CARSEBRIDGE

CARSEBRIDGE

 

Catégorie:

Distillerie de malt par le passé, puis de Grain (uniquement disponible de nos jours en tant que single-grain)

 

 

carsebridge_distillery_barnard_view_draw

Représentation ancienne de la distillerie par Alfred Barnard, grand historien des distilleries d'Ecosse,

en reportage pour son livre "The Whisky Distilleries of the United Kingdom" paru en 1887.

 

 

Pays & Province:

Royaume-Uni, Ecosse

Région:

Lowlands

Statut:

Fermée en 1983, démantelée en 1992.

Date de Création:

1825

Nombre d'alambics:

3 Alambics de type Coffey

Production Annuelle (jusqu’en 1983) :

5, 3 Millions à 6,4 Millions environ.

Adresse Postale:

La distillerie était située dans le village d’Alloa, dans le Clackmannanshire, Lowlands.

_________________________________________________________________________________________________

Avant-propos sur les distilleries de grain :

Il y a 7 distilleries de grain actives en Ecosse (CAMERON BRIDGE, GIRVAN, INVERGORDON, LOCH LOMOND, NORTH-BRITISH, STARLAW & STRATHCLYDE), et 6 fermées ou détruites (CALEDONIAN, CAMBUS, CARSEBRIDGE, DUMBARTON, NORTH OF SCOTLAND & PORT DUNDAS). A celles-ci il faudrait ajouter les distilleries de malt fermées (telle LOCHSIDE) ou ouvertes (comme BEN NEVIS) qui ont un temps produit à la fois des single-malts et de temps à autre des single-grains qui, étant fabriqués sur place, pouvaient prétendre à la dénomination rare de «single-blends ».

Les whiskies de grain sont soit fabriqués à partir d’un ou plusieurs types de grain (maïs, le plus souvent, et majoritaire, puis en plus petites quantités orge maltée, orge non maltée, avoine, blé, seigle) et dans la même distillerie, auquel cas l’on parlera de single-grain whisky (que ce soit un single-cask ou un assemblage), soit à partir d’un ou plusieurs types de grain provenant de plusieurs distilleries de grain (ce qui est rare), et là il s’agira d’un blended-grain whisky. Les whiskies de grain sont fabriqués selon des normes légèrement différentes des single-malts whiskies écossais, en résumé, hormis le type de grain qui est différent, c’est également le type d’alambics qui diffère. Il s’agit d’un alambic dit « patent still » ou, alambic de distillation continue ou à colonne, qui produit un whisky moins fin qu’un alambic de type « pot still » (en forme de poire ou de cloche) ou à repasse pour single-malt, mais en plus grandes quantités et plus rapidement. Le vieillissement de ces whiskies est majoritairement effectué en fûts de Bourbon, surtout lorsqu’ils sont destinés à alimenter comme la très grande majorité d’entre eux, les blended-whiskies. Mais depuis quelques années, ils commencent à être mis en bouteille en tant que single-grains, de manière encore marginale, et surtout par les négociants. Lorsque ces fûts atteignent entre 20 et 40 ans d’âge, ils peuvent être vraiment remarquables, prenant de la complexité et de la profondeur.

Une petite minorité du distillat était (je ne pense pas que ce soit une pratique qui perdure) par contre, mis à vieillir dans des fûts ayant contenu du Sherry et ce sont ceux-là qui sont les plus recherchés (comme le CARSEBRIDGE « 1965 » de Berry Bros & Rudd chroniqué sur ce site), même si ceux élevés en fûts de Bourbon peuvent être également de qualité. Par ailleurs, l’échelle de la production de whiskies de grain, on l’imagine mal, est tellement importante (puisque les blended-whiskies écossais en comportent généralement près de 75 % pour 25 % de malt) qu’elle est de loin supérieure à celle de chacune des plus grandes distilleries de malt, voire à celle des trois principales réunies : Deux nombres en comparaison : GLENFIDDICH, la plus grande distillerie écossaise, avec 13 millions de litres d’alcool pur par an, puis pas très loin derrière The GLENLIVET (en termes de nombre d’alambics et de capacité de production-10 500 000 litres), certes cette dernière est précédée depuis peu par les nouveaux complexes que sont ROSEISLE (avec 12 500 000 litres par exemple) et AILSA BAY (12 millions de litres), produit un peu plus de 10 500 000 de litres par an. En comparaison, la distillerie de grain CAMERON BRIDGE produit 30 millions de litres par an, et la totalité des distilleries de grain écossaises produisent près de 80 millions de litres par an.

_______________________________________________________________________________________

Description:

La distillerie a été fondée en 1825 par John Bald & co, à un peu plus d’un km de la ville d’Alloa, une ville connue pour sa production brassicole, dans la région des Lowlands. Construite originellement en tant que distillerie de malt à la fin du siècle précédent (et ce jusqu’en 1852), les rênes en furent confiées à son fils aîné, Robert.

Comme le mentionne Alfred Barnard, le célèbre historien du whisky, dans son ouvrage de référence « The Whisky distilleries  of the United Kingdom », paru en 1887, la distillerie fut agrandie au fur et à mesure des années (certains bâtiments faisant plus de 60 mètres de long), et rien que pour vous donner une idée de la grande capacité de production, la plus grande des cuves de fermentation pouvait contenir jusqu’à plus de 150 000 litres, soit plus de deux fois la capacité de celles de GLENFIDDICH. La production annuelle allait d’environ 5 300 000 litres à 6 400 000. Pas moins de 150 hommes y étaient employés (au XIX ème siècle, avant une automatisation partielle). La distillerie est rachetée par la D.C.L. en 1877, avant d’être dirigée par la Scottish Grain Distillers ltd en 1966. Elle fut fermée en 1983, puis démantelée en 1992, et hormis certaines parties des anciens bâtiments, le site est devenu un immeuble de bureau et de recherches en biotechnologies.

Les single-grains de la distillerie CARSEBRIDGE sont commercialisés de temps à autre, souvent à un âge avancé (entre 28 et 46 ans, avec souvent les mêmes millésimes qui reviennent, c’est-à-dire 1965 ou 1979) par des négociants comme Berry bros & Rudd, Duncan Taylor, La Part des Anges, Signatory Vintage, etc… Ce qui est intéressant également à souligner c’est qu’à cette époque (les années 1960), un certain nombre de fûts de Sherry étaient utilisés pour le vieillissement des whiskies de grain, et pour cette distillerie en particulier, donnant un caractère puissant et gourmand à certaines mises en bouteille contemporaines âgées.

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop