MIYAGIKYO

MIYAGIKYO

 

Distillerie de Malt et de Grain

 

 miyagikyo_dist_stills_fr_inside

 

Pays :

Japon

Région:

Honshu

Statut:

En Activité

Date de Création:

1969

Nombre d'alambics:

8 (4 de Wash, 4 de Spirit)

Production Annuelle:

3 000 000 litres environ (mais d'autres sources parlent de 4,3 millions de litres)

Adresse Postale:

Miyagi-ken, Sendaï-shi, Aoba, Nikka 1 Japan

 

Description:

La société NIKKA (Nikka whisky distilling & co ltd) possède une des premières distilleries de whisky du Japon (la deuxlème historiquement après YAMAZAKI), fondée un peu plus de 10 ans auparavant. YOICHI est construite en 1934, sur l’ïle d’HOKKAIDO, par Masataka TAKETSURU. Par la suite, le groupe décide de construire en 1969 une deuxième distillerie, MIYAGIKYO, également nommée SENDAÏ (du nom d’une ville située à 45 km de là), au Nord-Est de l’ïle d’HONSHU  cette fois. Cette distillerie, entourée de montagnes et bordée par deux rivières (les rivières HIROSEGAWA et SHINGAWA), est située dans une région plus hospitalière (moins humide et plus chaude, incluant des sources d’eau chaude) que celle de YOICHI. La légende dit que 3 ans de recherche ont été nécessaires avant de choisir finalement ce lieu pour y établir la deuxième distillerie du groupe. Le climat un peu plus varié (les 4 saisons y sont bien distinctes) que sur l’île d’Hokkaïdo ou est située YOICHI, semble avoir joué un certain rôle dans ce choix.

Ses single-malts, issus de 8 alambics (de forme variée pour pouvoir élaborer plusieurs styles) chauffés à la vapeur (contrairement à YOICHI ou les alambics sont encore chauffés au charbon, comme en Ecosse au XIXème siècle), sont d’un caractère plus doux et fruité, malté (voire chocolaté) que ceux de YOICHI, et entrent également, comme ceux de YOICHI dans la composition des blended-whiskies et des blended-malts (encore nommés au Japon « Pure-malts ») de la marque NIKKA.

Le groupe NIKKA possède également une troisième distillerie au Japon, NISHINOMIYA, une distillerie de grain, qui ne produit plus depuis quelques années. De ce fait, la production de whiskies de grain, destinée aux assemblages du groupe NIKKA, a été relocalisée dans les locaux mêmes de la distillerie MIYAGIKYO (même si elle est située dans une unité différente), qui abrite donc également 3 alambics à colonne, dont 2 de type « Coffey » (du nom de son inventeur écossais) qui servent à élaborer plusieurs types de whiskies de grain, le premier intégralement à base de maïs, le second un mélange de maïs et d’orge maltée, tandis que le dernier utilise uniquement de l’orge maltée. D’où les mentions de « Coffey Grain » pour les single-grains produits depuis quelques années, d’abord uniquement sous forme de single-casks de 70 cl (donc en édition très limitée), puis en édition régulière avec réduction à 45 % (cette dernière n’est disponible en France que depuis 2 ans, d’abord en flacon de 50 cl, puis depuis 2013 en flacons de 70 cl). D’où également la production en édition très limitée de l’expérimental « Coffey Malt » (qui fait donc passer de l’orge maltée dans des alambics à colonne destinés normalement qu’aux grains !), de la même manière d’abord jusqu’en 2012 en version single-cask non réduite en 70 cl, puis en version réduite à 45 %, en flacons de 50 cl, en 2012, puis en flacons de 70 cl en 2013. Pour cette dernière, une dilution très lente est pratiquée, afin de préserver la grande subtilité des saveurs de ce whisky rare.

MIYAGIKYO est une distillerie moderne, entièrement automatisée. Pour ce qui concerne les single-malts, la distillerie MIYAGIKYO utilise principalement de l’orge non tourbée, mais parfois aussi plus ou moins tourbée, pour des éditions limitées, et aussi pour alimenter les blended-malts de NIKKA. Comme d’autres distilleries japonaises (y compris concurrente, comme HAKUSHU propriété du groupe SUNTORY), elle utilise plusieurs sortes de levure (de brasserie ET de distillerie), ce qui donne un distillat plutôt complexe et crémeux, avec ici en plus des notes très fruitées et miellées. L’orge est majoritairement importée de l’étranger, es fûts utilisés sont principalement des fûts d’origine japonaise (et à mon avis minoritairement du « Mizunara » étant donné leur coût et les contraintes associées-ce sont des fûts assez poreux et de faible durée de vie), mais aussi des fûts ayant contenu du Bourbon, du Sherry (avec beaucoup de fûts de grande capacité dits « Butts »), des fûts reconstitués (« Hogsheads ») et parfois des fûts neufs, notamment pour des éditions limitées en assemblage ou en single-casks. Comme pour YOICHI, aux côtés des éditions régulières, des éditions limitées, le plus souvent des single-casks, mais parfois aussi des small batches, sont proposées, parfois en Europe, parfois seulement au Japon (ou même seulement à la distillerie !). Au final, de manière parfois surprenante pour nous, la part dévolue aux single-malts ne représente que moins de 0,5 % de la production de la distillerie…

 

ADDENDUM IMPORTANT (santé):

 

 

 

 

En 2011, la région ou est située la distillerie MIYAGIKYO a été touchée (bien que moins exposée que d’autres lieux car située à environ 100 km au Nord de Fukushima) par le Tsunami qui a entraîné la catastrophe nucléaire de Fukushima du 11 Mars 2011 (dont rappelons-le la fuite de 300 tonnes d’eau radioactive…). Assez rapidement, au delà de ce drame épouvantable, la polémique et les rumeurs sur la sécurité sanitaire ont atteint le microcosme des amateurs de whisky japonais français (amateurs dont je suis, le terme "microcosme" n'étant pas méprisant) et l'on a tout dit et son contraire. A l'occasion de la réalisation de la fiche distillerie de MIYAGIKYO, je voulais revenir sur ce sujet, et vous donner ici mon opinion, aussi documentée que possible...

 

 

En savoir plus

 

 

LA GAMME:

Bien que n'étant pas l'entrée de gamme de la marque, qui est en fait l'édition "Non-age" (entre 5 et 8 ans d'âge) à 43 % (un malt de qualité, déjà typé mais encore jeune), le 10 ans d'âge constitue une bonne introduction à la gamme des single-malts YOICHI tout comme au style des whiskies japonais (particulièrement les single-malts) en général (pour autant qu'on puisse le résumer à un seul style). En effet il contient en puissance les marqueurs aromatiques que l'on va retrouver, de manière plus expressive, dans les versions plus âgées et dans les éditions limitées (je pense davantage aux single-casks là qu'aux small batches). Le « Non-age » est une véritable bombe fruitée, alliant l’impétuosité de la jeunesse et la précision du distillat pour donner un résultat bluffant au regard de l’âge. Le 10 ans d'âge, lui, est assez différent, très équilibré, relativement doux pour ses 45 % et davantage marqué (entre autres notes) par un boisé très fin, des notes de chocolat au lait et de malt d’orge, sur un profil lié aux fûts de Bourbon, voire de Sherry léger avec plusieurs remplissages. La distillerie propose ensuite un 12 ans d'âge de profil fort différent, bien plus lourd, plus fruité, plus épicé, et clairement marqué par les fûts de Sherry. Un véritable dessert liquide. Le registre est un peu plus étroit mais on gagne en profondeur avec le 15 ans d’âge, sur un profil plus boisé, légèrement soufré et plus sec. La distillerie possède des fûts âgés de plus de 25 ans, mais elle les réserve semble t'il pour le moment parfois pour de rares éditions limitées et le plus souvent pour alimenter les blended-malts du groupe NIKKA, à commencer par le prestigieux "TAKETSURU" 21 ans, mais aussi, plus rare, pour les 35 ans et pour le nouveau "PURE-MALT" 25 ans (présenté au "Whisky Live Paris" 2013), dont le raffinement et la finesse évoquent un whisky bien plus âgé (40 ans).

LES EDITIONS LIMITEES:

Hormis quelques assemblages (small batches) de présentation et de prix luxueux (éditions limitées pour la Maison du Whisky, notamment) de caractère plus ou moins hasardeux, c'est à mon sens par l'intermédiaire des SINGLE-CASKS bruts de fût ("CASK STRENGTH") tels que ceux importés par La Maison du Whisky (voire par d'autres) que les qualités du distillat de MIYAGIKYO  s'expriment le mieux, à mon sens, et avec un profil souvent bien plus varié qu’on pourrait le penser, et je dirais même probablement plus varié que ceux de YOICHI, distillerie que je tiens en très haute estime par ailleurs.

En voici quelques unes, parmi les meilleures versions dégustées, ici sans commentaires mais avec leur note chiffrée.

Notes de dégustation à venir...

 

-MIYAGIKYO Millésimé « 1990 » (Distilled : 08/11/1990-Bottled : 26/07/2006 =15 ans), SINGLE-CASK (Fût N° 27216-Chai N° 20-Refill SHERRY Butt ayant donné 384 bouteilles en exclusivité pour La Maison du Whisky), présenté au Whisky Live Paris 2006, CASK STRENGTH, 54 % = 95/100

 

-MIYAGIKYO Millésimé « 1986 » (Dist. 29/07/1986-Bott. 11/07/2008= 22 ans), SINGLE-CASK (Fût N° 80283-Chai N° 23- Re-Charred Butt, ayant donné 302 bouteilles, en exclusivité pour La Maison du Whisky),présenté au Whisky Live Paris 2009, CASK STRENGTH, 63 % = 96/100

 

-MIYAGIKYO 12 ans, «  SHERRY & SWEET », SINGLE-CASK (Fût N° 95887), embouteillage historique (rare) des années 1980, CASK STRENGTH, 50 cl, 63,5 % (« Collector’s » présenté au Whisky Live Paris 2007) = Note sous réserve (90 ?/100)

 

-MIYAGIKYO Millésimé « 1988 », 20 ans, Small Batch (Edition 2008, limitée à 2000 bouteilles), 50 % , (Dégusté le 25/06/2009 au « CURIO PARLOR Bar », Paris, lors d’une soirée NIKKA)= 92/100

 

-MIYAGIKYO Millésimé « 1990 » (Dist. 16/01/1990-Bott. 13/07/2009), 19 ans, SINGLE-CASK (Fût N° 36385, Chai N° 22- Refill Butt ayant donné 346 bouteilles), en exclusivité pour La Maison du Whisky,présenté au Whisky Live Paris 2009 ?-catalogue 2010, CASK STRENGTH, 61 % = 95/100

 

-MIYAGIKYO Millésimé « 2002 » (Dist. 13/12/02-Bott. 04/07/12= env. 11,5 ans), SINGLE-CASK (Fût N° 101127, Chai N° 6-Refill Butt ayant donné 517 bouteilles), en exclusivité pour La Maison du Whisky,présenté au Whisky Live Paris 2012, CASK STRENGTH, 62 %  = 94,5/100

 

 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop