SUEDE

Brève Présentation:

 

Si l’on m’avait dit, il y a quelques années, je dirais même à mes débuts dans l’appréhension du whisky en 1999/2000 que ce pays pouvait produire des whiskies de qualité, qui plus est des single-malts, je ne l’aurais probablement pas cru (préjugé classique). En France, l’on a eu l’occasion pour le moment de découvrir que les whiskies de la distillerie MACKMYRA, alors qu’il existe 8 autres distilleries en Suède (aucune autre n’étant distribuée en France pour le moment, et seulement 2 au total disponibles au Royaume-Uni à ma connaissance).

La Suède abrite donc une dizaine de distilleries de whisky que je vais lister ci dessous, avant de m’attarder sur la seule dont j’ai pu déguster les whiskies jusqu’ici. Il faut préciser que ces distilleries, comme souvent dans les pays ou il y a une forte tradition d’eau de vie de grain ou d’eau de vie de fruit, produisent également ces eaux de vie, voire même tentent d’en combiner les qualités (affinages, utilisation pour le vieillissement du whisky, de fûts ayant contenu d’autres alcools). J’ajouterais que comme au Canada, c’est l‘Etat qui est chargé de la vente des spiritueux en Suède, ce qui peut surprendre ici…

 

 

Mackmyra_group_of_bottles_Eve

Un stand de la distillerie MACKMYRA, avec à gauche des affinages en fûts de Sherry et à droite en fûts de de Bourbon (entre autres

utilisés), ici lors d'une soirée au Cercle Suédois de Paris (photo : Grégoire Sarafian ©).

 

 

Les distilleries qui produisent du whisky (mais aussi souvent d’autres alcools) en Suède:

 

 

1/MACKMYRA Svensk Whisky, à Valbo, près de Stockholm, fondée en 1999-2002 (et désormais dans

deux lieux différents).

www.mackmyra.se

La distillerie porte-drapeau du whisky suédois propose de nombreuses versions depuis 2006, et nous avons la chance de pouvoir les déguster régulièrement ici (voir plus loin quelques exemples).

 

2/SPIRIT OF SVEN, fondée sur l’île de Hven, en 2008.

www.hven.com

“Urania” est le premier whisky produit par cette distillerie, lancé en janvier 2012. Légèrement tourbé, il est disponible notamment au Royaume-Uni.

 

3/SMOGEN Whisky AB, fondée à Hunnebostrand, en 2010.

www.smogenwhisky.se

Le site étant en suédois exclusivement, on me pardonnera pour le moment de ne pas en dire plus !

 

4/GRYTHYTTAN Whisky, fondée à Lillkyrka, en 2010.

www.grythyttanwhisky.se

Même topo que la distillerie précédente, hélas…Tout au plus sait-on (et comprend-on sur les photos) que les alambics ont été forgés en Ecosse (on dirait presque ceux de SPRINGBANK) et qu’elle tourbe légèrement ses whiskies.

 

5/BOX Destilleri, fondée à Bjärtrà, en 2010 (mais conçue en 2005).

www.boxwhisky.se

Une version bilingue du site internet sera bientôt disponible. Le site de la distillerie est superbe, avec deux alambics de type écossais également, et à l’intention de créer un single-malt fruité et peu tourbé et un autre plus tourbé. Les premières bouteilles sont prévues pour 2014.

 

6/NORRTTELJE Brenneri, fondée à Norrtälje, en 2002, produit du whisky depuis 2009.

www.norrteljebrenneri.se

Une distillerie qui produit des eaux de vie de fruit, et qui veut mettre l’accent sur une maturation en fûts de Sherry…entre autres, à suivre.

 

7/BERGSLAGENS Destilleri, fondée à Nora, en 2011, production prévue pour 2012.

www.bergslagensdestilleri.se

La distillerie prévoit de produire à terme plus d’un million de litres.

 

8/GAMMELSTILLA Whisky, fondée à Torsaker en 2005.

www.gammelstilla.se

La première distillation de ce projet d’amis a eu lieu en 2012. Souhaitons bonne chance à un trio d’amis qui a été jusqu’à non seulement concevoir mais fabriquer eux-mêmes les alambics de leur distillerie !

 

9/GOTLAND Whisky, fondée à Romakloster en 2011

www.gotlandwhisky.se

Un autre projet de distillerie à capacité moyenne (60 000 litre par an) pour produire des whiskies tourbés et non tourbés. Le premier single-malt, nommé “Isle of Lime”, est prévu pour l’année 2015.

 

 

 

Distillerie MACKMYRA:

 

mackmyra_vue1_ext_hiver_

La distillerie MACKMYRA en hiver, face principale (Photo © Mackmyra distillery)

 

 

La distillerie a été fondée en 1999, mais son histoire est peu commune. En effet, sa conception a mûri entre 1998 et 2002 grâce à la ténacité de 8 étudiants à l’Université technique royale de Stockholm, qui vont étudier scientifiquement et à eux seuls tous les paramètres de production de whisky (depuis le choix de l’orge jusqu’au choix du fût) avant de la commencer réellement en 2002, après réhabilitation d’un ancien lieu artisanal puis industriel. La distillerie va également utiliser le système de vente en primeur (qui fonctionne bien dans les petites distilleries écossaises comme Kilchoman ou bien avant chez Springbank, mais aussi en France avec par exemple Glann Ar Mor) pour pouvoir tenir durant les premières années de production. Elle utilise en revanche pour cela de tous petits fûts pour ce faire (fûts de 30 litres), ce qui d’un côté est plus attractif financièrement pour les clients, mais d’un autre côté accentue le contact entre le bois et le distillat, ce qui n’est pas sans risque d’excès de bois.

La distillerie propose au départ une gamme nommée « Preludium » (le premier est proposé en 2006) en version brut de fût et élevée en fûts de 100 litres, puis ensuite une gamme nommée « Special », qui elle sera parfois réduite. A cette gemme succèdera, tout en continuant un temps les « Special » (nous en sommes déjà à la dixième édition en 2013-réduite à 46,1 %, et déjà primée par l’I.W.S.C. cette année !), mais aussi une « First Edition », de conception entièrement locale, en 2008. Par ailleurs, la distillerie travaille à partir de fûts usagés américains (Bourbon & Tennessee whiskey) et propose depuis 2007 également des versions tourbées (légèrement), plus récemment des versions élevées dans des fûts ayant contenu du Sherry, mais aussi des fûts de chêne neuf suédois, ou affinées dans des fûts ayant contenu des eaux de vie de genièvre ou d’autres plantes et épices. La distillerie propose sa première version permanente d’entrée de gamme nommée « Bruks whisky » (d’une grande douceur) en Suède en 2008, mais elle ne sera distribuée en France qu’en 2012.

C’est en 2010 que forte de son succès (les éditions limitées se sont très bien vendues jusqu’ici), ses propriétaires décident de créer une nouvelle distillerie, qui s’ajoutera à l’autre, et sera construite à une dizaine de kilomètres. Elle est mise en fonction en 2012. Son concept est novateur, il s’agit d’un bâtiment ultra-moderne qui utilise la gravité dans l’essentiel du processus de fabrication, afin d’en limiter le coût énergétique et écologique. Bien entendu, il y a aussi un objectif économique, qui est de doubler la capacité de production. L’orge part du dernier étage et est transformée en distillat en descendant au fur et à mesure (il y a 7 étages) du procédé, ce qui fait économiser environ 40 % d’énergie. Par ailleurs, elle est, un peu comme BRUICHLADDICH ou BOWMORE en Ecosse, économe et partie prenante du recyclage tant de l’eau chaude que les déchets. La nouvelle distillerie n’est qu’un aspect de l’ambitieux projet de MACKMYRA puisque celle-ci à construit non loin un village, censé être non seulement un centre d’accueil et de restauration de ses visiteurs, mais aussi un lieu touristique au cœur des nouveaux chais et autres bâtiments à venir.

En outre, une partie de ses fûts est stockée dans une mine modernisée, évoquant un improbable bunker. Autre particularité, MACKMYRA a pour maître de chais une femme, Angela D’Orazio (oui, elle est d’origine italienne !), une femme passionnée et qui n’échangerait ce poste pour aucun autre. Soulignons également l’énorme travail accompli par l’équipe d’ambassadeurs de la distillerie, à commencer par la personne que l’on connaît le mieux en France, notamment grâce à ses apparitions dans le cadre du Salon « Whisky Live » de Paris, j’ai nommé Lisa Collins.

 

 

En attendant que les problèmes techniques des rubriques de notes de dégustation soient résolus, je vous propose en compensation quelques notes de dégustation dans ce cadre :

 

 

-MACMYRA « PRELUDIUM » 06, de 4 ans d’âge (Edition 2007, Bottled 06.11.2007), « PEATED » SINGLE-MALT, First fill Bourbon casks, Small Batch, CASK STRENGTH, 50,5 % -en bouteille de 50 cl (SUEDE) :

Couleur : Or clair. Nez : Superbe, très « clair » (expressif, lisse mais dans le bon sens du terme), un nez bien fruité (pêche, poire, fruits exotiques), et agrémenté de notes tourbées et un peu fumées bien intégrées à l’ensemble. Bouche : D’une belle légèreté, très aérien, modérément tourbé, pas très épais, gras, en bouche. Bel équilibre. Tenue à la dilution : Très bonne. Conclusion : Une nouvelle version, la première version tourbée que l’on ne peut que saluer… Une réussite, un whisky d’une belle finesse. Environ 65/70 €, M.d.W. -Dégusté au Whisky Live Paris.

Note sous réserve  = 92,5 ?/100

 

-MACKMYRA sans précision d’âge (= 5 ans) « FIRST EDITION » (succède aux « Preludium »), 70 cl, (95 % ex-Jack Daniels American Oak plus 5 % Swedish Oak, assemblage de fûts de 100 litres), n.c.f./n.c., 46,1 % :

Couleur : Or, à reflets vieil or. Nez : Vif Séducteur, précis, marqué par les esters (l’eau de vie de poire et l’ananas en tête), mais aussi par un joli boisé, et une note résineuse assez agréable. Bouche : D’abord les esters, puis cela se complexifie. La résine de pin, mais avec une note différente par rapport à notre goût français, puis des agrumes, puis un fin boisé et des notes légèrement sucrées extraits du malt. Superbe équilibre, peut être une des versions les plus sophistiquées sur ce point. Tenue à la dilution : Plutôt excellente. Un léger ajout d’eau et ce whisky devient alors délicieusement crémeux. Conclusion : Une très bonne version, que l’on comprend aisément avoir été désignée comme celle qui est emblématique de la distillerie. -Dégustation (en N°1) sur invitation privée le 17/11/2011 au Cercle Suédois, 242, Rue de Rivoli, 75001 Paris (Merci à Lisa Collins pour ces dégustations). Prix 58/64 €, MdW.

Note sous Réserve = 90/100

 

 

-MACKMYRA sans précision d’âge (= 3 ans) « GRAVITY CASK » (cf New distillery project), Single-Cask, (American Oak staves & Swedish Oak Heads, 30 liters), CASK N° 5857, Cask Strength. 55 %-Only available at the distillery* :

Couleur : Or. Nez : Plus boisé & résiné, mais assez séducteur. Bouche : Immédiatement la surprise de ces belles notes de pâte d’amande ! Puis de la complexité, inattendue ici (plus complexe que le « Special 06 » ?). Notes florales capiteuses, fruits blancs & jaunes…Assez poétique ! Et une belle longueur en bouche. Tenue à la dilution : L’ajout d’un peu d’eau apporte du crémeux, mais ne pas trop diluer, sinon le côté résiné prend le dessus. Conclusion : Une superbe version assez bluffante…et un fût qui si vous l’achetez, je le pressens, ne fera pas long feu ! -Dégustation (en N°3) sur invitation privée le 17/11/2011 au Cercle Suédois, 242, Rue de Rivoli, 75001 Paris (Merci à Lisa Collins pour ces dégustations). Prix n.c. (sur place).

Note sous Réserve = 18,5/20 - Pas de notes chiffrées plus précises.

 

Enfin une brève note (bientôt complétée par une note plus complète dans la partie ad hoc du site)

consacrée à la première édition permanente de Mackmyra:

 

-MACKMYRA « BRUKS » sans précision d’âge (Bottled 2012) édition permanente

(1 ère édition  du 09/2012), BOURBON & SHERRY Casks, 70 cl, réduit à 41,4 % :

 

Couleur : Or clair.

Nez : Léger, avec des notes d’esters, et ces notes d’eau de vie de poire typiques de la

distillerie.

Bouche : Légère, fine, sur l’eau de vie de poire, la crème d’amandes.

Tenue à la dilution : Bonne, mais ne pas trop diluer.

Conclusion : Une version permanente de qualité, sans doute plus jeune que les éditions disponibles

en France ces dernières années, mais qui a le mérite de se rapprocher un peu de la « First Edition »,

et ce pour un prix abordable. Une jolie nouveauté.

 

 

-Dégusté au Whisky Live Paris 2012.

 

 

Note sous Réserve = Estimée à 90/100 (Notes chiffrées à venir).

 

 

 

 

 

 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop