Autres PAYS (reste du Monde)

Brève présentation :

 

Article achevé mais illustrations encore à venir, merci de votre patience. 

 

1/ Les différents types  & pays de whiskies du reste du monde

2/ NOTES de DEGUSTATION : Les WHISKIES des AUTRES PAYS (reste du Monde) :

Vous les retrouverez dans le menu gauche, petit à petit, whisky par whisky, dans la rubrique ad hoc, à savoir "les Marques", ou bien indirectement, dans la rubrique suivante, mais aussi, pour certains pays (Pays de Galles, Suède) directement dans la rubrique "Les Pays du Whisky", déjà rédigées sous forme de compilation de notices abrégées. Des notes plus importantes sont à venir, pour le moment la priorité des donnée aux pays majeurs et d'origine du whisky (Ecosse, Irlande, Usa, puis Japon, France, etc..). Merci de votre patience...

 

 

 1/ Les différents types  & pays de whiskies du reste du monde:

 

 

"Minds are like parachutes, they only function when they are open"

(Tom DEWAR, in « DEWARISMS »)

 

NDLR : Pour des raisons pratiques, et aussi pour ceux qui n'auraient pas envie d'y consacrer trop de temps, je n'ai pas retiré de cette liste les pays et distilleries qui bénéficient de rubriques particulières comme l'Australie, le Pays de Galles, la Nouvelle-Zélande et la Suède, pour préserver une vision (un peu certes, puisqu'il y manque les principaux pays) une vision un peu globale de la situation actuelle du whisky sur le plan mondial...

 

On y trouve « le pire et le meilleur…. », si je puis dire. Car c’est hélas trop souvent la foire à tout, la réputation de nombre de whiskies non produits dans les 4 ou 5 principaux pays qui dominent le marché étant tellement mauvaise il y a encore peu de temps auprès des amateurs, les connaisseurs eux sachant qu’il s’y passe bien des choses depuis le début des années 2000 et encore plus depuis 2010. Aussi, dans un premier temps, je serais tenté de vous conseiller la prudence. Encore une fois, l’enjeu de ce site n’étant pas l’exhaustivité à tout prix, et les conditions pour trouver ne serait-ce qu’un échantillon de whisky issu de certains pays peu connus pour la production de whisky, je veux dire d’autres pays que les pays traditionnels du whisky (enfin, en y ajoutant désormais 5 ou 6 autres nouveaux pays depuis peu) s’avérant parfois épiques, il s’agit ici plutôt d’un rapide tour du monde initiatique, en quelques étapes symboliques, sans préjuger bien entendu d’autres beaux flacons certainement intéressants par ailleurs…

 

En Europe (dont Pays de Galles, Suède) :

 

Parmi les outsiders les plus sérieux à ces pays traditionnels que l’on vient de voir, se trouve le Pays de Galles, qui possédait auparavant, jusqu’au XIX ème siècle semble t’il, beaucoup plus de distilleries. La crise, et des choix différents de développement ont eu raison de la plupart, il n’en subsiste qu’une poignée, dont la plus connue aujourd’hui est PENDERYN. « Pire encore », si j’ose, pour la vieille rivalité anglo-écossaise, l’Angleterre prépare un nouveau single-malt (encore au stade de New Spirit en 2008) nommé « The English Whisky co » produit par la distillerie St GEORGE, près de Norfolk, à ne pas confondre avec celle, antérieure, située aux USA, en Californie et dont le nom aussi bien du single-malt que de la distillerie est St George !

 

Un vent nouveau semble souffler depuis quelques années sur l’Europe du Nord : En effet, et beaucoup grâce à la somme de travail (et de dégustations) abattue par l’écrivain du whisky Jim Murray (chaque année dans son guide « WHISKY BIBLE »), il y a quelques années, puis par d’autres écrivains du whisky (également au sein de Whisky Magazine UK puis son édition française), l’on découvre que semble t’il, non seulement la Suède, avec la distillerie MACKMYRA et désormais 9 autres distilleries, et depuis peu la Finlande (single-malt TEERENPELI) mais aussi plus bas, en République Tchèque (avec le whisky HAMMERHEAD), également en Allemagne (avec les whiskies de la distillerie BLAUE MAUS, SLYRS, en Belgique (avec notamment le BELGIAN OWL), en Hollande (Le MILLSTONE de la distillerie ZUIDAM) ou encore en Suisse, on produit du whisky depuis des décennies… je vous renvoie (entre confrères, on peut bien le faire !) au guide cité ci-dessus.

 

En Asie (dont Inde, Japon) :

 

L’ Inde, grand pays consommateur de whisky, et qui a une longue tradition de production de whisky à destination locale (souvent à base de mélasse et non d’orge maltée, donc pas réellement du whisky, selon la S.W.A.), produit depuis quelques années des whiskies supérieurs à vocation et destination internationale, en tout cas au moins un, le plus connu en Europe, sans conteste le single-malt AMRUT, de Bangalore, disponible même désormais en version tourbée ! Elle multiplie depuis quelques années les distinctions internationales, et au vu de leurs dernières productions, ce n'est pas moi qui vait dire le contraire, en témoigne le premier "Coup de Coeur" de ce site pour une bouteille de cette distillerie (voir menu haut).

 

On parle également de whisky produit en Corée, mais il est difficile de savoir à l’heure actuelle s’il s’agit vraiment de production locale, ou plutôt, selon les sources courantes, de whisky écossais importé puis reconditionné en « whisky coréen ». Il y a également fort à parier qu’un jour prochain, étant donné la popularité de la bière chinoise (et les importantes infrastructures de brasseries existantes), un single-malt chinois voit le jour. D’ailleurs, sur l’île avoisinante de Taïwan, une distillerie, KAVALAN, produit du whisky de malt depuis quelques années, mais c’est seulement depuis 2013 qu’il est disponible en France. En attendant, leurs importations de whiskies écossais ont augmenté de 85% depuis 2006….-Pour le Japon, voir ci-avant (chapitre spécifique).

 

En Hémisphère Sud (dont Australie, Nouvelle-Zélande):

 

La production dans les autres pays est très variée, et de qualité inégale, car les contraintes légales étant beaucoup plus faibles, ou très différentes que celle des pays dont la tradition de distillation de l’orge est importante comme l’Ecosse ou l’Irlande. Parmi les pays produisant les whiskies étrangers loin de l’ « Europe-berceau du whisky » les plus réputés figure la Nouvelle-Zélande, qui produit notamment un single-malt nommé LAMMERLAW commercialisé en version brut de fût par la société de négoce écossaise Cadenhead’s. Produit par une autre distilerie, le single-malt MILFORD (un 10 ans d’âge) est l’un des rares disponibles en Europe, voire même en France (via La Maison du Whisky). La distillerie n’existe plus, mais il y a du stock que l’on voit sortir depuis peu en version assez âgées. Dernièrement, la Maison du Whisky, boutique française, a décidé de distribuer via une maison de négoce des whiskies de type single-malt nommés «New Zealand Whisky » en provenance de la distillerie WILLOWBANK, une distillerie fermée il y a quelques années (1974-1997). J'ai eu la chance de pouvoir en déguster quelques uns cette année et je peux attester de la qualité de ce qui y était produit...

 

Non loin de là, un pays déjà très performant pour la qualité de ses vins depuis quelques annése, L’Australie, a semble t’il mis les bouchées doubles pour faire oublier la réputation désastreuse de ses premières exportations de whiskies, il y a une décennie environ (dont le célébre THE GREAT OUTBACK, un des rares whiskies australiens disponibles en France à l'époque, et pas très populaire), mais les choses ont changé depuis quelques années, et notamment depuis 2010 à mon avis. Ce pays compte maintenant pas moins de 6 distilleries, dans différentes régions, dont celle de Tasmanie, avec par exemple la TASMANIA distillery, récemment couverte de distinctions, pour leur single-malt SULLIVANS COVE (voir la rubrique « Coup de Projecteur » sur cette distillerie), mais également des distilleries réputées comme la LARK distillery ou la BAKERY HILL distillery ou encore HELLYER’S ROAD...

 

 

Conclusion :

 

Au rayon Whiskies du Monde, on trouve donc soit des curiosités, soit des breuvages infâmes, soit de très bons whiskies faits par de vrais professionnels – je renvoie pour ce chapitre qui n’est pas du tout le sujet de ce site à l’hilarant site internet qui lui aussi cherche cette exhaustivité  hors d’Ecosse…(voir à la fin, bibliographie web à whisky insolite…mais pour les plus pressés, voilà l’adresse web suivante:

http://www.thelin.net/whisky

 

Plus sérieusement, si quelqu’un vous propose dans l’avenir de déguster un whisky qui vient ni d’Ecosse, ni d’Irlande, ni du Japon, ni de L’Amérique du Nord, ni de la France, ne vous moquez pas de lui (ou d’elle), car vous risquerez de plus en plus à mon avis d’être agréablement surpris. Bien sûr, ne comptez pas sur moi pour vous rembourser une dégustation désastreuse, vous êtes prévenus dès la première phrase de ce chapitre…!

 

 

 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop