CRAGGANMORE

CRAGGANMORE

 

 

Catégorie : Distillerie de MALT

 

Cragganmore distillery

 

Pays :

Royaume-Uni, Ecosse

Région:

Speyside

Statut:

En Activité

Date de Création:

1869-70

Nombre d'alambics:

2 (2 de Wash, 2 de Spirit)

Production Annuelle:

2 200 000 litres

 

Adresse Postale:

Ballindalloch, Moray AB37 9AB

_________________________________________________________________________________________________________________________

Description:

Parmi les grands single-malts du Speyside, la distillerie CRAGGANMORE est encore relativement peu connue. Ce whisky plutôt pour connaisseurs est produit par une distillerie assez modeste, même si son nom fait partie des « Classic Malts » de M.H.-Diageo (le groupe successeur d’United Distillers). Cette distillerie au passé brillant est fort bien située, comme enchâssée dans un écrin de verdure – le repli d’une colline, près de la rivière Spey, au nord de la nationale A95 entre Grantown-on-Spey et Ballindalloch. Elle fut la première distillerie du Speyside dont la situation géographique à Ayeon Farm ait été dictée par l’arrivée des chemins de fer. La ligne du Strathspey Railway (maintenant désaffectée), qui passait donc devant sa porte, est devenue le Speyside Way (un sentier de randonnée).

CRAGGANMORE fut fondée en 1869 par John Smith, l’ex-locataire de GLENFARCLAS de 1865 à 1869 et directeur successivement de The Macallan au début des années 1850, de The GLENLIVET à partir de 1858 et de Clydesdale (Wishaw) au début des années 1860. CRAGGANMORE fut bâtie sur un site se trouvant à l’intérieur du domaine de Ballindalloch, avec le soutien de Sir George MacPherson-Grant dont la famille est propriétaire du château de Ballindalloch du 15ème siècle à nos jours.

A la mort de John Smith en 1886, la direction de CRAGGANMORE fut confiée à son frère George, puis à son fils Gordon dès sa majorité en 1893, un fils qui avait été formé à la distillation au Transvaal en Afrique australe. La distillerie ne ferma pas pendant les 2 semaines du début de sa reconstruction l’été 1901, qui vit œuvrer le célèbre « architecte des distilleries » Charles Doig. Au décès de Gordon Smith en 1912, c’est sa veuve Mary Jane qui reprend la distillerie jusqu’en 1923 et sa vente de à un groupe d’hommes d’affaires : MacPherson-Grant en association avec White Horse Distillers. Les 50 % des parts de White Horse Distillers furent acquises par la D.C.L. en 1927. La distillerie dut fermer ses portes de 1941 à 1946 à cause de la crise de l’alimentation au Royaume-Uni pendant la Seconde Guerre mondiale.

La CRAGGANMORE Distillery Company ne devint filiale à 100% de D.C.L. qu’en 1965/66, après le passage de 2 à 4 alambics en 1964 pour doubler la capacité de la distillerie. La production entre dans les blended-whiskies de McCallum (très diffusés en Australie), et dans les blended-whiskies suivants:

  • The Antiquary de J. & W. Hardie Ltd. (propriété du japonais Takara Shuzo).
  • Grand Old Parr 12 ans (du groupe M.H.-Diageo).
  • White Horse (société indépendante)

John Smith, le fondateur, était un homme fort grand et pesant 140 kg (308 livres). Son gabarit était trop large pour qu’il puisse rentrer dans une voiture des chemins de fer. A cause de ce handicap, il était obligé de voyager toujours dans le fourgon du chef de train.

L’eau que la distillerie puise dans les sources avoisinantes (« The Craggan Burn ») est assez dure, et les alambics ont une forme aplatie très particulière avec le col aplati en forme de T (et non la forme plus courante du col de cygne), ce qui est censé augmenter le reflux de l’alcool condensé qui retombe dans l’alambic pour être redistillé. Ces 2 facteurs sont sans doute très importants pour la complexité de ce malt vieilli en fûts de sherry. Par ailleurs, à la place des condenseurs habituels, les alambics sont munis de « cooling worms » (serpentins de refroidissement).

De l’avis même de mon ami et collaborateur au site, Hugh, qui m’a aidé à rédiger certaines de ces fiches dont celle-ci (il est en effet une vraie encyclopédie vivante), et qui a eu la chance de visiter cette distillerie, CRAGGANMORE est une distillerie très attirante, compacte et bien ordonnée, construite autour d’une cour centrale. L’un des côtés abrite le « Club Room », une pièce utilisée pour recevoir les visiteurs et meublée selon la tradition de 1900, avec des souvenirs comme le bureau de John Smith et sa (très grande) chaise. Un petit musée en quelque sorte…

CRAGGANMORE était (avec Highland Park et quelques autres distilleries) considérée comme produisant un des single-malts les plus complexes d’Ecosse par le grand écrivain du whisky feu Michael Jackson.

LA GAMME:

La marque de CRAGGANMORE, disponible jadis seulement à la distillerie ou chez les embouteilleurs indépendants, est largement diffusée depuis qu’elle a été intégrée à la série des « Classic Malts » (1989). C’est en 1998 que la marque propose une deuxième version régulière, la « Distiller’s Edition », qui bénéficie d’une seconde maturation en fûts de Porto (« Port pipes »). Parmi les éditions officielles limitées de CRAGGANMORE, signalons entre autres, un 29 ans d’âge millésimé « 1973 » (mis en bouteille en 2003 à 52,5 %), une édition de 14 ans d’âge destinée aux « Amis des Classic Malts » (sortie en 2010), un 21 ans (1989-2010) titrant 56 %, ou encore, dans l’onéreuse série des « Manager’s Choice », un 12 ans d’âge (1997-2009) un single-cask (N°2398 ) à 52,7 %.

LES VERSIONS DE NEGOCE:

Chez les négociants, CRAGGANMORE n’est pas souvent présente mais tout même un peu, et ce régulièrement, surtout chez DUNCAN TAYLOR, et dans le passé beaucoup chez GORDON & MacPHAIL, un peu chez MURRAY McDAVID, plus récemment quelques versions chez BERRY BROS & RUDD, DEWAR RATTRAY, MALTS OF SCOTLAND, SIGNATORY VINTAGE,  THE SINGLE MALTS OF SCOTLAND, WILSON & MORGAN. Signalons par exemple l’excellent 15 ans d'âge de chez CADENHEAD (Distillé en 1993, mis en bouteille en Juillet 2008, titrant 60 %), disponible en France vers 2009 et chroniquée sur ce site (voir lien ci-dessous).

 

 

 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop