SPRINGBANK Officiel 10 ans, Edition circa 2006, version sans contre-Ă©tiquette (Sherry), 46 %

Imprimer
Résumé :

Note (commentaires ET note chiffrée révisés en 2014): 90/100

Une version manifestement différente de la version « Bourbon » de la même époque à peu près (celle à l’étiquette ET contre-étiquette crème), avec un peu moins d’aura et de charme, mais aussi un peu moins d’équilibre (elle est très épicée et assez vineuse), mais, au positif, grâce à l’apport du Sherry, elle possède un peu plus de fruité et fait preuve de davantage de souplesse. Une version qui gagne aussi à l’aération, car avec le temps son profil devient plus civilisé et ouvert. Une note rehaussée (de 88,5/100 à 90/100), étant donnée la qualité de cette version par rapport à des versions plus récentes et similaires. Un bon SPRINGBANK, donc, qui fait la transition entre la version de référence pour moi (celle élevée en fûts de « Bourbon » essentiellement) et les versions plus récentes (en livrée lettres blanches sur fond noir), assez différentes et qui, pour moi, sont un ton en dessous.

A different version from the one matured mainly in ex-Bourbon casks from 2003-2006. This version (with no back label on the bottle) of SPRINGBANK’s 10 years old has less aura & charm than the other, playing less on the « cereal & wood chord », but, if the full maturation only in Sherry casks (1st & 2 nd Fill) makes it at first very spicy & winey, then, with some air & just a few drops of water, it is a bit more approachable, more fruity & smoothy than the other version. The score was at first good, but not outstanding (88,5/100), but then, with more air in the bottle, it gains in balance & depth (getting then 90/100). A good transitional SPRINGBANK (coming from the more extreme old profiles, either full Bourbon or full Sherry style, to the lighter & spicier expressions of today) worth trying and that you may still find on a shelf of a small shop or from a supermarket forgotten gems stock !
Springbank_10_ans_OB_av_2007_sans_contre_etiquette_46_pc_MINI
Description du produit

SPRINGBANK Officiel 10 ans, Edition circa 2006, non filtré à froid, non coloré, version sans contre-étiquette (Sherry), 46 %

 

Type: SINGLE-MALT

 

 

springbank_10_ans_ob_av_2007_sans_contre_tiquette_46

 

Pays & Province:                Royaume Uni, Ecosse

RĂ©gion:                             Campbeltown (Presqu'Ă®le de)

Version:                             Officielle

Gamme:                            RĂ©gulière

Age:                                 10 ans

Date de distillation:             Non prĂ©cisĂ©e

Date de mise en bouteille:  Circa 2006 (mais pas après)

MillĂ©sime (Vintage) :          Non

Maturation (en fĂ»ts de):     Sherry

Affinage:                           Non

Remplissage:                    Non prĂ©cisĂ© (1er et 2 ème, voir « A Noter Â»)

Nombre de FĂ»ts:               Non prĂ©cisĂ©

NumĂ©ro(s) de FĂ»t(s):        (assemblage)

Nombre de bouteilles:        Non prĂ©cisĂ©

A.B.V. (% d'alcool):           46 %

Filtration:                          Non filtrĂ© Ă  froid

Coloration (caramel ajouté): Non

Contenant (remarque):       Etui carton (bouteille et Ă©tui avec livrĂ©e crème)

Contenant (volume):          70 cl

Fourchette de Prix:            50-60 €, Ă  l’époque, en GMS ou chez les cavistes, davantage de nos jours

A Noter :                               

Les SPRINGBANK de 10 et de 15 ans d’âge rĂ©sultent d’un assemblage de 40 fĂ»ts diffĂ©rents remis Ă  marier encore 6 Ă  10 mois avant la mise en bouteille dĂ©finitive. Ici, cette version est un assemblage de plusieurs types de fĂ»ts, avec un assemblage non prĂ©cisĂ© mais nettement diffĂ©rent de la version 2003, avec, cette fois (fait confirmĂ© par un reprĂ©sentant de la distillerie), une majoritĂ© de fĂ»ts de Sherry, dont 60 % de fĂ»ts de premier remplissage et 40 % de fĂ»ts de 2 ème remplissage (ce qui se traduit par des notes vineuses plus importantes), clairement, et donc pas de fĂ»ts ayant contenu du Bourbon, ce qui est sans doute plus proche de la version actuelle (avec livrĂ©e noire et Ă©criture blanche), en sus de la gĂ©nĂ©ralisation de l’emploi des fĂ»ts reconstituĂ©s (nommĂ©s « Hogsheads Â»).

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

RĂ©sumĂ© :

Note (commentaires ET note chiffrée révisés en 2014): 90/100

Une version manifestement diffĂ©rente de la version « Bourbon Â» de la mĂŞme Ă©poque Ă  peu près (celle Ă  l’étiquette ET contre-Ă©tiquette crème), avec un peu moins d’aura et de charme, mais aussi un peu moins d’équilibre (elle est très Ă©picĂ©e et assez vineuse), mais, au positif, grâce Ă  l’apport du Sherry, elle possède un peu plus de fruitĂ© et fait preuve de davantage de souplesse. Une version qui gagne aussi Ă  l’aĂ©ration, car avec le temps son profil devient plus civilisĂ© et ouvert. Une note rehaussĂ©e (de 88,5/100 Ă  90/100), Ă©tant donnĂ©e la qualitĂ© de cette version par rapport Ă  des versions plus rĂ©centes et similaires. Un bon SPRINGBANK, donc, qui fait la transition entre la version de rĂ©fĂ©rence pour moi (celle Ă©levĂ©e en fĂ»ts de « Bourbon Â» essentiellement) et les versions plus rĂ©centes (en livrĂ©e lettres blanches sur fond noir), assez diffĂ©rentes et qui, pour moi, sont un ton en dessous.

A different version from the one matured mainly in ex-Bourbon casks from 2003-2006. This version (with no back label on the bottle) of SPRINGBANK’s 10 years old has less aura & charm than the other, playing less on the « cereal & wood chord Â», but, if the full maturation only in Sherry casks (1st & 2 nd Fill) makes it at first very spicy & winey, then, with some air & just a few drops of water, it is a bit more approachable, more fruity & smoothy than the other version. The score was at first good, but not outstanding (88,5/100), but then, with more air in the bottle, it gains in balance & depth (getting then 90/100). A good transitional SPRINGBANK (coming from the more extreme old profiles, either full Bourbon or full Sherry style, to the lighter & spicier expressions of today) worth trying and that you may still find on a shelf of a small shop or from a supermarket forgotten gems stock !

____________________________________________________________________________________________________________________________________

Description:

(commentaires ET note chiffrée révisés en 2014)

Couleur: Jaune clair, Ă  reflets vieil or.

Nez: Très fin & assez Ă©quilibrĂ© (un peu moins certes que l’ancienne version que nous nommerons « Bourbon Â»), il est discrètement marquĂ© par l’orge, quelques notes boisĂ©es, mais aussi et très vite par des notes lĂ©gèrement vineuses, trahissant la prĂ©sence importante de Sherry. D’une grande finesse, il dĂ©voile lentement mais sĂ»rement, des notes de fruits au sirop, voire de Baba au rhum, de fruits secs, puis des Ă©pices douces. DiffĂ©rent de la version Bourbon avec contre-Ă©tiquette, il est subtil, peut ĂŞtre un peu trop marquĂ© par le Sherry par rapport Ă  l’autre version, mais n’est cependant pas dĂ©nuĂ© de charme et est d’une grande finesse.

Bouche: D’abord assez épicée (gingembre), mais cela s’adoucit avec le temps, et l’aération donc, elle est modérément équilibrée et d’une certaine complexité malgré les apparences et une linéarité plus grande que dans la version élevée majoritairement en fûts de Bourbon. Cela a tendance à masquer un peu les qualités propres au distillat de SPRINGBANK tel qu’on le connaît majoritairement depuis les années 2000 (raffinement des notes de céréales, d’épices et de vanille issues de ce type de fûts). Mais d’un autre côté, sans toutefois atteindre l’aura des anciennes versions mythiques issues de la maturation en fûts de Sherry, cela apporte davantage de notes fruitées et vineuses légèrement acidulées à ce SPRINGBANK. Puis quelques notes d’orge reviennent discrètement (orge bouillie), une pointe de chêne, puis comme une note de fruits au sirop à nouveau. Dans les premiers temps de l’ouverture de la bouteille, la finale s’avère assez épicée et même assez alcooleuse, un peu déséquilibrante (cf la note chiffrée précédente, 88,5/100). Moins sèche que la version Bourbon par la suite, elle devient plus souple, plus ronde et enjôleuse au fil du temps, redonnant du charme au whisky et de la profondeur.

Tenue Ă  la dilution: L’ajout d’eau semble apporter un peu plus d’équilibre dans un premier temps, mais très vite les notes vineuses assez insistantes reviennent et dĂ©sĂ©quilibrent un peu l’ensemble. Cependant, avec l’aĂ©ration de la bouteille, par la suite, un peu d’eau semble plus bĂ©nĂ©fique et dĂ©voile mieux les notes fruitĂ©es, mais il faut vraiment en mettre très peu. Par contre, clairement, la typicitĂ© de la distillerie s’en ressent, l’on est loin du style assurĂ© de la version Bourbon pour aller sur le territoire de certains malts du Speyside, comme par exemple du cĂ´tĂ© de Mortlach, sans le cĂ´tĂ© « noix Â» et « carnĂ© Â».

Conclusion: Une version manifestement diffĂ©rente de la version « Bourbon Â» de la mĂŞme Ă©poque Ă  peu près (celle Ă  l’étiquette ET contre-Ă©tiquette crème), avec un peu moins d’aura et de charme, mais aussi un peu moins d’équilibre (elle est très Ă©picĂ©e et assez vineuse), mais, au positif, grâce Ă  l’apport du Sherry, elle possède un peu plus de fruitĂ© et fait preuve de davantage de souplesse. Une version qui gagne aussi Ă  l’aĂ©ration, car avec le temps son profil devient plus civilisĂ© et ouvert. Une note rehaussĂ©e (de 88,5/100 Ă  90/100), Ă©tant donnĂ©e la qualitĂ© de cette version par rapport Ă  des versions plus rĂ©centes et similaires. Un bon SPRINGBANK, donc, sans ĂŞtre le meilleur, et qui fait la transition entre la version de rĂ©fĂ©rence pour mo

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop