Editorial No 35

 

EDITORIAL No 35

 

« J o u r n é e   d e s   S p i r i t u e u x   F r a n ç a i s »

 

Texte mis en ligne le : 31/03/2021 - Mise à jour du : 31/03/2021

 

GREG’S WHISKY GUIDE

à l’honneur de participer à la première

JOURNEE DES SPIRITUEUX FRANCAIS

organisée ce Mercredi 31 Mars 2021

 

www.spiritueuxfrance.fr

 

 

0_jfds_visuel_horiz_av_desktop-scaled_red

 L'un des visuels officiels de cette campagne avec l'adresse internet de cette opération...

 

 

 Je suis honoré d’avoir été sollicité pour cette première JOURNEE DES SPIRITUEUX FRANCAIS, organisée par le bloggeur (via Instagram) Franck DI NAPOLY & le bloggeur & youtubeur Cédric FERREIRA de « So Whisky ». Pas moins de 150 acteurs de l’univers des Spiritueux Français (distilleries, maisons de négoce/affineurs, distributeurs, etc.) sont dans cet aventure incroyable qui regroupe plus de 500 participants au total, médias compris. Le Mercredi 31 Mars, tous ces différents acteurs, chacun à sa manière et dans sa spécialité, évoqueront un ou plusieurs spiritueux français, et/ou aspect de leur métier avec passion, sur les réseaux sociaux (Instagram étant le leader choisi comme étendard principal de cette journée, mais cela se passera aussi sur les autres réseaux, le cas échéant, comme pour moi, par exemple, qui ne suis pas sur ce média, sur Linkedin & Twitter, ou je relayerais ce message, ainsi qu’ici même & via une vidéo sur ma chaîne youtube.

Les OBJECTIFS de cette journée : Soutenir et mettre en avant les acteurs de la scène française des spiritueux, créer un rendez vous annuel, enfin organiser une journée de type « Black Friday » des spiritueux français, avec des remises exceptionnelles.

 

Pour en savoir plus : www.spiritueux.france.fr

 

 POUR CONTACTER directement ses ORGANISATEURS :

 

 Franck DI NAPOLY : franck@spiritueuxfrance.fr

 

Cédric FERREIRA : cedric@spiritueuxfrance.fr

 

 

 

 

GREG’S WHISKY GUIDE & cette journée :

 

Lors de cette journée et au-delà, je posterais sur les réseaux sociaux auxquels je participe, à savoir Twitter & Linkedin, sur mon site de whisky & sur ma chaîne Youtube des sujets ou instantanés pour sensibiliser le public français à la richesse de notre patrimoine en matière de spiritueux. Vous trouverez ci-dessous, pour ce qui me concerne, après un bref sujet intitulé « Le Saviez-vous ? », toute une série de liens, pour ce qui me concerne,vers des sujets liés au thème d’aujourd’hui :

 

 

 j.d.s.f._vignette_gs_modif_v2c_dd

 C'est assez naturellement que j'ai rejoint cette aventure, m'intéressant à de nombreux spiritueux. Voici une partie de ma collection...

et l'un des visuels de cette opération. Photo : © Grégoire Sarafian (autorisation de reproduction pour

promouvoir cette campagne & pour usage privé).

 

LIEN VERS LA VIDEO CORRESPONDANT A CETTE IMAGE ICI : VIDEO

 

 

 

LES SPIRITUEUX FRANCAIS : LE SAVIEZ-VOUS ?

 

 

ABSINTHE :

 

Spiritueux à base de plantes d’absinthe (surnommée notamment « La Fée verte »), prisée par les peintres impressionnistes (de Degas à Van Gogh, en passant par Manet, Picasso ou bien sûr Toulouse-Lautrec...), tout comme le gratin des écrivains de l’époque (Baudelaire, Hemingway, Joyce, Rimbaud, Verlaine...), il fut interdit en 1915. L’absinthe ou « grande absinthe » est une plante à fleurs composées de la famille des Astéracées et qui est connue pour ses vertus médicinales depuis l’Egypte Antique, vertus antiseptiques, toniques, anti-inflammatoire, ente autres vertus...L’essence de grande absinthe ou « thuyone »,  autrefois non régulée, lorsqu’elle était trop concentrée, était jugée responsable d’effets secondaires importants & est toxique à haute dose, mais il ne faut pas oublier que c’est d’abord son fort taux d’alcool, soit 75 % dans sa version ancienne, qui peut en être responsable en cas d’abus. Des chercheurs ont plus récemment dans le XX ème siècle, émis des doutes sur la toxicité légendaire de la thuyone, évoquant plutôt l’interaction avec d’autres substances contenus dans l’Absinthe (comme par exemple certains composés anisés) comme responsable des maux en question...Quoiqu’il en soit, les versions modernes de l’Absinthe sont, rassurez-vous, plus sérieusement régulées, mais, comme pour les autres alcools (voire davantage), son abus peut se révéler dangereux. Pour en savoir plus sur le mode de consommation recommandé pour l’absinthe, voir ici:

 L'Absinthe

 

 

0_jfds_2_absinthe_glasses

 Le rituel de la dégustation de l'Absinthe, avec la cuillère perforée & le morceau de sucre.

 

 

 

ARMAGNAC :

 

Issu de la distillation du vin des coteaux de Gascogne (Sud-Ouest) en une seule passe (une distillation), tandis que pour le Cognac c’est 2 fois, l’Armagnac, considérée comme probablement la plus ancienne eau-de-vide de France (700 ans) pouvait, par décret (Fallières, 1909) provenir de 10 cépages différents, mais de nos jours, 75 % provient de l’Ugni blanc, et le reste est réparti, éventuellement (car il existe des Armagnac mono-cépage) entre les 3 autres suivants : Folle Blanche, Baco (près de 20%) ou encore Colombard. Le distillat d’Armagnac, peut titrer entre 52% et 72%, mais il est bien souvent, par tradition, plus faible, entre 52% et 60%. Comme l’indique le B.N.I.A. (Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac), « Dès sa distillation, l'Armagnac est mis en vieillissement dans des « pièces » : des fûts de chêne de 400 litres issus pour l'essentiel des forêts de Gascogne ou du Limousin. Ces pièces sont entreposées dans des chais où la température et l'humidité sont importantes pour la qualité du vieillissement (...) ». Et « Les eaux-de-vie restent en pièces neuves jusqu'au moment où la dissolution des matières du bois est optimale. Elles sont ensuite transférées dans des fûts plus âgés pour éviter un goût de bois excessif et continuer leur lente évolution : les substances boisées s'affinent, des arômes de vanille et de pruneau se développent, le caractère « rancio » apparaît, et le degré alcoolique diminue progressivement par évaporation de l'alcool (c'est la « part des anges »). L'eau-de-vie prend une belle couleur ambrée puis acajou ». Pour en savoir plus, voir le site officiel du B.N.I.A.:

 L'Armagnac (B.N.I.A.)

 

 

 0_jfds_armagnac_darroze_1990_2013_48

L'un des plus beaux ARMAGNACS jamais dégustés, un DARROZE du Domaine de Bertruc de 23 ans d'âge,

mis en bouteille en 2013 au degré naturel. Photo : © Grégoire Sarafian (autorisation partielle de la reproduire comme indiqué pour la précédente photo);

 

 

 

BENEDICTINE :

 

Un jour, en 1863, à Fécamp, en Normandie (ou est encore située de nos jours le Palais de la Bénédictine, véritable palais aux multiples trésors construit par l’architecte Camille Albert, renfermant musée d’art ancien & contemporain, une ancienne bibliothèque & bien sûr la distillerie), Alexandre le Grand (non, ce n’est pas une blague, ni le même !), un négociant en vins, découvre un manuscrit datant de 1510 de près de 600 pages, écrites en Gothique par le moine Dom Bernardo Vincelli, essentiellement de la philosophie, mais, dans ses dernières pages, comprenant aussi des recettes de formules médicinales, dont celle d’un « élixir de santé » à base de 27 plantes & épices. Il mettra un an à la comprendre et à l’adapter pour en faire la « liqueur des moines bénédictins de l’Abbaye de Fécamp », et il construisit un palais autour de la distillerie qui ne fut terminé qu’en 1888. Par ailleurs, de nombreux artistes ont participé à la réalisation d’oeuvres publicitaires (ou indirectement liées) vantant la célèbre liqueur, que ce soit des peintres (Paul Gauguin, Henri Rousseau, dit « Le Douanier  Rousseau », Henri de Toulouse-Lautrec), ou des illustrateurs (Lopes Silva, Sem) ou les deux (Alphons Mucha, Albert Brenet). Pour en savoir plus, voir leur site:

La Bénédictine

 

 

benedictine_range_red_2d

 Sur cette photo officielle de la distillerie, l'on peut apercevoir les foudres et fûts de grande taille utilisés par la distillerie,

ainsi que les alambics en arrière-plan de la gamme de liqueurs de la maison.

 

 

 

CALVADOS :

 

Née officiellement au XVI ème siècle, selon le journal de Gilles De Gouberville (mais en 1884 officiellement), cette eau-de-vie issue de la distillation de cidre de pommes (jusqu’à 200 variétés différentes, en pratique plutôt la moitié) obtient son A.O.C. en 1942. Particularité : Il peut être distillé une fois ou deux fois (comme par exemple, obligatoirement, pour l’appellation « Calvados Pays d’Auge », soit environ 25 % de la production actuelle). Le Calvados peut aussi inclure dans sa fabrication du cidre issu de poires dénommé « Poiré », comme dans le « Calvados Domfrontais » (à chaque fois qu’un suffixe de région est accolé à « Calvados », les fruits doivent provenir de la région en question, mais pour le Domfrontais, la distillation peut être simple ou double et le vieillissement de trois ans minimum). Pour en savoir plus (ludiquement !), voir cet article de Whisky Magazine & Fine Spirits France en ligne:

Le Calvados

 

 

0_jfds_calvados_venerable_uncorked

 Pour parler de Calvados, il me fallait rendre hommage à Roger GROULT, qui n'est plus parmi nous aujourd'hui,

que j'ai eu la chance de rencontrer une fois et qui avait créé cette belle version de plus de 18 ans d'âge.

Photo: © Grégoire Sarafian (idem)

 

 

 

COGNAC :

 

Le Cognac, issu de la distillation du vin en 2 passes (2 distillations) produit principalement dans les Charentes, est très réglementé. Le B.N.I.C. (Bureau National Interprofessionnel du Cognac), veille à ses intérêts, mais aussi, lors de sa participation à des salons, à sensibiliser le public à ce spiritueux qui, pour 98 % de sa production, est exporté à l’étranger. Le B.N.I.C. représente 4 276 viticulteurs, 117 bouilleurs de profession et 283 négociants. 80 % du stock de Cognac est détenu par les négociants, mais 80 % de ceux-ci ne le mettent pas en bouteille eux-mêmes. A Noter que Les millésimes pour le Cognac étaient interdits jusqu’en 1988 ! Tout comme pour l’Armagnac (c’est un peu moins vrai pour le whisky, mais cela peut arriver, notamment après 40 ans passés dans le même fût), le vieillissement d’un Cognac peut être stoppé, au bout notamment de plusieurs décennies, afin de limiter l’influence du bois (son « extraction ») sur le distillat et être soit transvasé dans un autre fût (neuf ou usagé, traité ou non par brûlage/toastage), soit mis en sommeil (vieillissement stoppé) en grosses bonbonnes de verre dénommées « dame-jeanne ». Pour en savoir plus, voir le site du B.N.I.C. (lien ci-dessous) et mon reportage sur ma visite à deux maisons de Cognac en 2013 (lien ci-dessous également):

Le Cognac (B.N.I.C.)

 

 

 

cognacs_in_collection 1ad

 Même si les autres spiritueux sont minoritaires dans ma collection centrée d'abord sur le whisky, évidemment,

je suis heureux d'avoir cet éventail (certes encore modeste) de représentants du Cognac français. (Photo idem).

 

 

 

GIN :

 

A ce sujet dont je suis moins familier car plus récent (pour le gin français en tout cas), je ne peux que vous recommander un article pour La Revue du Vin de France qu’il a co-écrit avec Geoffrey Avé en 2020 (inclut une brève vidéo), car c’est l’un des plus grands spécialistes de spiritueux au monde, et il est français, j’ai nommé Alexandre Vingtier (j’ai eu la chance de l’interviewer pour ma chaîne youtube lors d’un direct en français, je vous conseille cette vidéo également). Je recommande également toute sa bibliographie: Il a écrit, entre autres, sur le rhum, et créé la revue « Rumporter ». C'est également un spécialiste de niveau mondial du whisky, du saké & et de bien d’autres spiritueux:

6 Gins français à découvrir (article)

 

 

 

0_jfds_citadelle_gin_44_red

Un Gin français, le CITADELLE de la maison FERRAND, plus connue pour ses Cognacs, bien typé de notre terroir.

Photo: idem

 

 

 

RHUM :

 

La popularité du rhum français n’est plus à démontrer, même si c’est évidemment le rhum blanc qui demeure le plus populaire, notamment pour l’élaboration de cocktails, mais il ne faut pas négliger le travail entrepris dans les Antilles Françaises pour élaborer du rhum vieilli en fûts (et notamment les régions ayant obtenu une A.O.C. comme la Martinique, ou une I.G.P. comme certains rhums de la Guadeloupe, de la Guyane ou de la Réunion). Le rhum français, lorsqu’il est conforme au cahier des charges strict de « Rhum des Antilles Françaises » de l’arrêté du 22/01/2015 paru au Journal Officiel le 28/01/2015, distingue 5 catégories de rhums (« blanc », « brun », « élevé sous bois », « vieux », « grand arôme ») et définit allant jusqu’à sa couleur et ses caractéristiques organoleptiques générales, ainsi que, bien entendu, comme pour les autres alcools, les additifs autorisés. C’est très complexe, aussi, je préfère vous renvoyer à cet arrêté, à télécharger en PDF sur un site officiel:

Le rhum (Cahier des charges de l'Indication Géographique Rhum)

 

 

 

 0_jfds_rhum_saint_james_xo_43

 Très peu de Rhums hélas encore dans ma collection, mais celui-ci de chez SAINT JAMES en Martinique en est l'un des meilleurs rapports qualité/prix !

Photo: Idem

 

 

 

WHISKY :

 

La date la plus importante à retenir, c’est 1987, et la sortie du premier whisky français (qui est breton), simplement nommé « Whisky Breton », et élaboré par la distillerie Warenghem en assemblant du whisky de grain (blé noir, rare) & de l’orge maltée produite par la même distillerie située à Lannion en Bretagne. Leur premier single malt sortira en 1998, et c’est là que l’histoire des autres distilleries commence vraiment...Suivront dans un premier temps d’autres distilleries bretonnes (GLANN AR MOR/G.A.M. & Kornog, mais aussi la C.W.W, leur maison de négoce, La Distillerie des MENHIRS/Eddu), puis CLAEYSSENS/Wambrechies (Nord) et Gilbert HOLL/Lac’Holl (Alsace) en 2000, Domaine MAVELA/P&M en 2001 (Corse), BERTRAND/Uberach en 2002 (Alsace), ROZELIEURES/Grallet-Dupic en 2003 (Lorraine), HEPP en 2005 (Alsace), et, depuis, bien d’autres, ainsi que des maisons de négoce ou affinage, mais j’aurais l’occasion d’en reparler cette année.

Même si mon sujet (celui dans le menu de gauche) n’est pas à jour depuis un moment (j’ai des soucis techniques avec ce menu et tout son contenu), plusieurs sujets français ont été publiés via le menu du haut, que ce soit à l’occasion de reportages sur des salons (ex. Whisky Live Paris, Cocktail Spirits), des dégustations thématiques ou des gros plans sur des distilleries (NORTHMAEN, WARENGHEM). Plusieurs vidéos y sont également consacrées sur ma chaîne et ce n’est que le début...

 

 

 

whiskies_fr_in_gs_coll_2ad

Un aperçu de ma collection de whiskies français, récemment étoffé, mais à la vitesse ou de nouvelles distilleries sortent de terre,

difficile à suivre ! Une période difficile cependant, vu le caractère souvent artisanal de ces distilleries, souvent liés à une activité

brassicole et j'espère qu'elles pourront la traverser sans trop d'encombres, et si cette opération peut y aider, tant mieux !

 

 

 

LIENS vers MON SITE internet & MA CHAINE YOUTUBE (par sujet) :

 

WHISKY :

 

Voici le lien vers une vidéo générale de présentation des whiskies français  (en français):

https://www.youtube.com/watch?v=Z6eVEqTAVEM&t=530s

Voici le lien vers le sujet sur mon site à propos de la distillerie NORTHMAEN (bilingue):

http://www.gregswhiskyguide.com/actualites/gros-plan-focus/279-gros-plan-no-4-sur-la-distillerie-northmaen.html

Voici le lien vers le sujet révisé en 2021 sur mon site à propos de la distillerie WARENGHEM (bilingue):

http://www.gregswhiskyguide.com/actualites/gros-plan-focus.html

Voici le lien vers ma vidéo consacrée aux blended whiskies de la distillerie WARENGHEM (en français):

https://www.youtube.com/watch?v=NuIKZM-kYCs&t=185s

Voici le lien vers un direct en vidéo sur ma chaîne Youtube avec l’affineur Aymeric ROBOREL DE CLIMENS :

http://www.gregswhiskyguide.com/actualites/gros-plan-focus.html

 

 

 

a.r.d.c._whisky_brut_d_amphore

La révélation en whisky français, et au delà, en tout cas pour moi, de l'année 2020, ce "Brut d' Amphore" (des amphores ayant contenu

du Cabernet Franc pour l'affinage-C'est un distillat de chez la distillerie HEPP) d' Aymeric ROBOREL DE CLIMENS, issu d'un remarquable

travail de sélection et d'élevage & affinage, fruit de l'expérience de 20 ans de celui-ci dans le domaine des vins, à Bordeaux. 

 

 

 

COGNAC:

 

Voici le lien vers le sujet sur mon site à propos de ma visite à Saintes en 2018, chez 2 maisons de Cognac, GROSPERRIN & VALLEIN-TERCINIER, et une brève visite à un producteur de Pineau des Charentes de la marque FRANCOIS 1er:

http://www.gregswhiskyguide.com/actualites/gros-plan-focus/238-gros-plan-no-2-voyage-au-pays-du-cognac.html

 

 

 

cognac_vt_sb_46

 Là encore un savoir faire issu de 5 générations pour ce Cognac de la maison VALLEIN-TERCINIER que j'ai eu la chance de visiter

il y a quelques années, une distillerie artisanale menée de main de maître par Catherine ROUDIER-TERCINIER, avec notamment

ce Cognac qui fait clairement de l'oeil aux amateurs de whisky, par sa présentation "qui coche toutes les cases".

 

 

 

TOUS SPIRITUEUX:

(avec un Bilan de 10 ans de Salon "Cocktail Spirits"):

https://www.gregswhiskyguide.com/actualites/2019-09-02-13-49-53/261-cocktail-spirits-2017.html

 

 

 

cns_2017_photos_red

 Ah, le bon vieux temps des salons, comme ils me manquent ! Ici l'incontournable salon "COCKTAIL SPIRITS" (2017)

et le non moins incontournable "Bar des Innovations" ou l'on pouvait déguster les nouveautés en matière de spiritueux (mais pas seulement), celles

soigneusement sélectionnées, de France comme de l'étranger.  Les personnes derrière le comptoir sont habituellement de véritables experts en la matière.

Un remarquable travail d'année en année depuis 2007 que ce salon organisé par Thierry DANIEL.

 

 

 

Enfin je vous engage à regarder en mode "recherche" sur mon site internet

les différents reportages consacrés depuis plusieurs années aux salons suivants :

"Whisky Live Paris", "Salon Club-Expert Dugas", salon "Cocktail Spirits", entre autres...

 

 

RAPPEL:

 Mon site de whisky: www.gregswhiskyguide.com

Mon compte Twitter: “Greg’s Art, Ideas & Whisky” (GregsWhiskyG)

Mon compte Linkedin : « Grégoire Sarafian »

Mon site d’ artiste peintre (dont un onglet whisky): https://www.gregoiresarafian.com/

 

 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop