Editorial No 26

 

EDITORIAL No 26 :

 

 

Première Edition/1st Edition: 19/12/2017

Mise à jour/Update: 24/12/2017

 

 

Mon Nouvel EDITORIAL, avec, au sommaire:

My new Editorial, with the following summary:

 

1/-Des Nouvelles du site...

Some News about my website...

 

2/-Le Whisky du Mois / Coup de Coeur abordable recommandé

Whisky of the Month / Recommended affordable Favorite

 

3/-Un sujet spécial sur le négociant & distillateur irlandais WALSH Whiskey

A special topic about Irish indie bottler & new distiller WALSH Whiskey

 

4/-En prime, pour Noël, quelques Notes de Dégustations inédites de Whiskies Particuliers…

As a bonus, a few more Unreleased Tasting Notes about Special Whiskies

 

 

  ***

 

AVANT-PROPOS/INTRODUCTION :

 

Dernière minute (20/12/2017): J'allais vous annoncer un changement sur le site GREG'S WHISKY GUIDE ce mois-ci, un partenariat  avec une société en prévision d'une collaboration courant l’année 2018, mais nous sommes un peu hors délai pour cette fin d'année et des choses doivent encore se mettre en place, je vous demande donc un peu de patience et vous informerais bien entendu de ce changement le moment venu. L'article promis dans la mise en ligne d'hier ne pourra donc pas être publié, j'en suis désolé. Cependant, il y a suffisamment de données sur mon site pour pallier l'absence de l'article promis:

En attendant, pour ceux qui auraient encore besoin d'idées de CADEAUX POUR NOEL, merci de vous reporter à ma rubrique des LISTES THEMATIQUES DE WHISKIES (plus de 200 références), une sélection balayant nombre de styles de whiskies à prix raisonnable pour beaucoup....:

200 Whiskies à prix abordable/200 affordables whiskies listed

 

Vous trouverez par ailleurs ce mois-ci ci-dessous des NOTES DE DEGUSTATION (avec une partie bilingue) sur deux événements ayant eu lieu sur les réseaux sociaux et liés à la maison de négoce et distillerie irlandaise WALSH, ainsi que plutôt que des brèves nouvelles, cette fois-ci encore d’autres notes de dégustation sur des whiskies récemment dégustés.

Bien entendu, GREG’S WHISKY GUIDE reste à votre disposition, surtout en cette période de fête et d’achats de cadeaux de Noël, pour vous aider, que ce soit sur la messagerie du site (voir à « CONTACT ») ou sur mon compte Twitter « GregsWhiskyG » (pseudo « Greg 65 »). N’hésitez pas !

ENGLISH SUMMARY: As I wrote it in my previous publication, some changes are going to be made soon on my website, but (breaking news today: December, 20), apologies because the partnership for year 2018 I was writing about will take a bit more time than previously announced, and it was a bit too short for me to publish something through this before the end of the year, and before a few weeks or so. I will keep you posted of course.

Meanwhile, for those who could still need ideas for a whisky gift ofr Christmas, please have a look on my "200 affordable drams list" already on line, and here is the link:

MY AFFORDABLE DRAMS LIST (with more than 200 whiskies!)

 

 

For now, you will find in this number a special topic about Irish independant bottler & newly distiller WALSH Whiskey (I have attended to 2 different TWEET TASTINGS last year & this year), with full tasting notes, available in English as well, and as a bonus, a few other new reviews about particular whiskies, some not available yet.

 


 ***

 

 

2/LE WHISKY DU MOIS:

(Whisky of the Month)

 

-BIG PEAT/ « Christmas Edition » 2017 (surnom « Jack Frost »), n.a.s., 54,1 %, BLENDED MALT (région : Islay/ECOSSE) :

Couleur: Or pâle. Nez: Relativement fin, complexe, bien tourbé, joliment floral et végétal (badiane, fleurs capiteuses diverses), finement fumé, avec des agrumes confits, il est très agréable ! Bouche: Sublime ! Très beau fondu, avec une magnifique fusion entre tourbe, fumée, agrumes, fleurs, élements marins modérés et fruits en sorbets allégés (agrumes). La finesse, l'équilibre et une certaine complexité, mais aussi et surtout un charme îlien inouï me laissent sans voix. Tenue à la dilution: Très bonne, elle acccentue encore un peu la fusion entre les saveurs, et bien sûr le charme qui opère sans laisser de  place au doute (la note de badiane est à tomber!), c'est un grand whisky, parfaitement assemblé ! Conclusion: Le BIG PEAT en version brut de fût évolue. Suivant les versions, l’assemblage est plus ou moins terreux, végétal (comme les 2 premières versions si mes souvenirs sont bons), ou plus fumé et mince de corps (comme la version 2015, par exemple). Là je trouve que l’équilibre optimum est atteint, avec un retour de la tourbe sous une forme plus pure, gourmand, joliment accompagnée de fruits, de fleurs et d’embruns. Le côté végétal est au second plan. Probablement la plus belle version du "BIG PEAT /Christmas" à ce jour, à mon avis, et un whisky tourbé de tout premier ordre. Comme une sorte de mini-PORT ELLEN (d'ailleurs il en contient une petite proportion) accessible à presque toutes les bourses. Un bain de tourbe parfumée des plus séduisants, et un tout simplement l'un des plus beaux whiskies tourbés dégustés ces dernières années. Indication de prix: Autour de 74 €, MdW & cavistes. Note finalement confirmée (après dégustation d'un sample): 97/100

ENGLISH NOTES: This pale gold color doesn"t give you any idea of how good this whisky is. The star anise, heady flowers notes are stunning, beautifully melted with the fruity, maritime notes, and delicate smoke as well. The balance is incredible as well, and the charm makes it an affordable "mini-PORT ELLEN" (it has some indeed, and it shows !) for sure. Don’t repeat it but I believe it’s probably the most beautiful « BIG PEAT/Christmas Edition" so far…Lovely star anise & citrus fruit, peat & ocean spray, smoke & green notes, with more oomph than the previous one…A gorgeous peat bath, I have to say & one of the best peated whiskies tasted these lasy years. Highest recommendation, love it ! Rating (finally confirmed): 97/100

 

 

big_peat_xmas_ed_2017_54.1

 

 

 

***

 

 

3/ WALSH Whiskey : Un négociant irlandais qui devient aussi un distillateur

When an Irish independent bottler becomes (also) a distiller: WALSH Whiskey

 

 

Spécial TWEET TASTING 2016 & 2017:

 

INTRODUCTION:

 

Présentation de la société WALSH Whiskey: WALSH est une société de négoce irlandaise née en 1999, fondée par Bernard Walsh et sa femme Rosemary, qui souhaitait recréer le whiskey irlandais à l’ancienne, de la fin du XIX ème siècle. Elle s’approvisionne auprès de plusieurs distilleries du pays (que ce soit en République d’Irlande ou en Irlande du Nord) afin d’alimenter les whiskeys de ses marques « The IRISHMAN » et « The WRITER’S TEARS ». Les whiskeys de cette société sont principalement distribués en France par « Whiskies du Monde », mais semble t’il, depuis peu, plus seulement. A suivre.

 

 

walsh_whiskey_distillery_royal_oak_ireland

La nouvelle distillerie de la famille WALSH, à Royal Oak, dans le comté de Carlow. Merci à la distillerie pour la photo.

 

 

Depuis 2016, elle a étendu son terrain d’action à la distillation, fondant la WALSH Whiskey Distillery à Royal Oak, dans le Sud-Est de la République d’Irlande, dans le comté de Carlow, une région riche en culture de l’orge. La distillerie n’a pas encore commercialisé son distillat, mais Greg’s Whisky Guide a eu la chance de le déguster pour vous, à l’occasion du premier des TWEET TASTINGS auxquels j’ai participé en 2016, et vous donne ses impressions ci-dessous. J’ai également pu participer à celui de cette année (toujours sous la houlette de Steve Rush, du blog The Whisky Wire, que je tiens à remercier ici, ainsi que la société Walsh Whiskey), ainsi qu’à déguster une édition limitée dans le cadre du salon Club-Expert Dugas. J’ai compilé toutes ces notes de dégustation ci-dessous :

ENGLISH SUMMARY : WALSH WHISKEY Distillery is an Irish Independent bottler now a distiller as well, since Bernard & Rosemary Walsh have started distilling last year (using triple-distillation). I had the chance to try their whiskies in several occasions such as whisky blogger’s « The Whisky Wire » Steve Rush’s « Tweet Tastings » (twice) in which I’ve been participating among other bloggers, and I had the privilege to try their new make. Thanks to Steve Rush & to Mr Walsh for the opportunity & the samples. You will find all my notes about WALSH Whiskeys below :

 

 

walsh_whiskey_tweet_tastin_23.11.16

WALSH Whiskey Tweet Tasting I (2016): Révélation du futur whiskey de la nouvelle distillerie. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

 Special "TWEET TASTING" 2016:

Cette première dégustation en ligne à laquelle j'ai participé le 23/11/16 (sur inscription et après sélection, auprès du site web "The Whisky Wire" mené per Steve Rush) comprenait deux des références de la gamme permanente, plus une nouvelle, le "RED HEAD" de la marque WRITER'S TEARS, mais aussi le distillat pur tout droit sorti de la distillerie WALSH récemment construite, autant dire une exclusivité pour les bloggeurs, mais aussi, pour les internautes qui ont pu lire nos commentaires:

 

-“WRITER’S TEARS” version “COPPER POT” du négociant & distillateur WALSH Whiskey, triple-distilled, n.a.s., Edition 11/2016 (& 2017*), 40 % -Pot Still BLENDED WHISKEY:

* = Les notes de l’édition 2017 dégustée il y a peu étant vraiment proches, j’ai préféré fusionner les deux critiques.

A noter: Il s’agit d’un assemblage entre whiskey de type Single Pot Still (issu d’un assemblage à parts égales, le plus souvent, d’orge maltée et non maltée-parfois on y ajoute d’autres céréales comme de l’avoine, du blé ou du seigle) et de single malt en provenance (officieuse, de négoce) de la distillerie MIDLETON.

Couleur: Vieil or, à reflets dorés. Nez: Suave, doux, bien vanillé et très fondu. Les esters sont à la fête, avec de belles notes de pommes, de poires, de banane et d’épices douces. Crumble aux céréales et à la pomme. Pointe de fleurs capiteuses au second plan. Bouche: Elle reprend les notes du nez, en confirmant une suavité manifeste sous la forme d’un fondu comme satiné. Caramel naturel (fudge, carambar), pommes, poires, banane mûre flambée au rhum, petite note végétale, sucré et doucereux. Impression de douceur sucrée qui s’évanouit un peu vite à cause du titrage trop faible (40 %). Ceci dit un whiskey bien agréable et facile d’accès. Tenue à la dilution: Correcte, mais à condition de ne pas ajouter trop d’eau. Conclusion: Une version très douce et une introduction aux whiskeys irlandais alternative aux entrées de gamme officielles chez JAMESON ou BUSHMILLS. Prix indicatif: Autour de 40/45 €, dans les boutiques hors taxe & certains cavistes.-Note confirmée: 84/100

ENGLISH NOTES : It is a blended whiskey made with some good proportion of Single Pot Still. Sweet, fruity, mostly estery-with pineapple, pear, banana-but also apple, fudge, it melts on the palate like satin. Sure this sweet whiskey disappears a bit too quickly on the palate (the low abv doesn’t help), but it is far from being unpleasant and is a nice & decent introduction to Irish whiskeys for those who are willing to discover something else than JAMESON or BUSHMILLS brands. Confirmed rating : 84/100

 

 

 

 writers_tears_copper_pot_40

 

 

-“The IRISHMAN” 12 ans, du négociant & distillateur WALSH Whiskey, triple-distilled, n.a.s., Edition 11/2016, non filtré à froid, 40 % -SINGLE MALT:

A noter: Il s’agit d’une version élevée en fûts de Bourbon de premier remplissage fortement brûlés, en provenance (officieuse, de négoce) de la distillerie MIDLETON. La production annuelle de cette version est de 6000 bouteilles.

Couleur: Vieil or, à reflets dorés. Nez: Boisé brûlé, pommes cuites, fruits tropicaux. Un nez très lisse et indicateur d’un whisky très fondu, modérément fruité et vanillé. Bouche: Elle reprend les notes du nez, avec un rien d’acidité, qui disparaît par la suite. Dominé par les esters (bonbon anglais, fruits exotiques dont de la goyave), mais sont aussi présentes des notes de pommes & de poire cuites, sur un lit de vanille assez discret. Petite note de bois brûlé, mais non dominante. Le whisky met du temps à s’ouvrir, car au début il est tellement léger & fondu qu’il est ressenti comme trop faible, la faute au titrage standard (40 %) aussi. Puis avec un certain temps d’aération il devient un peu plus expressif, sur « son versant Irish ». La pointe d’acidité demeure malgré tout, sans être trop forte. Note végétale également, difficile à définir. Tenue à la dilution: Il y a un léger mieux (au moment de la réaction chimique apportée par l’eau), qui permet de faire ressortir son fruité, puis cela retombe vite dans un fondu très fin. A ne pas ou peu diluer. Conclusion: Une version assez douce et malgré tout assez irlandaise, même si l’on est loin de l’expressivité des Single Pot Still de chez MIDLETON ou des 12, 16 et 21 ans de BUSHMILLS. Disons qu’avec le « COPPER POT », ce sont deux introductions en douceur dans l’univers du whisky irlandais. Prix indicatif: Autour de 70 €, dans les boutiques hors taxe & certains cavistes.-Note confirmée: 83/100

ENGLISH NOTES : It is a First fill Bourbon casks Single Malt whiskey using heavily charred casks and 6000 bottles of this expression have been produced. On the nose burnt wood, cooked apples & some tropical notes appear & of course some vanilla. The palate is dominated by esters (English liquorice all sorts, exotic fruit, but also cooked apples & pears with a hint of burnt wood). A bit acidic & shy, it needs some time (translate: some air) to shine and has also a few hard to define green notes. Don’t search for Single Pot Still power & expressivity here, it’s more a nice & sweet aperitive whiskey, another decent introduction to Irish whiskeys for a wide audience. Confirmed rating : 83/100

 

 

 

irishman_12_ans_s.m._40_2017

 

 

 

-“WRITER’S TEARS” version “RED HEAD” du négociant & distillateur WALSH Whiskey, triple-distilled, n.a.s., Edition 11/2016 (& 2017*), Oloroso Sherry casks matured, non filtré à froid, 46 %, SINGLE MALT:

* = Les notes de l’édition 2017 dégustée il y a peu étant vraiment proches, j’ai préféré fusionner les deux critiques.

 A noter: Il s’agit d’un single malt en provenance (officieuse, de négoce) de la distillerie MIDLETON.

Couleur: Vieil or, à reflets dorés. Nez: Très fondu et séduisant. Beaucoup de pommes & de poires cuites au chaudron, quelques agrumes confits (citrons) aussi mais au second plan, une pointe de cidre, et comme une note de pastèque en arrière-plan, en sus de vague notes de fruits rouges. Des épices douces également, avec une pointe de cannelle. L’on sent l’apport des fûts de sherry au distillat. Bouche: Elle reprend les notes du nez, avec plus d’acuité, un rien d’acidité et un peu plus d’épices. Le sherry se marie très bien au distillat choisi. Les pommes (dont des pommes rouges), les poires et les traces de fruits rouges sont prises dans un fondu très agréable et avec un boisé délicat, un rien vanillé mais bien moins que dans la version « COPPER POT ». Les notes de fruits rouges demeurent ténues mais jouent bien leur rôle. C’est superbe. Tenue à la dilution: Plutôt bonne, mais ne pas beaucoup diluer. Une pointe d’orange et de raisins secs apparaissent alors pour complètent le tableau. Délicieux. Conclusion: Une version plus expressive et complexe que la version « COPPER POT », mais il faut être juste, l’un est un blend (certes irlandais, donc souvent riche et avec une part importante de Single Pot Still), l’autre est un single malt. Pour moi ce « RED HEAD » est avec le WRITERS TEAR’S « Cask Strength », les plus beaux whiskies de chez WALSH Whiskeys crées depuis le début, avec en un sus, pas loin derrière le dernier né The IRISH MAN Founder’s Reserve (version Marsala cask finish). Chaudement recommandé ! Prix indicatif: Autour de 50/60 €, dans les boutiques hors taxe, voire aussi quelques cavistes.-Note confirmée: 89/100

ENGLISH NOTES : This one is a single malt, not a blended whiskey-as it could be confused with the other WRITER’S TEARS bottling called « COPPER POT »-and is matured in Oloroso Sherry casks, and also bottled at 46 % (two other main differences with the « COPPER POT »). Quite seductive nose, with lots of patiently cauldron cooked apples (including red ones) & pears, some candied citrus fruit & in the background a hint of cider, a strange watermelon note, a hint of sweet spices, cinnamon & red fruit. On the palate, it has a slight acidic beginning & some spices, but then quickly finds its balance, to beautifully let the fruity notes (those cauldron cooked apples & pears) come through, within a softly vanilla background, displayed by nice delicate woody notes. Red fruit remains discrete, but have their say. With a few drops of water, some sultanas & a hint of orange appear to complete the scene. Delicious. More expressive & more complex than the « COPPER POT ». The most exciting expression from the range, along with the « CASK STRENGTH » expression & not very far, the new The IRISH MAN « Founder’s Reserve », I mean the Marsala cask finish one. Warmly recommended! Confirmed rating : 89/100

 

 

 writers_tears_sm_red_head_ncf_46_av_et_red

 

 

 

-WALSH Whiskey, NEW MAKE, triple-distilled, n.a.s., Edition 11/2016, non réduit, 75,5 %, future single malt whiskey (Unaged NEW SPIRIT):

Couleur: Transparent, logiquement. Nez (sec) : Puissant, fruité et floral, un rien végétal aussi, prometteur. Prudence car le titrage est vraiment très élevé. Nez (dilué) : De la pomme verte apparaît, bien sûr pas mal d’esters (bonbon anglais, fruits exotiques, ananas et poire en tête), et de l’eau de vie de prune (comme souvent dans les New Make) en arrière-plan. Bouche (sans dilution): Elle reprend les notes du nez, mais est vraiment trop puissante sans eau. Intéressant à tenter, malgré tout, pour s’apercevoir de la puissance aromatique de ce futur whiskey ! Bouche (avec dilution conséquente) : Elle est très fine, très expressive et très prometteuse : Belle présence de notes de pommes vertes (Granny Smith), d’esters variés (fruités, floraux) et demeurant assez doux, mais également d’épices diverses (principalement du poivre de Sichouan et du gingembre, dirais-je). Conclusion: Une idée de ce que pourrait donner, dans 3 ans au moins, le nouveau whiskey de la distillerie WALSH. Un privilège de pouvoir déguster cela aussi (encore merci à Bernard). Une distillerie à suivre ! Prix indicatif: Hors commerce.-Très bon/Pas de note chiffrée (je n’en donne jamais pour les distillats purs de moins de 6 mois/1 an d’âge).

ENGLISH NOTES : This one is not a whisky yet, it is new make from the new family owned WALSH distillery. Yes, there is a real revival (or call it a new start) for Irish whiskey these days, with a lot of new distilleries soon in production or already beginning to distill, and a lot of new independent bottlers on the market as well.

But how does this WALSH Distillery spirit taste like ? Well as its abv is almost « stratospheric » (75,5 %), it is hard to enjoy it neat, it is powerful, expressive, showing nice green apples note and a lot of esters. Plump eau-de-vie (spirit) is here as usual often in new spirit, but I can tell this new spirit already has a lot of personality. With water, it is very nice refined spirit, with promissing fruity notes (green apples again, but also varied estery notes-exotic fruit, liquorice all sorts), amazingly yet sweet (remember it is triple distilled) and with complex spices (I would say Sichuan pepper & ginger mainly). Again I’m glad to have had the privilege to try it and I think it would probably be great in 3 years time (legal age). One to follow ! Rating : I do not rate unaged new spirit usually (esp. less than 6 months aged), but all I can say is that is « Very good » !

 

 

Parmi les dégustations du Salon Club-Expert DUGAS 2017:

 

-“WRITER’S TEARS” version “CASK STRENGTH”(brut de fût) du négociant & distillateur WALSH Whiskey, triple-distilled, n.a.s., Edition 2017, American oak casks (5280 bouteilles), non filtré à froid, 53 %, Pot Still BLENDED WHISKEY:

Couleur: Vieil or, à reflets dorés. Nez: Complexe, assez fondu : Beaucoup de vanille, de fruits confits & les mêmes cuits lentement au chaudron (pommes, poires), mais aussi une pointe de cerises au marasquin, quelques fruits exotiques (surtout du litchi) et des fleurs capiteuses au second plan (la rose en tête). Note de cire, de sucre glace, voire de loukoums. Bouche: Elle est très belle, très fondue, très fruitée et également florale, légèrement épicée, le tout sur un lit vanillé et ciré, mais discrètement. Elle reprend les subtiles notes du nez et les développe en douceur (on ne lui donne pas ses 53 %), avec des épices douces qui s’invitent tranquillement à la fête, sans rien déranger. C’est superbe. Tenue à la dilution: Correcte, pourvu qu’on y ajoute que peu d’eau, mais franchement pour moi dans ce cas, la dilution n’est pas nécessaire. Conclusion: Un très joli whiskey, très agréable, pas seulement en fin de repas. Un léger manque de puissance (malgré le titrage à 53 %) m’empêche de lui donner une note plus élevée, mais sinon c’est vraiment un beau whiskey, très bien assemblé, et en plus bien présenté, une belle proposition de la société WALSH, et pour le moment celle qui atteint la note chiffrée la plus élevée. Prix indicatif: Autour de 130 €, dans les boutiques hors taxe, voire aussi quelques cavistes. -Note confirmée: 93,5/100

ENGLISH NOTES : I had the chance to try this expression (and take a wee sample at a French professional show called Salon Club-Expert DUGAS in october 2017), so I’m glad to give you my confirmed point of view about it : Complex on the nose, and with melted scents & flavours, it has the Walsh trademark (a lot of cooked apples & a dreamy softness), but also some nice marasquino cherries, esters showcasing exotic fruit ahead (with an amazing lychee note), heady flowers (rose ahead), some wax & turkish delights as well ! Vanilla and some wax are the bed upon which the flowers and mostly the fruit stand, and it is very subtly displayed, with an amazing rounded mouthfeel for a 53 % abv (frankly it doesn’t show more than 46 % on the palate). Don’t add too much water to this one (or even none will be better in my opinion), please, as it is fragile & already soft at this abv (a certain lack of power even prevent me for rating it higher, but it’s not a big deal…). A beautifully crafted gorgeous Irish whiskey, a really nice proposal from WALSH whiskey distillery, and a limited edition, so grap it while you can ! Confirmed rating : 93,5/100

 

 

writers_tears_cask_strength_53 

 

 

Special "TWEET TASTING" 2017:

 

Il s'agit de la deuxième participation de GREG'S WHISKY GUIDE à cette dégustation en ligne consacrée aux whiskeys irlandais de la société WALSH Whiskeys, et elle a eu lieu le 06/12/17 (dans les même conditions que pour la première session). Cette session comprenait à nouveau deux références dégustées l'an dernier, les WRITER'S TEARS  "COPPER POT" et "RED HEAD" (s.v.p. voir donc à la session 2016 pour mes notes de dégustation), ainsi que deux versions différentes de "THE IRISHMAN"', dont une nouvelle avec affinage au Marsala:

 

 

 

tweet_tasting_walsh_whiskey_2_12.2017_ red

WALSH Whiskey Tweet Tasting I (2016): La surprise cette fois viendra du "Founder's Reserve" affiné en fûts de Marsala, un régal.

Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

-“The IRISHMAN” version “CASK STRENGTH” (brut de fût), n.a.s., Edition 2017, du négociant & distillateur WALSH Whiskey, triple-distilled, First fill Bourbon casks (3150 bouteilles), 54 % BLENDED WHISKEY (Single malt & Single Pot Still):

Couleur: Vieil or, à reflets dorés. Nez: Puissant, huileux, assez doux malgré tout, avec des notes de cire, puis un coté aigre-doux, des fruits rouges (groseille y compris, d’où l’acidité, un caractère un peu oxydatif), de l’huile de lin, un peu de bois vert, des épices douces, des épices de Noël & un caractère pâtissier sous-jacent évoquant un gâteau de Noël alsacien (Stölen). Bouche: Elle reprend les notes du nez, avec un caractère d’abord huileux, puis devenant plus sec. Des esters se mêlent aux notes fruits rouges, des pommes rouges, des épices douces, le tout avec une douceur qui étonne pour 54 % (mais l’on est en Irlande, pas en Ecosse, et rappelons que l’on est « en mode » triple-distillation). Tenue à la dilution: Plutôt bonne, elle n’est pas pour autant indispensable. Quelques gouttes d’eau apporteront un petit réveil des épices, mais également une fusion plus grande des autres notes. Conclusion: Une édition plutôt réussie, assez expressive et complexe. Prix indicatif: n.c., à venir dans les boutiques hors taxe, voire aussi quelques cavistes.-Note confirmée: 89,5/100

ENGLISH NOTES : This one and the following were part of the most recent (December, 6) « Tweet Tasting » provided on Twitter by Steve Rush from « The Whisky Wire » blog. A powerful, oily, waxy whisky, but also with a bit sweet & sour fruity notes (red fruit including acidic redcurrant notes), hint of linen oil, green wood, sweet spices, Christmas spices (even an East France Christmas cake called « Stölen »). The palate is a bit more dry than expected, esters & red fruit have a nice interplay together, then some red apples take the lead, while sweet spices structure all these notes. It is sweet once again for a 54 % abv (water brings more sweet spices and more melting of the varied flavours, but is not mandatory). A complex and well done expression. Confirmed rating : 89,5/100

 

 

 writers_tears_cask_strength_53

 

 

-“The IRISHMAN” version «FOUNDER’S RESERVE », édition limitée 2017, “MARSALA CASK FINISH”(12 mois d’affinage) du négociant & distillateur WALSH Whiskey, triple-distilled, n.a.s., 46 % (BLENDED WHISKEY, à 70 % de Single Malt et 30 % de Single Pot Still):

Couleur: Vieil or, à reflets dorés, voire légèrement ambrés. Nez: D’abord très légèrement soufré (cf l’affinage), puis assez vite à la fois fondu et sucré, très fruité, avec de délicieuses notes de raisins secs macérés dans l’alcool (le Marsala joue pleinement son rôle), il est très séduisant. Bouche: Elle reprend les notes du nez, en une redoutable combinaison fruité, florale, légèrement boisée, ni vineuse, ni sèche, avec de belles notes de fruits secs en prime (raisins secs, dattes & pruneaux fourrés à la pâte d’amande), avec un beau toucher en bouche. Tenue à la dilution: Excellente, à petite dose, la bouche devenant plus douce, mais demeurant très belle, avec des notes supplémentaires de prune et de chocolat suisse. Conclusion: Une très jolie addition à la gamme, et, que j’espère pérenne ! Prix indicatif: n.c., mais bientôt disponible en France.-Note confirmée: 90,5/100

ENGLISH NOTES : This one & the previous one were part of the most recent (December, 6) « Tweet Tasting » provided on Twitter by Steve Rush from « The Whisky Wire » blog. After some slightly sulfury notes (no big deal), the nose starts to express the richness of this version : It’s all about fruit & pastry here. Sugary, with some delicious sultanas that have spent some time in alcohol, Marsala playing well the treat, it is very seductive ! On the palate this impressive floral, fruity, pastry, softly woody, neither winey nor dry combination (very well done, I have to say !) works terrificly well, with beautiful dried fruit notes as a bonus (all kinds of raisins & sultanas, almond paste stuffed dates & prune). The sensation on the tongue is….simply awesome. With a few drops or water (don’t add too much water on this one), the palate gets sweeter, and additional plump & Swiss chocolate notes are coming through….mhm ! A really very nice addition to the core range, that I hope will stay for a long time ! Confirmed rating : 90,5/100

 

 

 

 irishman_founders_reserve_marsala_c.f._2017

 

 

***

 

 

4/ QUELQUES NOTES DE DEGUSTATION INEDITES DE PLUS:

 

(A FEW MORE UNRELEASED TASTING NOTES)

 

 

 

 -CHIVAS REGAL « EXTRA », n.a.s. (sans compte d’âge), Edition 2017, 40 %, BLENDED WHISKY/ECOSSE:

A Noter : Il s’agit d’une version sans compte d’âge dont une partie significative des fûts de single malts a été élevée dans des fûts de sherry.

Couleur: Vieil or, à reflets dorés. Nez: Fin, un peu beurré, malté, assez boisé, vanillé, avec des notes végétales et herbacées, quelques esters, devenant de plus en plus chocolaté-avec une note de noisette en plus-avec l’aération (note de Toblerone). Plutôt atypique pour un CHIVAS REGAL. Bouche: Elle reprend les notes du nez, avec moins de fondu et de complexité que le 12 ans d’âge, et un côté « wood technology » (avec brûlage intense des fûts) un peu agaçant. Il ressemble en cela a bien d’autres whiskies de notre époque, qu’ils soient des blended whiskies ou des single malts. Avec le temps et lors de la deuxième dégustation, le profil devient plus classique, et marqué par le sherry, avec des notes de noisettes, d’épices douces, d’ovomaltine et de caramel (en partie naturel, en partie artificiel). Tenue à la dilution: Un peu d’eau apporte des notes de fruits secs (raisins), mais aussi un côté herbacé et boisé qui évoque plusieurs GLENFIDDICH, quelque part entre le boisé-chocolaté du 15 ans d’âge et le caractère herbacé et épicé du « Malt Master’s Edition ». Ne pas trop diluer sous réserve de voir apparaître des notes un rien savonneuses. L’équilibre ici est fragile. Conclusion: Une version vraiment particulière de CHIVAS REGAL, que je ne suis pas sûr de préférer au 12 ans d’âge (en plus il est presque deux fois plus cher !), et encore moins au 18 ans d’âge, qui boxe déjà dans une autre catégorie. Prix indicatif: Entre 40 et 50 €, cavistes, voire certaines grandes surfaces.-Note confirmée: 79/100

ENGLISH NOTES : This new addition to the core range is a bit disturbing, with some wood technology obviously involved (with some heavily charred casks), and more sherry casks than in the usual 12 y.o. expression. The bad thing is I don’t recognize the blend’s house style & I can tell how much natural the caramel notes are…and how much E150a it has. I have to say that is less complex than the 12 y.o. The good thing is that the sherry casks let the chocolaty & nutty side of the blending shine more (plus gives some ovaltine & sweet spices notes). Strangely the apparition of green, herbal & spicy notes makes it taste a bit like some GLENFIDDICH (somewhere between the 15 y.o. & the « Malt Master’s Edition »). Frankly I’m not sure to prefer this towards the 12 y.o. & of course towards the 18 y.o. which has almost the same price but is for sure in another league. Confirmed rating : 79/100

 

 

 

chivas_regal_extra_red

 

 

 

 

-LINDRUM 12 ans, Edition 2017, 43 %, BLENDED MALT, ECOSSE/Affinage en FRANCE :

A Noter : LINDRUM signifie en gaélique « Colline au vent glacial ». Il s’agit d’un assemblage de négoce anonyme constitué de 12 single malts écossais de provenance variée (70 % de la région du Speyside, 24 % des Highlands et 6 % d’Islay). L’assemblage a ensuite été affiné durant 12 mois dans des fûts de vin de Loupiac du Château de Ricaud. Ce whisky serait produit depuis 25 ans. Merci à Luc pour le sample !

Couleur: Vieil or. Nez: Complexe, plutôt fin, très fondu, avec une pointe de tourbe émergeant peu à peu, des notes fruitées (fruits confits, fruits mûrs variés), réglisse, épices, de petites traces de fruits rouges, une vague trace vineuse, un certain boisé et des notes de noix. Bouche: Elle reprend les notes du nez, avec toujours un bon fondu des saveurs, de la réglisse, divers fruits bien mûrs, une légère tannicité qui se fait un peu plus présente, un côté alcooleux aussi à la première dégustation, mais qui disparaît lors des dégustations suivantes, tandis qu’une petite acidité revient. La fumée de tourbe est modérée, mais elle prend un peu plus de place à la longue. Tenue à la dilution: Correcte, mais ne pas ajouter trop d’eau. Conclusion: Au positif, un blended malt plutôt bien conçu, je dois dire, mais au négatif, si l’on cherche la petite bête, une personnalité plutôt fade, à la longue, et l’apport de fûts de Loupiac n’y change guère quelque chose (comme pour d’autres whiskies affinés en France, il semble que l’obsession de « faire terroir » au travers de l’usage de fûts ayant contenu du vin, est en train de devenir systématique, mais que la maîtrise de ceux-ci reste l’apanage de très peu de professionnels. A méditer. Un whisky cependant très correct si vous le trouvez en fourchette basse. Prix indicatif: Autour de 40 à 50 €, en VPC ou chez certains cavistes.-Note confirmée: 86/100

ENGLISH NOTES : This is an undisclosed Scottish blended malt finished a year long in a French sweet white wine called « Loupiac ». This is rather a complex whisky with 12 single malts from 3 areas, 70 % coming from Speyside, 24 % from the Highlands and finally 6 % from Islay. This is moderately smoky, with notes of candied fruit & ripe fruit, liquorice, a hint of winey notes, some walnut as well and moderate wood notes. A tad acidic & tannic at the beginning, a bit heady as well, it gets more balanced with some air but not necessarily with water. This is a really decent whisky, but at the second tasting I begun to find it a bit boring, I don’t know why ? Maybe a certain lack of personality, maybe the poor influence of the French finish (Loupiac can be a beautiful, but why use it if it doesn’t enhance enough your whisky ? A French recent trend it seems (to pretend the whisky has a « terroir » because it uses a terroir of another kind of spirit…). Despite these doubts, I will say that it is a good whisky if you can find it at 40 rather than 50 €. Confirmed rating : 86/100

 

 

 

lindrum_12_ans_b._malt_pic1

 

 

 

 

-« (D’UN) VERRE PRINTANIER », n.a.s. (assemblage de fûts de 4 à 6 ans-distillerie GRALLET-DUPIC), emb. du négociant français Benjamin KUENTZ, 2 ème édition 2017 (bientôt en vente), lot 317 (2000 bouteilles), 46 % :

Couleur: Vin Muscadet (très clair, synonyme de peu d’extraction et de jeunesse). Nez: Relativement complexe pour un jeune whisky. D’abord marqué par les esters (bonbon anglais acidulés, fruits exotiques, mais aussi des notes d’eau-de-vie de poire, peut être aussi un rien de pommes Granny Smith), mais aussi par de belles notes de pâte d’amandes, du miel d’acacia (léger) et diverses plantes aromatiques & herbes fraîches. Bouche: Complexe et assez équilibrée, elle reprend fidèlement les notes du nez, autour des esters, en demeurant assez légère, et par moments un rien cartonneuse. Cette sensation est heureusement tempérée par un fruité assez net sur les agrumes et les notes d’eau-de-vie de poire. Demeure encore un peu vert (jeune). Tenue à la dilution: Plutôt bonne, mais à petite dose, s.v.p., qui permet de réveiller les saveurs sans ramener de notes désagréables. Conclusion: Une version me semble t’il supérieure à la précédente (notée 77/100), encourageante. Prix indicatif: Probablement autour de 55/65 €, bientôt disponible, lorsque le précédent batch sera épuisé.-Note confirmée: 83,5/100

ENGLISH NOTES : This is the new batch of « (OF A) SPRINGTIME GLASS »-I hope this translation from French stays faithful to the originial !-one of the two first available expressions from new French independent bottler Benjamin KUENTZ. This batch isn’t so different compared to the previous one, but I think it has a bit more oomph and focus on expressivity than the previous one (rated 77/100), that’s why it is rated more generously. Esters dominate here, with a kind of complexity (pear eau-de-vie, acidulous liquorice all sorts, probably some green apples as well, exotic fruit) and other notes as well (acacia honey, almond paste, diverse aromatic plants (it is also a bit green-means still young), some acacia honey as well, some citrus fruit and manages to remain fresh despite a slight cardboardy note. Don’t add too much water on this one if you don’t want this note to be stronger. Conclusion : A fresh & green (this time meaning for spring !) single malt. Confirmed rating : 83,5/100

 

 

 

dun_verre_printanier_b.kuentz_lot_317_2017

 

 

 

 

-« FIN DE PARTIE », n.a.s. (assemblage de fûts de 4 à 9 ans-distillerie GRALLET-DUPIC), emb. du négociant français Benjamin KUENTZ, 2 ème édition 2017 (bientôt en vente), lot 217 (1500 bouteilles), 46 % :

A Noter : Pour cette version, des fûts un peu plus âgés ont été choisis pour apporter plus de profondeur,ainsi que des fûts de différentes sortes, incluant des fûts neufs, des fûts ayant contenu du Bourbon, ainsi que des fûts ayant contenu du Sherry Oloroso (avec plusieurs remplissages pour les 2 derniers types de fûts).

Couleur: Vin Muscadet, aux reflets légèrement dorés. Nez: Complexe, avec des esters atténués par rapport à « D’UN VERRE PRINTANIER », de la cire (mêlée d’un rien de pâte d’amandes), du miel & des fruits mûrs. Bouche : Les esters sont là, modérés et liés aux notes de fruits mûrs, du miel toutes fleurs, des agrumes (confits) également, des épices douces, des herbes sauvages, évoluant vers un côté presque CLYNELISH, un rien modernisé. Tenue à la dilution: Quelques gouttes d’eau apportent un joli effet fruité, une pointe de guimauve (retours d’esters trahissant aussi une relative jeunesse du distillat, mais aussi une belle expressivité). Conclusion: Un lot de qualité, et un assemblage me semble t’il plus abouti que le premier batch déjà pas inintéressant (noté 79/100). Un single malt de caractère, relativement puissant, bien assemblé (eh oui, cher lecteur, hormis les single-casks, tous les whiskies sont la somme d’un assemblage avec quelqu’un « aux manettes » pour impulser de la personnalité dans son whisky, et cela fait plaisir lorsque l’on en perçoit une qui sait ou elle va. Bien joué, Benjamin !). Prix indicatif: Probablement autour de 55/65 €, bientôt disponible, lorsque le précédent batch sera épuisé.-Note confirmée: 85/100

ENGLISH NOTES : This is the new batch of « PARTY END », one of the two first available expressions from new French independent bottler Benjamin KUENTZ. This batch seem to focus more than previously on a complex & rich profile (also more than the other expression called something like « (OF A) SPRINGTIME GLASS »-this is translated from French, so wee changes may occur). A bit as a modern CLYNELISH, it displays pleasant waxy notes, honey (here an « all flowers » one), candied citrus fruit, wild herbs & some spices (though they are much sweeter than in state of the art CLYNELISHes). Ripe fruit are then quickly coming through, as well as nice but moderate estery notes that will be enhanced if you add a few drops of water. Marshmallow notes appear as well with water, making it more expressive. It still seem a bit young, but it is more accomplished than the other expression, using casks from different ages and combinating well its different components to create a powerful single malt, but in a way it is made as if it was a blended whisky. This approach shows also the personality of its creator, who seems to know exactly where he is going, which is really promising. Confirmed rating : 85/100

 

 

 

fin_de_partie_b.kuentz_lot_217_2017

 

 

-« Lp 8 » (un LAPHROAIG), Edition 2017 (millésime 1998), du négociant ELIXIR Distillers (The Speciality Drinks Ltd), gamme « ELEMENTS OF ISLAY », assemblage de 3 ex-Madeira casks, Cask strength, 53,5 %, SINGLE MALT/ECOSSAIS :

Couleur: Vieil or, à reflets dorés, voire un rien orangés. Nez: Capiteux, avec la fumée de tourbe au second plan, et des fruits & des pâtisseries au premier ! Très belle gelée de fruits rouges & jaunes, coing confit, oranges sanguines, abricots & raisins secs, figues, pruneaux, et beaucoup d’esters rappelant un rye whiskey. Superbe ! Bouche: Elle reprend fidèlement les notes du nez, avec un tandem redoutable fruité/fumé dans lequel les fruits jouent un rôle moteur, sous une forme liquide comme confiturée (forte influence des fûts de Madère), et un caractère clairement pâtissier (entre gâteau de Noël alsacien-le Stölen-et tarte aux fruits variés façon tatin). Quelques épices douces et parfumées (cannelle, muscade), Le corps du whisky devient un peu plus mince lors des dégustations suivantes, et la tourbe un peu plus médicinale, mais j’adore ce profil généreux et très expressif. Tenue à la dilution: Plutôt bonne, à la condition de ne vraiment rajouter que quelques gouttes. Elle apportera alors souplesse aux notes fruitées et finesse aux notes fumées, mais avec un peu plus d’eau des notes vineuses apparaissent, risquant de déséquilibrer le whisky. Personnellement, j’ai apprécié davantage de déguster ce whisky sec. Conclusion: Il est rare de voir un LAPHROAIG affiné ou élevé (comme ici) dans des fûts de Madère, c’est assez risqué. Or ce whisky est délicieux, d’un équilibre assez fabuleux, à la fois médicinal, floral, généreusement fruité et subtilement épicé, c’est un single malt dense et complet, de premier ordre ! Prix indicatif: 185 €, cavistes spécialisés, mais probablement déjà épuisé à l’heure ou je publie ces lignes. Merci encore à ELIXIR Distillers pour le sample...-Note confirmée: 93,5/100

ENGLISH NOTES : This fantastic whisky is an incredible and unusual blend of 3 ex-Madeira casks (which can be risky) that provides on the nose subtle & rich fruity notes & partly medicinal smoke. On the palate it is very generous and as rich as the nose promises. It is as you were standing in a French pastry, hesitating (or in fact having both) between a tatin pie (with caramelized apples), a fruit pie (with blood oranges, apricots, candied quince, red fruit, and a dried fruit Christmas assortment, or even a Christmas French cake from the Alsacian area. Add a few « Christmas spices » (cinnamon, nutmeg), make it taste a bit like a Rye whiskey (there are plenty of esters as well here), and gently smoke it ! With a bit time, the medicinal side grows a bit, but the balance between fruit & peat smoke is great all the way. I wouldn’t advise to add water on this one, it could unbalance it a bit. It is great as it is, and delicious... A stunner for sure ! Grab it if you manage to find one (it is getting rare). Confirmed rating : 93,5/100

 

 

 

 lp8_elements_of_islay_2017_53.5_red

 

 

 

-PORT ASKAIG 15 ans « SHERRY CASK » (un BUNNAHABHAIN), Edition 2017, du négociant ELIXIR Distillers (The Speciality Drinks Ltd), gamme « ELEMENTS OF ISLAY », 45,8 %, SINGLE MALT/ECOSSAIS :

A Noter : Il s’agit d’un assemblage de fûts du millésimes 1997-très tourbé, à 20 %- & de fûts du millésime 2001, à 80 %-plutôt fruité, tous de Sherry de premier remplissage. 5000 bouteilles de cette version ont été produites.

Couleur: Vieil or. Nez: Discret, fin, subtil, avec un corps relativement mince, de fines et jolies notes de fruits rouges issues de l’élevage en fûts de sherry (cerises au marasquin, fraises, groseilles), et discrètement fumé. Pointe de fleurs capiteuses. Bouche: Elle reprend fidèlement les notes du nez, avec finesse & équilibre, en alliant une belle fumée de tourbe aux notes fruitées issues du sherry. Le corps de ce whisky est relativement mince, ce qui est un peu frustrant, mais vraiment très joli & sexy ! Tenue à la dilution: Bonne, à la condition de n’utiliser que très peu d’eau. L’eau assouplit les notes fruitées & lisse son caractère tourbé. En fait son titrage est parfait tel quel. Conclusion: Une belle et subtile variation du même thème tourbé, fumé, ici en version fruitée. Chaudement recommandé. Prix indicatif: 125 €, MdW & cavistes spécialisés. Merci encore à ELIXIR Distillers pour le sample...-Note confirmée: 92,5/100

ENGLISH NOTES : This one is a new expression matured in Sherry casks, and still peated & smoky, from another distillery than for the 8 y.o. or the « 100 Proof » expressions. This is about subtle peat, refinement, gentle smoke wrapped in a red fruit basket (marasquino cherries, strawberries & redcurrant). This is not a Sherry monster, but rather closer to a mix of Lapsang Souchong tea & red fruit infusion….but with alcohol ! Some nice heady flowers complete the scene, and softly ashy peat making it even sexier. A few drops of water (not much is needed here, I would personally even not dilute it) will makes the fruity notes rounder & softens its smoky side. Conclusion : A beautiful & subtle variation on a peated theme, with nice red fruit notes on top of it, and it’s a treat. Warmly recommended. Confirmed rating : 92,5/100

 

 


 port_askaig_15_ans_sherry_cask_2017_45.8_red

 

 

 

Et enfin, last but not least:

-LE WHISKY MYSTERE !.....Pour mieux célébrer Noël:

 -THE MYSTERIOUS WHISKY!....A tasting note to celebrate Christmas:

 

 

 

noel_symbol_1

 

 

La solution:

J’ai eu la chance de découvrir ce whisky récemment (là il s’agit de l’édition 2016, mais il existe une édition 2017), une édition limitée (la première) destinée à être proposée chaque année à la distillerie. Il s’agit d’une version réservée aux visiteurs de la distillerie. Hélas, il est impossible de s’en procurer à distance pour un résident non américain. Je remercie d’autant plus la distillerie de son généreux échantillon si joliment présenté dans sa petite boîte en bois, telle une cabane de Noël, merci Matt !

 

 

westland_winter_sample_box_f_gwg_red 2b

 Chez WESTLAND, l'on ne fait pas les choses à moitié lorsque l'on envoie un échantillon... Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

 

-WESTLAND « WINTER », Edition exclusive pour la distillerie, Batch de l’année 2016, 3 ans d’âge, 2400 bouteilles, 50 %, SINGLE MALT/ETATS-UNIS:

A Noter : Il s’agit d’un assemblage de 9 fûts, soit 6 fûts ayant contenu du Bourbon, 1 fût ayant contenu du Sherry de type Oloroso, 1 fût neuf (New American Oak), et enfin 1 fût américain de premier remplissage & fortement tourbé (au total, 21 % du contenu est tourbé).

Couleur: Vieil or. Nez: A la fois dense et léger, ne faisant pas son titrage. Complexe, très fin, boisé, légèrement tourbé. L’accent porté sur la précision des notes de caractère céréalier et malté rappelle un peu le single malt AMRUT dans sa version non tourbée. Très élégant. Bouche: Très fine et complexe, elle a beaucoup de classe et son assemblage est remarquable. Le palais présente de beaux esters (bonbon anglais, fruits exotiques), mais pas seulement. Il comporte aussi des fruits compotés (pommes, poires), des fleurs sauvages, une pointe de sherry (fruits rouges), des épices douces (un bouquet dont l’on a du mal à détacher une des épices en particulier), puis la fumée de tourbe vient souligner les autres notes en toute fin et aussi en rétro-olfaction, ajoutant une dimension supplémentaire. C’est splendide ! Tenue à la dilution: Bonne, si l’on procède avec parcimonie (l’eau souligne les esters et les épices), mais ne pas trop diluer. Personnellement je le trouve parfait à 50 %. Conclusion: Une version limitée, rare, et de premier ordre…L’équilibre des saveurs est parfait, et je pèse mes mots (ce whisky obtient 10/10 en indice qualitatif d’équilibre). J’aimerais beaucoup qu’elle soit un jour ajoutée à la gamme régulière, ou du moins disponible en France. Prix indicatif: n.c., disponible uniquement à la distillerie.-Note confirmée: 94/100

ENGLISH NOTES : This is a limited edition that celebrates winter and is supposed to be released each year. In fact it is the very first one ! Very impressive, this complex & subtle whisky combines the best of the distillery core range expression, with a little bit of esters (liquorice all sorts, exotic fruit), a little bit of wood, nice cereal & malted barley notes, varied fruits (even stewed apples), wild flowers, a wee touch of sherry, and a very subtle (discrete but distinct) hint of peat smoke that comes as an underline the other flavours at the very end of the palate. The balance here is perfect (this whisky gets 10/10 on the balance criteria, which is rare), and the 50 % abv doesn’t even show (some wee drops of water may sweeten things, but I prefer to have it neat). Serenity, complexity & refinement in whisky, in the U.S.A., yes, it can be ! I really hope something like that will some day enter the core range, or at least be available in France, because it is really stunning. Congrats, Matt & again a big thank you for the sample! Availability : Only at the distillery. No price tag available. Confirmed rating : 94/100

 

 

 

 

 westland_winter_sample_box_f_gwg_red_2

 Les détails de la composition de cette édition très spéciale et à mon avis exceptionnelle. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

 

 CONCLUSION: 

 

Et voilà, comme c'est probablement la derrnière ou avant dernière publication de l'année, j'en profite pour vous souhaiter de JOYEUSES FETES DE FIN D'ANNEE à tous et à toutes!

Parmi les prochains sujets à venir en 2018, je vous proposerais un Spécial CANADA, à partir d'un certain nombre d'échantillons, mais aussi de bouteilles de ma collection, et certainement dès que possible quelque chose de plus important qu'auparavant sur l'assemblage en général, et des les blended whiskies en particulier. Il y aura aussi un Spécial PAYS-BAS. Par ailleurs au fur et à mesure de la progression de mes projets personnels, je vous parlerais de l'évolution du site, et de son éventuelle transformation plus en profondeur, si d'aventure certains projets à vocation professionnelle aboutissent en 2018 ou 2019. En attendant, bonne lecture, et côté consommation d'alcool, faites vous plaisir pendant ces fêtes, mais avec modération, et en ayant si possible à l'esprit la devise "consommez moins, mais consommez mieux"!

 

 

 

 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop