TASMANIA Distillery (Sullivans Cove)

TASMANIA Distillery

 

Catégorie :

Distillerie de Malt.

 

 Tasmania distillery staff

 Patrick Maguire (à gauche), un des directeurs et le master-distiller de la TASMANIA distillery (Photo officielle du site de la distillerie, merci à lui)

Pays :

Australie

RĂ©gion:

Tasmanie (Ile de)

Statut:

En Activité

Date de Création:

1994

Nombre d'alambics:

1

Production Annuelle:

24 000 litres

Adresse postale :

Lamb Place, Cambridge, Tasmania 7170 Australia

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

Description :

La distillerie, située sur l’île d’Hobart et la ville de Hobart, donne le nom de Sullivans Cove à ses whiskies d’après le nom de région ou il a été distillé, qui fût le premier site ou s’établirent les colons britanniques. Une région sauvage renommée pour son air pur et ses sources d’eau, autant que pour ses vins ou ses fromages.

Bien que la distillerie produise, outre des single-malts, également de la vodka, du gin, et du brandy, elle met un point d’honneur à travailler avec, comme quelques autres distilleries australiennes, de l’orge locale, ici de variété Gairdner (originaire de  la Coal Valley, voire des « Midlands » et  du « North West », en Tasmanie), et de mettre un maximum d’éléments de son côté pour rendre son whisky spécifiquement australien, tout en cherchant à respecter le savoir-faire écossais. et un maximum d’éléments le rendant spécifiquement australien, tout en cherchant à égaler les productions écossaises. Les alambics sont de type  Pot still charentais, en cuivre, comme en 1860. L’eau provient du Mont Wellington, et le wash est élaboré avec l’aide de la Cascade Brewery, une célèbre brasserie locale. La distillerie a déménagé ses locaux à Cambridge, toujours sur la même île, en 2003.

Cette distillerie, complètement rebâtie sur le site d’une ancienne distillerie (qui produisait il n’y a pas si longtemps un OLD HOBART de piètre réputation, de son propre aveu), a été reprise en main et rénovée par un groupe d’entrepreneurs en 1994, et grâce à notamment Patrick Maguire, qui la co-dirige depuis juillet 2001 et en est le directeur à part entière et le maître-distillateur depuis 2004.  Les alambics sont de type  Pot Still charentais, en cuivre, comme en 1860.

Grâce à une petite production (de 120 fûts environ par an), la distillerie propose des single-casks de 6 ou 7 ans d’âge, non filtrés à froid et non colorés artificiellement, issus d’une sélection très rigoureuse de fûts d’ex-Bourbon, et pour une des versions, de Porto (en maturation intégrale), embouteillés en brut de fût titrant à 60 % d’alcool par volume. La version dite « Double-Cask », réduite à 40 %, constitue un assemblage en maturation séparée tout d’abord, de fûts de Bourbon (American Oak Bourbon Cask de 200 litres), puis de Porto (French Oak Port Cask, 300 litres), et ensuite les deux types de fûts sont mariés pour un vatting final.

La distillerie a également réalisé des séries plus limitées encore avec des embouteillages issus de fûts de 50 litres, là ou d’habitude, ce sont des fûts de 200 ou 300 litres qu’elle utilise. Tout est embouteillé à la main, la production est donc artisanale comme hélas peu de distilleries écossaises le sont encore aujourd’hui, ce qui n’est pas péjoratif pour ces dernières, mais démontre le style australien qui a choisi de privilégier  la qualité à la quantité. Depuis 2012 la distillerie a choisi désormais de proposer au moins deux versions réduites à 47,5 % (« American oak » et « French Oak », pour des élevages respectivement en fûts de Bourbon pour le premier et de Porto pour le second), en plus de la version « Double-Cask » réduite à 40 %.

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop