NIKKA Pure-Malt « BLACK », Edition 2012, 43 %

Imprimer
Résumé:

Note confirmée (confirmed score): 96/100

voir plus bas pour les détails (see below for details)
Nikka_PM_Red_43_MINI5
Description du produit

NIKKA Pure-Malt « BLACK », Edition 2012, 43 %

(« Smoky & Mellow Â»)

 

CatĂ©gorie : BLENDED-MALT

 

Nikka_PM_BLACK_2012_43

 

Pays: Japon

RĂ©gion: Honshu

Version: Officielle

Gamme: Régulière

Age: Non précisé (plus de 8 ans)

Date de distillation: Non précisée

Date de mise en bouteille: 2012

Millésime (Vintage): Non

Maturation: Non précisée

Affinage : Non

Remplissage: Non précisé

Nombre de Fûts : Non précisé

NumĂ©ro(s) de FĂ»t(s): (Assemblage :  N° du lot : 22J16C)

Nombre de bouteilles: Non précisé

A.B.V. (% d'alcool): 43 %

Filtration (type de): Filtré à froid

Coloration (caramel ajouté): Possible, mais non perceptible ici.

Contenant (remarque): Pas d'étui ou de boîte en ce moment (mais il y en a eu-en étui carton comme en mini-tube métal), sauf à l'occasion

d'éditions limitées très ponctuelles ou dans des coffrets dégustation.

Contenant (volume): 50 cl

Indication de Prix: Autour de 40 €

A Noter :

Commentaires d’après plusieurs dĂ©gustations sur la mĂŞme bouteille, de l’annĂ©e 2013, reprĂ©sentatif du style des assemblages du « Red Â»

de ces dernières annĂ©es, avec une part nettement perceptible de tourbe et de fumĂ©e (il l’était moins entre 2004 et 2008).

____________________________________________________________________________________________________________________________________

Résumé:

Note confirmée: 96/100

Selon moi un des meilleurs blended-malts jamais conçus, et un des tous meilleurs de chez NIKKA (avec le « Red Â»), et que l’on a la chance de trouver facilement en France. De la complexitĂ©, du caractère, du raffinement et de la sĂ©duction, ce NIKKA « BLACK » en exprime, mais aussi dans un registre japonais et forestier (presque de terroir) de l’île d’HokkaĂŻdo ou est situĂ©e la distillerie YOICHI (qui est primordiale dans cet assemblage, avec l'apport de la tourbe, de notes vĂ©gĂ©tales-le thĂ© en tĂŞte, mais aussi fruitĂ©es), le bois prĂ©cieux et un profil dĂ©libĂ©rĂ©ment fumĂ©. Lui aussi (comme le "RED") est dans un registre plus puissant (et plus fumĂ©) que les « Taketsuru Â». Un lot exceptionnel aussi, il faut bien le dire. Un colosse dans ce registre des whiskies d'assemblages et un de mes blended-malts favoris depuis longtemps.


« Probably Nikka’s finest Â» affordable blended-malt (along with the « RED » one), in the powerful, woody, smoky & complex (yet very refined) style they can also produce. Opposite in this to the 12 & 17 y.o. « Taketsuru Â» lighter style, it has a huge influence of one of its key component, malt whisky from YOICHI distillery (with a peated, woody, leafy/teaish, but also fruity style). Greener & woodier than the other « color Â» expressions of the range, it is is still approachable & even very seductive for many. Some batches are rounder, softer than others. This one is exceptional. A colossus in that area of whiskies & one of my all time favorites.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Description :

(Note révisée en 2014)- Critique d'un lot particulier (N° 22J16C de 2012), puis de plusieurs éditions (2004 à 2010):

Couleur : Vieil or profond, Ă  reflets ambrĂ©s.

Nez : ImmĂ©diatement japonais, immĂ©diatement grandiose. Complexe, profondĂ©ment boisĂ© et vĂ©gĂ©tal, marquĂ© par les fĂ»ts de Sherry qui le composent principalement, il Ă©voque Ă©galement un moment un vieux STRATHISLA de chez Gordon & McPhail…et Ă  d’autres un HIGHLAND PARK ancienne mise (distillĂ© dans les annĂ©es 1980). Au-delĂ  de la tourbe, très prĂ©sente, et de cette fumĂ©e mĂŞlĂ©e d’encens japonais, ce sont les notes de bois prĂ©cieux et de fleurs capiteuses, sans parler des notes de fruits mĂ»rs et de prune, qui impressionnent.

Bouche : Complexe et complète, elle dĂ©voile un envoĂ»tant et savant Ă©quilibre entre les notes tourbĂ©es & fumĂ©es (bien que ce lot le soit un peu moins que par le passĂ©, ou fumĂ© dans un style moins lourd), les notes vĂ©gĂ©tales voire forestières (sous-bois, humus, feuilles de thĂ© vert et thĂ© noir, note mentholĂ©e, cigares cubains), boisĂ©es (bois prĂ©cieux, bois de santal & bois de rose) et les notes fruitĂ©es (abricots et raisins secs, la prune, en filigrane) et des notes de miel (de bruyère et d’oranger). Elle oscille entre puissance (Ă©pices : poivre 5 baies, voire piment d’Espelette, gingembre sĂ©chĂ©), ave son attaque sèche, et douceur avec sa finale en decrescendo (la vanille, discrète, mais aussi des fleurs capiteuses comme le lys, le lilas ou encore la violette). J’y trouve aussi parfois une pointe de sel et caramel dur (naturel) en finale. Certains lots rĂ©cents se sont avĂ©rĂ©s un peu plus timides en expressivitĂ© (les versions « RED Â» rĂ©centes les surclassant alors en taux de tourbe et en expressivitĂ© !), mais ce « BLACK Â» demeure un grand whisky, et ce bien au-delĂ  des frontières japonaises.

Tenue Ă  la dilution : PlutĂ´t bonne, mais ne pas trop diluer (Ă  cause de la forte prĂ©sence de fĂ»ts de Sherry dans cet assemblage). Bien dosĂ©e, l’eau confère un « bonus Â» de charme Ă  ce whisky, exaltant les notes florales et fruitĂ©es.

Conclusion : D’un raffinement et d’une dĂ©licatesse extrĂŞme, tout en Ă©tant gĂ©nĂ©reusement parfumĂ©, ce NIKKA de grande classe est tout Ă  fait remarquable, et de tout premier ordre : En effet, tourbe et fumĂ©e sont mieux intĂ©grĂ©es que dans nombre de blended-malts classiques et n’ont pas cette complexitĂ© Ă©galement boisĂ©e et vĂ©gĂ©tale Ă  la fois (notes typiques de la distillerie YOICHI dont le Single-Malt est très prĂ©sent dans cet assemblage-et pour cause car il est majoritaire). Cet assemblage d’une harmonie unique est digne des plus grands Single-Malts Ă©cossais, qu’il concurrence (j’oserais dire qu’il approche de près la perfection du HIGHLAND PARK 18 ans ancienne mise-voir ci-dessus!). La première annĂ©e ou je l’ai dĂ©couvert (au cours du salon Whisky Live Paris 2004), je l’avais jugĂ© imbattable dans la catĂ©gorie « Pur Malt Â». Aujourd’hui, avec la dĂ©nomination qui a changĂ© (eh, oui, il faut dire « Blended-Malt Â» depuis quelques annĂ©es !) et l’on a dĂ©couvert le talent d’assembleurs comme John Glaser de Compass Box ou de Doug McIvor de Berry bros & Rudd, sans parler des assembleurs de blended-whiskies chevronnĂ©s de marques de grands groupes, comme Richard Paterson de Whyte & Mackay, par exemple. Alors, oui, il y a forte concurrence, mais si le «NIKKA « Pure Malt « BLACK Â»d’aujourd’hui est peut ĂŞtre un peu moins brillant qu’il y a quelques annĂ©es, il demeure tout de mĂŞme Ă  mes yeux un des tous meilleurs whiskies au monde, toutes catĂ©gories confondues. Et avec « son frère Â» le « RED Â», je ne conçois pas un bar ou une collection de whiskies qui se respecte sans au moins l’un des deux, couplĂ© avec le blended-whisky « From the Barrel Â». 

*Remarque sur certains lots dĂ©gustĂ©s, mis en bouteille entre 2004 et 2010 :

Hormis quelques lots un peu moins spectaculaires, au profil plus « raide Â» (comprenez davantage tannique, d’une certaine astringence boisĂ©e, avec accentuation des Ă©pices, de l’amertume prononcĂ©e et bien moins de complexitĂ©) notĂ©s 85 Ă  90/100, la plupart des lots testĂ©s dans cette pĂ©riode m’ont semblĂ© d’excellente facture et furent notĂ©s entre 95 et 96/100. Le prĂ©cĂ©dent lot testĂ© (de 2009 sans doute), assez exceptionnel, a Ă©tĂ© notĂ© 97/100, la note maximale pour ce whisky. Notes semblables Ă  celles-ci-dessus pour un autre lot de l’annĂ©e 2010.

 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop