BEN NEVIS

BEN NEVIS

 

Catégorie:

Distillerie de Malt

(et occasionnellement de grain)

 

ben nevis distillery

 

Pays:

Royaume-Uni, Ecosse

RĂ©gion:

Highlands de l’Ouest

Statut:

Active

Date de Création:

1825

Nombre d'alambics:

4 (2 alambics de Wash, 2 de Spirit)

Production Annuelle:

1,8 Millions de litres

Adresse Postale:

Ben Nevis distillery, Loch Bridge, Fort William, PH33 6TJ

_____________________________________________________________________________________________________

Description:

Cette ancienne distillerie, située non loin du plus haut sommet d’Ecosse, le mont Nevis (en écossais « ben » signifie montagne) qui culmine à 1344 mètres, a été fondée par « Long John » Mac Donald, dans une région relativement isolée, près d’un Loch, mais avec peu d’autres distilleries aux environs. La distillerie était destinée à alimenter les blended-whiskies du même nom. La région de Fort William comportait également une autre distillerie, GLENLOCHY, qui sera, elle, fondée plus tard, en 1898. Pour satisfaire la demande grandissante pour son blend maison (voir plus loin), le fils du fondateur, Donald P. Mac Donald, fera construire en 1878 une autre distillerie à coté de la première, nommée simplement NEVIS. Les deux distilleries fusionneront en une seule, nommée BEN NEVIS, en 1908. En 1955 (d’autres sources parlent de 1941), elle passe sous le contrôle de Joseph Hobbs, qui lui adjoint un alambic de type Coffey pour produire parallèlement du whisky de grain (une exception dans cette industrie jusqu’ici semble t’il, et la seule à assembler avant vieillissement les whiskies de grain et de malt). Mais lors de sa fermeture en 1986 (après un premier arrêt de la production en 1978, qui reprendra en 1984), l’alambic Coffey sera démantelé.

C’est en 1989 que cette distillerie écossaise est rachetée par le groupe japonais NIKKA Whisky distilling co Ltd, en partie pour alimenter certains de ses assemblages de malt et de grain, mais aussi son propre blended-whisky, le « Dew of Ben Nevis », ainsi que les marques GLENCOE et LONG JOHN en tout cas durant de nombreuses années. La distillerie recommencera a produire qu’à l’automne 1990. Elle dispose de 4 alambics d’une capacité de production de 1,8 à 2 millions de litres d’alcool par an. Par ailleurs, notons également que BEN NEVIS est la dernière distillerie d’Ecosse à utiliser de la levure naturelles de brasserie (fragiles, mais très aromatiques), alors que les autres distilleries utilisent volontairement des levures de culture (plus résistantes, plus faciles à gérer et souvent assemblées).

LA GAMME:

Hormis un blended-whisky à fort pourcentage de malt nommé « Dew of Ben Nevis » (qui est en fait un single-blend, parce que la distillerie produit également du whisky de grain), en plusieurs versions (dont un 12 ans et un 40 ans d’âge) ainsi qu’un single-malt de 10 ans d’âge réduit à 46 % (aux notes de noix et de vanille, mais aussi de fruits, de bois et d’alcool) lancé en 1996, la distillerie BEN NEVIS produit peu de versions officielles de son single-malt. Elle réserve une partie de son stock pour quelques mises en bouteille irrégulières dans le temps mais exigentes, principalement des single-casks ou des small batches âgés et proposés en version brut de fût.

QUELQUES EDITIONS LIMITEES OFFICIELLES:

La distillerie (ou plutôt son propriétaire NIKKA) propose de temps à autre des single-casks ou des small batches âgés en version brut de fût. Ainsi, plusieurs millésimes « 1992 » sont proposés, dont un 13 ans d’âge en 2005 (S.C., cask N° 2614, réduit à 46 %), un 26 ans d’âge (S.C., cask N° 599, brut de fût titrant 56,6 %), puis un 25 ans d’âge de millésime « 1984 » (S.C., cask N° 98/35/1, brut de fût titrant 56,3 % et mis en bouteille en 2010) élevé en fûts de Bourbon durant 16 ans puis transféré dans des grands fûts de Xérès (Sherry Butt) durant 12 ans, et ayant donné 620 bouteilles. En outre, en 2006, un 13 ans d’âge affiné en fûts de Porto (« Port finish ») est mis en vente.

Plus récemment, la Maison du Whisky, leur distributeur français a proposé deux mises en bouteille exclusives, présentées au Whisky Live Paris 2013, et dont vous trouverez sur le site mes notes de dégustation. Il s’agit d’un millésime « 1998 » (S.C., réf. Cask N° 586, élevé en fûts de Sherry Pedro Ximenez, le sample présenté au salon titrait 54,5 %, mais la bouteille mise en vente titre 56,1 % et ne comporte pas la mention de fûts de P.X. mais de « Sherry Butt »). L’autre single-cask présenté était un millésimé « 1984 » de 29 ans d’âge (S.C., réf. Cask N°98/35/14, Oloroso Sherry cask et titrait 55 %. Les deux sont très différents (profil aromatique) et d’excellente facture. Les deux ont obtenu un prix dans mon palmarès 2013 (94/100 pour le « 1984 » et 96,5/100 pour le « 1998 »).

Pour la petite anecdote, j’ai un souvenir mémorable de la rencontre avec Alex Ross, le directeur de la distillerie, lors du Whisky Live Paris 2005, et d’un single-cask (sample hors commerce) de 13 ans d’âge d’environ 60 %, un vrai délice cacaoté, fruité et épicé. Encore merci à lui.

EDITIONS LIMITEES ANNIVERSAIRES:

Une version officielle nommée « CENTENARY BOTTLING 2011 » (ou Ben Nevis Challenge »), uniquement en vente à la distillerie, sans compte d’âge, titrant 46 % et comportant seulement 100 bouteilles rassemble une sélection de fûts âgés, suivant les sources de 12 à 14 ans d’âge ou de 20 à 40 ans d’âge. Je n’ai pas pu en savoir plus, mais j’ai pu la déguster. C’est une belle version, avec un nez fabuleux, mais une bouche en partie déséquilibrée (par le bois, les épices, mais aussi un caractère assez vineux du Sherry) à réserver aux « Sherry anoraks » (87/100).

Par ailleurs, il me faut signaler qu’en 2010, puis la réédition en 2012 (et 2013 pour la France), la distillerie BEN NEVIS a mis en vente, pour commémorer son 185 ème anniversaire, une édition limitée tourbée nommée « Mc DONALD’s Celebrated Traditional Ben Nevis » (que l’on peut résumer à « Traditional »), sans compte d’âge et titrant 46 %. Recommandée… (92,5/100).

LES VERSIONS DE NEGOCE:

Il existe de relativement nombreuses versions de négoce, chez nombre de différentes maisons, mais BEN NEVIS ne figure pas parmi les distilleries qui vendent le plus leurs fûts aux négociants ou aux « brokers » (vendeurs intermédiaires). Les négociants écossais Adelphi (avec une rare version single-blend de 34 ans d’âge), Blackadder, Cadenhead, Douglas Laing, Duncan Taylor, Malts of Scotland ou encore par exemple Signatory Vintage, mais aussi le français Jean Boyer ont proposé des mises en bouteille tant réduites qu’en version brute de fût, mais il nous faut aussi signaler une version rare de 6 ans d’âge (1999-2005) proposée par Murray McDavid puisqu’elle comportait un affinage en fûts de Porto.

A NOTER :

Le single-malt BEN NEVIS, lorsqu'il est proposé en version single-cask ou small batch, notamment pour l'Europe, est la plupart du temps conditionné dans le même type de bouteilles que celles utilisées par le propriétaire de la distillerie (la maison NIKKA…) pour ses single-malts YOICHI et MIYAGIKYO.

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop