SPRINGBANK

SPRINGBANK

 

Catégorie:

Distillerie de Single-malt, mais produisant Ă©galement plusieurs blended-whiskies et en gestion pour le moment

de la distillerie GLENGYLE qui produit le single-malt KILKERRAN. La distillerie SPRINGBANK produit Ă©galement

des variantes de son single-malt nommées LONGROW (sa version distillée 2 fois et tourbée) ainsi que le

HAZELBURN, distillé 3 fois et non tourbé.

 

SPRINGBANK_distillery

 

Pays/Province :

Royaume-Uni, Ecosse

RĂ©gion:

Campbeltown (Presqu'île de)

Statut:

En Activité

Date de Création:

1828

Nombre d'alambics:

3  (1 de wash et 2 destinés à redistiller les « low wines ») 

Production Annuelle:

750 000 litres

Adresse Postale:

SPRINGBANK Distillery, Well Close, Campbeltown, Argyll PA28 6ET

________________________________________________________________________________________________________________________

Description:

Fondée en 1828 par le beau-père d’Archibald MITCHELL (ce dernier ayant distillé clandestinement jusqu’ici) sur la presqu'île de CAMPBELTOWN, à Argyll, région connue aussi sous le nom de MULL of KINTYRE (grâce un peu à Mc CARTNEY ?), la distillerie est une des rares survivantes de la région avec GLEN SCOTIA et depuis 2004 la distillerie GLENGYLE que SPRINGBANK a contribué à rouvrir). Cette très prestigieuse distillerie (son 21 ans d’âge n’a-t-il pas été distingué en 1983 par le TIMES comme premier grand cru classé, tel un grand vin…le journaliste lui accorde même l’envergure d’un Petrus ! !) est une des rares distilleries réellement artisanales aujourd’hui. En effet, elle est une des rares à tout faire sur place ou presque, car il semble que mis à part les années bénies des collectionneurs que sont les années 1965, 1966, 1967 (ou l’on parlera alors de « Local Barley » sur l’étiquette), l’orge n’est pas totalement d’origine locale. La distillerie produit, fait vieillir et embouteille néanmoins tout sur place. C’est la même famille, les MITCHELL, qui gère la distillerie depuis 1837, ce qui permets une certaine continuité.

Autre particularité, la distillerie possède 3 alambics et pour le single-malt SPRINGBANK, procède à une triple distillation, partielle en réalité (on en redistillera qu’une partie du « new make » une troisième fois), d’où la réputation de procéder à « 2,5 distillations ». La distillerie possède donc 3 alambics (1 de wash et 2 destinés à redistiller les « low wines ») et produit près de 750 000 litres d’alcool par an.

Elle a été aussi une des premières à ne jamais colorer artificiellement ses whiskies de malt, ni ne jamais procéder à une filtration à froid (elle a été une des distilleries précurseurs dans ce domaine. Le chauffage des alambics au charbon est toujours pratiqué aujourd’hui, mais seulement pour élaborer la version tourbée de SPRINGBANK intitulée LONGROW, du nom d’une ancienne distillerie de la région, version qui n’est distillée que deux fois. Une autre version, non tourbée, nommée HAZELBURN, lancée en 1996 sera elle au contraire distillée trois fois.

LA GAMME:

Le 10 ans d’âge, je parle des éditions disponibles en France au début des années 2000, demeure un grand classique de la distillerie. Au départ exclusivement vieilli en fûts de Bourbon (étiquette crème, avec contre-étiquette), il a peu à peu été modifié pour incorporer une part significative de sherry (d’abord en version à l’étiquette crème, mais sans contre-étiquette). La version en livrée noire d’aujourd’hui n’a que peu à voir avec celle des débuts (si j’ose dire). Les SPRINGBANK de 10 et de 15 ans d’âge résultent d’un assemblage de 40 fûts différents remis à marier encore 6 mois avant la mise en bouteille. Aujourd’hui, la gamme régulière comporte les 10, 15 & 18 ans d’âge, ainsi qu’un 12 ans d’âge brut de fût et une déclinaison originale des trois expressions proposées par la distillerie, à savoir les SPRINGBANK, LONGROW & HAZELBURN, en version « C.V. » (que l’on peut traduire par « cuvée du directeur »), sans compte d’âge, regroupant des fûts en général âgés de 6, 8 & 10 ans (mais cela peut varier).

Certaines versions mises en bouteilles au début des années 2000 (sans parler des prestigieuses anciennes versions vieillies en fûts de Sherry, mais aussi parfois de Bourbon) des 12 & 21 ans sont célèbres et populaires car elles incorporaient à l’ époque une certaine quantité de fûts parfois bien plus âgés, et des fûts de sherry de qualité supérieure parfois, apportant une profondeur et une qualité inégalée, me semble t’il, par les versions d’aujourd’hui. Mais la distillerie continue d’évoluer, proposant par la suite des nouvelles versions de 18 ans d’âge (que ce soit en SPRINGBANK distillé 2,5 fois et non tourbé ou du LONGROW tourbé et distillé que 2 fois).

Par ailleurs, 70 % de la production est commercialisée en tant que single-malts, le reste est utilisé pour alimenter les blends de la marque Mitchell que sont CAMPBELTOWN LOCH et MITCHELL’S – sans parler des embouteillages du négociant CADENHEAD’S qui est propriété de la famille, et embouteille des single-malts sans filtration à froid ni coloration et le plus souvent en brut de fût unique.

LES EDITIONS LIMITEES:

Des versions avec affinages divers (voire en élevage intégral) sont proposées dans les 2 dernières décennies comme des versions « Portwood », « Rum Wood », (et même « Calvados », en 2012 !), mais aussi en vins rouges typés « Gaja Barolo », « Tokaji », ou encore en vins mûtés (« Madeira », « Marsala », etc…). Elles sont trop nombreuses pour être listées ici.

LES VERSIONS DE NEGOCE:

Il existe de nombreuses versions de négoce dont certaines sont devenues mythiques (je pense à des mises en bouteille du négociant SAMAROLI, par exemple).

A suivre ...

(cette notice sera complétée prochainement, merci de votre compréhension).

 

N.D.L.R.: Pour en savoir plus sur la distillerie, je vous invite à lire l’interview que le directeur de la distillerie a bien voulu me consacrer il y a quelques années. -voir l’onglet « Actualités », puis « Interviews & Portraits » ou cliquer ici:

interview

 

 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop