplissage) et du concentrĂ© du meilleur bois possible. On frise la perfection


Tenue Ă  la dilution: Avec un peu d’eau, le whisky devient un rien plus aisĂ© Ă  boire pour les palais les plus dĂ©licats, mais il perd un peu en concentration et en Ă©quilibre (juste un peu). Comme souvent avec les Ă©levages de ce type, Ă©viter de le diluer plus que quelques gouttes.

Conclusion: Avec « son frĂšre Â» du mĂȘme nĂ©gociant & du mĂȘme millĂ©sime (Single-Cask N°5295, distillĂ© en 1969 aussi, mais mis en bouteille en 2008), mais sur un profil assez diffĂ©rent, ce sont les deux plus beaux LONGMORN que j’ai jamais dĂ©gustĂ©s
(pour prĂ©cision, celui-ci a Ă©tĂ© dĂ©gustĂ© Ă  l’aveugle), tout simplement
.Ce LONGMORN est quelque part comme une synthĂšse entre un Bourbon trĂšs ĂągĂ© et brut de fĂ»t et un single-malt Ă©cossais de 40 ans de premier ordre


Indication de Prix: Plus de 600 € au moins de nos jours, voire plutĂŽt une somme Ă  quatre chiffres (Ă©puisĂ©). Note (sous rĂ©serve): 99/100 & Hors CatĂ©gorie

 

 

 

longmorn_1969_2009_gmp_sc_5305_57.7_bigger.

 

 

 -PORT ELLEN Officiel/"The Rare Malts Selection" 22 ans (1979-2000),  Natural Cask Strength, 60,50 % (ROYAUME-UNI, Ecosse, Islay) : 99/100 & *Hors catĂ©gorie

 

Note de dégustation (inédite sur le site, 2017)/Tasting Note (previously unpublished):

Couleur: Vieil or.

Nez: Somptueux et complexe, on y entre comme dans un rĂȘve. Voulez-vous de la badiane, des embruns, du sel, des algues, des harengs fumĂ©s, des agrumes, de la cire, du miel, du tabac, des herbes sĂ©chĂ©es, des feuilles de thĂ© noir, vert mais aussi de l'Earl Grey? En voilĂ ! Le tout sur un (lĂ©ger!) tapis de fumĂ©e de tourbe...Le fondu au nez est dĂ©jĂ  incroyable. Petite note fermiĂšre (modĂ©rĂ©e) fondue avec le reste...on la retrouvera en bouche mĂȘlĂ©e aux herbes et aux Ă©pices.

Bouche: Elle reprend fidĂšlement les notes du nez, les dĂ©veloppe avec une maĂźtrise et un Ă©quilibre vraiment impressionnants. Que dire d'autre? C'est presque buvable tel quel, sans eau. La finale est interminable, mĂȘlant toutes les notes prĂ©cĂ©demment Ă©voquĂ©es. Un palais trĂšs fondu qui rend difficile une description trop dĂ©taillĂ©e, sauf Ă  y revenir bien sĂ»r (nous verrons si cela est possible !).

Tenue Ă  la dilution: Avec juste quelques gouttes, c'est un vrai bonheur "multi-facettes" en bouteille...Que dire de plus?

Conclusion: Tout simplement l'un des 4 ou 5 meilleurs PORT ELLEN jamais dégustés ! Une version lorgnant un peu par son caractÚre en partie fermier vers les vieux BRORA officiels...

Indication de Prix: Autour de 1500 € à davantage.

Note chiffrée (sous réserve): 99/100 & Hors catégorie.

 

 

 

port_ellen_1979_2000_22a_ob_rms_60.5

 

 

 

 

-PORT ELLEN de 25 ans (1982-2007), emb. BERRY BROS & RUDD/Berry’s Own Selection, S.C. (N°2469), 46 % (ROYAUME-UNI, Ecosse, Islay) : 99/100 & *Hors catĂ©gorie (*un oubli)

 

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 

images/stories/port_ellen_25_ans_1982_2007_sc_2


 

 

-YOICHI Officiel/pour La MDW de 19 ans millĂ©simĂ© « 1987 Â» (bottled 2006), « Peaty & Sherry Â», Single-Cask (N°113200-First fill Sherry Puncheon, 478 bouteilles), 63 % : 99?/100

 Note de dĂ©gustation (inĂ©dite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

Notes de dĂ©gustation au WHISKY LIVE PARIS 2006 : Absolument fantastique, ce Tsunami de tourbe, de fumĂ©e, d’épices et de plantes, camphrĂ© mĂȘme, dont la puissance est sans faille tout au long de la dĂ©gustation, vous transportera aussi rapidement que le SHINKANSEN (l’équivalent du TGV au Japon) jusqu’au bout de la nuit pour votre plus grande satisfaction. Aussi dĂ©coiffant et impĂ©rial que le puissant des ISLAY d’Ecosse, comparable Ă  ses meilleurs bruts de fĂ»ts....Attention, place Ă  la toute puissance du Soleil Levant ! = 99?/100

Nouvelles notes de dégustation (hors contexte de Salon, sur échantillon):

Couleur: Robe ambrée, aux reflets cuivrés, soutenus, jambes grasses, corps huileux.

Nez: Incroyable, du sherry, de la tourbe, de la fumĂ©e, de l’iode et des algues en arriĂšre-plan, du fruit, le tout avec une rare intensitĂ©, expressivitĂ©, en dĂ©finitive, un nez de vainqueur !

Bouche (dĂ©gustĂ© sec): Absolument fascinante, flamboyante, intense. MalgrĂ© le degrĂ© Ă©levĂ©, les Ă©pices assez prĂ©sentes (poivre aux 5 baies), sa concentration et son Ăąge (sa maturation est parfaite !) lui permettent de restituer toute la complexitĂ© et la suavitĂ© contenue en promesse dans le nez.Il contient tout ce que l’on aime habituellement dans les whiskies tourbĂ©s, et mĂȘme davantage. Tourbe et fumĂ©e (thĂ© fumĂ©, et lĂ©gĂšre cendre) mĂȘlĂ©es Ă  la puissance 10, s’intĂšgrent parfaitement aux autres saveurs, que ce soit du sel, de l’ iode et des algues en moindre quantitĂ©, des fleurs (dont du lilas), des notes boisĂ©es trĂšs fines et assez prĂ©sentes, ainsi que de trĂšs agrĂ©ables et complĂ©mentaires notes de fruits Ă  volontĂ© (confits, secs, agrumes - dont de l’orange – et une pointe de fruits rouges, voire de cerise noire ?). L’ensemble est magnifiquement assemblĂ©. Un festival de saveurs plus que satisfaisant, rassasiant mĂȘme. La tourbe est prĂ©sente sur toute la durĂ©e, avec une constance, une finesse et une suavitĂ© inouĂŻe, elle dĂ©bouche sur une finale qui s’adoucit progressivement, sur un fruitĂ© / fumĂ©/ tourbĂ© de toute beautĂ© (peut ĂȘtre en toute fin de bouche peut on regretter une lĂ©gĂšre baisse de rĂ©gime, et encore
).

Bouche (diluĂ©e par Ă©tapes): Le nez est encore plus gĂ©nĂ©reux en notes fruitĂ©es, ce que confirme la bouche lĂ  encore. De trĂšs agrĂ©ables notes d’orange (en infusion sucrĂ©e, voire rappelant les gĂąteaux de marque Chamonix, avec leur redoutable glaçage au sucre !) marquent cette bouche, ainsi que des notes vanillĂ©es et herbacĂ©es parfumĂ©es Ă  l’amande voire avec une pointe de guimauve. Ce fondu presque satinĂ© donne en bouche une texture pas rĂ©ellement crĂ©meuse mais presque, et lui donne du relief. Cet aspect et ces derniĂšres notes aromatiques font penser un peu au CONNEMARA Brut de fĂ»t, sauf qu’il y a davantage d’unitĂ©, d’équilibre et de profondeur ici. AprĂšs quelques minutes, et quelques gouttes d’eau en plus, cette gĂ©nĂ©rositĂ© ne faiblit toujours pas. Ce NIKKA ainsi « allongé» n’en finit pas de sĂ©duire et appelle une autre gorgĂ©e. On frise la perfection, lĂ  !!

Conclusion : Que les ISLAY prennent garde, l’Empire du Soleil levant avance Ă  grands pas et les toise de front, tant il est maintenant en mesure de regarder d’égal Ă  Ă©gal les meilleurs whiskies Ă©cossais d’Islay. Evoquant un mariage improbable entre un LAPHROAIG CASK STRENGTH et un BOWMORE « MARINER Â» ou « DAWN Â», ce NIKKA est le signe d’une rĂ©ussite Ă©blouissante de cette distillerie, et au-delĂ , du whisky japonais dans son ensemble. Un des plus grands single-malts jamais dĂ©gustĂ©s. L’avenir a un nom, et il s’appelle NIKKA. Oui, il y a d’excellents whiskies japonais, Il faudra donc compter avec ses single-malts, ses purs malts et ses blends, sans nul doute ! Confirme la note de la premiĂšre dĂ©gustation. 109 €, MdW/Whisky Live Paris 2006, bien plus maintenant (sans doute x 10), si vous arrivez Ă  le trouver.... aux enchĂšres.   –Note confirmĂ©e : 99/100 & H.C. (Hors catĂ©gorie)

 

(Pas de photo disponible pour cette version, merci de votre compréhension)

 

98,5/100 & Hors Catégorie

 

 

-DALMORE officiel 50 ans, mise en bouteille autour de l'année 1978/1979 (indication sous réserve), version à 42,1 %:

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

A Noter: Cette version exceptionnelle, reconditionnĂ©e Ă  plusieurs reprises, est en fait un assemblage de fĂ»ts de Dark Sherry datĂ©s de 1868, 1922, 1926 & 1939. Mise en bouteille en 1978 ou 1979 (indication sous rĂ©serve). En thĂ©orie, si la date de mise en bouteille est correcte, il ne peut s’agir lĂ©galement d’un 50 ans d’ñge, mais plutĂŽt d’un 39 ans.

Couleur: Ambrée.

Nez: Intense, trĂšs profond, magnifique. Fruits mĂ»rs, tannins fondus, cuir, caramel dur, chocolat Ă  l’orange, etc
difficile de dĂ©tailler la complexitĂ© de ce « trĂšs grand cru Â».

Bouche : Su-bli-ssi-me ! Il n’y a pas d’autres mots
.Une symphonie de fruits mĂ»rs, de fruits secs & de fruits confits (orange, dattes, raisins secs, abricots) mais aussi de moka, de chocolat truffĂ© Ă  l’orange et aux noix, de pudding trĂšs fin (oui, je sais c’est un peu contradictoire), presque de glace rhum-raisin, de vieux bois profondĂ©ment imprĂ©gnĂ© de Sherry de la meilleure qualitĂ©, un vĂ©ritable « baba-au-sherry Â» qui par son Ăąge n’a rien Ă  avoir avec nombre de sherry single-casks de nos jours. Quelle claque gustative !

Tenue Ă  l’aĂ©ration : Excellente, on ne se lasse pas d’humer ce nez qui Ă©volue et se dĂ©veloppe chaque minute. Il faut lĂ , comme dit Richard, prendre son temps ! Tenue Ă  la dilution : Non tentĂ©e, car ç’eut Ă©tĂ© un crime, pour ce vĂ©nĂ©rable ancĂȘtre d’un centilitre !

Conclusion : Je n’ai pas eu la chance de dĂ©guster le recordman du whisky le plus cher et le plus ĂągĂ© en circulation, Ă  savoir le DALMORE 62 ans, mais ce petit-frĂšre lĂ , on l’adopterais sans problĂšme. Un chef d’Ɠuvre incontestable, de raffinement, de gourmandise, de maĂźtrise, de tout ce que vous voulez, chapeau, maĂźtre Paterson !

Prix (pas en vente en France, sauf parfois en Ă©chantillon/carafe de 10 cl), et Ă  prix dissuasif – A titre indicatif, la carafe de 70 cl Ă©tait Ă  7500 ÂŁ sur le site web de « The Whisky Exchange Â» il y a quelques annĂ©es de cela..... DĂ©gustĂ© au Whisky Live Paris 2009, Un grand merci au maĂźtre Richard Paterson pour cette dĂ©gustation exceptionnelle.

Note Sous Réserve : 98,5/100 & Hors Catégorie

 

 

 

images/stories/dalmore_50_ans_decanter_red.jpg

 

 

 

-GLEN MORAY Officiel (Distillery cask sample-Hors commerce/Not for sale) de 37 ans millĂ©simĂ© 1971 (bottled 2008), Bourbon & Sherry Hogshead, Natural Cask Strength, approximatively 54 % = 98,5/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

A Noter: Ce « DISTILLERY MANAGER’S CHOICE Â» sampler, prĂ©sentĂ© au Salon DUGAS 2008, n’a, Ă  ma connaissance, jamais Ă©tĂ© commercialisĂ©.

Couleur : AmbrĂ©e.

Nez : TrĂšs marquĂ© par le Sherry, mais quel Sherry ! TrĂšs riche et trĂšs fin, c’est un Sherry qui apporte des notes de fruits mĂ»rs, de fruits secs, avec de trĂšs belles notes vineuses intĂ©grĂ©es Ă  un boisĂ© superbement maĂźtrisĂ© une fois encore, et avec le bĂ©nĂ©fice ici de l’ñge, qui apporte une trĂšs belle profondeur Ă  l’ensemble. L’orge maltĂ©e, le chocolat et un trĂšs lĂ©ger voile de fumĂ©e complĂštent ce sĂ©duisant tableau, rendu plus complexe par l’apport des fĂ»ts de Bourbon, semble t’il. TrĂšs bel Ă©quilibre.

Bouche : D’une grande magnificence. L’élĂ©gance, la maĂźtrise, la gĂ©nĂ©rositĂ© sont les maĂźtres mots ici. La noblesse des notes issues de l’élevage en fĂ»ts de Sherry s’ajoutent Ă  celles issues de l’élevage en fĂ»ts de Bourbon, un mariage pour le meilleur ! Sherry et malt sont donc Ă  l’unisson, et de maniĂšre gĂ©nĂ©rale toutes les notes sont fondues de maniĂšre exemplaire, avec une belle gĂ©nĂ©rositĂ© fruitĂ©e et une profondeur boisĂ©e abyssale. La finale est tout aussi gourmande, trĂšs longue et quasi-extatique !

Tenue Ă  l’aĂ©ration : C’est en effet un malt qui a besoin d’un peu de temps pour dĂ©voiler ses trĂ©sors !

Tenue Ă  la dilution : Fantastique, vraiment
Tout y est magnifiĂ©, amplifiĂ©, mais attention n’abusez pas de l’eau, s’il vous plaĂźt, car ce serait dommage, servez la plutĂŽt en parallĂšle, et dosez votre whisky « au bouchon Â», il n’y a rien de mieux et de plus accessible Ă  tous


Conclusion : La lĂ©gion d’honneur pour le maĂźtre-distillateur qui a crĂ©Ă© ce bijou ? SĂ»rement, mais restons calme ! Disons au minimum qu’il doit impĂ©rativement le mettre en bouteille, sinon ce serait du gĂąchis ! Attention, chef d’Ɠuvre
Non commercialisĂ© pour le moment (octobre 2008) / Note sans aucune rĂ©serve !

Note  = 98,5/100 & Hors CatĂ©gorie

 

 

 images/stories/graham_coull_w_his_wife_salon_du

 Graham & Fay Coull, de la distillerie GLEN MORAY, ici au Salon Club-Expert Dugas 2014. Â© Photo: G.Sarafian

 

 

-HIGHLAND PARK Officiel/Ambassador’s Cask N°5, 34 ans (1974-2008), 228 bouteilles, Natural Cask Strength, 41,5 % = 98,5/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

-MIYAGIKYO officiel 18 ans (Distilled in 1992-Bottled in 2010 for Whisky Live Japan 10th Anniversary in Tokyo), Single-Cask (Cask N°114675-Sherry), 54 % (JAPON, Honshu): 98,5/100 & Hors catĂ©gorie

Note de dĂ©gustation (inĂ©dite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished): 

Couleur: Ambre profond, Ă  reflets rougeĂątres.

Nez: Capiteux, floral, fruité, marqué par un trÚs beau sherry, incroyablement riche et gourmand déjà au nez.

Bouche: Splendide, absolument somptueux, extrĂȘmement gourmand et gourmet. Le fĂ»t de sherry est sublime, avec des notes de fruits mĂ»rs variĂ©s, de fruits rouges, de fruits secs (dattes, pruneaux, abricots), mais aussi de cire, de liqueur de noix, de fruits charnus, de cerises au marasquin, de chocolats divers (comme si c’était du sherry de type Pedro Ximenez). La bouche est marquĂ©e par de lĂ©gĂšres notes vĂ©gĂ©tales & Ă©picĂ©es, mais aussi par le plus beau bois prĂ©cieux imaginable. Comme une petite note fumĂ©e en arriĂšre-plan, discrĂšte et bien intĂ©grĂ©e. Un whisky trĂšs direct, sans dĂ©tours, Ă  la fois d’une puissance aromatique indĂ©niable ET parfaitement Ă©quilibrĂ©, et qui doit absolument ĂȘtre dĂ©gustĂ© dans de bonnes conditions, Ă  la bonne tempĂ©rature (disons entre 16 et 20° maximum), en prenant le temps. D’une longueur en bouche hallucinante


Tenue Ă  la dilution : Parfaite, pourvu qu’on y ajoute que quelques gouttes. Devient presque soyeux.

Conclusion : Un chef d’Ɠuvre. J’ai rarement connu un profil aromatique de ce type en dĂ©gustant des MIYAGIKYO, je dois dire. Il est difficile Ă  reconnaĂźtre Ă  l’aveugle (tel que je l’ai dĂ©gustĂ©). Il me rappelle un peu certains KARUIZAWA, mais curieusement davantage le YAMAZAKI 1995-2005 « Century Vintage » (Ă  56 %-notĂ© 98/100 & H.C.), voire certains GLENFARCLAS parmi les plus gourmand et les plus Ă©quilibrĂ©s, mais avec, en sus, un charme typiquement japonais. A noter, lors de la session Ă  l’aveugle au cours duquel il a Ă©tĂ© dĂ©gustĂ© une deuxiĂšme fois et dans de bonnes conditions (en aoĂ»t 2016, loin de Paris-merci encore Ă  cet ami, qui se reconnaĂźtra
), il a Ă©crasĂ© tous ses concurrents, tous plus ĂągĂ©s que lui
dont un 35 ans d’ñge pourtant vraiment excellent.

Indication de Prix : n.c./ Aux enchĂšres, comptez de nos jours une somme Ă  4 chiffres Ă  mon avis. Note confirmĂ©e : 98,5/100 & Hors CatĂ©gorie

 

 

miyagikyo_18_yo_wljap_2010_54

 

 

 

-PORT ELLEN Officiel de 32 ans, Special Releases/12th Release (1979-2012), Natural Cask Strength, 52,5 % : 98,5/100 & Hors Catégorie

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

Couleur : Vieil or.

Nez : Fin, fondu, complexe, typĂ© PORT ELLEN (marin, floral, fruitĂ©, herbacĂ©, tourbĂ©, fumĂ©), avec une belle note de cire en filigrane. Nettement plus expressif que le 1979 McKILLOP’S CHOICE Ă  43 %, mais ayant en commun avec lui ce caractĂšre plus fondu que les PORT ELLEN de 21 Ă  25 ans d’ñge.

Bouche : Superbe, et impressionnante, en cela qu’elle rĂ©alise la synthĂšse entre tous les PORT ELLEN dĂ©gustĂ©s jusqu’ici (hormis ceux qui sont dĂ©sĂ©quilibrĂ©s car trop marquĂ©s par le sherry-je pense Ă  un ou deux PORT ELLEN de nĂ©goce), avec cette sĂ©duction trĂšs fĂ©minine apportĂ©e par de belles notes de badiane (limite de guimauve/lavande), ces notes d’agrumes en sorbet, cette note de sucre d’orge, ces notes d’embruns, mais aussi cette force peut ĂȘtre plus virile de notes herbacĂ©es, Ă©picĂ©es et fumĂ©es, Ă©galement un rien vĂ©gĂ©tales, et une charpente quasi-invisible autour de l’orge maltĂ©e, un peu comme chez certains vieux SPRINGBANK. Juste magnifique.

Tenue Ă  la dilution : Avec un peu d’eau, le festival de sensations continue, avec juste un peu plus de recul et « un Ă©clairage tamisĂ© Â». TrĂšs charmeur.

Conclusion : Peut-ĂȘtre le PORT ELLEN ultime, archĂ©typal ? Certes je n’ai pas testĂ© d’autres Ă©ditions officielles ĂągĂ©es (comme les 10, 11, 13, 14, 15 Ăšme Ă©ditions) pour faire un comparatif, mais par exemple je le trouve aussi Ă©quilibrĂ© que la 9 Ăšme Ă©dition, mais plus expressif, plus Ă©quilibrĂ© et plus serein que la 5 Ăšme ou 6 Ăšme, moins exubĂ©rant que la 2Ăšme, et quelque part finalement proche de la 3 Ăšme, une de mes prĂ©fĂ©rĂ©es.

Indication de Prix : Plus de 2000 € de nos jours. Note (sous rĂ©serve) : 98,5/100 & Hors catĂ©gorie

 

 

 

 images/stories/port_ellen_32_1979_2012_52.5_12th_release_red.jpg

 

 

 

-YOICHI de 26 ans (1982-2008), emb. S.M.W.S. (The SCOTCH MALT WHISKY SOCIETY) « 116.16/Almond slices & cricket bats Â», (Refill Hogshead, 261 bouteilles), Natural Cask Strength, 59,6 % : 98,5/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

A Noter: Il s’agit lĂ  officieusement d’un whisky japonais issu de la distillerie YOICHI. La SĂ©lection des fĂ»ts, pour cette sociĂ©tĂ© (qui n’est pas vraiment en fait un nĂ©gociant en whiskies), est assurĂ©e par un panel de dĂ©gustateurs menĂ© par Charles MacLean.

Couleur : Vieil or Ă  reflets ambrĂ©s.

Nez : Majestueux. D’une grande maturitĂ© et d’un aboutissement certain. Complexe, Ă©quilibrĂ©, avec des composantes boisĂ©es (bois de santal), fruitĂ©es (prune), mais aussi fumĂ©es et tourbĂ©es, il est d’emblĂ©e supĂ©rieur Ă  nombre de YOICHI dĂ©gustĂ©s jusque lĂ .

Bouche : Sublime. A peine un rien soufrĂ© (et encore), elle est complexe, et comme satinĂ©e au « toucher Â». Son harmonie, sa fusion des saveurs laisse rĂȘveur. Comme du velours, elle tĂ©moigne successivement de notes tourbĂ©es, fumĂ©es, tapissant gentiment la bouche, avec ensuite un boisĂ© maĂźtrisĂ© et des notes plus vĂ©gĂ©tales (humus, thĂ© trop infusĂ©, tabac –de type Cigare Havane Cohiba Pyramide), voire aussi un rien de cocktail d’agrumes (citrons et pamplemousse), mais avec peu d’aciditĂ©. Longue finale sur le tapis de fumĂ©e et de tourbe, attĂ©nuĂ© et mĂątinĂ© de fog londonien, avec Ă  peine quelques Ă©pices (moutarde de Dijon, poivre noir). Oui, on se rapproche des vieux ARDBEG, mais il y a lĂ  un charme particulier aux whiskies japonais, et mĂȘme au style YOICHI qui le rend vraiment unique.

Tenue Ă  la dilution : Excellente, si on n’ajoute pas trop d’eau. Frise l’indĂ©cence par son caractĂšre parfaitement buvable sans eau tellement il est Ă©quilibrĂ© et Ă©levĂ© avec harmonie, malgrĂ© ses 59,6 %.

Conclusion : Surclasse sans peine le YOICHI 20 ans officiel, voire toute version plus jeune. Cette Ă©tonnante mise en bouteille, par son harmonie et son respect pour le distillat de dĂ©part (vieillissement parfait, pas de caractĂšre alcooleux, ni de dĂ©sĂ©quilibre), sa finesse et sa profondeur, son Ă©lĂ©gance infinie, rejoint les plus grands malts Ă©cossais, rien de moins. Une trĂšs grande distillerie, excellemment servie par cette mise en bouteille pour le club S.MW.S., un travail de sĂ©lection particuliĂšrement inspirĂ© et talentueux (avec Charles MacLean pour sĂ©lectionner les fĂ»ts, ça peut aider !). On en veut encore, des fĂ»ts comme cela, mais on n’ose y croire tant celui ci est exceptionnel. Qu’on se le dise !

Prix conseillĂ© (achats privĂ©s rĂ©servĂ©s aux membres du Club) = 151 €- Ă  l'Ă©poque (snif...), vous pouvez ajouter un 0 dĂ©sormais... -Merci Ă  O., pour cette exceptionnelle dĂ©gustation privĂ©e
.

-Note confirmée (plusieurs dégustations) = 98,5/100 & Hors Catégorie

 

 

images/stories/yoichi_26_yo_1982_smws_116.16_2

 

 

98,5/100

 

-DALMORE Officiel de 32 ans millĂ©simĂ© « 1974 Â», Ă©levĂ© en Mathusalem Sherry Butt, Natural Cask Strength, 52 % = 98,5/100

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

Couleur : Ambre foncĂ©.

Nez : Somptueux, riche en fruits mĂ»rs, fruits confits.

Bouche : Un rĂ©gal divin, entre crĂ©meux et onctueux, extrĂȘmement expressif et riche en notes fruitĂ©es (orange, fruits confits divers, fruits confiturĂ©s, fruits cuits ou mĂ»rs, pruneau, abricot, dattes ?), miel, bruyĂšre, des Ă©pices Ă©galement. En fait, il oscille constamment entre sĂ©cheresse et moelleux, mais on s’en aperçoit Ă  peine, tant ce DALMORE tapisse la bouche de ses multiples trĂ©sors jusqu’à une finale interminable toujours aussi concentrĂ©e en fruits et dont on n’osait rĂȘver ! Tenue Ă  l’aĂ©ration : Bonne, ce DALMORE il a besoin de temps.

Tenue Ă  la dilution : Correcte, mais trĂšs peu d’eau suffit.

Conclusion : Le « clou Â» du Salon du Whisky 2006, pour les single-malts non tourbĂ©s et accessibles Ă  tous(il ne serait dĂ©trĂŽnĂ© que par la complexitĂ© et maturitĂ© que par le DALMORE 50 ans d’aprĂšs les « collĂšgues-dĂ©gustateurs Â» qui ont eu la chance de suivre le sĂ©minaire avec verticale DALMORE
.). 198 €, MdW  en 2006, bien plus cher maintenant / dĂ©gustĂ© au WHISKY LIVE PARIS, Sept 2006

-Note (sous réserve) : 98,5/100

 

 

98/100 & Hors Catégorie

 

SINGLE MALTS (Tous pays):

 

-BOWMORE Officiel/Distillery Limited Edition de 13 ans « MALTMEN’S SELECTION Â» (1995-2008). Small Batch (assemblage des fĂ»ts N° 1551, 1552, 1553, 1559 & 1560 -Sherry Butts, 3000 bouteilles), C.S., 54,6 % = 98/100 & Hors CatĂ©gorie

Notes de dégustation à venir/Tasting notes coming up asap...

Remarque: Un grand single-malt sur lequel j'aurais je l'espÚre, l'occasion de revenir bientÎt. Un des plus grands BOWMORE jamais dégustés à ce jour, gourmand, complexe, marqué par le Sherry pour le meilleur...Son prix de lancement avoisinait les 100 £, mais quelques années aprÚs seulement, il fallait hélas multiplier ce chiffre par 10.

 

 

images/stories/bowmore_13_1995_maltmens_selec

 

 

 

 

 

-BRORA Officiel/Special Release collection, 30 ans (1974-2004), 3rd Release (3000 bouteilles), 56,6 % (ROYAUME-UNI, ECOSSE, Highlands du Nord):  

 

 

brora_30_ans_3rd_release_56.6_cp_gwg 

 

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

Couleur: Vieil or

Nez: Complexe, trĂšs fin et semble t'il gourmand. DĂ©gustĂ© Ă  l'aveugle, impossible dans un premier temps de deviner qu'il s'agit d'un BRORA. Il y a des Ă©lĂ©ments marins, sucrĂ©s, fruitĂ©s, floraux et le tout est remarquablement fondu. Ce n'est que dans un deuxiĂšme temps qu'une note fermiĂšre (Ă©table, mais note modĂ©rĂ©e) viendra pointer son nez et me donner un indice. N'ayant pas encore rĂ©cupĂ©rĂ© Ă  100 % mes capacitĂ©s olfactives Ă  l'Ă©poque de la premiĂšre dĂ©gustation (ce qui est le cas dĂ©sormais), mais pas loin tout de mĂȘme, ces commentaires sont malgrĂ© tout sous rĂ©serve, surtout pour la phase du "nosing".

Bouche: La claque, d'entrée de jeu ! Mais qu'est-ce que cet OVNI, avec les marqueurs à la fois de PORT ELLEN, voire de CLYNELISH trÚs vieux, voire d'autres malts écossais...??? Je suis submergé par une complexe & sublime vague de sensations toutes plus agréables les unes que les autres....de la tourbe grasse, mais modérée, des herbes mais modérément sÚches, des épices douces, de la badiane (limite de la lavande façon marshmallow), de la pùte d'amande sucrée proche d'un coussin de Lyon (une spécialité régionale de confiserie, "une ganache de chocolat enrobée d'une fine couche de pùte d'amande candie discrÚtement anoblie d'une touche de Curaçao"-je cite le chocolatier Voisin qui l'a conçue dans les années 1960). J'ai aussi comme une note de sorbet multi-fruits (multi-vitamines) et quelques fleurs capiteuses, pour terminer encore sur cette sensation nuageuse (pour ne pas dire post-orgasmique !) liée à une note de pùte d'amandes alcoolisée (et avec une pointe de tourbe trÚs légÚrement fumée) qui revient...

C'est vĂ©ritablement une expĂ©rience unique, sensuelle (voire....) et inoubliable. Comme je dĂ©guste ce whisky Ă  l'aveugle, je ne pense qu'Ă  PORT ELLEN Ă  ce moment lĂ  comme solution la plus vraisemblable, avant de tenter une lĂ©gĂšre dilution, mais c'est avec une grande surprise que j'apprends de la bouche de l'invitĂ© qui me convie (le saint homme !) Ă  partager ce sample avec lui qu'il s'agit d'un BRORA officiel 30 ans, et de la troisiĂšme Ă©dition....Je suis trĂšs surpris, d'autant plus que j'ai davantage de marqueurs aromatiques de PORT ELLEN que de BRORA, tout au plus en effet, en y repensant, la note fermiĂšre au nez aurait du me mettre sur la voie. Par ailleurs je trouve cette Ă©dition trĂšs diffĂ©rente de celles que j'ai prĂ©cĂ©demment dĂ©gustĂ©es (Ă  savoir la 5 Ăšme Ă©dition, notĂ©e 98/100 & Hors catĂ©gorie, ou mĂȘme la 6 Ăšme Ă©dition, notĂ©e 96/100 & Hors catĂ©gorie), ces derniĂšres Ă©tant excellentes, mais nettement plus agressives, herbacĂ©es et Ă©picĂ©es, et sur un profil aromatique global beaucoup plus fermĂ© et limitĂ©, me semble t'il, que cette troisiĂšme Ă©dition...

Tenue Ă  la dilution: Avec quelques gouttes d'eau (il n'en faut pas plus), s'accentue le caractĂšre sensuel et de madeleine de Proust de ce whisky. Il me revient agrĂ©ablement Ă  la mĂ©moire ces prĂ©cieux moments de mon enfance ou j'avais eu la chance, Ă  quelques reprises seulement, de dĂ©guster ces spĂ©cialitĂ©s de confiserie -ou devrais-je dire plutĂŽt "de chocolaterie"?-que sont les coussins de Lyon). C'est lĂ  ou je tombe amoureux vĂ©ritablement de ce whisky (est-ce grave Docteur???), et, l'instant d'aprĂšs je me dis, "oh non", je sais que c'est un "collector", un whisky rare et cher (un peu plus de 1800 euros, je crois, au minimum pour une bouteille de ce divin Ă©lixir de plaisir!). Bon, pas grave, la part du rĂȘve, on l'aura au moins eu, nous disons-nous, avec mon complice de dĂ©gustation, et quelle part !

Conclusion: Il n'est pas facile d'Ă©crire sur un whisky que l'on a dĂ©gustĂ© que deux fois, sur Ă©chantillon, dont une seule fois en solo. Il est encore moins facile d'Ă©crire sur un whisky que l'on sent (si j'ose dire) exceptionnel, alors que l'on a pas rĂ©cupĂ©rĂ© encore 100 % de ses capacitĂ©s olfactives, mais Ă  86 % d'aprĂšs les conclusions du dernier spĂ©cialiste vu. Mais Ă  en juger par la tĂȘte du partenaire de dĂ©gustation de ce jour lĂ , je ne pense pas ĂȘtre dans l'erreur en affirmant que pour moi ce whisky m'a semblĂ© ĂȘtre Ă  tous points de vue exceptionnel. En y rĂ©flĂ©chissant, aprĂšs avoir dĂ©gustĂ© une seconde fois (un fond d'Ă©chantillon) ce whisky, je me dis que, non, dĂ©cidĂ©ment, clairement, je n'ai pas dĂ©gustĂ© meilleur whisky, pour moi en tout cas, et que sa plus-value sur d'autres c'est le fait qu'il me rappelle Ă  la fois le meilleur des PORT ELLEN et le meilleur des BRORA dĂ©gustĂ©s Ă  ce jour, mais en plus un souvenir d'enfance culinaire inoubliable....Que dire d'autre? Tenter de lui donner une note, peut ĂȘtre...

DerniĂšre minute (02/12/2017): Lors d'une autre dĂ©gustation (certes collective), ce whisky m'a paru moins brillant qu'Ă  la premiĂšre (sans compter un lĂ©ger doute sur le fait que le sample correspondait bien au mĂȘme whisky!), toutes proportions gardĂ©es bien sĂ»r, et plus proche des autres versions officielles de 30 ans d'Ăąge, aussi je me dois d'impacter cela sur la note chiffrĂ©e qui va donc baisser, dans l'attente d'une possible troisiĂšme dĂ©gustation, Ă©ventuellement, en espĂ©rant que cela stabilise et confirme, dans un sens ou dans un autre, cette note.

Note chiffrĂ©e (tentant d'ĂȘtre objective) sous rĂ©serve: 98?, voire moins/100 & Hors CatĂ©gorie

(New rating lower than before & under reservations, but staying very high and still "Beyond Any Category"): 98 to less/100

 

 

LIENS UTILES :

 

 http://www.chocolat-voisin.com/collections/specialites/coussin-de-lyon

http://whiskyleaks.fr/brora-3rd-release-et-brora-6th-release/brora-3rd-release-and-6th-release-1-of-1/

http://whisky.over-blog.com/2015/01/face-a-face-tous-les-brora-30-ans-officiels.html 

 

 

 

-BRORA Officiel 30 ans Special Releases/5th Release (1976-2006), N.C.S., 55,7 % = 98/100 & Hors Catégorie

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 

-BRORA Officiel/Rare Malts Selection), de 20 ans (1975-1995), N.C.S., 54,9 % = 98/100 & Hors Catégorie

 

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 


images/stories/brora_1975_20_r.m.s._54.9_3com

 

-BRORA 18 ans (1981-1999), dit « 81 Â», emb. SIGNATORY VINTAGE for LaMDW, Wine treaded Hogshead, 46 % (ECOSSE, Highlands du Nord): = 98/100 & Hors CatĂ©gorie

 

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 

-DALMORE millĂ©simĂ© « 1973 Â» (bottled circa 2008, 33 ans), gamme « Rare & Prestige Â», Ă©levĂ© en Mathusalem Sherry Butt, finition en fĂ»ts deCabernet Sauvignon (Saint-EstĂšphe, ChĂąteau Haut-Marbuzet), 45 % (ECOSSE, Highlands du Nord): = 98/100 & Hors CatĂ©gorie

 

 

images/stories/richard_paterson_wlp_2009_alone_red.jpg

 Richard Paterson, le magicien-blender de DALMORE, ici au Whisky Live Paris 2009. Photo Â© GrĂ©goire Sarafian

 

 

-KARUIZAWA « 1968 Â» (42 ans), emb. N°1 DRINKS, coll. « Vintage Single-Cask Malt Whisky Â», ExclusivitĂ© La Maison du Whisky, SINGLE-CASK (Cask N° 6955- Sherry Butt, 210 bouteilles) CASK STRENGTH, 61,1 % (JAPON, Honshu): -Note Sous RĂ©serve : 98/100 & Hors CatĂ©gorie

 

 

-KARUIZAWA (semi-officiel) “Prendre le rythme” de 30 ans (distilled in 1981-bottled in 2013 by Number One Drinks for La Maison du Whisky), Single-Cask (Cask N° 78-Sherry Butt ayant donnĂ© 365 bouteilles), Cask Strength, 60,5 % (idem) : 98/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

 

Couleur : Ambre, Ă  reflets acajou & Ă©clats un rien verdĂątre.

Nez : Dense, riche, bien chocolatĂ©, pĂątissier mĂȘme, fruitĂ© (fruits mĂ»rs, fruits secs, cerises au marasquin, etc
), avec une diabolique note trĂšs personnelle de pĂątisserie grecque au chocolat trĂšs dense et morceaux de cacahuĂštes nommĂ©e « Halva noir Â» (spĂ©cialitĂ© de Thessalonique).

Bouche : TrĂšs bel Ă©quilibre, vraiment, entre les notes pĂątissiĂšres et boisĂ©es & un sherry apaisĂ©, sans agressivitĂ©, ni astringence, ni sĂ©cheresse. Beaucoup d’harmonie et de complexitĂ© (chocolat au lait, suisse, noir, dattes, cerises au marasquin, bois prĂ©cieux, de belles notes modĂ©rĂ©ment mais sĂ»rement Ă©picĂ©es), et une Ă©tonnante buvabilitĂ© sans eau.

Tenue Ă  la dilution : Avec un peu d’eau, les Ă©pices ressortent, l’alcool aussi, paradoxalement, donc ne pas ajouter davantage d’eau.

Conclusion : Un trĂšs joli et trĂšs efficace KARUIZAWA, bien fruitĂ© et chocolatĂ©, qui tranche un peu (un peu seulement) du style souvent musclĂ© (herbes, Ă©pices, tanins en avant) de la distillerie.

Indication de Prix : Autour de 365 € Ă  sa sortie, bien plus maintenant aux enchĂšres (j’ai bien peur qu’il faille compter dix fois ce prix-j'ai mĂȘme vu une enchĂšre plus de 6000 € sur cette rĂ©fĂ©rence).

Note (sous rĂ©serve) : 98/100 & Hors catĂ©gorie

 

 

 

karuizawa_1981_2013_prendre_le_r_60.5_r_f_gwg

 

 

 

-KARUIZAWA de 33 ans millĂ©simĂ© « 1979 Â» (Distilled : 12/79-07/13), emb. Number One Drinks (import du Japon), Single-Cask (Cask N° 7752-Sherry), Cask Strength, 59,9 % (idem) : 98/100 & Hors catĂ©gorie

 

 

-KARUIZAWA 26 ans, « Vintage Single-Cask Malt Whisky Â», MillĂ©simĂ© « 1981 Â» (sĂ©lectionnĂ© et embouteillĂ© le 15/05/2007, pour La Maison du Whisky, par la sociĂ©tĂ© NUMBER ONE DRINKS, SINGLE-CASK (Sherry CASK, N° 103), CASK STRENGTH, 58,1 % (idem) : 98/100 & Hors CatĂ©gorie

 Note de dĂ©gustation (inĂ©dite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

Couleur: Belle robe ambrée, à reflets cuivrés.

Nez: Magnifique, trĂšs fin et subtil, mais aussi trĂšs gĂ©nĂ©reux et franc. Les notes principales sont une certaine exubĂ©rance fruitĂ©e (abricot sec, prune, cerise confite, fruits des bois, voire reine-claude) et florale (violette, lilas ?), un boisĂ© trĂšs subtil et un lĂ©ger profil tourbĂ©/fumĂ© en arriĂšre-plan trĂšs japonais, le tout dans une Ă©lĂ©gance inouĂŻe ! (Mon ami Hugh, lui y voit Ă©galement des notes de pruneau Ă  l’Armagnac). Le nez nous donne dĂ©jĂ  plusieurs indications: L’art japonais de la maturation d’un fĂ»t de Sherry portĂ© Ă  son maximum d’excellence, l’impression d’avoir affaire Ă  un trĂšs grand whisky, qui justifie amplement la distinction de l’association des « Malts Maniacs Â» du meilleur whisky japonais de l’annĂ©e 2007, et d’un des 10 meilleurs whiskies de l’annĂ©e 2007, tous pays confondus.

Bouche: Tout aussi magnifique et gĂ©nĂ©reuse, au-delĂ  de mes espĂ©rances. Le taux d’alcool, tout de mĂȘme assez Ă©levĂ© (58 %) n’est pas choquant en bouche, l’impression d’alcool n’est tellement pas agressive, que seule une lĂ©gĂšre dilution pourrait suffire. Les notes reprennent fidĂšlement celles du nez, avec une part gĂ©nĂ©reuse pour les fruits mĂ»rs et confits, les notes florales et boisĂ©es, mais dans un trĂšs bel Ă©quilibre qui permets le renfort discret mais efficace de notes fumĂ©es, vĂ©gĂ©tales, Ă©picĂ©es et lĂ©gĂšrement tourbĂ©es (dans l’ordre d’importance quantitative). Tout ici est superbement maĂźtrisĂ©, soigneusement pesĂ© et soupesĂ© pour concourir Ă  une harmonie la plus parfaite possible. La finale est ainsi succulente, sur un nuage, prolongeant presque sans fin ce « plaisir d’automne Â» (si c’était un parfum !). Attention, chef d’Ɠuvre !

Tenue Ă  la dilution: A peine quelques gouttes d’eau, et le plaisir devient plus accessible encore, entre un lĂ©ger picotement Ă©picĂ©-poivrĂ© (pour ĂȘtre plus prĂ©cis : poivre 5 baies/gingembre) et le retour fruitĂ©/boisĂ©/fumĂ©, la bouche devient tapissĂ©e de toutes ces notes dĂ©volues Ă  votre plus grand plaisir, mhm !

Conclusion: Encore une preuve de plus que la « science Â» des maĂźtres-distillateurs japonais est Ă  son apogĂ©e, que le Japon n’a plus rien Ă  envier si ce n’est Ă  apprendre, en matiĂšre de whisky, du grand frĂšre Ă©cossais ! Chef d’Ɠuvre aprĂšs chef d’Ɠuvre, les diffĂ©rentes distilleries de ce grand pays vont le faire savoir Ă  toute la planĂšte, annĂ©e aprĂšs annĂ©e, et l’on ne s’en plaindra pas ! EpuisĂ©, vendu environ 121 € Ă  la Maison du Whisky en 2008. De nos jours, vous pouvez ajouter un 0, voire multiplier par 2 ensuite. – Merci Ă  mon ami Hugh pour cette dĂ©gustation magique, le soir, sur la terrasse, avec juste ce qu’il faut de lumiĂšre et d’intimitĂ© pour l’apprĂ©cier ! (AoĂ»t 2008).

Note confirmée : 98 à H.C. (Hors Catégorie)

 

 

images/stories/karuizawa_1981_2007_sc_103_58_red.jpg

 

 

 

-LAGAVULIN Officiel/Distillery Bottling, 25 ans (1977-2002), N.C.S., 57,20 % : 98/100 & Hors Catégorie

Note de DĂ©gustation/Tasting Note


images/stories/lagavulin 25 yo_ob_1977_57.2_hugh_coll_comp.jpg

 

 

-PORT ELLEN Officiel de 24 ans, Special Releases/3rd Release (1973-2003), N.C.S., 57,3 % : 98/100 & Hors Catégorie

Note de DĂ©gustation/Tasting Note


 

-PORT ELLEN de 21 ans (1977-1996) emb. SCOTT’S SELECTION, N.C.S., 53,50 % : 98/100 & Hors CatĂ©gorie

 

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 

 images/stories/port_ellen_21_1977_53.5_scotts_sel_comp.jpg

 

 

 

-PORT ELLEN 21 ans (1982-2003), emb. pour RYST-DUPEYRON/Captain Burn’s, France, 40 % : 98/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 

-SPRINGBANK Officiel de 33 ans (1966-1999) « LOCAL BARLEY Â», Single-Cask, Cask N°507, Natural Cask Strength, 55 % : 98/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

Couleur: Belle robe entre vieil or et ambre, à reflets légÚrement cuivrés.

Nez: Magnifiquement complexe & envoĂ»tant: Feuilles de menthe, fruits mĂ»rs, vieux thĂ© Earl grey trĂšs infusĂ©, beurrĂ©-butterscotch (fudge Ă©galement) et cirĂ© (difficiles Ă  dĂ©crire, ce sont typiquement des notes de vieux single-malts Ă  l’ancienne), bois prĂ©cieux, notes vĂ©gĂ©tales de sous-bois, notes de chocolat noir, et peut ĂȘtre mĂȘme au lait (suisse), fruits rouges en arriĂšre-plan, timidement. Bouche: Wow. Toute la complexitĂ© du nez et plus encore en version liquide
avec de la profondeur et de la dĂ©licatesse. TrĂšs singuliĂšre et typĂ©e dans le domaine fruitĂ©, floral, vĂ©gĂ©tal, boisĂ©, etc
A peine peut ĂȘtre une note lĂ©gĂšrement fumĂ©e, dans le lointain.

Tenue Ă  la dilution: Excellente, mais ne pas en abuser. Note mentholĂ©e, de thĂ© et mĂ»res, de fruits des bois et peut ĂȘtre de sureau. C’est superbe et complexe.

Conclusion: Un remarquable SPRINGBANK de la grande Ă©poque & sĂ©rie « Local Barley Â», le mĂȘme qui a servi Ă  rĂ©duire le non moins remarquable mais diffĂ©rent 12 ans « 100 PROOF Â» des annĂ©es 1990 dĂ©jĂ  chroniquĂ© par votre serviteur. Je suis impressionnĂ© par la myriade de saveurs (vĂ©gĂ©tales, florales, fruitĂ©es, boisĂ©es) et la profondeur de celles-ci, il faudrait revenir dessus pour vraiment en prendre toute la mesure. Un whisky comme on en fait plus, clairement ! Prix: Je prĂ©fĂšre oublier cette question, car lĂ  ou il y a encore moins de dix ans l’on pouvait encore en trouver Ă  moins de 500 €, lĂ  il vaut mieux parier sur un prix 5 Ă  6 fois supĂ©rieur. Mille mercis Ă  Christophe pour cet Ă©chantillon que je n’ai pu me rĂ©soudre Ă  dĂ©guster seul, tellement il est rare. DĂ©gustĂ© en marge du Whisky Live Paris 2015 (dram en vente Ă  40 € au stand Collector’s du salon).

Note sous rĂ©serve (Ă  confirmer, je l’espĂšre un jour, grĂące Ă  une deuxiĂšme dĂ©gustation !) : 98/100 & Hors catĂ©gorie

 

 

images/stories/springbank_1966_local_barley_c

 

 

-TALISKER de 38 ans (1955-1993), emb. GORDON & MacPHAIL/Cask Strength, assemblage de 3 Sherry casks (Cass N° 1310,1311, 1257), 35 cl, N.C.S., 53,6 % : 98/100 & Hors Catégorie

Note de dégustation/Tasting Note:

Et ce whisky, me direz-vous ? Je vous rĂ©pondrais qu’il a quasiment tout Ă©crasĂ©, survolĂ© mĂȘme, par son aura, sa sĂ©rĂ©nitĂ©, la maĂźtrise (toujours dĂ©licate !) de l’alliance entre Sherry casks et tourbe
D’un fondu remarquable, il s’est avĂ©rĂ© presque plus fruitĂ© (dont de trĂšs belles notes d’orange sanguine) que tourbĂ©, avec une touche de bois prĂ©cieux, de laurier et de thé et modĂ©rĂ©ment Ă©picĂ©. Interminable, il a bien supportĂ© deux gouttes d’eau (mais pas plus me conseille Salvatore, de la Maison du Whisky, qui a la lourde tĂąche de servir ces joyaux, et estime la bouteille Ă  environ 1000 Ă  1500 €). Inoubliable
Non loin de lĂ , en face de nous, sur l’étagĂšre, un « BLACK BOWMORE Â», un ARDBEG 1967 « Dark Oloroso Â», ou encore un HIGHLAND PARK « 1973 Â» nous font de l’Ɠil, mais il faut rester raisonnable
 (Extrait du reportage du site consacrĂ© au Whisky Live Paris 2014 durant lequel il a Ă©tĂ© dĂ©gustĂ©-au stand « Collector’s Â» -Ă  25 € le 1,5 cl-La demi-bouteille fut estimĂ©e Ă  environ 1300 € par un spĂ©cialiste).

 

Note estimĂ©e Ă  : 98/100 & Hors CatĂ©gorie
attention chef d’Ɠuvre !

 

 

 

 

 images/stories/talisker_1955_93_wlp_2014_gp_rec.jpg

 

 

 

 

 

-SUNTORY/Century Vintage YAMAZAKI de 10 ans millĂ©simĂ© « 1995 Â» (b. 2005), 56 % : 98/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

Couleur : Acajou Ă  ambre foncĂ©, Ă  reflets rougeĂątres.

Nez : Somptueux. Toute la puissance, la classe et le caractĂšre capiteux des meilleurs whiskies japonais, et toute la maestria de l’affinage en fĂ»ts de type Mizunara est perceptible dĂšs le nez. Floral, fruitĂ©, boisĂ©, fumĂ©, tourbĂ©, chocolatĂ©, etc


Bouche : Quasi-parfaite et trĂšs gourmande, elle reprend les notes du nez de bout en bout, et nĂ©cessite Ă  peine une lĂ©gĂšre dilution. L’équilibre lui est parfait, et tout comme la complexitĂ© et la gĂ©nĂ©rositĂ© expressive de ce single-malt hors du commun. Une symphonie de fruits (fruits rouges, dont la fraise, mais aussi la papaye, la cerise Ă  l’eau de vie), puis du bois prĂ©cieux, du pudding au chocolat. D’une grande finesse.

Tenue Ă  la dilution : Quelques gouttes d’eau suffisent, en option. Et lĂ  c’est vraiment comme une bonne confiture, on en redemande.

Conclusion :Un des plus beaux whiskies japonais jamais dĂ©gustĂ©s, et un des plus beaux sherry casks aussi. Il surclasse bon nombre de KARUIZAWA sur leur terrain (sherry, Ă©pices, fumĂ©e, bois prĂ©cieux) car faisant preuve de plus d’équilibre.DĂ©gustation sur place au “The Dutch Connection” stand du « Spirit in the Sky Â» Festival de Leuven, 06/11/2011(puis sur sample achetĂ© sur le stand). / Prix n.c. (Ă©puisĂ© ?)-Comptez au moins 500/800 € aux enchĂšres, si jamais vous le trouvez...

–Note confirmĂ©e = 98/100 & H.C. (Hors catĂ©gorie).

 

 

 images/stories/yamazaki_1995_2005_century_vintage_cask_56_red.jpg

Au centre, le plus beau YAMAZAKI jamais dégusté à ce jour...Ici sur le stand "The Dutch Connection", salon Spirit in the Sky 2011.

Photo © Grégoire Sarafian

 

 

-TALISKER Officiel/Limited edition 20 ans (1982-2002), Bourbon barrels, N.C.S., 58,8 % : 98/100 & Hors Catégorie

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

Commentaires et Note initiale, 2006, révisés en 2016:

A Noter : Il existe aussi une version SHERRY du 20 ans d’ñge, titrant elle 62 %.

Couleur : Or vif, Ă  reflets mi-dorĂ©s, mi-pĂąles, et cristallins, Ă©voquant la minĂ©ralitĂ© d’un vin blanc.

Nez : TrĂšs fumĂ©, puis de plus en plus cendrĂ© avec le temps, marin (les embruns, surtout), il est envoĂ»tant tout en demeurant ferme.

Bouche : Un chef d’Ɠuvre!Magnifique, riche en saveurs, et Ă©tonnamment doux pour un brut de fĂ»t. Grande gĂ©nĂ©rositĂ© et suavitĂ©. La finale, fruitĂ©e, presque minĂ©rale, presque liquoreuse et aĂ©rienne Ă  la fois, trĂšs finement tourbĂ©e, est trĂšs longue et inoubliable. A la longue la tourbĂ©e cendrĂ©e et le « vin blanc sec et minĂ©ral Â» l’emporte sur le moelleux/liquoreux. Agrumes, tourbe sĂšche. Tout de mĂȘme un peu raide sans eau (il a le tempĂ©rament pimentĂ© du 10 ans d’il y a vingt ans, en plus complexe et profond), en tout cas aprĂšs un certain temps d’aĂ©ration dans la bouteille.

Tenue Ă  la dilution : Plus facile d’accĂšs Ă  la dilution, qui rĂ©vĂšle mieux son Ă©quilibre et sa complexitĂ©. Quelques notes d’agrumes (citron, pamplemousse) s’expriment alors, et tout le tempĂ©rament volcanique de la distillerie, Ă  peine domestiquĂ©.

Conclusion : Ce fantastique TALISKER prodigue Ă  nos papilles le mĂȘme genre de sensations exquises qu’un vin blanc d’Alsace moelleux, voire liquoreux (Gewurztraminer), c’est dire ! Je m’incline
Du Mozart ! (Ă  associer au Requiem ?). En tout cas ce furent mes premiĂšres impressions (fin 2005). D’autres dĂ©gustations, Ă  plusieurs reprises depuis, confirmeront en partie ces impressions, mais nuanceront fortement ce caractĂšre sucrĂ© (on est plus proche d’un Tokay Pinot Gris, lĂ ), pour revenir vers une « bĂȘte tourbĂ©e Â» plus typique de la distillerie. 148 €, MdW Ă  l’époque, un peu plus cher chez les cavistes, plus du double maintenant. Il me faut remercier le Caviste Rouge Blanc & Bulles (ex.- Le Champagne ) 12 bis, Rue Parrot, PARIS 12Ăšme) pour cette sublime verticale TALISKER, fin 2005. MĂ©morable ! ! !

-Note confirmĂ©e : 98/100 & Hors catĂ©gorie

 

 

 

images/stories/talisker_20_ans_bourbon_cs_58.8_red.jpg

 

 

 

-YOICHI Officiel 12 ans, édition de 2006 (Batch 22E18A), 45 % : 98/100, voire Hors Catégorie

Note de dégustation (inédite sur le site, 2016)/Tasting Note (previously unpublished):

 

Avertissement: Il s'agit bien d'une note consacrée à un lot particulier mis en bouteille en 2006. D'autres lots ultérieurs se sont avérés trÚs bon également (car la distillerie est connue -et à été récompansée à ce titre par votre serviteur "Distillerie de la Décennie" (2003-2013), mais pas à ce point, voir à cet effet ma note sur un lot ayant obtenu 95/100, ce qui est déjà trÚs bien! Note sur un lot de 2011

Couleur : Belle robe cuivrĂ©e aux reflets ambrĂ©s, semblant par instants rosĂ©s. Oscille entre pĂąle et soutenu.

Nez : Complexe, suave et superbe, Ă©voquant un vieux SPEYSIDE Ă  dominante boisĂ©e/vĂ©gĂ©tale (STRATHISLA pour ne pas le nommer), mais ce YOICHI est aussi caractĂ©risĂ© par des notes fumĂ©es, cendrĂ©es, et une trĂšs lĂ©gĂšre ĂącretĂ© tourbĂ©e (il est plus fumĂ© que tourbĂ©, mais il est modĂ©rĂ©ment tourbĂ© tout de mĂȘme, disons environ 25 p.p.m., (soit un peu moins qu’un LAPHROAIG 10 ans officiel-mais il est tellement plus Ă©quilibrĂ© et mĂ»r !). Des Ă©pices sont aussi perceptibles. C’est un nez trĂšs bien Ă©quilibrĂ©, mĂȘme si par instants il semble un peu soufrĂ©, notamment avec le temps, lorsque l’oxydation s’accĂ©lĂšre comme dans le cas de nombre de bouteilles en fĂ»ts de sherry dont le contenu descend en dessous des 50 %.

Bouche : TrĂšs belle, souple, d’abord ronde, puis s’assĂ©chant un peu, passant des fruits cuits aux fruits secs, avec des notes chocolatĂ©es (chocolat noir Ă  l’orange), de thĂ© lĂ©gĂšrement fumĂ©, notes vĂ©gĂ©tales mais discrĂštes (sous-bois) des notes florales trĂšs douces en arriĂšre-plan (de violette semble t’il), des notes fruitĂ©es plutĂŽt lĂ©gĂšres (mirabelle, prune) ou un peu plus parfumĂ©es (fruits exotiques, dont papaye, et aussi de l’orange confite, du miel doux) qui reviennent en finale. Le milieu de bouche est un peu plus sec, plus ferme, mais sans excĂšs (notes trĂšs agrĂ©ables de cake aux fruits confits). Le Sherry assure une prĂ©sence notable, mais trĂšs savamment contrĂŽlĂ©e. Ce YOICHI est avant tout finement boisĂ© (notes de bois prĂ©cieux, notamment, dont du chĂȘne japonais- dit Mizunara) et Ă©picĂ© (poivre noir, une pointe de gingembre et de discrĂštes notes de clou de girofle & de cannelle Ă  l’arriĂšre–plan). La finale, de longueur moyenne Ă  longue, sur les fruits mĂ»rs ou non (pomme, poire, abricot, coing
 plutĂŽt confiturĂ©s) est surmontĂ©e de notes dĂ©licatement miellĂ©es, encore assez Ă©picĂ©es. Elle s’évanouit savoureusement et trĂšs progressivement, dans une grande sĂ©rĂ©nitĂ© et suavité pour ne pas dire dans la bĂ©atitude.

Tenue Ă  la Dilution : Avec quelques gouttes d’eau et un peu de patience, il dĂ©veloppe encore son expressivitĂ©, et d’abord paradoxalement davantage de notes Ă©picĂ©es, poivrĂ©es, mais aussi dans le mĂȘme temps plus de douceur miellĂ©e et de rondeur fruitĂ©e (c’est contradictoire, oui, mais cela en dit long sur sa complexitĂ© !). La bouche s’arrondit alors dĂ©licatement pour donner une finale un peu plus longue, la fumĂ©e rĂ©sonnant faiblement dans le lointain. Au bout d’un quart d’heure, elle devient de plus en plus fine et ronde. Proprement impressionnant...et succulent ! Appelle une autre gorgĂ©e, ou Ă  en savourer prĂ©cieusement chaque goutte


Conclusion : Un trĂšs grand single-malt, tous pays confondus, qui n’a donc rien Ă  envier aux single-malts Ă©cossais de plusieurs rĂ©gions, dont celle des Iles Orcades, Ă©voquant Ă  plusieurs Ă©gards le HIGHLAND PARK 18 ans (plus prĂ©cisĂ©ment les mises en bouteilles officielles des annĂ©es 2000-2006, avant le changement de packaging), par sa complexitĂ© boisĂ©e, fumĂ©e, sa dĂ©licatesse et sa finesse et son Ă©quilibre. Un magnifique YOICHI, trĂšs subtil, et Ă  suivre de prĂšs (je verrais bien une version 100 % BOURBON BARREL pour voir ? – car il est ici Ă©levĂ© en fĂ»ts de SHERRY visiblement, et en HOGSHEADS, donc en fĂ»ts reconstruits en partie avec des douelles neuves). Chaque gorgĂ©e est sereine comme une petite ballade dans un jardin japonais le jour dĂ©clinant, au bord de l’eau, avec encore les belles couleurs des Ă©rables, des fleurs de cerisier ou «  les blanches fleurs du prunier Â» qu’affectionnait le grand poĂšte et moine zen BashĂŽ, et
quelques feuilles par terre, en un savant dĂ©sordre
 Un malt d’un raffinement spĂ©cifiquement japonais. 84 €, La Maison du Whisky / Whisky Live Paris 2006 (note rĂ©visĂ©e et augmentĂ©e depuis le Salon du Whisky)-98 € en 2012, rĂ©fĂ©rence arrĂȘtĂ©e fin 2015. On peut encore le trouver, mais plus cher Ă©videmment...

-Note confirmĂ©e =  98/100, voire H.C. (Hors CatĂ©gorie)

 

 

 

98/100

 

SINGLE GRAINS (Ecosse) :

 

-CARSEBRIDGE 41 ans (1965–2006), SINGLE-GRAIN, emb. BERRY BROS & RUDD/ Berry’s Own Selection , Small Batch (5 fĂ»ts-Sherry Butts), 46 % : 98/100

 

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 


images/stories/carsebridge_1965_bbr_bos_41_a_46_2006_cp2.jpg

 

 

 

SINGLE MALTS (Tous pays):

 

-ISLE OF JURA officiel « 1974 Â» (Bottled 2008 ? –Env. 35 ans d’ñge), gamme « RARE & PRESTIGE Â», Limited Edition Sherry Cask, Natural Cask Strength, 44,5 % - Note rĂ©visĂ©e et augmentĂ©e (juin 2009) : 98/100 (Note prĂ©cĂ©dente = 95/100).

 

 

 images/stories/isle_of_jura_1974_reduced.jpg

 

 

-SULLIVANS COVE, TASMANIA Distillery, n.a.s. (7 ans), (Dist.14/04/00-B.17/01/08*), S.C.N° HHO254 ?* (433 bouteilles ?*), Rare Australian Single-Cask Whisky, “BOURBON Cask Maturation”(*= Ă©tiquette erronnĂ©e “PORT Cask Maturation”) , « CASK STRENGTH Â», hand bottled, hand labelled, n.c.f/n.c., 60 % : 98/100

 

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 


 images/stories/s. cove_bourbon_mat_2008_60_err

 

 

 

97,5/100 & Hors Catégorie

 

SINGLE MALTS (Tous pays):

 

-CLYNELISH MillĂ©simĂ© « 1973 Â» (1973-2011 = 38 ans) emb. The Single Malts of Scotland, 42,1 % :

Note de dégustation/Tasting Note (inédite sur le site):

Notes succintes/Autres Notes de DĂ©gustation peut ĂȘtre Ă  venir (je l’espĂšre en tout cas).

Couleur : Or clair, Ă  reflets Ă  peine dorĂ©s. De la densitĂ©. Nez : ExtrĂȘmement charmeur, comme chez certains Brora peu tourbĂ©s. Herbes, sorbet citron & moutarde blanche allĂ©gĂ©e. Bouche : SĂ©ductrice en diable, d’une grande puretĂ© et dans la douceur. Diantre ! VoilĂ  un grand Clynelish, c’est certain. Attention, le titrage faible et le profil aromatique est ici plus proche d’un certain Brora « 81 / Wine treated Hogshead Â» de chez Signatory Vintage (et une exception pour la douceur
chez ce nĂ©gociant) que du Clynelish « 1972 /Book of Kells Â» de Gordon & Macphail de l’an dernier, toutes deux Ă©tant excellentes. Ici l’on a affaire Ă  un Clynelish assagi, pas trop sur les Ă©pices, et quasiment pas tourbĂ©. Les notes citronnĂ©es lĂ©gĂšrement meringuĂ©es sont trĂšs fines, mĂȘlĂ©es Ă  une fine note de camomille et de moutarde douce au lointain. Du sucre glace par-dessus tout cela et vous aurez une idĂ©e de cette caresse pour la bouche qu’est ce grand malt. Tenue Ă  la dilution : LĂ©gĂšre, obligatoirement (le titrage Ă©tant faible). TrĂšs positif Ă  petite dose (renforce son caractĂšre crĂ©meux-vous avez dit Brora ?). Conclusion : Une petite merveille de finesse et de fondu, un des meilleurs Clynelish dĂ©gustĂ©s Ă  ce jour, Ă  rĂ©server cependant Ă  ceux qui recherchent la subtilitĂ© plutĂŽt que la puissance Ă  tout prix (ces derniers seront déçus). Sa disponibilitĂ©, par contre, me semble assez alĂ©atoire. Note subjective chiffrĂ©e = 97,5/100 & Hors CatĂ©gorie

 

-GLEN KEITH de 38 ans millésimé 1967 (b. 2006), emb. GORDON & MacPHAIL for LaMDW, 53 % = 97,5/100 & Hors Catégorie

 

 

-GLENFARCLAS Officiel/The Family Casks de 47 ans « 1960 Â» (bottled 2007), S.C. (N°1767-Sherry Oloroso Hogshead), 228 bouteilles, N.C.S., 52,4 % = 97,5/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de dĂ©gustation/Tasting Note (inĂ©dite sur le site) :

Couleur: Entre bois de merisier et brun foncĂ©, Ă  reflets verdĂątres. Nez : Sublime, d’une trĂšs grande profondeur. Evoque un trĂšs vieux vin cuit (Sherry, Porto, autre), dĂ©veloppant une profusion d’arĂŽmes de fruits mĂ»rs (fruits rouges, dont fruits des bois, mĂ»res, mais aussi pruneau, abricot confiturĂ©, orange confite, cerises griottes macĂ©rĂ©es dans l’alcool, etc
). Beau boisĂ©, enrichi de notes de tabac, de thĂ© noir & Earl Grey trop infusĂ©. D’un trĂšs bel Ă©quilibre. Le nez est exceptionnel. Bouche : Douce, comme du velours, magique, puis plus « dure Â», plus charpentĂ©e et beaucoup plus boisĂ©e en son milieu avec une pointe d’amertume. Notes de cĂšdre, d’eucalyptus assez marquĂ©es, il faut aimer le boisĂ© intense, mĂȘme si le fondu des tannins est superbe. Notes de noix, de noisettes, d’herbes sĂšches. Le fruitĂ© est trĂšs prĂ©sent, reprenant les complexes notes du nez, avant d’ĂȘtre encadrĂ© tant par les Ă©pices (gingembre, girofle, muscade, voire piment d’Espelette) que par les notes boisĂ©es. La finale est trĂšs longue, persistante durant de longues minutes. Tenue Ă  l’aĂ©ration : La bouche Ă©volue sans cesse Ă  l’aĂ©ration. Trop d’aĂ©ration le rend encore plus boisĂ©, trop peu ne lui rend pas justice. Un quart d’heure suffit amplement. Tenue Ă  la dilution : Quelques gouttes ne sont pas interdites, ni inutiles, mais prudence, comme avec tout vĂ©nĂ©rable whisky longuement vieilli en fĂ»ts de sherry, celui-ci ne supporte pas trop d’eau, sinon il devient raide, trĂšs tannique et horriblement dĂ©sĂ©quilibrĂ© question boisé Personnellement, je ne recommande pas d’ajout d’eau dans ce whisky. Conclusion : Un remarquable GLENFARCLAS et un remarquable whisky tout court, dans la cour des grands, d’une belle complexitĂ©, d’un Ă©quilibre encore prĂ©servĂ© (mais c’est parfois limite), pour les amateurs de grands malts boisĂ©s Ă©levĂ©s en fĂ»ts de sherry. Et le meilleur GLENFARCLAS dĂ©gustĂ© Ă  ce jour. Prix : 695 € Ă  sa sortie, puis actuellement entre 750 et 800 €,MdW –Merci infiniment Ă  mon ami Hugh pour cette exceptionnelle dĂ©gustation.Note confirmĂ©e (sur deux dĂ©gustations-cf sample) = 97,5/100 & H.C. (Hors CatĂ©gorie)

 

 

-GLENFARCLAS Officiel/The Family Casks, limited edition (for The Whisky Shop Dufftown) de 40 ans « 1971 Â» (bottled 2011), S.C. (N°1767-First fill Sherry), 496 bouteilles, N.C.S., 51,4 % = 97,5/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de dégustation/Tasting Note (inédite sur le site, 2016):

Couleur : Acajou, Ă  reflets rougeĂątres. Nez : TrĂšs beau. Un « sherry monster tranquille Â». Des fruits secs Ă  foison (dattes, figues, pruneaux, abricots, raisins noirs), c’est superbe, vraiment. Bouche : TrĂšs harmonieuse, dĂ©veloppant un beau boisĂ©, un fruitĂ© pas loin d’ĂȘtre exceptionnel (notamment quant Ă  son Ă©quilibre, sa fraĂźcheur). La bouche recĂšle aussi des qualitĂ©s pĂątissiĂšres (3 chocolats : blanc, au lait, noir, plus du caramel naturel) et maltĂ©es. Souple et gracieuse, elle est toute en gourmandise et sĂ©duction, onctuositĂ© aussi. Tenue Ă  la dilution : Avec un peu d’eau, le whisky se rapproche d’un vieux Cognac, mais aussi, cĂŽtĂ© whisky, d’un KARUIZAWA. Le tour de force, ici, c’est l’absence de tannins, un boisĂ© non envahissant, donc, et un fruitĂ© charnu trĂšs sexy. Conclusion : Un des GLENFARCLAS Ă  la fois les plus fruitĂ©s et les plus Ă©quilibrĂ©s qu’il m’est Ă©tĂ© donnĂ© de rencontrer. Cette sĂ©rĂ©nitĂ© est vĂ©ritablement bluffante et le mets Ă  part dans les « Family Casks Â» dĂ©gustĂ©s Ă  ce jour, et je le trouve mĂȘme plus intĂ©ressant que le 40 ans officiel assemblĂ©, et un peu plus Ă©quilibrĂ© que le « 1960 Â», certes un rien plus expressif. Indication de Prix : Autour de 600 € Ă  sa sortie, probablement bien sĂ»r davantage dĂ©sormais, si jamais vous le trouvez. Note (sous rĂ©serve) : 97,5/100 & Hors catĂ©gorie

 

 

images/stories/glenfarclas_tfc_1971_2011_sc_152_51.6._red.jpg

 

 

 

-HIGHLAND PARK Officiel/Dumpy-annĂ©es 1990’s, 18 ans, 43 % = 97,5/100 & Hors CatĂ©gorie

 

-ISLE OF JURA officiel 40 ans (Distilled 1966-Bottled 2007 ?), SINGLE-CASK (98 Bouteilles, finition 10 mois dans un fĂ»t de Sherry Matusalem), 45,1 % = 97,5/100 Ă  Hors CatĂ©gorie

 

-LAPHROAIG officiel MillĂ©simĂ© « 1974 Â» (31 ans), Assemblage de 2 fĂ»ts de Sherry Oloroso, Edition limitĂ©e Ă  910 bouteilles, ExclusivitĂ© pour La Maison du Whisky, Natural Cask Strength, 49,7 % = 97,5 & H.C. (Hors CatĂ©gorie)

 

-The MACALLAN officiel « 1951 Â» Vintage (50 ans), version issue de 2 fĂ»ts N° 1541-1542 / fĂ»ts de Sherry, 632 bouteilles, Natural Cask Strength, 48,8 %  = 97,5/100 Ă  Hors CatĂ©gorie

 

-PORT ELLEN Officiel de 24 ans Special Releases/2nd Release (1978-2002), N.C.S., 59,35 % = 97,5/100 & Hors Catégorie

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

-STRATHISLA de 50 ans millĂ©simĂ© « 1957 Â» (b. 2007), emb. GORDON & MacPHAIL/Reserve, 43 % = 97,5/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

images/stories/strathisla_1957_2007_gmp_50_ans_43_ct 3_ret_comp.jpg

 

 

 

-YOICHI Officiel/pour La MDW de 19 ans (1991-2009), S.C. N°129374, 58 % = 97,5/100 & Hors Catégorie

 

-YOICHI Officiel/pour la MDW de 25 ans (1988-2013), S.C. N°100215, 62 % = 97,5/100 & Hors Catégorie

Note de DĂ©gustation/Tasting Note


 images/stories/yoichi_1988_detail_au_wlp_2013_gs_cp.jpg

 

 

-YOICHI de 22 ans (1986-2006), S.C. N°112112, 59 % = 97,5/100 & Hors Catégorie

 

 

97,5/100

 

BLENDED MALTS :

-« ELEUTHERA Â» (« Extra-matured Â») Hors commerce (sample bottled 2010 = ± 11 ans), emb. COMPASS BOX, environ 46 % (Blended-Malt) = 97,5/100

 

AUTRES TYPES DE WHISKIES (Tous Pays):

 

-ELIJAH CRAIG 12 ans « BARREL PROOF Â», distillerie HEAVEN HILL, Edition limitĂ©e pour la MdW (2013), Natural Cask Strength, 68,5 %,(KENTUCKY STRAIGHT BOURBON WHISKEY) = 97,5/100:

 

 

97/100 & Hors Catégorie

 

BLENDED MALTS (Tous Pays) :

 

-BLUE HANGER 30 ans, « 3rd RELEASE Â» (Edition limitĂ©e 2007), conçu par le nĂ©gociant BERRY BROS & RUDD, Ă  partir des single-malts GLEN GRANT et GLENLIVET qui le composent exclusivement, 45,8 % (Blended Malt De Luxe)  = 97/100 & Hors CatĂ©gorie

 

 

-BLUE HANGER 30 ans, « 4th RELEASE Â» (Edition limitĂ©e 2008), conçu par le nĂ©gociant BERRY BROS & RUDD, Ă  partir des single-malts GLEN ELGIN, GLENLIVET & MORTLACH qui le composent cette fois (ĂągĂ©s de 16 Ă  34 ans), 45, 6 % (Blended Malt de Luxe) = 97/100 & H.C.

 

-« THE FLAMING HEART Â» (Bottled 2012-moyenne d’ñge 13 ans), Limited Edition, 4rd Edition, emb. COMPASS BOX, combinant diffĂ©rentes sortes de fĂ»ts (Refill American Oak, New French oak -heavily toasted- & Sherry Casks, 9147 bottles, non-chillfiltered, non coloured, 48,9 % (Blended-Malt) = 97/100, voire Hors CatĂ©gorie

 

 

AUTRES TYPES DE WHISKIES (Tous Pays):

 

-MICHTER’S « STRAIGHT RYE Â», 10 ans (Bottled 04/2014), Limited Edition, Single-Barrel (Barrel N°14C/176), 46,4 % (92,8 % US PROOF), Kentucky Straight Rye Whiskey = 97/100 & Hors CatĂ©gorie

 

SINGLE MALTS (Tous pays):

 

-BOWMORE Officiel « WHITE BOWMORE Â» 43 ans (1964-2008), Bourbon barrels, 43 % = 97/100 & Hors CatĂ©gorie

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 

images/stories/bowmore_white_comp2.jpg 

 

 

 

-BUSHMILLS officiel 12 ans « SELECT CASKS Â» (« Classic Double-Wood BUSHMILLS Malt, Married with Carribean Rum Casks”), Duty-Free only Limited Edition (Bottling 2008 ?), 1 litre, 40 %= 97/100, voire Hors CatĂ©gorie

  Note de dĂ©gustation/Tasting Note (inĂ©dite sur le site):

 A Noter: Il s’agit en fait d’une triple maturation (Bourbon, Sherry, puis Rhum): Couleur : Jaune paille, Ă  reflets dorĂ©s. Nez : TrĂšs nettement floral, d’une subtilitĂ© et d’une douceur inouĂŻe (lavande, iris, violette). Puis viennent l’orge maltĂ©e, la bouillie d’orge, une pointe de noix de coco peut ĂȘtre (ou de la canne Ă  sucre ?). A la deuxiĂšme dĂ©gustation, ce sont des notes de bonbon anglais (acidulĂ©es), qui viennent assez vite au premier plan, puis la pĂȘche blanche, le jasmin (nettement), le coing, et de l’ananas au sirop. Un nez exceptionnel. Bouche : FĂ©minine, Ă©tonnamment florale, aĂ©rienne et consistante Ă  la fois, elle est vĂ©ritablement « bluffante Â»â€ŠFlorale, puis trĂšs vite fruitĂ©e (fruits blancs), avant d’évoluer vers un profil plus irlandais (cĂ©rĂ©ales croquantes, fruits rouges, fine amertume du malt), elle est souple, fluide, complexe, la bouche est remarquablement Ă©quilibrĂ©e, comme peut ĂȘtre jamais autant chez un BUSHMILLS (seul peut ĂȘtre le 21 ans est il Ă  sa hauteur ?). La finale longue, trĂšs fine, savoureuse, d’une Ă©lĂ©gance incroyable et inĂ©galĂ©e. Tenue Ă  la dilution : Bien dosĂ©e (avec trĂšs peu d’eau) elle magnifie encore ce nectar ! Plus typĂ©, plus aĂ©rien, plus influencĂ© encore par les notes issues des fĂ»ts de Bourbon manifestement de premier remplissage qui font partie de cet assemblage. Conclusion : Un chef d’Ɠuvre, rien de moins ! Le plus beau et le plus impressionnant BUSHMILLS dĂ©gustĂ© Ă  ce jour, avec dans un genre un rien diffĂ©rent, le 21 ans rĂ©duit (notez que je rĂȘve toujours d’une version Ă  50 % de ce 21 ans qui, Ă  mon avis, serait phĂ©nomĂ©nale). Tout est Ă©quilibre, charme, complexitĂ© et avec une Ă©lĂ©gance rare.Prix 49,50 €, Le Comptoir Irlandais, Paris (Tolbiac), Juin 2008- EpuisĂ©- Note confirmĂ©e = 97/100, voire Hors CatĂ©gorie

 

 

images/stories/bushmills_12_a_select_cask_caribb_

 

 
 

-CLYNELISH MillĂ©simĂ© « 1973 Â» (2006-33 ans), emb. SIGNATORY VINTAGE, dans la gamme « THE PRESTONFIELD Â», SINGLE-CASK (8912), Natural Cask Strength, 54,3 % (exclusivitĂ© pour la Maison du Whisky, Ă©dition limitĂ©e Ă  405 bouteilles)  = 97/100, voire davantage

 

-GLENFARCLAS (OB/dumpy square bottle) 15 ans (approx. 1975-1990), non- chill filtered, 75 cl, 46 % = 97/100 & Hors Catégorie

 

-LONGMORN MillĂ©simĂ© « 1969 Â», 37 ans (1969 -2008), emb. GORDON Mac PHAIL  pour La Maison du Whisky, Single-Cask (Cask N° 5295 –Refill Sherry Butt – 515 bouteilles), Un-Chill filtered, 50 % = 97/100 & Hors CatĂ©gorie

 Note de dĂ©gustation/Tasting Note (inĂ©dite sur le site):

Couleur : Ambre clair. Nez : Du Sherry, certes, Ă  foison, mais aussi un trĂšs riche fruitĂ©, dĂ©jĂ  bien perceptible au nez. Notes Ă©galement florales, un peu masquĂ©es par la prĂ©sence de notes intenses d’herbes et d’épices (poivre, gingembre, etc
). Bouche : Un fruitĂ© intense et gourmand qui remplit toutes les promesses du nez : Abricot, pĂȘche, citron vert, fruits exotiques, contenues par un filet Ă©picĂ© herbacĂ© et lĂ©gĂšrement boisĂ©. Une sensation de fraĂźcheur accompagne celle d’avoir l’impression de goĂ»ter au nectar du fruit, avec sa peau, et ce sans excĂšs de sucre. La finale est somptueuse, de trĂšs belle longueur. Le pourcentage d’alcool retenu ici semble vraiment optimum. Tenue Ă  l’aĂ©ration : Ne cesse pas d’enchanter au fil des minutes. Les saveurs fruitĂ©es se dĂ©veloppent constamment. Tenue Ă  la dilution : Je n’ai pas tentĂ© l’aventure. Mon intuition m’a conduit Ă  y renoncer. Conclusion : Un magnifique LONGMORN, mon meilleur Ă  ce jour. Vraiment superbe
Prix de lancement : 209 €, MdW / DĂ©gustĂ© au WHISKY LIVE PARIS 2008 (merci Ă  Thierry BĂ©nitah, de la MDW)= 97 & H.C. (Hors CatĂ©gorie)

 

 

-PORT ELLEN 23 ans (1982-2005), CASK STRENGTH , emb. par M & H (Mario et Hubert, La Maison du Whisky Belgique), gamme « Cask Selection Â», S.C. (Bourbon Barrel), 55,7 % = 97/100 & Hors CatĂ©gorie

 

-PORT ELLEN 25 ans, (Dist. Nov. 1982 – Bottled Jan. 2008),emb. Douglas LAING/gamme « The Old Malt Cask Â», rĂ©f. OMC : 1496, Single-Cask (Refill BUTT, limited edition to only 589 bottles) , rĂ©duit Ă  50 %  = 97/100 & Hors CatĂ©gorie

 

-PORT ELLEN de 22 ans millĂ©simĂ© “1976” (Bott. 1998), emb. SIGNATORY VINTAGE/Dun Eideann, (2 Casks : N°4758 & 4759-Bourbon casks), distribution Auxil, Non-chill filtered, 43 % = 97/100 & Hors CatĂ©gorie

 

-SUNTORY/Vintage Malt YAMAZAKI de 24 ans millĂ©simĂ© « 1980 Â» (bottled 2004 for LaMDW), 56 % = 97/100, voire davantage

 

 

97/100

 

 

BLENDED WHISKIES (Tous Pays) :

 

-JAMESON 18 ans « LIMITED RESERVE », Edition limitĂ©e numĂ©rotĂ©e, 40 % (Blended Whiskey) = 97/100

 

Note de DĂ©gustation/Tasting Note

 

 

 

BLENDED MALTS (Tous Pays) :

 

-« THE FLAMING HEART Â» sans prĂ©cision d’ñge (Circa 10 ans), 2nd Batch (Second Edition, fin 2007-2008), rĂ©f.« FH16MMVII Â», 48,9 % (Vatted-Malt) = 97/100

Note de dégustation/tasting note

 

 

 images/stories/flaming heart_4rd_r._2012_2comp.j

 

 

SINGLE MALTS (Tous pays):

-AMRUT « PORTONOVA Â» officiel (env. 4,5 ans), Refill BOURBON & New American OAK, puis First Fill PORT Pipes, puis Ă  nouveau BOURBON casks, Batch N°1/Octobre 2011 (2nd Edition), ncf, nc, CASK STRENGTH, 62,1 % (Single-Malt) = 97/100

 

-BENRIACH Officiel 21 ans « AUTHENTICUS Â» (PEATED), Edition 2003, (BOURBON Casks), Ă©dition limitĂ©e Ă  4800 bouteilles, Non-chill filtered, 46 % :

 

-BOWMORE Officiel 14 ans « DAWN Â» (Ruby Port Casks finish), Ed. c. 2006, 51,5 % = 97/100

 

-GLEN GRANT « 1950 » (50 ans-testĂ© en 2008), gamme « RARE VINTAGE Â», Ancien embouteillage de GORDON & MacPHAIL, 40 %

 

-GLEN SCOTIA officiel 14 ans, (ancienne Ă©dition, annĂ©es 1990 Ă  2000 ?), 40 % = 97/100

 

-GLENFIDDICH Officiel 30 ans, batch de circa 2007 (Assemblage de prĂšs de 55 % de fĂ»ts de Bourbon + 45 % de fĂ»ts de Sherry), 40 %  = 97/100

 

-The GLENROTHES Officiel MillĂ©simĂ© « 1979 Â», Emb. circa 2006/2007, Natural Cask Strength, 55,2 % = 97/100

 

-LAPHROAIG 10 ans, officiel, dit « CASK STRENGTH Â», Un-chillfiltered (non filtrĂ© Ă  froid), Edition d’avant 2009, rĂ©duite Ă  55,7 % = 97/100

 

-LINLITHGOW 25 ans (Dist. 1982-Bott. 2007), emb. MURRAY Mc DAVID, gamme « Mission Gold Series Â», Bourbon Casks (1000 bouteilles), non filtrĂ© Ă  froid , non colorĂ©, Natural Cask Strength, 51,4 % = 97/100

 

-STRATHISLA 25 ans, emb. GORDON & Mac PHAIL (semi-officiel), Edition circa 2006, (tall bottle), 40 %= 97/100

 

-SULLIVAN’S COVE, TASMANIA Distillery, n.a.s. (7 ans), (Dist.14/04/00-B.17/01/08*), S.C.N° HHO254 ?* (433 b.?*), Rare Australian Single-Cask Whisky, “PORT Cask Maturation”), « CASK STRENGTH Â», hand bottled, hand labelled, n.c.f/n.c., 60 % = 97/100

 

-TALISKER (OB/édition 2007) 18 ans, 45,8 % = 97/100 (ceci n'est pas valable pour certaines éditions d'aprÚs 2010, par exemple, excellentes, mais notées moins bien)

 

 

 QUELQUES EXEMPLES DE WHISKIES NON RETENUS (Score infĂ©rieur Ă  97/100)

PARMI LES PREMIERS, MAIS DE GRANDE QUALITE (SĂ©lection) :

 

 

96,5/100 & Hors Catégorie

 

BLENDED MALTS (Tous pays):

 

-NIKKA 25 ans "Taketsuru"(« Pure Malt Â»), Edition 2013, 43 % (Blended-Malt) = 96,5/100

 

 

SINGLE MALTS (Tous pays):

 

-BEN NEVIS Officiel 15 ans millĂ©sime « 1998 Â» (Bottled 2013), S.C.- rĂ©f. cask N° 586 (Sherry Butt), Cask Strength, n.c.f, 56,1 % = 96,5/100 & Hors catĂ©gorie

 

-BOWMORE « SECRET STILLS Â» 16 ans, code/rĂ©f. de rĂ©gion « 4.2 Â», emb par GORDON & MacPHAIL, gamme « SECRET STILLS Â», Small Batch, « Remade HOGSHEAD Â», Edition limitĂ©e pour la Maison du Whisky (650 bouteilles), 45 % (ISLAY) = 96,5/100 & Hors catĂ©gorie

 

-BUNNAHABHAIN MillĂ©simĂ© « 1968 Â» (Dist. 1968-Bott. 2010 mais Ă©tiquette erronĂ©e indiquant 2008), 41 ans, Refill Sherry Butts (Casks N°12401/403, 2 fĂ»ts ayant donnĂ© 719 bouteilles), emb. ADELPHI, n.c.f, Natural Cask Strength, 41,2 % = 96,5/100 & Hors catĂ©gorie

 

-LAPHROAIG Officiel 18 ans, “European Oak” casks, Cask Strength 2010 sample (not for sale), 60 % = 96,5/100 & Hors catĂ©gorie

 

-TALISKER N° “14.17” , surnommĂ© “EARTH SHAKING AND EYE WATERING” , 20 ans, emb. The SCOTCH MALT WHISKY SOCIETY, SINGLE-CASK (Refill Hogshead ayant donnĂ© 202 bouteilles), n.c.f/n.c., 57,2 % (ISLE OF SKYE)=96,5/100 & Hors CatĂ©gorie

 

96/100 & Hors Catégorie

 

BLENDED WHISKIES  & Divers (Tous Pays) :

 

-BALLANTINE’S 30 ans, Edition 2006, 43 % (BLEND DE LUXE)= 96/100 Ă  Hors CatĂ©gorie

 

-DEWAR’S « SIGNATURE Â», n.a.s. (les single-malts les plus ĂągĂ©s de l’assemblage ont 30 & 37 ans), Editions 2006 & 2008, 43 % (BLEND DE LUXE)= 96/100 Ă  Hors CatĂ©gorie (les deux Ă©ditions)

 


 

SINGLE MALTS (Tous pays):

 

-ARDBEG officiel 30 ans « GUARANTED 30 VERY OLD Â» (version datant de la fin des annĂ©es 1990), 40 % = 96 Ă  100/Hors CatĂ©gorie

 

-BALBLAIR officiel 38 ans, Edition circa 2005, 44 % = 96 à davantage/100 & Hors catégorie

 

-BEN NEVIS officiel 13 ans, « CASK STRENGTH Â» (inĂ©dit, dĂ©gustĂ© en exclusivitĂ© au WHISKY LIVE 2005, Hors commerce/Advance sample), environ 60 %  = 96/100 & Hors CatĂ©gorie

 

-BENRIACH officiel MillĂ©simĂ© « 1976 Â» (Bottled 2009 = 33 ans), For the Whisky Fair, Single-Cask N° 3558 (Hogshead ayant donnĂ© 162 bouteilles), 47,4 % = 96/100 & Hors CatĂ©gorie

 

-HANYU 17 ans « Quercus Mongolica Â» (Japanese Oak), emb. N°1 Drinks, Single-Cask (Cask N°9512 -10 months in Mizunara Wood-ayant donnĂ© 374 bouteilles), 61,2 % : Notes de dĂ©gustation Ă  venir. = 96/100 & Hors CatĂ©gorie

 

-LONGMORN MillĂ©simĂ© « 1964 Â» (Bott. 2010/ 46 ans), emb. GORDON & MacPHAIL, Single-Cask (Cask N°3483-1st Fill Sherry Hogshead, 192 bouteilles), emb. exclusif La Maison du Whisky (Dumpy Bottle), 45 %= 96/100 & Hors CatĂ©gorie

 

AUTRES TYPES DE WHISKIES (Tous Pays):

 

-PAPPY VAN WINKLE 23 ans, « FAMILY RESERVE Â», SMALL BATCH (Bottled circa 2012), Edition limitĂ©e, 75 cl (US Market), 47,8 % (KENTUCKY STRAIGHT BOURBON WHISKEY)= 96/100 & Hors CatĂ©gorie

 


 

***

 

A suivre....

 

La LISTE de MES MEILLEURS COUPS DE CƒUR ABORDABLES de l'annĂ©e 2015/2016...

 

Bonne lecture!

Liste thématiques

 

C'est sous cette rubrique que vous trouverez des listes thématiques susceptibles de vous aider dans l'appréhension du whisky, pour débuter une collection, pour prévoir un cadeau à un proche ou donner votre "wishlist" pour Noël, ou pour simplement découvrir les fondamentaux du whisky écossais mais aussi une sélection trÚs personnelle de whiskies auxquels vous pouvez ajouter les whiskies bien notés dans les différents reportages du type Salon du Whisky, Masterclass, Dégustations diverses, ce dans les rubriques "Evénements" ou "Express Notes", par exemple, ou dans les "Editoriaux", ou encore, parfois dans "PalmarÚs" (Awards).

En voici dĂ©jĂ  deux, rĂ©visĂ©es de temps Ă  autre, dont la seconde (liste de bouteilles Ă  moins de 60 €) est plus particuliĂšrement tournĂ©e vers ceux qui ne connaissent pas encore bien le whisky. Il va sans dire que j'ai dĂ©gustĂ© chacun des whiskies en question sauf exceptions prĂ©cisĂ©es (appartenant Ă  un autre lot ou Ă©dition du mĂȘme dĂ©jĂ  dĂ©gustĂ©), et que mĂȘme si vous ne trouverez pas forcĂ©ment de suite sur le site des notes de dĂ©gustation plus complĂštes sur chacun, je les recommande, mais clairement je ne saurais ĂȘtre tenu responsable des variations toujours possibles de qualitĂ© d'un lot Ă  l'autre d'une mĂȘme rĂ©fĂ©rence.

 

Mise Ă  jour : 28/05/2015

 

 

LISTE N°2 de « WHISKIES REMARQUABLES de Moins de 150 € Â»:

 

 

(70 bouteilles en dessous d'environ 150 €, voire à moins de 100 €)

 

 

Remarkable whiskies I advise you : 70 bottles approx. under 150 €, some less than 100 €

 

 

 

Cette liste non exhaustive a Ă©tĂ© constituĂ©e avec la contrainte de ne pas dĂ©passer environ 150 €,etde vous prĂ©senter des whiskies a priori disponibles de maniĂšre rĂ©guliĂšre (d’oĂč l’absence de single-casks de nĂ©goce, sauf exception), disponibles plutĂŽt chez des cavistes spĂ©cialisĂ©s, voire de quartier (y compris sur commande-l’on oublie souvent cette possibilitĂ©), mais certes plus difficilement disponibles (sauf exceptions) en grandes et moyennes surfaces. J’ai choisi cette fois des whiskies de prĂ©fĂ©rence en provenance d’Ecosse, histoire de rĂ©Ă©quilibrer un peu les choses et rebondir sur certaines polĂ©miques actuelles (pour rĂ©sumer : Oui, la qualitĂ© baisse globalement, depuis environ 2 ou 3 ans, semble t’il, mais il demeure -encore- de nombreux whiskies de qualitĂ© supĂ©rieure, et ce sont ceux lĂ  dont je vais vous parler ici).

 

 

Bien entendu, cette liste de whiskies a priori supĂ©rieurs Ă  60-80 € pour beaucoup peut ĂȘtre complĂ©tĂ©e par la LISTE N°1 de « DĂ©couverte du Whisky avec un Bon Rapport Qualite/Prix Â» que vous trouverez aprĂšs celle-ci.

 

 

Cette liste a Ă©tĂ© divisĂ©e en deux catĂ©gories, pour simplifier, une liste de whiskies tourbĂ©s et une de whiskies non tourbĂ©s. J'y ai Ă©galement ajoutĂ© quelques mots-clĂ©s en guise de brefs descripteurs du profil aromatique de ces whiskies pour vous aider dans votre choix. 

 

 

 

DerniĂšre minute (25/12/14) : Deux blended-malts tourbĂ©s de moins de 150 € conseillĂ©s en prĂ©alable Ă  ces deux listes:

 

-"BIG PEAT Christmas", du nĂ©gociant Douglas Laing, Edition 2014, 55,7 % (Blended-malt composĂ© de single-malts de l'Ăźle d'Islay, dont ARDBEG, BOWMORE, CAOL ILA, PORT ELLEN, et probablement LAGAVULIN et LAPHROAIG): Un bel assemblage, dense et complexe, bien tourbĂ©, avec une pointe de badiane, de guimauve et d'amandes. Note de dĂ©gustation Ă  venir sur le site. Comptez environ 60-65 €, MdW & cavistes partenaires

 

-"PEAT MONSTER 10 th Anniversary", Edition limitĂ©e 2013, du nĂ©gociant/assembleur COMPASS BOX, 48,9 % (Blended-malt composĂ© de single-malts de plusieurs rĂ©gions, dont un CLYNELISH, un CAOL ILA, un LAPHROAIG): Une version particuliĂšrement complexe et dense, et crĂ©meuse avec un peu d'eau. En thĂ©orie Ă©puisĂ©, mais se trouve encore en France et au Royaume Uni (par ex. via T.W.E.). Comptez environ 100 €.

 

 

1/ Quelques SINGLE-MALTS ECOSSAIS non tourbĂ©s, voire trĂšs peu tourbĂ©s :

 

-ABERLOUR officiel « A’Bunadh Â», n.a.s. (= sans compte d’ñge), non filtrĂ© Ă  froid, non colorĂ©, Batch 46, 60,7 % : Une valeur sĂ»re, sans conteste, lot aprĂšs lot (sauf exceptions), celui-ci Ă©tant trĂšs Ă©quilibrĂ©, et assez expressif (fruits rouges et autres, Ă©pices, boisĂ©). A dĂ©guster, si vous n’en avez pas l’habitude (et mĂȘme) avec un peu d’eau fraĂźche mais non glacĂ©e. Comptez entre 50 € (sur la toile) et 65 €, cavistes.

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions recommandĂ©es, le 18 ans d’ñge (dont le profil est nettement plus intĂ©ressant qu’il y a quelques annĂ©es-pour env. 75 €), et aussi le 12 ans d’ñge en version dite « Non chill-filtered Â», plus puissante (et Ă  48 %) et Ă©picĂ©e (comptez env. 40 €, cavistes). Bien sĂ»r je recommande plus que jamais le trĂšs gourmand 16 ans d’ñge « Double Cask Matured Â», Ă  43 % (pour moins de 40 € plutĂŽt en grandes surfaces).

 

-ARRAN officiel « Devil’s Punching Bowl Â» n.a.s., Chapter 3 (assemblage de 8 fĂ»ts de Sherry, 5 de Bourbon, 8 de chĂȘne français), un « multi-vintage Â» Ă  53,4 % et non tourbĂ© cette fois. PlutĂŽt bien fait, il est assez rond et fruitĂ©, tirant curieusement vers de lĂ©gĂšres notes de fruits rouges. Prix env. 100 €, mais peut ĂȘtre dĂ©jĂ  Ă©puisĂ© Ă  l'heure de cette mise Ă  jour.

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions recommandĂ©es : Le 12 ans « Cask Strength Â», (batch 3), Ă  53,9 %. Ce lot semble un peu plus vif que le prĂ©cĂ©dent, mais bien intĂ©ressant avec un peu d’eau, avec de belles notes de chĂȘne et d’épices. Prix env. 60 €. Egalement une belle rĂ©fĂ©rence, quasiment au mĂȘme prix, le 14 ans d’ñge, Ă  46 %. Autre belle version, le 10 ans Ă  46 %, bien sĂ»r, mais aussi une version spĂ©ciale nommĂ©e « Orkney Bere Barley Â» (10 ans), Ă©laborĂ©e avec une variĂ©tĂ© d’orge millĂ©naire quasiment disparue et donnant une complexitĂ© rare. Ici la deuxiĂšme version (Edition 2014), titrant 56,2 %. Comptez env. 80 €.

 

-BENRIACH officiel 20 ans d’ñge, 2014, 43 % : Une version plus ĂągĂ©e en rĂ©alitĂ© (entre 24 et 25 ans d’ñge) et issue de plusieurs types d’élevages (environ 20 ans en fĂ»ts de BOURBON, puis affinages en fĂ»ts de MadĂšre et de Sherry). Douce, Ă©quilibrĂ©e, fruitĂ©e (fruits variĂ©s au sirop), un rien vĂ©gĂ©tale (feuilles de tabac Ă  cigare Havane, thĂ© Earl Grey adouci), lĂ©gĂšrement florale, la bouche est d’une belle sĂ©rĂ©nitĂ©, avec une belle et fine touche de tourbe en arriĂšre-plan. Joliment boisĂ©. Superbe et facile Ă  boire. Comptez env. 95 €, MdW.

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions recommandĂ©es, le 15 ans « Dark Rum Finish Â», 2014, 50 %, avec un fondu remarquable de notes vanillĂ©es, caramĂ©lisĂ©es, et mĂȘme chocolatĂ©es (chocolat au lait), ainsi que de jolies notes de fruits secs (les raisins en tĂȘte-et le rhum bien sĂ»r), pour env. 65 €, et bien sĂ»r deux des versions tourbĂ©es que vous trouverez dans la deuxiĂšme partie ci-dessous.

 

-BRUICHLADDICH officiel « The Laddie Sixteen Â», 46 % : Ce whisky Ă©tant ĂągĂ© de plus de 14 ans, il s’agit d’un assemblage de fĂ»ts antĂ©rieurs Ă  la reprise de la production par les producteurs actuels. Un whisky assez fin, atypique des productions actuelles de la distillerie, marquĂ© par un joli fruitĂ© d’une grande complexitĂ© (agrumes & autres fruits jaunes, fruits rouges, fraise, cassis, mĂ»res, etc
), de notes de thĂ© Ă  l’orange, de chocolat, mariĂ© Ă  un boisĂ© lui aussi d’une grande finesse. Les Ă©pices ne sont pas loin derriĂšre, ainsi que quelques herbes sĂšches. Un des plus beaux BRUICHLADDICH sur le marchĂ©, de l’ancienne production, certes, mais issu d’une belle sĂ©lection. Chaudement recommandĂ©. Comptez entre 86 et 95 €

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions recommandĂ©es, pas tant des versions Ă©tiquettĂ©es sous la marque BRUICHLADDICH, que, c’est mon choix, de superbes versions assez tourbĂ©es sous le nom de PORT CHARLOTTE (voir liste ci-dessous) ou encore trĂšs tourbĂ© comme OCTOMORE (mais qui dĂ©passe les 150 €).

 

-GLENDRONACH officiel (1995-2014) de 19 ans d’ñge, Single-cask (N°1563-Oloroso Sherry), 54,2 %: Un joli Oloroso Sherry cask, gorgĂ© de fruits secs et de fruits rouges & mĂ»rs variĂ©s (et de mĂ»res aussi !). Il fonctionne plutĂŽt bien, avec une texture presque sirupeuse, assez dense. Un vrai dessert liquide ! Superbe
Comptez env. 150 €, MdW, mais attention, pas pour longtemps, car provenant d’un seul fĂ»t.

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions recommandĂ©es, le 12 ans d’ñge « Original Â», 43 % (comptez env. 50 €, trĂšs gourmand et plaisant, parfait apĂ©ritif, et bien sĂ»r, l’excellent rapport qualitĂ©/prix que constitue aussi le « Cask Strength Â» officiel sans mention d’ñge (env. 13/14 ans), ici le batch 3-2014, Ă  54,9 % : Pour environ 80 €, un compromis sans Ă©quivalent (pour moi) pour profiter de beaux fĂ»ts de Sherry (Oloroso & P.X.) avec tout le fruitĂ© et la complexitĂ© que l’on peut en attendre.

 

-GLENGOYNE officiel 18 ans, 43 % : Ne vous fiez pas Ă  son nez un peu alcooleux, il est bien plus doux au palais. Assez rond, huileux, trĂšs fondu, avec des notes de tabac, mais aussi de malt et de chocolat, plus quelques raisins secs. Un des single-malts les plus fins de la planĂšte, pour une distillerie adepte de la distillation lente et de mĂ©thodes traditionnelles. Moins cher et aussi intĂ©ressant que le 21 ans d’ñge. Comptez env. 92 €, cavistes partenaires de la maison Dugas, donc pas de la Maison du Whisky.

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions recommandĂ©es : Bien sĂ»r le 15 ans d’ñge, au rapport qualitĂ©/prix plutĂŽt compĂ©titif (un peu plus de 50 €), dĂ©jĂ  Ă©voquĂ© sur le site (voir la page qui lui est consacrĂ©e via le menu gauche), le brut de fĂ»t « Cask Strength Â» n.a.s. d’environ 10 ans d’ñge (batch 2 Ă  58,9 % par exemple, ou mĂȘme le suivant), dans les 75 € environ. Pour les plus fortunĂ©s, le 25 ans, dont je vous reparlerais, dĂ©gustĂ© derniĂšrement, est, sans ĂȘtre indispensable, superbe et bien Ă©quilibrĂ© (lĂ  on dĂ©passe le plafond imparti dans cette rubrique, frisant les 300 € environ).

 

-GLENMORANGIE officiel 18 ans, dit « Extremely Rare Â», 43 % : Une version dont on ne parle pas trop, tant les versions avec affinage particulier demeurant en avant mĂ©diatiquement, mais qui demeure de qualitĂ©, dans un registre trĂšs subtil, fruitĂ©, floral, herbacĂ©, typique des Highlands du Nord. Comptez entre 75 et 90 €, MdW, cavistes spĂ©cialisĂ©s.

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions recommandĂ©es, dans la gamme « Private Edition Â» le rĂ©cent « Companta Â» (comptez env. 100 €), l’ancien « Finealta Â» (si vous en trouvez encore !), les affinages Sauternes (« Nectar d’or Â»), mais aussi le trĂšs raisonnable (env. 25/30 €) 10 ans d’ñge « Original Â», 40 %.

 

-HAZELBURN officiel 10 ans (PremiĂšre Edition, 2014-FĂ»ts de Bourbon), 46 % : Une nouveautĂ©, qui transcende pour moi les prĂ©cĂ©dentes (avec la version ci-dessous), par une grande finesse (triple-distilled !) qui sublime les notes caractĂ©ristiques des SPRINGBANK de la mĂȘme maison
si vous aimez les cĂ©rĂ©ales, le lait d’amande et la vanille, avec un soupçon de miel, celui-ci est pour vous. Comptez sur 54-58 €, cavistes partenaires de la maison Dugas, donc pas de la Maison du Whisky.

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions recommandĂ©es, le rĂ©cent 10 ans « Rundlets & Kilderkins Â» (PremiĂšre Edition, 2014-FĂ»ts de Bourbon de petite taille), 50,1 %(comptez env. 100 €), trĂšs boisĂ©, l’ancienne version « C.V. Â», plus dĂ©licate, Ă  46 % (si vous en trouvez encore !).

 

-HIGHLAND PARK officiel 18 ans, 43 % : Une belle version, Ă©quilibrĂ©e, dĂ©licate, typique de la distillerie, et bien meilleure que le rĂ©cent « Dark Origins Â», ce avec la garantie de l’ñge et pour pas beaucoup plus cher. Comptez env. 95 Ă  115 €, attention, l’inflation a beaucoup touchĂ© cette version, dont le prix Ă  doublĂ© en 7 ans.

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions recommandĂ©es : Si vous tombez sur l’ancien packaging du 18 ans (d’avant 2007), lĂ  c’est encore autre chose, n’hĂ©sitez pas, c’est une splendeur (voir sur mon site). Pour les budgets moindres, le 15 ans d’ñge, en voie de disparition, demeure un beau rapport qualitĂ©/prix (50 Ă  70 €), mais aussi certaines versions millĂ©simĂ©es (mĂȘme si hĂ©las souvent rĂ©duites Ă  40 %) comme par exemple les « 1994 Â» ou « 2001 Â». Voir sur le site Ă  HIGHLAND PARK. L’on oubliera les hauts de gamme millĂ©simĂ©s ou non vu leur prix.

 

-LITTLEMILL de millĂ©sime « 1990 Â» (Mis en bouteille en 2013-22 ans), du nĂ©gociant Berry Bros & Rudd, gamme « Berry’s Own Selection Â», Single-Cask (N°16), 46 % (Single-Malt): C’est un whisky floral (lys, iris), vanillĂ©, fruitĂ© (abricots & oranges confites), discrĂštement Ă©picĂ© (angĂ©lique), trĂšs agrĂ©able. Comptez env 110 €, MdW, cavistes spĂ©cialisĂ©s. Idem, cela n’est pas Ă©ternel (un seul fĂ»t).

 

-MACALLAN (The) officiel « Ruby Â», n.a.s.*, sĂ©rie « 1824 Â», 43 % : L’on sera peut ĂȘtre surpris de trouver cette version ici, surtout que derniĂšrement elle se vend plutĂŽt vers les 180 € que vers les 150 € voire moins ou je l’ai vue parfois en dĂ©but d’annĂ©e, mais, dans le dĂ©bat sur la disparition du compte d’ñge, initiĂ© en grande partie suite Ă  la dĂ©cision de distilleries prestigieuses telles que celle-ci, il y a quelques annĂ©es, de remplacer ce compte d’ñge par des mentions de couleur, de parler de la qualitĂ© des fĂ»ts (ah, bon ?) et
d’augmenter les prix. Mais, personnellement, j’apprĂ©cie cette version (certes pas son prix) que je trouve suffisamment Ă©quilibrĂ©e et fruitĂ©e pour mĂ©riter d’apparaĂźtre ici, sans ĂȘtre non plus inoubliable. *C’est un whisky sans compte d’ñge, oui, mais j’ai cru comprendre qu’il s’agit d’un assemblage de fĂ»ts ĂągĂ©s d’au minimum 18 ans, voire davantage. Pour ceux qui tiennent absolument aux « marques Â».

Conseil supplĂ©mentaire : Si vous avez l’occasion de dĂ©guster (voire d’acheter ?) des MACALLAN millĂ©simĂ©s ou avec compte d’ñge mis en bouteille avant le milieu des annĂ©es 2000, vous verrez ce que c’est qu’un MACALLAN rĂ©ellement digne de ce nom
Je pense par exemple au 18 ans d’ñge millĂ©sime « 1978 Â».

 

-OLD PULTENEY officiel 21 ans, non chill-filtered,46 % : Un classique d’une grande subtilitĂ©, issu d’un Ă©levage de fĂ»ts de Bourbon et de Sherry, avec un subtil mĂ©lange de notes marines, herbacĂ©es, florales, fruitĂ©es et Ă©picĂ©es, difficiles Ă  dĂ©crire, mais j’y reviendrais
Comptez environ 125 €, MdW, cavistes.

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions conseillĂ©es : Le nouveau "Clipper" (n.a.s.) Edition 2014, un assemblage de fĂ»ts de Bourbon & de Sherry casks, 46 %: Une belle version en hommage au bateau sponsorisĂ© par la distillerie qui participe Ă  la course « Clipper Round the World 2013-2014 Yacht Race Â», une course de longue haleine
PlutĂŽt bien faite, Ă©quilibrĂ©e, elle est portĂ©e par de belles notes d’esters (fruits exotiques, bonbons anglais, bonbons gĂ©lifiĂ©s acidulĂ©s). Je l’ai trouvĂ©e plus convaincante que le « Navigator Â», par exemple. Prix env. 73 €, MdW, cavistes. Je conseille aussi le 17 ans d'Ăąge, Ă  46 %. Comptez env. 90 €.

 

-SPRINGBANK officiel 12 ans « Cask Strength Â» (Batch 9, 2014), 54,3 % : A l’heure ou j’écris ces lignes, j’ai peur que ce lot en particulier (batch 9) soit dĂ©jĂ  Ă©puisĂ©. La rançon du succĂšs, pour une distillerie artisanale (une des rares), qui propose encore rĂ©guliĂšrement des mises en bouteille dignes de sa rĂ©putation (mĂȘme si clairement, l’on est loin des mythiques versions des annĂ©es 90). L’alliance entre les notes de noix de coco, vanille, Ă©pices, amandes, orge maltĂ©e (trĂšs lĂ©gĂšrement tourbĂ©e) et la touche habituelle de bois sec fonctionnent parfaitement. J’avais adorĂ© le batch de l’an dernier (Ă  52,3 %) mais je me demande si celui-ci n’est pas encore meilleur ! Je pense que vous pouvez sans risque acquĂ©rir le suivant. Comptez env. 78 €, cavistes partenaires de la maison Dugas, donc pas de la Maison du Whisky.

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions conseillĂ©es : Cela pourrait ĂȘtre le 18 ans d’ñge (y compris en version LONGROW, davantage tourbĂ©), le 10 ans d’ñge, l’ancienne version « C.V. Â», sans parler de certaines versions mis en bouteille avant le milieu des annĂ©es 2000. La version de 9 ans d’ñge affinĂ©e en fĂ»ts de vin Italien est Ă©galement recommandĂ©e (« Gaja Barolo Â»,sĂ©rie « Wood Expression Â», Cask Strength, 54,7 %).

 

 

 

2/ Quelques SINGLE-MALTS ECOSSAIS (en majorité) de modérément tourbés à fortement tourbés:

 

-ARDBEG officiel n.a.s. "UIGEADAIL", 54,2 % : Un classique, avec une tourbe plus modĂ©rĂ©e et plus sage que par le passĂ©, et moins d’amplitude aromatique que par le passĂ©, mais plus abordable et plus complexe que la version de base nommĂ©e « TEN Â», parfois problĂ©matique (voir la fiche sur le site). Comptez env. 80 €, MdW, cavistes spĂ©cialisĂ©s.

Conseil supplĂ©mentaire : Autres versions recommandĂ©es, le « Corryvreckan Â», un brut de fĂ»t Ă  57,1 %, puissamment tourbĂ© pour env. 85 €, et l’« Auriverdes Â», Ă  48,9 % (mais Ă  95 €, voire plus), plus modĂ©rĂ©e et bien Ă©quilibrĂ©e.

-BENRIACH officiel 17 ans version "Solstice" (Heavily Peated Port Finish), 50 % : Il s’agit, chose rare, d’une version avec affinage Porto, mais ne plus assez tourbĂ©e. Belle version, complexe, Ă  recommander plutĂŽt pour les connaisseurs...Comptez env. 90/95 €, MdW, cavistes spĂ©cialisĂ©s.

Conseil supplĂ©mentaire : Si vous pouvez mettre la main sur l’ancienne version du 21 ans d’ñge dite "Authenticus", remplacĂ©e depuis quelques annĂ©es par un 25 ans d’ñge Ă  un peu plus de 200 €), vous ne le regretterez pas, sinon bien moins cher, bien sĂ»r je conseille le 10 ans "Curiositas", 46 % (env. 50 €).

 

-KILCHOMAN officiel "Original Cask Strength", 2009, 1st Fill Bourbon, 59,2 % : Comptez env. 95 €, Ă  la MdW): La premiĂšre Ă©dition rĂ©guliĂšre en brut de fĂ»t est un Ă©vĂ©nement, une version trĂšs Ă©quilibrĂ©e et trĂšs expressive, notĂ©e 92/100 sur mon site. : Voir le sujet sur le salon W.L.P. 2014 :

Conseil supplĂ©mentaire : Voir ci-dessous le lien vers ce sujet dans lequel je cite d’autres versions que je recommande, comme la "Loch Gorm" (Sherry), le « Port Cask Matured Â» (Porto), et bien sĂ»r le « Machir Bay Â» (Bourbon/Sherry):

http://www.gregswhiskyguide.com/actualites/les-evenements.html



-LAGAVULIN officiel 12 ans 14th Release,  2014, "Cask Strength", 54,4 % : Une version que je n'ai pas testĂ©e dans cette Ă©dition prĂ©cise (mais plusieurs Ă©ditions prĂ©cĂ©dentes, oui), certes, mais qui semble avoir bonne presse. Comptez env. 105 €. Bien sĂ»r l’édition classique du 16 ans d'Ăąge demeure une belle rĂ©fĂ©rence (40/50 €).



-LAPHROAIG officiel 18 ans, 48 % : Un classique, encore mĂ©sestimĂ©, il faut bien le dire, avec une joli profil tourbĂ©, boisĂ©, fumĂ©, avec une pointe de fruits. Comptez entre 60 € (grandes surfaces) et 85 €, cavistes.

Conseil supplĂ©mentaire : Bien sĂ»r, Ă  mon avis, plus que le 10 ans d’ñge rĂ©duit (les « Cask Strength Â» sont bien meilleurs) et que le « Triple Wood Â» (sans grand intĂ©rĂȘt), c’est le « Quarter Cask Â» qui demeure le meilleur rapport qualitĂ©/prix de la distillerie, avec le plus d’ĂȘtre non filtrĂ© Ă  froid et Ă  48 %. Prix env. 50 €.

-LEDAIG 16 ans, Douglas Laing, gamme "Old Particular", 48,4 % : Un des meilleurs LEDAIG que j'ai testĂ©s rĂ©cemment. Comptez env. 90 €. Plus lourd, le 10 ans d'Ăąge officiel peut aussi faire l'affaire...mais c’est moins subtil et moins complexe.



-LONGROW "C.V." (remplacĂ©e par le "Peat", non encore testĂ©), n.a.s., 46 % : -Une version tourbĂ©e de SPRINGBANK...Un bon "n.a.s.", contrairement Ă  nombre de rĂ©fĂ©rences d'aujourd'hui...

Conseil supplĂ©mentaire : Si vous pouvez trouver le 18 ans d’ñge, splendide, plus complexe et profond (par contre probablement plus proche des 200 € de nos jours), vous ne le regretterez pas.



-PORT ASKAIG 19 ans, emb. du nĂ©gociant The Speciality Drinks ltd (T.W.E.), 50,4 % : C'est un splendide CAOL ILA de nĂ©goce, Ă©quilibrĂ©, complexe, en fait...vraiment ! Comptez 132 € Ă  la MdW.



-PORT CHARLOTTE "Scottish Barley", n.a.s., 50 % : Une belle alternative aux marques plus courantes, avec un whisky Ă©quilibrĂ©, bien tourbĂ©, expressif, une merveille. Comptez env. 55/60 €, cavistes spĂ©cialisĂ©s, Comptoir Irlandais. Pour en savoir un peu plus, voir le reportage sur la Masterclass Bruichladdich ici (aprĂšs le sujet sur le 05.11.14):

http://www.gregswhiskyguide.com/actualites/les-evenements.html



-TALISKER officiel "57 °NORTH", n.a.s., 57 % : Une valeur sĂ»re, puissante, tourbĂ©e, mais aussi marquĂ©e par le caramel (ajoutĂ© ou pas), les embruns, bref, un Talisker d’aujourd’hui, mais un peu dĂ©bridĂ©. Comptez env. 70 €



Enfin pour surprendre un peu, un des plus beaux chefs d'oeuvre japonais, complexe, subtilement tourbĂ© :



-YOICHI officiel 12 ans, 45 % : Comptez env. 100 €, MdW -voir la fiche sur mon site :

http://www.gregswhiskyguide.com/component/virtuemart/view/productdetails/virtuemart_product_id/3/virtuemart_category_id/15.html

 

__________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Mise Ă  jour : 04/12/2014

 
 

 LISTE N°1 de « DECOUVERTE du WHISKY avec un BON RAPPORT QUALITE/PRIX Â»:

 

(Plus de 80 bouteilles en dessous d'environ 60 €, voire Ă  moins de 40 € si suivi d'une Ă©toile: *)

 

 

A  big whisky list to help you discover the fascinating world of whisky :

80 recommended bottles approx. under 60 €, some less than 40 €

 

 

 

 

Cette liste non exhaustive a Ă©tĂ© constituĂ©e en ayant Ă  l’esprit la contrainte de ne pas dĂ©passer environ 60 €, et de vous prĂ©senter des whiskies a priori disponibles de maniĂšre rĂ©guliĂšre (d’oĂč l’absence de single-casks de nĂ©goce) et ce soit en grandes et moyennes surfaces, soit chez les cavistes, spĂ©cialisĂ©s ou non.

 

Il va de soi qu’il existe de nombreux autres choix possibles et des whiskies de qualitĂ© pour une somme infĂ©rieure Ă  celle-ci (mais rarement en dessous de 25 €, concernant les single-malts surtout) ou lĂ©gĂšrement supĂ©rieure (ce qui fait que de trĂšs belles rĂ©fĂ©rences sont absentes de cette liste). Certains choix risquent de surprendre, en revanche, mais je les assume. Ce n'est pas parce qu'une rĂ©fĂ©rence est courante et peu onĂ©reuse qu'elle est forcĂ©ment mauvaise.

 

Depuis peu, la liste a Ă©tĂ© augmentĂ©e d'au moins une rĂ©fĂ©rĂ©nce par catĂ©gorie (voire jusqu'Ă  10 rĂ©fĂ©rences pour les blended-whiskies Ă©cossais et 13 rĂ©fĂ©rences pour les single-malts Ă©cossais), et j'y ai Ă©galement ajoutĂ© quelques mots-clĂ©s en guise de brefs descripteurs du profil aromatique de ces whiskies pour vous aider dans votre choix. 

 

DerniĂšre minute (04/12/14) : A noter, si les HAKUSHU & YAMAZAKI en version 12 ans d'Ăąge ont Ă©tĂ© retirĂ©s de cette liste, c'est parce que suite Ă  la sortie des versions sans indication d'Ăąge nommĂ©es "Distiller's Reserve", celles-ci ont Ă©tĂ© remontĂ©es au niveau des prix (ou vont l'ĂȘtre sous peu) d'environ 20 €, soit bien plus que la somme de 60 € (environ) choisie pour cette liste, ce qui ne veut absolument pas dire qu'ils ne sont pas dignes d'intĂ©rĂȘt. Si vous les trouvez Ă  l'ancien prix (entre 52 et 55 € environ), vous savez ce qui vous reste Ă  faire !

 

 

1/Quelques BLENDED-WHISKIES Ecossais de QualitĂ© :

 

 -"ASYLA" (nĂ©gociant Compass Box), 40 % -un blend non aseptisĂ©, herbacĂ©, Ă©picĂ© ("Clynelish inside") sans additifs, contrairement Ă  la plupart de ses concurrents, on aime ou on aime pas.

-BALLANTINE'S "Finest", 40 % * -lorsque l'on a affaire à un bon lot, c'est un excellent blend, qui en plus supporte la glace pas trop mal pour ceux qui ne peuvent pas s'en passer...(boisé, fruité, floral, légÚrement fumé)

-CHIVAS REGAL 12 ans, 40 % * -pour les amateurs de blend fondu, équilibré & lisse. Belles notes de fruits confits.

-CHIVAS REGAL 18 ans, 40 %  -fruitĂ©, floral, Ă©pĂźcĂ©, Ă©quilibrĂ©, charpentĂ©, il a plus de caractĂšre que le 12 ans

-DEWAR'S 12 ans "Special Reserve", 40 % * -la délicatesse n'excluant pas l'expressivité (floral, fruité, miellé)

-DIMPLE 15 ans, 40 % *-trÚs légÚrement fumé, doux, boisé, équilibré, il tient toujours la route

-The FAMOUS GROUSE, 40 %* -un blend de caractÚre, marqué par le sherry, boisé, épicé.

-GRANT'S "Family Reserve", 40 %* -là encore, si le lot est bon, c'est un blend charpenté de qualité...

-"GREAT KING STREET" (négociant Compass Box), 43 % (50 cl)* -et l'édition limitée "Peated" (tourbée)

-JOHNNIE WALKER « Double-Black Â» sans indication d'Ăąge, 40 % *-lĂ©gĂšrement fumĂ©, boisĂ©, Ă©quilibrĂ© (pour remplacer les "Red label" ou "Black Label" 12 ans devenus par trop aseptisĂ©s par leurs additifs ces derniĂšres annĂ©es hĂ©las).

 

2/ Quelques BLENDED-MALTS (ou PURE-MALTS) Whiskies ECOSSAIS de Qualité:

 

 -« OAK CROSS » (nĂ©gociant Compass Box), 46 % -non tourbĂ©, fruitĂ©, herbacĂ© & floral

-« The PEAT MONSTER » (nĂ©gociant Compass Box), 46 % -tourbĂ©, mais modĂ©rĂ©ment, Ă©quilibrĂ©

-« BIG PEAT » (nĂ©gociant Douglas Laing), 46 % -tourbĂ©, marin, floral, pour amateurs de tourbe seulement

-BERRY’S « SPEYSIDE RESERVE » (nĂ©gociant Berry Bros & Rudd), 46 % -non tourbĂ©, herbacĂ©, floral, fruitĂ©

-BERRY'S « ISLAY RESERVE » (nĂ©gociant Berry Bros & Rudd), 46 % -tourbĂ©, floral, fruitĂ© (prix peut ĂȘtre limite)

-« ROCK OYSTER » n.a.s., emb. Douglas Laing, 46 % (Blended-Malt-Islands): Pendant plus lĂ©ger et plus ouvert sur les autres Ăźles du « BIG PEAT Â», un assemblage jeune, mais dĂ©jĂ  prĂȘt, d'une belle harmonie entre tourbe (lĂ©gĂšre), notes marines, florales & fruitĂ©es. TrĂšs bien fait.

-« SCALLYWAG Â» n.a.s., emb. Douglas Laing, 46 % (Blended-Malt-Speyside): Pendant fruitĂ© du « BIG PEAT Â», un assemblage jeune composĂ© de malts des distilleries GLENROTHES & MACALLAN, notamment. PlutĂŽt bon Ă©galement, dans un registre plus lĂ©ger et lĂ©gĂšrement vineux. Equilibre sĂ©duisant.

-«TIMOROUS BEASTIE Â» n.a.s., emb. Douglas Laing, 46,8 % (Blended-Malt-Highlands): Un joli Blended-malt composĂ© de malt des distilleries BLAIR ATHOL, DALMORE et GLENGOYNE. Bien Ă©quilibrĂ©, assez jeune, mais de qualitĂ©. Floral, fruitĂ©, bien agrĂ©able, avec une majeure de fĂ»ts de premier remplissage.

 

 3/ Quelques SINGLE-MALTS Whiskies ECOSSAIS de QualitĂ© (non tourbĂ©s):

 

-ABERLOUR officiel 16 ans, « Double-Cask Matured Â», 43 % -Fruits compotĂ©s, pointe de sherry et boisĂ©

-ARRAN officiel 14 ans, 46 % -Fruité, floral, herbes & épices douces, c'est un bon représentant de cette ßle.

-The BALVENIE officiel 12 ans, « Double-Wood », 40 % -FruitĂ©, floral, avec de la vanille et des Ă©pices douces, un fruitĂ© complexe, et une belle pointe de sherry et boisĂ©, il montre encore la voie et selon moi demeure au dessus de nombre de versions plus chĂšres de la mĂȘme distillerie (les derniers lots testĂ©s sont superbes).

-CLYNELISH officiel 14 ans, 43 % -Belle introduction aux single-malts typés de cette distillerie des Highlands

du Nord (moutarde, agrumes, herbes, cire)

-DALMORE officiel millésimé "2002",46 %- LégÚrement vineux, fruité, boisé, c'est un bon compromis...

-DALWHINNIE officiel 15 ans, 43 % -Le miel de bruyĂšre, signature de certains Highlands du Nord, comme ici

-EDRADOUR officiel 12 ans, "Caledonia", 46 % -Un bon représentant du style particulier de cette distillerie

de la région du Speyside (fruits rouges, melon, sherry & boisé modéré, épices)

-GLENDRONACH officiel "Original" 12 ans, 43 % -Un des plus beaux 12 ans d'Ăąge marquĂ©s par le Sherry et au delĂ , dĂ©veloppant une profusion de fruits (rouges en tĂȘte) et un boisĂ© dĂ©licat. Valeur sĂ»re....

-GLENGRANT officiel 10 ans, 40 % -Souvent sous-évalué à mon avis; un superbe malt apéritif (foin, vanille, herbes, agrumes)

-GLENFARCLAS officiel 15 ans, 46 % -Charpenté, marqué par le sherry, fruité, boisé, épicé. Un must.

-GLENFIDDICH officiel (sans mention d'ùge) "Malt Master's Edition", 43 % -Bel équilibre fruité/boisé

-GLENGOYNE officiel 15 ans, 43 % -le raffinement du sherry à prix accessible (ici cÎté douceur et finesse)

-The GLENLIVET officiel 18 ans, 43 % -Fruité, floral, un peu boisé, équilibré. Un classique.

-OBAN officiel 14 ans, 43 %: -Elégant, complexe (un rien marin, végétal, cuir, fruits au sirop, boisé).

-HIGHLAND PARK officiel 12 ans, 40 %*-Miellé, vanillé, floral, un peu fruité...les ßles Orcades par le début.

-SPRINGBANK 10 ans, 46 % : Marqué par l'orge, les épices, la vanille, la noix de coco, et un je ne sais quoi d'élégant qui fait tout son charme.

-TAMDHU officiel 10 ans, 40 % -Belle nouveauté 2013, toute en délicatesse (fines notes de sherry, boisé fin)

 

4/ Quelques SINGLE-MALTS Whiskies ECOSSAIS de QualitĂ© (tourbĂ©s):

 

-ARDBEG officiel "Ten" 10 ans, 46 % -Fortement fumée (provenant de la tourbe), agrumes, chlorophylle

-ARDMORE officiel "Traditional Cask" sans mention d'ùge, 46 % -Fumé, caramelisé, boisé, fondu

-BENRIACH officiel "Curiositas" (Peated malt), 46 % -Un des rares single-malts loin de l'Ăźle d'Islay Ă  ĂȘtre tourbĂ©s, une belle introduction (modĂ©rĂ©e) Ă  la tourbe, avec en plus de jolies notes d'amandes et d'agrumes.

-BENROMACH officiel 10 ans (cf lot de 2014), 43 % -Un lot de 2014 s'est avĂ©rĂ© bien plus intĂ©ressant et Ă©quilibrĂ© que les premiĂšre versions du 10 ans. DĂ©gustĂ© Ă  l'aveugle, il a Ă©tĂ© confondu par tous les convives (des connaisseurs) avec un malt bien plus ĂągĂ© et prestigieux...Belles notes florales capiteuses, boisĂ©es (bois prĂ©cieux), plus cendrĂ©es que fumĂ©eset avec une pointe de fruits rouges, superbement fait pour environ 50 €.

-BOWMORE officiel 12 ans, 40 % *-Léger, assez floral, marin, fruité, tourbe modérée, badiane

-PORT CHARLOTTE (officiel-dist. Bruichladdich) "Scottish Barley", 50 % -LégÚrement fermier, mais surtout joliment tourbé, légÚrement fruité, floral, trÚs linéaire, mais dans le bon sens du terme.

-CAOL ILA officiel 12 ans, 43 % *-Un modÚle d'équilibre (modérément tourbé, floral, fruité, marin, olive, fumé). Je recommande également le "Moch", un n.a.s. de qualité, un peu plus fumé.

-ISLE OF JURA officiel (sans ùge précisé) "Superstition", 43 % -Peu tourbé, miel de bruyÚre, fruité, boisé, assez fin et équilibré.

-KILCHOMAN officiel "Machir Bay", 46 %-Un délicat malt d'Islay, jeune, mais déjà bien fait (floral, fruité, fumé).

-LAGAVULIN officiel 16 ans, 43 % -TrÚs élégant et profond, marin, fumé, fruits à l'arriÚre-plan, cuir, un must.

-LAPHROAIG officiel « Quarter Cask Â», 48 % -MĂ©dicinal, boisĂ©, fruitĂ© (agrumes, exotiques), trĂšs fumĂ©. Demeure pour moi le meilleur rapport qualitĂ©/prix de la gamme.

-LEDAIG officiel 10 ans, 46,3 % -Fortement tourbé, un peu fermier, boisé, agrumes...

-LONGROW officiel "C.V.", 46 % -La version tourbée de Springbank, équilibrée, sur les agrumes, la fumée. Attention, elle a depuis l'an dernier été remplacée par une version sans autre mention que "Peated", que je n'ai pas encore dégustée. A suivre.

-TALISKER officiel 10 ans, 45,8 % -Marin, fumĂ©, Ă©picĂ©, floral, fruitĂ©, c'est toujours une rĂ©fĂ©rence pour l'Ăźle. Si vous en voyez passer, prenez-en car cette rĂ©fĂ©rence va ĂȘtre remplacĂ©e sous peu par un whisky sans compte d'Ăąge (n.a.s.), soit le "Storm", soit le "Skye".

 

5/ Quelques WHISKEYS d’IRLANDE de QualitĂ© (tourbĂ©s & non tourbĂ©s):

 

-BUSHMILLS 16 ans « Matured in Three Woods Â» (Single-Malt whisky-Bushmills distillery), 40 %

(Délicatement fruité, floral, trÚs fin, léger boisé)

-CONNEMARA « Cask Strength Â», (Single-Malt whisky-Cooley distillery), 57,9 %

(Tourbe grasse, guimauve, herbes diverses & gazon, fruits jaunes, anis)-attention, se raréfie ces derniers temps...

-GREENSPOT, (Pure Pot Still whiskey-Jameson distillery), 40 %

(Fruité, floral, vanillé, assez épicé-marqueur : touche de gingembre)

-POWER'S 12 ans (Pure Pot Still whiskey-Jameson distillery), 40 %

(TrÚs fruité, floral, vanillé-marqueur : touche de mandarine)

-RED BREAST 12 ans (Pure Pot Still whiskey-Jameson distillery), 40 %

 (TrĂšs fruitĂ©, floral, boisĂ©, demi-sec, esters, vanille-marqueur : bourgeon de cassis)

-TEELING WHISKEY & co, (Blended whiskey indépendant), 46 %

(Un beau blend fruité, floral, asez rond, sur les traces du single-malt The Tyrconnell)

 

6/ Quelques BLENDED-WHISKIES & BLENDED-MALTS Whiskies du Japon de Qualité:

 

-NIKKA « Blended-whisky » (Blended-Whisky), 40 % * -Equilibré, et assez naturel (herbes, fleurs, fruits)

-NIKKA « From the Barrel Â» (Blended-Whisky), 51,4 % (50 cl)-Assez fumĂ© et trĂšs boisĂ©, exotique...

-NIKKA « Pure-Malt Â» (Black), (Blended-Malt Whisky), 43 % (50 cl)-Assez tourbĂ©, boisĂ©, floral, fruitĂ©

-NIKKA « Pure-Malt Â» (Red), (Blended-Malt Whisky), 43 % (50 cl)-Un peu tourbĂ©, trĂšs fruitĂ© & floral

-NIKKA « Taketsuru Â» 12 ans, (Blended-Malt Whisky), 43 %*-LĂ©ger (herbes, fleurs, fruits, miel)

-NIKKA « Coffey Malt Â» , (Malted Whisky distilled in column stills), 43 %-TrĂšs fin, pĂątissier, hors norme...car distillĂ© dans des alambics normalement rĂ©servĂ©s aux grains dits "non nobles" (maĂŻs, blĂ©, etc...).

-SUNTORY « Hibiki » 12 ans, (Blended-Whisky), 43 % -Léger, floral, fruité, boisé, assez épicé

 

7/ Quelques SINGLE-MALTS WHISKIES JAPONAIS de QualitĂ© (tourbĂ©s & non tourbĂ©s):

 

-HAKUSHU « Distiller's Reserve » n.a.s (6-18 ans), (Single-Malt whisky), 43 % -Minéral, herbacé, végétal (plantes aromatiques), floral et fruité (agrumes). Un élégant apéritif.

-MIYAGIKYO « Non-Age »,(Single-Malt whisky-jeune), 43 % (50 cl) -Banane, milk-shake à la noix de coco

-MIYAGIKYO 10 ans, (Single-Malt whisky), 45 % -Fruits et fleurs jaunes, vanille, herbacé

-YOICHI « Non-Age »,(Single-Malt whisky-jeune), 43 % (50 cl) -Futur grand malt, fruité, floral, fumé...

-YOICHI 10 ans (Single-Malt whisky), 45 % -légÚrement tourbé, boisé japonais, floral, fruité (prune)

 

8/ Quelques WHISKIES des ETATS-UNIS de QualitĂ© (tous types sauf tourbĂ©s):

 

-BLANTON'S (Buffalo Trace) « Gold Edition Â», (Kentucky Straight Bourbon Whiskey), 51,5 %

(Fruité, floral, épicé, boisé-le tout avec équilibre et gourmandise)

-FOUR ROSES « Small Batch Â» (Kentucky Straight Bourbon Whiskey), 45 %

(Léger, sensuel, trÚs fin, sur le fruit, les épices "américaines" et un boisé assez discret)

-HEAVEN HILL "Larceny", 46 % (Straight Bourbon whiskey-« Very Special Small batch Â»):

(Un splendide « Bourbon de blĂ© Â» Ă  la fois soyeux et gouleyant, incroyablement sexy et gourmand)

-MAKER'S MARK  (Kentucky Straight Bourbon Whiskey), 45 %*

(Le Bourbon digestif par excellence, plutÎt sec, boisé, épicé, mais aussi fruité)

-WOODFORD RESERVE (Labrot & Graham), (idem), « Distiller’s Select Â», 43,2 %

(Distillé trois fois, parmi les plus fins et équilibrés Bourbons que vous pourrez trouver)

 

9/ Quelques WHISKIES FRANÇAIS de QualitĂ© (tous types):

 

-ARMORIK « Classic Â»,  Distillerie Warenghem (Single-Malt whisky), 46 % -Fruits & fleurs jaunes, marin, boisĂ©, Ă©quilibrĂ©. Sans doute la version la plus Ă©quilibrĂ©e jamais sortie par la distillerie, il dĂ©trĂŽne Ă  mon sens la version de base sans indication autre que le nom.

-« BREIZH WHISKY »,  Distillerie Warenghem (Blended-Whisky), 42 % -Une version plus riche que le "WHISKY BRETON" car constituĂ© de 50 % de malt et 50 % de grain, bien fruitĂ©e, floral, Ă©picĂ©e, herbacĂ©e, et lĂ©gĂšrement marine.

-EDDU « Silver Â», Distillerie des Menhirs (Whisky Ă  base de blĂ© noir), 40 % -Fruits confits, miel, Ă©pices douces. Une alternative aux single-malts qui lorgne du cĂŽtĂ© des nord-amĂ©ricains du point de vue du goĂ»t et de certains assemblages utilisant du seigle (rye). De fait, ce whisky est gustativement plus proche d'un....pommeau de Normandie ou de Bretagne que d'un whisky Ă©cossais...On aime ou on aime pas. Il existe Ă©galement une version en blended-whisky nommĂ©e "Grey-Rock" et que je recommande.

....ou Ă©conomiser (prix un peu sup. Ă  60 € avec FP) pour acquĂ©rir plus tard un single-malt de chez :

-GLANN AR MOR (en version non tourbée), ou KORNOG, en version tourbée...

-« WHISKY BRETON »,  Distillerie Warenghem (Blended-Whisky), 40 % *-De la provocation dans cette liste pour certains, l'affirmation de la qualitĂ© Ă  travers les annĂ©es pour le plus ancien blend français (1989) pour d'autres, dont je suis, car ce blend fruitĂ© (pommes cuites, coing), herbacĂ©, floral, marin, est Ă©quilibrĂ© mais il est aussi typĂ© et peu ou pas marquĂ© par le caramel artificiel, contrairement Ă  nombre de ses concurrents, et du coup sa typicitĂ© (que l'on ressent dans les single-malts Armorik) peut heurter les habituĂ©s des blends aseptisĂ©s, tant pis pour eux. Signalons enfin un fait souvent ignorĂ©, du fait que la distillerie Warenghem ne travaille avec aucune autre distillerie et produit elle-mĂȘme le whisky de grain qu'elle utilise dans ce blend, l'on peut parler (un fait rare dans les blended-whiskies mĂȘme Ă©cossais) de single-blend ou single-blended whisky...un gage d'homogĂ©nĂ©itĂ©, de traçabilitĂ© et donc de qualitĂ©.

 

10/ Quelques WHISKIES du RESTE DU MONDE de Qualité (tous types):

 

-AMRUT « Single-Malt », (Single-Malt whisky), 46 % (INDE) -sa qualité a sensiblement augmenté ces derniÚres années, il faut le signaler, et dans cette version non tourbée, herbes, plantes et céréales (dont l'orge) s'expriment avec harmonie (le moins cher de la gamme)

-AMRUT « Fusion Â», (Single-Malt whisky), 50 % (INDE) -lĂ©gĂšrement tourbĂ© & fumĂ©, bois et fleurs exotiques, Ă©pices indiennes, une belle version abordable pour dĂ©couvrir le style exotique et un peu fumĂ© de la distillerie

-CROWN ROYAL (Blended-whisky), 40 % (CANADA): TrÚs fondu et équilibré, boisé, fruité, assez léger, à réserver plutÎt aux amateurs de blended-whiskies classiques ou aux amateurs de Cognacs classiques également

-MACKMYRA « Bruks Â», (Single-Malt whisky), 41,4 % (SUEDE) -Fruits (poire en tĂȘte), fleurs, Ă©pices, boisĂ© sec, un bon moyen de dĂ©couvrir cette attachante distillerie Ă  la pointe du progrĂšs technologique

-PENDERYN « Sherry Cask Â» (Single-Malt whisky), 46 % (PAYS DE GALLES)- Equilibre fleurs, fruits, Ă©pices. Cette version est lĂ©gĂšrement marquĂ©e par le sherry, alors que d'habitude ce sont les notes fruitĂ©es (poire, agrumes) et les Ă©pices qui le caractĂ©risent. Une version trĂšs Ă©lĂ©gante.

 

 ___________________________________________________________________________________________

 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop