TOP WHISKIES 2018 / Ma Selection

 

NOTA : Dans cette rubrique, après ce premier sujet, vous retrouverez ici des LISTES THEMATIQUES pour vous aider à choisir

un whisky pour votre prochaine DEGUSTATION comme pour compléter votre COLLECTION:

 

In this section, after this first topic, you will find several THEMATIC LISTS of whiskies I recommend for you NEXT TASTING

or to COMPLETE YOUR COLLECTION:

 

 

1/ Mes DERNIERS COUPS DE CŒUR ABORDABLES (de l’année 2015/2016) :

MY AFFORDABLE RECENT FAVORITE WHISKIES LIST (from 2015/2016):

 

2/ LES 75 MEILLEURS WHISKIES DEGUSTES A CE JOUR :

BEST WHISKIES TASTED SO FAR - TOP 75

 

 

***

 

TOP WHISKIES 2018 / Ma Selection

 

MES WHISKIES FAVORIS DE L’ANNEE 2018 /MY TOP WHISKIES OF THE YEAR 2018

 

(25 whiskies récompensés/ 25 whiskies awarded !)

 

 

Sujet publié le : 09/02/2019-Mise à Jour du : 09/02/2019

First published : 09/02/2019-Update : 09/02/2019

 

 

Dans ce nouveau numéro des LISTES THEMATIQUES, vous trouverez mes 10 whiskies favoris de l’année 2018 (en fait davantage-pas moins de 25 !-car il y a eu beaucoup d’ex-aequo cette fois-ci...), pour ceux qui sont le mieux notés parmi ceux dégustés l’an dernier. Bien entendu, je suppose qu’il y a de très bons whiskies qui ne figureront pas dans cette liste, car bien qu’ayant lu des critiques de la part de chroniqueurs respectés, je n’ai pas pu avoir accès à ces whiskies, donc ce n’est pas une liste exhaustive, mais juste une indication de mes goûts et recommandations, si vous avez l’occasion de déguster ces bouteilles. Par ailleurs, par souci de simplification, j’ai choisi de ne pas créer de catégories de whiskies, aussi ils sont donc tous sur le même plan, quel que soit leur type. La seule condition indispensable était que ces whiskies soient tous mis en bouteille en 2018.

Vous trouverez ici mes notes de dégustation concernant TOUS les whiskies de la liste (dont 8 notes sont nouvelles, tandis que d'autres ont été révisées), en partant du choix de ne garder que les whiskies notés davantage que 90/100 (ce qui est déjà une indication d'excellence pour moi). Certaines notes sont inédites, d’autres sont déjà publiées sur différentes rubriques de mon site.

Merci encore aux personnes (particuliers & professionnels) qui ont pu contribuer à fournir des échantillons pour ce sujet, pour les bouteilles qui ne sont pas encore dans ma collection. C’est apprécié à sa juste valeur, mais, je puis vous l’assurer, n’a en aucune façon pu altérer mon jugement au sujet de ces whiskies.

 

In this new THEMATIC NOTES number, you will find my Top 10 favorite whiskies of the year 2018 (actually more than 10 as they were many equally-ranked whiskies this time, so there are rather 25 whiskies listed & reviewed here!), for those I have been able to taste in 2018. Of course I guess there are other very good whiskies that do not appear in this list, and even if they have been receiving great reviews by respectable reviewers, as I have not been able to taste these ones, this isn’t a "complete" list, but rather an indication of my tastes & recommendations to you, if it happens you come across these bottles. Besides, in order to make things more simple, I have chosen this time to erase all categories or types of whiskies, so they are all rated equally whatever type they are. The only mandatory condition was that they had to be bottled in year 2018.

You will find here tasting notes about all ALL the whiskies of the list, selected upper my 90/100 (already “excellent”) rank. Some the notes here are unreleased (around 8 notes), others have been already published on my website, sometimes on different sections, but some have been revised for the occasion.

Thanks again to the professionals or amateurs contributions for their samples, when it wasn’t the case of purchase bottles. It is much appreciated, but I have to precise I assure you that it doesn’t mean my opinion on these whiskies has been biased in any way here.

 

 

Rappel de mon barême de notation/Reminder of my rating system :

 

Notation / Rating System

 

 

 

wlp_2018_with_don_n_lot_40_cs_ 1

Don LIVERMORE, master-blender & master-distiller de Hiram WALKER & Sons, le grand vainqueur cette année, avec l'époustouflant "LOT 40" 11 ans brut de fût, mais aussi sa version réduite.

Photo : © Grégoire Sarafian


 

 

1/ LISTE :

 

MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE D’OR) :97/100

BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (GOLD MEDAL):

 

-LOT 40 « CASK STRENGTH », 11 ans, 100 % RYE whisky (American Oak Barrels), Edition limitée 2018 (Second Edition), 58,4 % (RYE WHISKY): 97/100

 

2° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE D’ARGENT): 96/100

2nd BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SILVER MEDAL):

 

-BALBLAIR Vintage « 1991 » (2018, 3rd Release), 24 ans en ex-American Oak Bourbon casks, puis 3 ans en fûts de Sherry, 46 %

 

3° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE DE BRONZE): 95/100

3rd BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SILVER MEDAL):

 3 Whiskies sont ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked:

 

-GLEN MORAY officiel Vintage « 2010 », Distillery Edition only, Bourbon matured, « Peated PX finish », 55,8 %

-GLEN MORAY officiel « 120th Anniversary Bottling », de 15 ans (Distilled in 2002, bottled in 2018), "Charity Bottling", 120 bouteilles, Bourbon casks, Sherry, Port & Madeira casks, Virgin Oak finish, (peated), 52,4 %:

- PORT ASKAIG n.a.s. (7 ans) « 1OO PROOF », du négociant The SPECIALITY DRINKS Ltd (ELIXIR Distillers), 57,1 %

 

4° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (HAUTEMENT RECOMMENDES): 94/100

4th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (HIGHLY RECOMMENDED):

 3 Whiskies sont ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked:

 

-CAMERON BRIDGE 36 ans (1982-2018), emb. du négociant WHISKY BROKER, Single Cask (N°8278), C.S., 54,6 %

-"The CHITA", SUNTORY, 43 % (SINGLE GRAIN)

-« J.P. WISER’S, n.a.s. « COMMEMORATIVE SERIES / CANADA 2018 », Edition 2018, 43,4 %:

 

5° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MENTION SPECIALE): 93/100

5th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SPECIAL MENTION):  

 6 Whiskies sont ex-aequo / 6 whiskies are equally ranked:

 

-GLEN MORAY officiel Vintage « 1998 » (sampled 30/08/18), « P.X. finish » (16 ans en fûts de Bourbon, 4 en fûts de Sherry de type “Pedro Ximenez”), 45,5 %:

-« J.P. WISER’S 19 ans « SEASONED OAK » (“Rare Cask Series”), Edition 2018, 48 %:

-KILCHOMAN officiel “MACHIR BAY"/"Land Rover Tour" 2018 Limited Edition, Cask Strength, 59,8 %

 -LOT 40, n.a.s., 100 % RYE whisky (American Oak barrels), Edition 2018, 43 % (RYE WHISKY):

 -« PORT ASKAIG » 14 ans, du négociant The SPECIALITY DRINKS Drinks Ltd (ELIXIR Distillers), Edition 2018, Bourbon casks, 45,8 %

 -THREE SHIPS officiel 15 ans, « Pinotage Cask Finish » 2017, James Sedgwick Distillery, Edition 2018, 46,2 % (Wellington, région : Le Cap, Afrique du Sud/BLENDED Whisky):

 

6° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MENTION D’EXCELLENCE): 92,5/100

6th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (EXCELLENCE MENTION):

 

-BRUICHLADDICH 16 ans (2002-2018), emb. CLAXTON, Sherry Puncheon, 61,2 % (Islay)

 

7° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (TRES RECOMMENDE): 92/100

7th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (VERY RECOMMENDED):

 4 Whiskies sont ex-aequo / 4 whiskies are equally ranked:

 

-ABERFELDY Millésimé « 1999 » (« B.Y.O. », N°2, 2018), Single-Cask (Cask N°20658-First Fill Sherry), 60,6 %

-DUMBARTON 32 ans (1986-2018), emb. CLAXTON, Bourbon Barrel, 55 % (Lowlands) –SINGLE GRAIN

-GLEN SCOTIA “1832”, officiel/« Global Travel Retail official bottling »), Bourbon+Peated P.X. finish, 46 %

-MILTONDUFF 10 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery », Sherry casks, 43 %

 

8° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (PLUTOT RECOMMENDE): 91,5/100

8th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RATHER RECOMMENDED):

 3 Whiskies sont ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked:

 

-DEANSTON officiel 15 ans, “ORGANIC” (local barley, American Oak), 46,3 %

-LEDAIG 10 ans (2008-2018), emb. CLAXTON, Refill Hogshead, 54,3 % (Isle of Mull)

-TOMATIN officiel 18 ans, Bourbon matured (15 ans) & Sherry finished (3 ans), 46 %

 

9° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (RECOMMENDE): 91/100

9th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RECOMMENDED):

 

-GLENGOYNE officiel ‘TEAPOT DRAM” officiel/distillery exclusive 2018, First Fill Sherry, C,S 59,3 %

 

10° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (PLUTOT INTERESSANT): 90,5/100

10th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RATHER INTERESTING):

2 Whiskies sont ex-aequo / 2 whiskies are equally ranked:

 

 -TOMATIN officiel 15 ans, Limited Edition (6000 bouteilles), Moscatel Wine finish, 46 %

 

 MENTION SPECIALE “ESPOIR & INNOVATION” (HOPE AND INNOVATION) :

 

 -ARBIKIE officiel « HIGHLAND RYE » 3 ans (2015-2018), 3 Casks, 46 % (RYE WHISKY-SINGLE GRAIN) , Highlands, ECOSSE

 

 

 

 ***

 

ecosse_2018_jour_2_ 16a2

Le BALBLAIR "1991" (27 ans), un grand whisky complexe, subtil et plein de charme...

 

 

***

 

2/ DETAILS:

 

 

 

DETAILS /NOTES DE DEGUSTATIONS/TASTING NOTES:

 

 

 

MES WHISKIES FAVORIS DE L’ANNEE 2018 :

 

(MY TOP 10 WHISKIES OF THE YEAR 2018)

 

 

 ***

 

 

MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE D’OR): 97/100

BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (GOLD MEDAL):

 

 

-LOT 40 « CASK STRENGTH », 11 ans, 100 % RYE whisky (American Oak Barrels), Edition limitée 2018 (Second Edition), 58,4 % (RYE WHISKY, Ontario, CANADA):

Couleur:Vieil or, à reflets ambrés, voire orangés. Nez: Impressionnant ! Dense, boisé, épicé, fruité, clairement marqué par le seigle, ici seule céréale utilisée, mais aussi par une note de solvant qui rappelle certains Cognacs non édulcorés. Tout comme l’édition précédente, il lui faut un peu de temps pour s'ouvrir. Bouche: Le même facteur Wow !” que pour la version 2017, mais avec plus d’impact, du sans doute aux quelques degrés supplémentaires. Puissante (et un rien alcooleuse, mais cela va mieux après un certain temps d’aération), la bouche dépasse les promesses du nez: Gourmande, elle exalte un fruité toujours aussi exceptionnel & original (fruits exotiques : goyave & papaye, arbouses chinoises au sirop, surtout, mais aussi des mûres, des fraises très mûres, des cerises presque en saumûre, et toujours cette étonnante note de rhubarbe très concentrée). Le fruité épouse également le floral, avec des notes capiteuses de rose et de pivoine. Bien sûr il y a de fortes notes de seigle (et les multiples épices qui vont avec), mêlées à de belles notes boisées (bois de rose) parfois un peu vertes (menthol, cèdre, eucalyptus), des notes végétales (feuilles de tabac à cigare Havane), voire de caramel dur. En finale, retour de la note de rhubarbe maintenant teintée d'une touche de rose. Cela prend carrément une tournure “orgamisque” tellement c’est une explosion de saveurs en bouche. Tenue à la dilution: Presque buvable sans eau. Quelques gouttes d'eau peuvent être ajoutées afin d’assouplir le whisky, le rendant plus sensuel encore. Ne pas trop diluer cependant, sous peine d'obtenir de l'amertume et de perdre un peu de la magie de ce whisky. Conclusion: Un whisky exceptionnel, un cran au dessus de l’édition précédente (déjà splendide), et qui le positionne clairement comme un “rye monster” (une nouvelle catégorie à inventer !). Un grand merci à Don Livermore, pour ce sample, dégusté au salon Whisky Live Paris 2018, puis sur échantillon ! Prix indicatif: Autour de 100 $ CAN (soit environ 66), dans l'état de l'Ontario (comptoir de vente d'état LCBO), uniquement au Canada, à sa sortie, mais probablement épuisé à l’heure ou j’écris ces lignes. Note confirmée: 97/100

ENGLISH NOTES : Color: Golden color, even with orange hues. On the nose, it is impressive! Thick, woody, spicy, fruity, floral, clearly only rye driven”, it has also a solvent note reminding me a bit of some unadulterated Cognacs. Like the previous 2017 edition, it needs some time to open up. On the palate : The same “Wow!” factor than the 2017 edition, but here with a bit more impact, probably because of the higher abv. Powerful, even a bit spirity (it gets better after some time in the glass), the palate goes beyond the nose’s expectations: Gourmet, it glorifies an exceptional & original fruitiness (exotic fruit such as guava & papaya, Chinese arbulus fruit, but also overripe strawberries, blackberries, gooseberry-a bit sour cherries-with again this amazing highly concentrated rhubarb note). The fruit is then melted with some beautiful heady flowers notes (rose & peony). Of course there’s a lot of rye there (with a varied spices combo), melted with beautiful woody notes (rosewood) that are sometimes green as well (eucalyptus, cedar), but there are also some tobacco leaves for Havana cigars & some hard caramel (French "carambar" sweets). The finish sees a focus on the rhubarb notes, tainted by a touch of rose. This is becoming really "orgasmic" now, I have to say, so much the flavors explosions on the palate are huge. With a few drops of water: I have to point out that it is almost drinkable without water, but sure a few drops will help the whisky become a bit milder & brings on more sensuality. Do not add too much water to this one, though, otherwise you might get some bitterness and lose the "'magic" of it. Indicative Price: Around CAN $ 100 (£ 60), only at the LCBO (state office of alcohols of Ontario), Canada, but I’m afraid it’s sold out now as I am writing this note. Conclusion: An exceptional whisky for sure, better than last year’s release I think (which was already stunning), that makes it enter without a doubt in the (new one to invent) “rye monster” category. A big thank you to Don Livermore for this sample, a whisky tasted during the Whisky Live Paris 2018 & home, from a sample. Confirmed rating: 97/100

 

 

 

 wlp_2018_with_don_n_lot_40_cs_ 4

Le LOT 40 édition 2018 11 ans version Cask Strength, un monument élévé au whisky de seigle ! Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

 

2° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE D’ARGENT): 96/100

2nd BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SILVER MEDAL):

 

-BALBLAIR Vintage « 1991 »(2018, 3rd Release), 24 ans en ex-American Oak Bourbon casks, puis 3 ans en fûts de Sherry, 46 % (SINGLE MALT-Highlands du Nord, ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur: Vieil or. Nez: Un nez très fin, séduisant, très complexe, avec de belles notes fruitées (abricots, coing, pêches jaunes), de belles notes végétales (thé Earl Grey de qualité à la bergamote, thé noir, mousse de sous-bois) mêlées à des fleurs capiteuses (lys, entre autres), du glaçage de Mille-feuilles, des notes superbes de Loukoums, de miel toutes fleurs, des notes de zestes d’orange & de chocolat noir. Beaucoup de profondeur déjà au nez, impressionnant ! En bouche, ce beau programme est respecté à la lettre, dans le droit fil du style maison (comme d’ailleurs les 2 whiskies précédents), herbacé, floral et fruité (abricots, coings, oranges, pêches jaunes, surtout), un rien pâtissier, avec un beau boisé et des épices douces, dans un équilibre parfait, une belle complexité & une indéniable profondeur. Une véritable symphonie de saveurs, avec cette sublime note florale en filigrane tout au long de la dégustation. L’ajout de quelques gouttes d’eau (pas davantage, svp) permet de rendre l’ensemble plus suave encore. Conclusion: Un single malt d’un âge assez avancé (27 ans !), avec une robe vieil or, d’une certaine densité. Un single malt de premier ordre, d’une grande élégance et remarquablement construit. Un chef d’œuvre de subtilité. Indication de Prix: Autour de £ 135/140 en ligne (boutiques anglaises), mais curieusement plus cher en France (167 € à la MdW). Note confirmée (sur place, sur échantillon, au salon WLP 2018 & d'après ma bouteille, sur plusieurs dégustations): 96/100

ENGLISH NOTES : Color: Old gold. On the nose, it’s very refined, seductive, very complex, with beautiful fruity notes (apricot, quince, yellow peaches), beautiful green notes (quality Earl Grey tea with bergamot, black tea, some mossy forest notes as well), melted with heady flowers notes (including lily of the valley), but also some icing sugar (the one for the French pastry called “Mille-Feuilles”), superb Turkish delights notes, all fruit honey, orange zests & dark chocolate. This BALBLAIR has already quite some depth on the nose, impressive! On the palate, which is very faithful to the nose, this beautiful program is respected & fulfilled, is part of the distillery house style (or trademark is you prefer), as, by the way, for the 2 previous expressions tasted. It’s herbal, but mainly beautifully fruity (apricots, oranges, yellow peaches, quince), floral, a bit “pastry-ish” again, enhanced by some sweet spices, all in a perfect balance, with a beautiful complexity & of an undeniable depth. A real symphony of flavors, with a constant seductive floral note on the background. If you add just a few drops of water (not more, please), it will help making the ensemble even smoother. A first-class single malt, with a great elegance & remarkably crafted. Conclusion: A decently aged single malt (27 years old !), with a old golden robe, of a certain density. A masterpiece of subtlety. Confirmed rating (after a taste at the distillery, then after a sample of it, then at a whisky show in Paris & revised after my bottle): 96/100

 

 

balblair_1991_2018_3rd_rel_46_v.b.depl._2red

Le superbe BALBLAIR "1991" (2018, 3rd release), un 27 ans d'âge tout en charme, subtilité, complexité. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

 

3° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MEDAILLE DE BRONZE): 95/100

3rd BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SILVER MEDAL):

 

3 Whiskies are ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked :

 

 

-GLEN MORAY officiel Vintage « 2010 », Distillery Edition (en vente qu’à la distillerie), Bourbon matured, « Peated PX finish », (brut de fût supposé, mais non indiqué comme tel), 55,8 % (SINGLE MALT-Speyside, ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur: Vieil or. Nez : Fin, complexe, mais très direct, équilibré, mais aussi paradoxalement très exubérant, sur à la fois le Sherry de type Pedro Ximenez, des esters bien affirmés & une tourbe grasse et invasive. C’est le tour de force et l’originalité de cette version pour moi exceptionnelle. Fruits jaunes, fleurs capiteuses, de riches fruits secs, un beau boisé et une tourbe grasse & fumée sont les autres marqueurs du nez. En bouche, c’est tout simplement délirant ! La tourbe (grasse, avec une fumée dense, puis par la suite cendrée), les esters (bonbons anglais, fruits exotiques, ananas, goyave), et le Sherry (fruits confits & fruits secs, incluant dattes, figues, raisins secs macérés dans de l’eau-de-vie) & diverses fleurs capiteuses répondent présents en même temps au rendez-vous, une proposition absolument redoutable et inédite, très sensuelle... Avec un peu d’eau, le whisky s’ouvre un peu plus sur des fleurs & des fruits jaunes, du thé vert & noir, du chocolat noir & même une note de moka torréfié (un rien acidulé). Il est plus que temps d’appeler la fameuse « brigade » (Serge, si tu m’entends ?). Conclusion: Oui, ce whisky est jeune (8 ans), excessif, explosif, inhabituel, part dans 3 différentes directions, mais parvient à les faire se rejoindre très vite, et s’avère vraiment très gourmand, alors je pense que c’est déjà un chef d’oeuvre à 8 ans d’âge, tel que je l’avais pressenti à la dégustation de sa version de 2 ans plus jeune (échantillon de fût à l’époque) et titrant 61 % (version chroniquée dans mon « GROS PLAN » sur la distillerie sur mon site). Pari tenu (le whisky a gagné en profondeur-même s'il aurait pu vieillir encore quelques années de plus...), et chapeau bas à Graham Coull pour cette extraordinaire version ! Note confirmée: 95/100

ENGLISH NOTES : Color : Old gold. Nose : Refined, complex, but very direct. Balanced, but paradoxically quite exuberant, at the same time very generous in expressing its rich Pedro Ximenez finish, loud & clear stated estery notes, plus on top of that (or deeply inside that) a grassy peat. It is the “tour de force” for me of this expression wich is for me exceptional. Yellow fruits, heady flowers, rich dried fruit, beautiful wood & grassy, smoky peat are the other key components on the nose. On the palate, it’s simply crazy! (I mean crazy good). The peat (grassy, dense, then getting ashy), the esters (English liquorice allsorts sweets, exotic fruit-pineapple, guava), the Sherry (candied & dried fruit, including dates, figs, sultanas macerated in eau-de-vie) & some heady flowers are all present for an absolutely unreleased & very sensual & formidable proposal…With a few drops of water, the whisky opens up more on yellow fruit & heady flowers, on black & green tea, on dark chocolate as well as on roasted moka (a bit acidulous as well). It is more than the time to call the “the famous brigade” (Serge, if you hear me?). Conclusion: Yes this whisky is young (8 years old!), excessive, explosive, unusual, going in 3 different directions, but it manages to make these paths meet quickly, and is very gourmet. So, in my opinion, it is already a masterpiece at its young age, as I had sensed when I tasted it’s younger brother” aged only 6 y.o. (an advance sample with a 61 % abv-I reviewed in my “GROS PLAN”. I think the whisky is ready-the whisky gained in depth with 2 years more...) even if it could evolve positively in the casks for a few years more, and congrats to Graham Coull for this extraordinary expression! Confirmed rating: 95/100

 

 

 

 ecosse_2018_jour_3_ 7

Une "bombe atomique" de tourbe & de sherry (ici du P.X.) de la distillerie GLEN MORAY, gros coup de coeur de 2018. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

 

-GLEN MORAY officiel « 120th Anniversary Bottling », de 15 ans (Distilled in 2002, bottled in 2018), "Charity Bottling", 120 bouteilles, Bourbon casks, Sherry, Port & Madeira casks, Virgin Oak finish, (peated), 52,4 % (SINGLE MALT-Speyside, ECOSSE/Royaume-Uni):

Avertissement : J’ai cru que cet échantillon correspondait à la version anniversaire de la distillerie nommée “Mastery” (que je n’ai pas dégusté mais qui a plutôt bonne presse), mais ce n’est pas le cas, c’est une variante destinée à une vente de charité. Tout ce que je puis dire (car je n’ai pas de détails sur cette version concernant l’âge), c’est que ce whisky contient des millésimes anciens (comme c’est le cas pour le « Mastery »), et, en tant que dégustateur expérimenté, je pense qu’une partie du contenu a probablement au moins 18 ans d’âge, voire davantage.

Notes de dégustation : De couleur vieil or, ce petit bijou de la distillerie, très complexe et très expressif, possède un nez exubérant et résolument tourbé, mais pas seulement, et d’une certaine profondeur. Le Sherry est également bien présent, autant que la tourbe, mais aussi d’autres influences un rien vineuses (vin rouge, Porto, Madère?), apportant des notes de fruits confits, un pointe de fruits rouges, de chocolat noir et de moka, ainsi que des notes de thé Earl Grey & noir longuement infusées, des notes plus insolites d’olives noires (je dirais même assez oxydatives-olives de Kalamata, en Grèce), évoquant aussi un Sherry de type Pedro Ximenez. En bouche, ce festival de saveurs est sublime, avec de complexes esters fondues avec une note de tourbe grasse & un Sherry riche et dense, à du caramel naturel (carambar) et une belle note maltée, sur un lit de bois noble. L’ajout de quelques gouttes d’eau rajoute encore un peu de finesse, avec maintenant comme des notes de vin liquoreux ou de vin mûté (voire un Maury?), avec un retour discret des notes de fruits rouges. Conclusion: Tout simplement un chef d’oeuvre ! Note confirmée: 95/100

ENGLISH NOTES:

Warning: This one shall not be confused with another distillery anniversary edition called “Mastery”, which has a lot of qualities too it seems (of what I heard from reviewers-I haven’t tasted the “Mastery” myself yet), but it is a charity bottling for the 120th anniversary of the distillery. As an experienced taster, I can tell this whisky contains probably older whiskies than 15 years old (I will say probably 18 y.o. or more).

This little jewel from the distillery is very complex & very expressive, with a luxuriant nose, clearly peated but not only, and has quite some depth. Very attractive. The Sherry is clearly there too, but not only, as Madeira & Port casks “have their fruity & a bit winey say”-maybe some red wine too-bringing on some candied fruit notes, some red fruit as well, dark chocolate & moka, Earl Grey & black tea (both almost over-infused), but also some astonishing black olive notes (a bit oxidative-close to Greek olives from Kalamata) that usually one can find is Pedro Ximenez wine. On the palate, this festival of flavors is sublime, with complex estery notes melted with the other notes (grassy peat, rich & dense Sherry, natural caramel-Carambar sweet-but also beautiful malty notes, on a noble wood ground). A few drops of water brings on more refinement, with now some beautiful dessert wine or muted wine notes coming through-close to French Maury wine-with some discrete red fruit notes return. Conclusion: Simply a masterpiece ! Confirmed rating: 95/100

 

 

 

 glen_moray_120th_anniversary_dist_ed_2018_52.4

L'époustouflante édition anniversaire (et de charité) de GLEN MORAY avec un profil très audacieux. Merci à la distillerie pour la photo.

 

 

-PORT ASKAIG n.a.s. (7 ans) « 1OO PROOF », mise en bouteille par le négociant The SPECIALITY DRINKS Ltd (ELIXIR Distillers), (supposed from CAOL ILA distillery), 57,1 % (SINGLE MALT, Islay, ECOSSE/Royaume-Uni): (Nouvelle Note)

Couleur: Or pale. Nez: Fin, précis, complexe, minéral et très cohérent. La fumée de tourbe, un rien cendrée, épouse parfaitement les autres notes aromatiques, que ce soit des agrumes ou notes d’esters (bonbon anglais, fruits exotiques), d’amande ou de vanille, avec une légère touche de chlorophylle (caractéristique de la distillerie CAOL ILA). Il y a aussi des notes marines modérées (embruns, sel, coquillages), de délicates notes florales et une discrète note de chocolat noir. Bouche : Splendide ! Linéaire & cohérente de bout en bout, généreuses, subtile et complexe, elle reprend fidèlement les notes du nez (florales, fruitées, végétales, marine, tourbées & fumées), puis précise la note d’amande en une note proche de la frangipane (ou pâte d’amande allégée en sucre, dirons-nous ici). La vanille se fait discrète, et la tourbe (avec une belle note de badiane) donne une belle note de fumée cendrée qui se mêle à une fine note de chocolat noir…Il y a quelques épices, qui se rappellent à notre souvenir en milieu de bouche avec une fine note de piment d’Espelette. Superbe minéralité. Peut-être une fine note de menthol. L'on peut enfin le déguster sans eau…même si c’est plus facile avec. Tenue à la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, je ne poeux rien d’autre hormis que ce whisky devient carrément jouissif. Conclusion : Je ne sais pas comment Oliver Charlton s'y prend pour faire ses sélections de fûts (pour les différentes marques d’ELIXIR Distillers, que l’on connaît aussi sous le nom de négoce de The SPECIALITY Drinks Ltd), mais c’est tout à fait remarquable et constant en qualité d’année en année. Un whisky charmeur et raffiné, aussi équilibré qu’expressif et parmi les meilleurs de la gamme « PORT ASKAIG » si ce n’est le meilleur dégusté jusqu’ici. Fortement recommandé ! Par ailleurs, cela fait plusieurs années que je déguste cette référence (donc de différents lots), et son style, son efficacité ne diminue pas, elle est d’une rare constance, notamment avec ce whisky, ce qui appuie ma note chiffrée. Indication de Prix : Autour de 70 €, cavistes (parfois dans certaines grandes surfaces). Note confirmée : 95/100

ENGLISH NOTES : (New note)

Color : Pale gold. Nose : Refined, precise, complex, mineral & very coherent. The peat smoke, a bit ashy, is perfectly married with the other notes, wether it is citrus fruit, esters (English liquorice allsorts, exotic fruit), or almonds or vanilla (rather discrete). I also get a hint of chlorophyll (typical from the CAOL ILA distillery), and some marine notes (seaspray, varied shellfish, salt). Then some delicate floral notes appear, as well as a discrete dark chocolate note. Palate : Wow ! Splendid ! Linear & coherent all the way. The palate is faithfull to the nose (with floral, fruity, marine, smoky, peated notes), but do precise even more the almond note that is now close to « frangipane » (almond cream-here let’s say light in sugar). Vanilla remains on the background, while the peat provides a beautiful star anise note, melted with an ashy peat, a thin dark chocolate note, & towards the end, some spices (French pepper called « piment d’Espelette »). Superb minerality. Maybe a thin menthol note. A whisky you can enjoy without water, even if it is easier with some. With a few drops of water, I cannot say anything else than « this whisky becomes joyous ». Conclusion : I have no idea how Oliver Charlton does his casks selections for the different brands under the name of ELIXIR Distillers (previously only known as « The SPECIALITY DRINKS Ltd »), but this is pretty much remarkable how he manages to keep the consistency over the years, and especially for this reference, tasted several times (on different batches), I do not see any decrease of quality over the years so that it helps me to lean on my rating. Price : Around 70 € in France. Confirmed rating : 95/100

 

 

 

 port_askaig_100_proof_gs_coll_57.1_red

Le whisky tourbé à fort titrage le plus sexy de ces dernières années. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

***

 

4° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (HAUTEMENT RECOMMENDES): 94/100

4th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (HIGHLY RECOMMENDED):

 3 Whiskies are ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked :

 

 

-CAMERON BRIDGE 36 ans (1982-2018), emb. WHISKY BROKER, Single Cask (N°8278-Bourbon barrel, 303 bouteilles), 50 cl, Cask Strength, 54,6 % (SINGLE GRAIN-Lowlands, ECOSSE/Royaume-Uni):(Nouvelle Note)

Couleur: Vieil or. Nez: Somptueux, marqué par une note de caramel dur suave, une note de crème brûlée, mais aussi une nette note proche des whiskies canadiens, autour des noix nobles au caramel, d’une vanille complexe, d’un maïs élégant (oui je pense aux whiskies de la marque J.P. WISER’S). Du chocolat au lait, des fruits secs (dattes, raisins secs, amandes) viennent se joindre à la fête et franchement au nez c’est déjà fabuleux. Bouche : D’une grande sérénité, la bouche reprend toutes ces notes et les fond en un tout succulent, même sans eau…Je ne sais que dire d’autre que ce festival de caramel au maïs est d’une grande sensualité en bouche, avec un boisé à la fois discret et travailleur, que l’on remarque à peine, mais qui a bien travaillé pour donner le plus de profondeur possible au distillat. Quelques épices douces apportent un peu de structure à l’ensemble qui est d’une grande cohérence & d’un bel équilibre. Tenue à la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, ce whisky devient très soyeux, et demeure sur les mêmes notes. Ne pas trop diluer, sous peine de perdre cette générosité de départ. Conclusion : Cette version de CAMERON BRIDGE est de loin la plus belle dégustée à ce jour par votre serviteur, un vrai dessert, et semble confirmer tout le bien qui se dit de ce négociant (WHISKY BROKER) anglais. Merci infiniment à Mike (du vlog « The Whisky Family »; et qui travaille pour la boutique House of Malt à Carlisle, en Angleterre) pour cet échantillon rare. Indication de Prix : Autour de £ 65 à sa sortie (oui, je sais…mais on parle de 50 cl), davantage ensuite… (voir le site internet du négociant). Note confirmée : 94/100

ENGLISH NOTES : (New note)

Color : Gold. Nose : Sumptuous ! Driven by a smooth hard caramel note,a « creme brulee » note as well, but also a note close to some Canadian whiskies (yes I’m thinking here of J.P. WISER’S whiskies), with notes of noble nut (macadamia nut, for instance), a complex vanilla note, elegant corn notes, then milk chocolate & dried fruit (dates, sultanas, almonds) join the show and frankly, the nose itself is already fabulous. Palate: The palate is of a great serenity, faithful to the nose, gathers all its nose into a succulent ensemble, even without water…I don’t know what else to say than it is a “corn festival” of a great sensuality on the palate, with a discrete but efficient oak that one barely notice, Some sweet spices bring some more structure to the whisky which is of a great coherence & of a beautiful balance. With a few drops of water, this whisky becomes very silky, and stays on the sames notes. Please do not dilute it too much, as you might lose the generosity this whisky shows when undiluted. Conclusion: I have to say this one is for me by far the best CAMERON BRIDGE bottling I have ever tasted, a true dessert, and seem to confirm all the good things heard about this UK independent bottler (WHISKY BROKER). Thanks so much to Mike (of “The Whisky Family” vlog, but also working for House of Malt shop in Carlisle, in England) for this rare sample. Price: Around £ 65 when it was released (yes, I know, but it is 50 cl), probably now much more on the secondary market (see their website). Confirmed rating: 94/100

 

 

cameron_bridge_36_ans_82_whisky_broker_54.6_red

 

Un grand, très grand whisky de grain...merci encore à mon ami Mike de me l'avoir fait découvrir. Photo: Whisky Base.

 

 

 

-The CHITA, de SUNTORY (assemblage de 3 différents types de fûts*),  43 % (SINGLE GRAIN, Honshu, JAPON):

A Noter : Il s’agit du single-grain de la distillerie CHITA, fondée en 1972 par le groupe SUNTORY (devenu depuis peu Beam-Suntory). Cette version, qui ne fut pas la première commercialisée par la distillerie, date de 2015, et la maturation est mixte*, avec des fûts ayant contenu de Bourbon, du Sherry, mais aussi du vin rouge, comme pour le nouveau blended whisky de SUNTORY nommé "TOKI" .

Couleur : Or clair, à reflets légèrement dorés. Nez : Somptueux, ultra-pâtissier (crème d’amandes, praliné, noisettes), notes de miel, d’angélique, d’épices douces (cannelle, muscade), mais aussi de caramel naturel. Bouche : Tout aussi somptueuse, gourmande (elle reprend la même palette pâtissière qu’au nez), complexe, fine, d’une délicatesse incroyable...Des notes de noix de pécan s’ajoutent à la palette initiale, en milieu de bouche, puis quelques épices douces, un soupçon de crème anglaise, de crème brûlée, de maïs grillé, de pommes cuites au four, et des notes boisées d’une complexité certaine (il y a aussi de belles notes florales, mais que je n’ai pu identifier), mais sans domination. La vanille est également présente, mais elle est parfaitement intégrée à l’ensemble, qui est véritablement magistral et d’un équilibre parfait (un grand bravo au maître-assembleur Shinji Fukuyo!). Par ailleurs, le toucher en bouche est soyeux et d’une grande finesse. Tenue à la dilution : L’ajout d’un peu d’eau renforce encore sa séduction soyeuse. Je n’ai pas essayé ce whisky sur glace, mais cela pourrait être intéressant, tout comme dans un cocktail. Conclusion : Certes il y a là une combinaison de fûts différents dans le but de construire un profil complexe, un rien technologique (ce n’est clairement pas un whisky de grain ordinaire, mais de la « haute couture »!), mais que c'est subtilement fait (le fameux savoir-faire japonais), gourmand, onctueux, complexe, presque laiteux, avec un boisé, un maïs, un caramel splendides ! Pour moi à l’heure actuelle, il s’agit du plus beau single grain sans compte d'âge disponible sur le marché, tous pays confondus…Indication de Prix : Autour de 65 €, cavistes et certaines grandes boutiques spécialisées. Disponibilité irrégulière./Note confirmée : 94/100

T.N.: Color : Gold. Nose : Sumptuous ! The pastry character of this whisky is huge, with notes of almond cream, praline, hazelnut, but has also nice notes of honey, angelica, sweet spices (cinnamon, nutneg), but also natural caramel. Palate : As sumptuous as the nose, gourmet (fulfilling all the nose promises about the huge pastry notes), complex, refined, and of an incredible delicacy. Notes of pecan nut are now coming through, as well as sweeet spices, custard, creme brulee, roasted corn, baked apples, and some complex oaky notes. I think there are also some floral notes, but I struggled to identify them. Vanilla is there too, but not overwhelming. The ensemble is masterfully crafted & the balance is perfect (congrats to Suntory’s master-blender Shinji Fukuyo!). Besides, on the palate, the mouthfeel is almost silky & shows a great refinement. Adding some drops of water makes it even more sexy. I didn’t try it on ice, but I think I’ll be happy to try it on an iceball. I’m sure it could be interesting, and probably in a cocktail as well. Conclusion : Of course there is some wood technology involved there, and different cask types to get a certain result & some complexity (this is by no means an ordinary grain whisky, but rather « haute couture » !), but it is so well crafted (yes, that famous Japanese « know how »), so gourmet, so complex, with almost a milky & onctuous mouthfeel, with this splendid caramel, corn and oaky notes ! For me it is simple, it is in my opinion the most beautiful no age statement grain whisky on the market, and this worldwide… Confirmed rating : 94/100

 

 

 

cocktail_spirits_show_2018_ 13

L'époustouflant whisky de grain de SUNTORY dont je pense tout le monde n'a pas encore pris la mesure de sa qualité. Photo: © Grégoire Sarafian.

 

 

 

 -« J.P. WISER’S, n.a.s. « COMMEMORATIVE SERIES / CANADA 2018 », Edition 2018, 43,4% (BLENDED WHISKY, Ontario, CANADA):

A Noter : Cette version fait partie des mises en bouteille commémoratives d’une série consacrée à l’indépendance du Canada, et ici, pour célébrer les 200 ans du traité américano-anglais établissant les frontières Sud du Canada au 49 ème parallèle en 1818.

Couleur: Ambrée, à légèrement cuivrée. Nez: Un nez au fondu exceptionnel et au profil typique de la distillerie Hiram WALKER & Sons chez sa marque J.P. WISER’S, pour mon plus grand plaisir : Caramel dur (carambar), amandes & noix nobles (noix de pécan, de macadamia) écrasées, bois toasté, crème vanillée & crème brûlée, le tout surmonté d'épices douces (cannelle, girofle, muscade). Divin. Bouche: Toute aussi fondue et toute aussi sensuelle, typique de la distillerie, reprenant fidèlement les notes du nez. Complexité, équilibre, élégance, gourmandise, le palais coche toutes les bonnes cases, aussi je ne vois rien à dire de plus. Tenue à la dilution : Lajout d’un peu d’eau apporte plus de souplesse crémeuse à l’ensemble et rend ce caramel encore plus sexy. Conclusion : Une totale réussite que cette version que je trouve tout simplement splendide. Bravo à Don Livermore, encore une fois ! Indication de prix : Autour de $ CAN 50 (soit environ 33) au Canada seulement.-Note confirmée : 94/100

ENGLISH NOTES: This expression is part of a commemorative series for Canada’s independence. Here it is to celebrate the 200 years of treaties established in 1818 between Great-Britain & United States to define the Southern borders of the country in the 49th parallel. T.N.: First off, the nose is exceptional, and the way it melts all the different aromas while managing to display the Hiram WALKER’s distillery so delicate yet gourmet character is mindblowing. So once more, and for my biggest pleasure, I get these hard caramel notes (carambar), crushed almonds & noble nut notes (pecan nut, macadamia nut), toasted wood, vanilla cream & French « crème brûlée’ dessert, topped by sweet spices (cinnamon, nutmeg, cloves) ? Divine ! On the palate, it is the same complexity, sensual melting of flavors, faithful to the nose. Complexity, balance, elegance, « gourmetness », this one ticks all the boxes, so no need to say more. With water (a few), it brings even more suppleness, creaminess & makes the caramel notes even more sexy. Conclusion: Another stunner that is simply splendid ! Kudos to Don Livermore, once again ! Confirmed rating: 94/100

 

 

 

j.p._wisers_2_nouveautes_06.2018_george

 Les 2 whiskies de la gamme J.P. WISER'S primés cette année, dont la mise en bouteille commémorative, à gauche. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

***

 

 

5° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MENTION SPECIALE): 93/100

5° BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SPECIAL MENTION):

 6 Whiskies are ex-aequo / 6 whiskies are equally ranked :

 

 

-GLEN MORAY officiel Vintage « 1998 » (sampled 30/08/18), « P.X. finish » (16 ans en fûts de Bourbon, 4 en fûts de Sherry de type “Pedro Ximenez”), 45,5 % (SINGLE MALT-Speyside, ECOSSE/Royaume-Uni): (Note révisée)

Couleur: Vieil or. Nez & Bouche (note rapide) : Ce riche whisky ajoute aux qualités d’une belle maturation en fûts de Bourbon la suavité et sucrosité des fûts de Sherry les plus riches, avec des notes de fruits secs (abricots, dattes, figues, raisins de Corinthe), de chocolat noir aussi, ce qui donne en bouche une sensation gouleyante et dense, une impression de déguster un Brownie liquide, de l’Ovomaltine directement de la boîte, bref, beaucoup de chocolat et de malt dans cette version, en plus des fruits. Avec un peu d'eau: L’eau assouplit l’ensemble et le rends plus “whisky”, si j’ose dire (l'orge maltée et les fruits prennent le pas sur le côté vineux un rien sirupeux). Conclusion: Un vrai régal et autant un dessert qu’un whisky ! Indication de Prix : Autour de 130/150 €. En vente uniquement à la distillerie. Note confirmée: 93/100

ENGLISH NOTES : Golden color. Short notes: This whisky displays the smouthness & sugar-driven qualities of a Pedro Ximenez type of Sherry added to the already accomplished beautiful Bourbon main maturation “for a more than decent time” and the result is wonderful. Rich dried fruit (apricots, dates, figs, sultanas), but also dark chocolate, makes a sensation in the palate that is mouthcoating & lively at the same time, as if you were tasting a liquid brownie, Ovaltine straight from the box, so yes there is a lot of chocolate & malt in that one (plus the fruit). With a few drops of water makes it “more whisky”, if I may say. Price : If I'm not mistaken, around £ 125, but only at the distillery. Conclusion: A real treat, and a dessert as well as a whisky! Confirmed rating: 93/100

 

 

 

glen_moray_dist_ed_1998_px_finish_2018_45.5_red

 

Encore une belle mise en bouteille de chez GLEN MORAY en 2018, une année "carton plein" pour la distillerie. Merci à Whisky Base pour la photo.

 

 

 

-« J.P. WISER’S 19 ans « SEASONED OAK » (“Rare Cask Series”), Edition 2018, 48 % (BLENDED WHISKY, Ontario, CANADA):

A Noter : Cette édition limitée à 6000 bouteilles a été élevée dans des fûts ayant séché à l’air libre durant 4 ans, au lieu de 2 ans habituellement.

Couleur: Ambrée. Nez: Un nez qui demande un peu de temps pour s’ouvrir. Légère note de solvant, puis note de bois brûlé, puis forte note pâtissière (nougat, praliné), mais aussi pointe de fruits rouges (là encore évocatrice de présence significative de seigle), bois neuf de qualité (parquet juste terminé de maison neuve). Intriguant. Bouche: Bel équilibre et beau développement de notes boisées complexes (bois usé, bois neuf brut, bois travaillé avec colles un rien résineuses, un rien parfumées d’amande, teck = bois tropical), noix nobles fraîches (noix de pécan, noix de macadamia), épices douces, caramel dur (modéré), et fruits confits variés. Impressionnant ! Tenue à la dilution : Clairement l’eau apporte ici plus de souplesse à cette version au boisé important mais parfaitement maîtrisé. Presque encore mieux. Conclusion : Cette version rend admirablement compte de l’importance du travail de séchage du bois, de sélection de celui-ci, et du méticuleux travail de l’assembleur Don Livermore. Encore une réussite à mettre à son crédit ! Indication de prix : Autour de $ CAN 100 (soit environ 66) au Canada seulement (LCBO).-Note confirmée : 93/100

ENGLISH NOTES : This limited expression (6000 bottles) has been matured in oak casks that have been dried before filling twice more than usual, that is to say during 4 years. T.N.: This whisky needs a bit more time to open that others. Slight solvent note, then burnt wood, a strong pastry note (nougat & praline), but also a hint of red fruit notes (that evokes a significant rye presence), quality new oak (just finished new house wood floor). Intriguing. On the palate, there is a beautiful developpment of complex wood notes (used wood, new raw oak, wood using slightly almond perfumed resinous glues, tropical wood called "teck"), fresh noble nut notes (pecan nut, macadamia nut), varied sweet spices & moderate hard caramel notes. Add some varied candied notes and you get the full picture. Impressive ! With water, more suppleness is provided, and enhances the important but perfectly mastered wood work, wood selection. Conclusion : Once again this expression testifies of the meticulous amount of work master-blender Don Livermore did put into crafting this. Another achievement to put at his credit ! Confirmed rating : 93/100

 

 

j.p._wisers_seasoned_cask_rare_cask_series

Un très beau whisky créé par le "maître" Don LIVERMORE. Merci à la distillerie Hiram WALKER & Sons pour la photo.

 

 

 

-KILCHOMAN officiel “MACHIR BAY"/"Land Rover Tour" 2018 Limited Edition, Cask Strength, 59,8 % (SINGLE MALT, Islay, ECOSSE/Royaume-Uni): (Nouvelle Note)

Couleur: Or pale. Nez: Fin, marqué par les embruns, les esters (bonbon anglais, réglisse noire, ananas, voire banane), des épices douces (dont du poivre blanc), quelques fleurs discrètes, des agrumes et une belle fumée de tourbe un rien cendrée. Bouche : Très puissante, puis ensuite s’adoucit un peu, mais il n’y a pas beaucoup de corps (moins que dans la première version pour le marché français dite « Original Cask Strength », qui demeure une référence d’excellence pour moi), même si ce whisky est gras. En bouche l’on retrouve le charme fumé, cendré, tourbé, la badiane en plus, toujours de beaux embruns, une belle et discrète note florale et une toute aussi discrète note de sorbet au citron & au pamplemousse allégé en sucre. Superbe ! Tenue à la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, ce whisky devient plus facile à déguster et conserve toujours cette puissance qui manque un peu à la version réduite à mon sens. Conclusion : Une belle version et variante du « Machir Bay », que l’on aimerait revoir l’an prochain. Merci à Mike du vlog « The Whisky Family » (ex-The Maltman Mike & Friends) & de House of Malt, pour cet échantillon. Indication de Prix : Autour de £ 100 ? (à confirmer) au Royaume-Uni. Note confirmée : 93/100

ENGLISH NOTES : (New note)

Color : Pale yellow. Nose: Refined, with some seaspray, some esters (English liquorice allsorts, black liquorice, pineapple, and maybe some banana as well), sweet spices as well (including white pepper), some discrete flowers, some citrus fruit & a beautiful peatsmoke note, a bit on an ashy side. Palate: Very powerful, then it calms down after a moment, it hasn’t a lot of body (less than in a version called “Original Cask Strength”-the first one ever for the French market-which remains a reference for me, the one to beat if you like), even if this whisky is fat. On the palate, one will find the smoky, ashy, peaty (with the star anise for good measure), some beautiful seaspray notes as well, a nice & discrete floral note as well, and an as discrete and superb note of lemon sherbet (with light sugar). With a few drops of water, this whisky gets easier to enjoy and keeps a power that is a bit lacking in the reduced expression of the core range. Conclusion: A beautiful expression & alternative to the “Machir Bay” that we would like to see more often on the shelves. Thanks a lot to Mike from “The Whisky Family” vlog (previously called “Maltman Mike & Friends”) & House of Malt. Price: Around £ 100 in UK (to be confirmed), but it is a limited edition. Confirmed rating: 93/100

 

 

 

kilchoman_machir_bay_l.r._tour_ed_2018_cs_59.8_bottle_r

Un très joli KILCHOMAN, une édition limitée qui fut présentée lors d'une tournée européenne dans le fameux véhicule tout terrain. Merci à Mike Little pour la photo.

 

 

 

-LOT 40, n.a.s., 100 % RYE whisky (American Oak barrels), Edition 2018, 43 % (RYE WHISKY, Ontario, CANADA):

A Noter: LOT 40 est “la” marque emblématique de whisky de seigle appartenant à Hiram WALKER & Sons, actionnaire de CORBY Spirits & Wines, propriété de PERNOD-RICARD. Elaboré à la fois en alambics de type continu (“column still”, pour le premier passage) et en alambics à repasse (“Pot Still”, pour le deuxième), il est composé à 100 % de seigle (“rye”) malté et non malté, puis vieillie dans des fûts neufs ("Virgin oak" matured). Cette version, la version permanente, régulière, réduite, est de nouveau disponible depuis peu grâce à la société française de distribution "Les Nouveaux Distillateurs" (qui propose par ailleurs des whiskeys des Etats-Unis-voir mon sujet à venir sur le site au sujet de salon COCKTAIL SPIRITS 2018).

Couleur: Vieil or, reflets dorés. Nez: Suave, fin, et capiteux. Un rien oxydatif, avec une pointe d’acidité & d’aigreur, il est très vite d’une grande expressivité à la fois sur le fruit (dont des fruits rouges-rhubarbe, cassis, mûre), les fleurs capiteuses (pivoine & rose) et la céréale (le seigle) et son cortège d’épices, et une note maltée de seigle. Bouche:Puissante, très fruitée, marquée par le seigle (qui me rappelle les pains allemands “Kornbrod” rectangulaires), le malt, les épices. La bouche s’adoucit lentement et les notes de seigle deviennent plus acidulées et douces au fur et à mesure (note de groseille à maquereau). La rhubarbe domine alors, puis comme une note de pivoine et de rose (voire du bois de rose). Il se passe beaucoup de choses en même temps, même si tout converge vers un seul point. Superbe et très sexy ! Après plusieurs dégustations, je constate une certaine baisse de longueur en bouche, qui met fait finalement lui enlever un demi-point. Tenue à la dilution: Avec un peu d'eau, le seigle ressort, avec une certaine autorité, mais le whisky demeure cependant équilibré et terriblement séduisant. Conclusion: Ce whisky si particulier, si unique dans sa manière de lier une céréale (recette liant seigle malté et non malté) à une double distillation (en alambic à colonne, puis en alambic à repasse), mais aussi à un vieillissement particulier (fûts de chêne neuf), donne un résultat qui peut diviser (en général on adore ou on déteste, pas de demi-mesure), mais que je trouve d’une remarquable cohérence et expressivité, malgré une apparente simplicité, un côté direct qui surprend. J’ajouterais que pour moi, tous types de whiskies & tous pays confondus, c’est un des 3 ou 4 meilleurs rapports qualité/prix de ces dernières décennies (LOT 40 fut lancé à la fin des années 1990 par Hiram Walker & Sons). Indication de prix: Entre 35 et 40 €, cavistes spécialisés. Note confirmée: 93/100

T.N.: Color: Gold, with partly orange hues. On the nose, it is smooth (sensual), refined & heady (as heady flowers notesare, not spirity ones). A bit oxydizing, with some acidulous & sour character, but quickly showing a huge expressivity of both its fruity notes (including varied red fruit, rhubarb, blackberry, blackcurrant) and its floral notes (rose & peony), plus its cereal notes (the rye & its spices) and a malted rye note. On the palate, it is powerful, very fruity, dominated by the rye (reminding me a bit of rectangular German bread called “Kornbrod”), then the malted rye & the spices. The palate slowly sweetens & the rye notes are becoming now acidulous & sweeter the more it evolves, with a note of gooseberry (a bit sour cherries) coming through. The rhubarb is then dominating, in company of flowers (peony & rose again), and a beautiful rosewood note. There are a lot of things going on there, even if all these notes converge towards a unique arrival point. This is superb & very sexy ! After a few tastings though, I noticed that the palate’s finish tends to fade a bit too quickly, which makes me lower the rating of half a point. With a few drops of water: The rye comes through, with strength, but the balance is still good & the taste terribly seductive. Conclusion: This is such a special whisky, unique in its way of combining a cereal (besides it is malted & unmalted rye combined) to a double distillation process (plus using a column still then a pot still), but also to a particular maturation (virgin oak). The result is very special (one will love it or hate it), but for me pretty remarkably coherent & expressive, beyond its apparent simplicity, and its direct kick that may surprise the taster. An important thing to note, I will like to add that, regardless all types of whisky & all countries, it is for me one of the 3 or 4 best quality/price ratio whisky on the market of the last decades (Lot 40 was launched at the end of the 1990s by its distillery Hiram Walker & Sons). Indication of price: Around 35 to 40 € in France. Confirmed rating: 93/100

 

 

 lot_40_version_a_43_red2

A moins de 40 € la bouteille, un des 2 ou 3 meilleurs rapport qualité/prix tous types de whiskies confondus à mon avis actuellement...

 

 

 

-« PORT ASKAIG » 14 ans, du négociant The SPECIALITY DRINKS Drinks Ltd (ELIXIR Distillers), Edition 2018, Bourbon casks, 45,8 % (SINGLE MALT-Islay, ECOSSE/Royaume-Uni):

A Noter: Il s’agit d’un single malt provenant vraisemblablement de la distillerie BUNNAHABHAIN, mis en bouteille sans filtration à froid ni coloration.

Couleur : Or pâle. Nez : Assez Très jolies notes florales en attaque, mêlées de fruité (agrumes-citron & pamplemousse surtout) & de badiane, mais aussi étonnamment pas mal d’esters (bonbon anglais, fruits exotiques, poire en sorbet). Bouche : Délicate & gourmande, elle reprend fidèlement les notes du nez (fleurs, fruits, badiane, agrumes, esters), avec une belle simplicité, mais aussi une droiture remarquable. Facile à boire, elle se fait presque aérienne au fur et à mesure de la dégustation, avec en fil rouge cette sublime badiane & tourbe grasse (et quelques embruns) si engageante. Il y a de la sensualité là dedans, une belle souplesse et un équilibre fabuleux. Le fruité se fait très fondu, autour du citron en sorbet (allégé en sucre) & des esters (sorbet poire, ananas, banane et peut être aussi une pointe de goyave, pour l’acidité), notes auxquelles l’ont peut rajouter des épices douces. & quelques notes végétales. Les fleurs sont difficiles à discerner mais sont bel et bien là, et s’intègrent parfaitement à l’ensemble, sans véritable caractère médicinal (l’on est pas chez LAPHROAIG, clairement). C’est vraiment superbe. Tenue à la dilution : Avec un peu d’eau, le whisky se fait encore plus cajoleur, renforcant le beau fondu entre agrumes, fruits exotiques, badiane, embruns, et c’est succulent ! Conclusion : Encore une superbe sélection d’Oliver Chilton, qui réussit à proposer une référence raffinée & gourmande, à la fois différente du 8 ans d’âge, du 15 ans d’âge et du « 100 PROOF » ! Une très belle addition à la gamme « PORT ASKAIG » qui laisse rêveur sur ce que l’on pourrait encore nous proposer à l’avenir et que je recommande chaudement également. Indication de Prix : Autour de 85 €, LaMDW & cavistes partenaires. Note confirmée : 93/100

ENGLISH SUMMARY : Pale in color, but with quite an engaging nose (about whiskies, and especially Islay whiskies, please never judge a book by its cover!). This new proposal is different from the both the recent 8 years old, the 15 years old & the “100 PROOF” (this for the current range). This is said to be a bourbon matured BUNNAHABHAIN. Like all the others PORT ASKAIG, it is un chillfitred & un coloured. T.N.: On the nose (if you let it breathe a bit), it’s already there, all the promises that will be fulfilled on the palate: A delicious star anise note, oily peat, some juicy & shorbety citrus fruit notes (mainly lemon & grapefruit), some floral notes as well (but difficult to identify), and a generous amount of estery notes (english liquorice allsorts, exotic fruit such as pineapple, banana, but also some guava -& some acidity coming with it, and pear shorbet). There is a beautiful oily peat note along the way, always combined with the star anise note, topped with some exquisite sea spray notes as well. Everything comes on point & melts with the other notes to form a very sensual, perfectly balanced, refined & gourmet palate, but also some aerial feeling about it, and it’s fantastic ! You can add a little water for more “peat galore”’ pleasure. Conclusion: Once again, a remarkable selection made by Oliver Chilton, and one that manages to propose something slightly different from the rest of the PORT ASKAIG range (thinking of what could come next put a wide smile on my face I have to say), and of course another one that I warmly recommend. Confirmed Rating : 93/100

 

 

 port_askaig_14_ans_2018_45.8_red

 

Un des plus beaux BUNNAHABHAIN de négoce de ces dernières années à mon avis, bourré de charme. Merci à T.W.E. pour le sample & la photo.

 

 

 
 

-THREE SHIPS officiel 15 ans, « Pinotage Cask Finish » 2017, James Sedgwick Distillery, Edition 2018 (limitée), South African Wine casks, 46,2 % (BLENDED WHISKY, Wellington, région : Le Cap, AFRIQUE DU SUD):

A Noter: Il s’agit d’un assemblage de fûts de chêne américain ayant auparavant contenu puis, lors d’une seconde maturation, en fûts de vin Sud Africain nommé “Pinotage” (nom donné à un vin obtenu après des recherches de croisement de cépage par Abraham Perold, chercheur à l’université de Stellenbosch, en Afrique du Sud, en 1925. Perold inventa alors un assemblage qui réunit les cépages Pinot Noir & Cinsault, et rajoute le suffixe “tage”’ en hommage au fameux domaine français Tain L’Hermitage). L’assemblage a ici donné environ 4000 bouteilles, mais seules 3700 bouteilles seront commercialisées, les autres destinées au marketing.

Couleur : Vieil or, à reflets orangés. Nez : Absolument splendide ! Riche fruité aux accents pâtissiers, avec des notes d’abricots & de pêches jaunes au sirop, mais aussi de loukoums, de prunes, puis des notes végétales (thé noir, thé Earl Grey, légère touche mentholée), des notes de sherry à l’ancienne (cerises au marasquin), très peu de boisé ou alors tellement bien équilibré qu’on ne le sent pas ou peu. Note de fleurs capiteuses, discrètes, en filigrane. Avec l’aération, un boisé plus important et plus complexe se révèle, avec des notes d’eucalyptus et de cèdre, mais sans excès. Séduisant ! Bouche :Gourmande & séduisante, elle reprend fidèlement les riches notes pâtissières, florales et fruitées du nez, et y ajoute des épices variées, dont de la muscade et du poivre 5 baies. Equilibre impressionnant, avec influence importante du vin, mais pas d’excès de vinosité, pas mal de rondeur fruitée (fruits rouges variés maintenant-grenade, framboise, fraise, mûres) et faiblement tannique. Boisé un peu plus ferme, mais il n’est pas dominant. Un peu plus d’acidité et de tannins apparaissent à la deuxième dégustation (avec l’aération), ainsi qu’un peu plus d’épices (muscade, cannelle, voire encore du poivre 5 baies), mais l’ensemble impressionne toujours autant par son équilibre. Tenue à la dilution : L’ajout d’un peu d’eau renforce son caractère vineux, son boisé, mais apporte aussi un peu de tannicité, de structure, à l’ensemble. Dans le même temps, il lui fait aussi perdre un peu de son charme, aussi, personnellement, je le préfère non dilué. Conclusion : Un remarquable blended whisky « de luxe », avec une maturation en fûts de vin local qui s’avère une belle réussite, tant les affinages ou maturations en fûts de vin rouge sont souvent une catastrophe, avec une dominante du vin et souvent aussi d’une acidité aigre peu agréable et qui massacre le distillat. Là ce n’est pas le cas et c'est mené d’une main de maître, celle d’Andy Watts, le maître-distillateur (et aussi le maître-assembleur) à qui je rends hommage ici. Gourmandise fruitée et équilibre sont les caractéristiques principales de ce whisky.Le secret de cet équilibre réside peut être aussi dans la nature du vin Sud-Africain utilisé, puisqu’un caviste me conviait récemment que le Cinsault était utile dans cet assemblage pour apporter de la rondeur fruitée sans apport de tannins et que cela compensait probablement aussi ceux souvent bien présents dans le Pinot noir. Indication de Prix : Autour de 100 €, mais pas disponible en France. Note confirmée : 93/100

ENGLISH NOTES:

Note: This one has been matured in South african red wine casks, a wine called “Pinotage”, conceived in 1925 by Abraham Perold, a Stellenbosch University (South Africa) researcher, who mixed 2 grape varieties, Pinot Noir & Cinsault. The name “Pinotage” is also a tribute to a famous French wine “Hermitage” (& especially the “Tain l’Hermitage”) that Perold admired so much. This is a limited edition of around 4000 bottles, 3500 were available for regular sale, and the rest kept for marketing purposes.

Tasting Note: Golden color, with orange hues. On the nose, it’s absolutely splendid ! Richly fruity, with some pastry tendancies, with notes of tinned apricot & yellow peaches with syrup, but also with turkish delights, plums, then greener notes (black tea, Earl Grey tea, with a light mentholated touch), ancient/old fashioned sherry (with marasquino cherries), very few oak & some discrete heady flowers notes, all very well balanced. With some air, a bit more wood is coming through (eucalyptus & cedar mainly), but staying moderate. Seductive ! On the palate, it is faithful to the nose’s notes, with same rich pastry notes, heady flowers notes, fruity notes, and maybe it adds to it varies spices, including nutmeg & 5 berries pepper. The balance is impressive, with a big wine influence but almost no what I call “vinosity” (acidic/sour/very oxydative notes). Quite some fruitiness now, with rounded notes of varied red fruit including pomegranates, raspberries, strawberries & mulberries. What is great is that it’s only very slightly tannic & ok the oak is strong, firm, but not dominating. With some air, at second tasting, it got a bit more oaky & acidic, (but still very moderate), and some spices are coming through a bit more on the front (nutmeg, cinnamon, 5 berries pepper), but the ensemble’s balance is still impressive. With some water, it reinforces its slight winey side that turns from a very moderate one to more classic one, but brings also more tannins & structure to the ensemble. In doing so, it makes it lose part of its charm in my opinion, that’s why I prefer to drink it neat. Conclusion: A remarkable “de luxe” blended whisky, with a local wine maturation that is frankly a great success, unlike many wine finishes or full maturations that usually are a disaster, with a full wine domination and a very sour/acidic mouthfeel that slaughters the distillate. Here’s it is not the case, and is masterfully crafted by Andy Watts, the master-distiller (& master-blender as well), to whom I would like to pay homage here. Fruity “Gourmetness” (I know this word doesn’t exist, but you’ll certainly get the picture) & balance are the key words here. The secret of its balance may also reside in the nature of this South African wine, as a wine specialist recently told me that the Cinsault grape variety was often used in wine assemblages to bring more roundness & fruitiness, with no tannic addition & also that it may compensate those tannins often consequent in Pinot noir grape variety. Confirmed rating: 93/100

 

 three_ships_15_yo_pinotage_cask_reduced

 

Le THREE SHIPS 15 ans "Pinotage cask finish", une belle réussite en matière d'affinage en fûts de vin qui nous vient de loin. Merci à la distillerie pour la photo.

 

 

***

 

6° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MENTION D’EXCELLENCE): 92,5/100

SIXTH BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (EXCELLENCE MENTION):

 

 

-BRUICHLADDICH 16 ans (2002-2018), emb. CLAXTON, Sherry Puncheon, 61,2 % (SINGLE MALT-Islay, ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur : Ambré, à reflets orangés. Nez : Puissant (presque un rien alcooleux), tout en demeurant assez fin, très fruité (fruits rouges divers, mûres, cerises à l’eau-de-vie, fruits au sirop, fruits secs), floral (quelques fleurs capiteuses, dont du lys), et épicé. Bouche : Très puissante, chaleureuse & plutôt épicée (piment langue d’oiseau, poivre noir), elle évolue vers un registre plus végétal (thé noir, thé Earl Grey, tabac à cigare Havane), tout en exprimant des notes fruitées complexes et maintenant rejointes par une délicieuse note d’orange sanguine, mais aussi le retour de fruits au sirop...Légère amertume en finale due au boisé intense également (les tannins sont puissants). Léger boisé fumé et un peu herbacé. Un sherry monster demandant un peu d’eau pour être maîtrisé. Tenue à la dilution : Avec un peu d’eau, il se développe sur des tonalités maintenant pâtissières (mille-feuilles, gaufrettes Lu à la framboise) et au fruité exalté (fraises très mûres, cerises à l’eau-de-vie) plus une note mentholée. Les fleurs capiteuses sont toujours là pour soutenir ce fruité généreux. Demeure un peu serré (tannique) côté boisé, malgré tout, et vif sur le plan des épices. Conclusion : Un BRUICHLADDICH puissant, qui a beaucoup de choses à dire, dans un corps demeurant relativement mince, mais, je dois le dire, qui n’a cessé d’évoluer positivement au fur et à mesure des 3 dégustations effectuées sur sample. Excellent ! Indication de Prix : Autour de £ 119, vente en ligne (UK)/ Note confirmée : 92,5/100

ENGLISH SUMMARY: Color: Amber color, with orange hues. On the nose, you already know something powerfull is going on there. A complex fruity, floral, spicy, woody (& even a bit smoky) combo is delivered without warning & it is huge. Almost a bit heady on alcohol, on the palate too it is very fruity (tons of red fruit, cherries in eau-de-vie, in syrup, dried fruit, oranges-including blood oranges), with some heady flowers too (lily of the valley), some dried herbs too, then quickly warming with some big spices (carribean chilli pepper spice, black pepper), a slight bitterness coming from some tight tannic wood, even some smoky notes related to the wood, it is impressive. It also need water to tame a bit this obvious Sherry monster. With water, the profile becomes a bit more "pastry-ish", with some French "Mille-Feuilles" dessert notes, some raspberry filled wafers, some ripe strawberries, but also a hint of menthol. Heady flowers are still there to underline this generous fruitiness, but it stays intense in terms of wood influence, and of spices. Conclusion: A powerful BRUICHLADDICH with a lot of things to say, and which didn’t stop to develop its qualities from the first to the last tasting of the sample. Excellent ! Confirmed rating: 92,5/100

 

 

 

claxton_bruichladdich_16_yo_bottle_tt_red

 

Un des meilleurs BRUICHLADDICH de négoce de ces dernières années. Merci à CLAXTON pour le sample et la photo.

 

 

 

7° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (TRES RECOMMENDE): 92/100

SEVENTH BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (VERY RECOMMENDED):

 4 Whiskies are ex-aequo / 4 whiskies are equally ranked:

 

 

-ABERFELDY Millésimé « 1999 » (available as « bottle your own », on demand, here in 2018), Single Cask (Cask N°20658-First Fill Sherry), 60,6 %(SINGLE MALT-Highlands, ECOSSE/Royaume-Uni): (Note révisée)

A noter : Il s’agit d’un des whiskies à embouteiller soi-même à la distillerie (mais pas dans le même lieu que la version Bourbon-voir photos), provenant d’un fût de Sherry unique, différent du fût N°29. L’on peut aussi acquérir, si l’on est pressé (ce que j’ai fait, avec la bouteille N°25), une bouteille pré-remplie par le personnel, numérotée et datée.

Couleur: Acajou clair. Nez: Le nez, somptueux, est très marqué par le Sherry, avec de belles notes de fruits secs (dattes, figues, raisins), de fleurs capiteuses, de dense chocolat noir et d’épices (piment d’Espelette, poivre noir). Le malt est très présent aussi, teinté de chocolat (Ovomaltine), et, avec un peu d’eau, de subtiles notes végétales s’y ajoutent (végétation de sous-bois, champignons, thé noir). Bouche: La bouche reprend toutes ces notes au millimètre près, et les fonds dans un tout au départ difficile (ce whisky demande un temps d’aération, et un peu d’eau, pour domestiquer le boisé très présent, les épices et une certaine sécheresse), puis elle évolue vers un peu plus de sérénité et de calme, sur un leitmotiv toujours chocolaté et malté plus que fruité. Conclusion: Un single malt très puissant, sec, tannique, très boisé, et qui demande du temps pour s’ouvrir et révéler ses qualités fruitées, maltées & chocolatées surtout. Moins flamboyant que le fût N°29-réservé à la dégustation dans le chai durant les "Cask tour" ou "Connoisseur tour" (le nôtre)-ce fût N°20658 est tout de même superbe et traduit assez bien les qualités du single malt ABERFELDY, et ce « sans filtre ». C'est seulement après plusieurs dégustations que ce whisky devient plus facile d'accès, avec davantage de notes maltées et chocolatées (voire même de belles notes de noisettes), mais pour les néophytes cela reste un "profil dur" sans eau. Indication de Prix: Autour de 180 € (bouteille en vente uniquement à la distillerie): Notes confirmées d’après ma bouteille (la N°25): 92/100

ENGLISH NOTES: (Revised note)

Note: This one is a “bottle your own” single cask, to be bottled oneself at the distillery, or to pick within the pre-bottled by the staff ones available for customers in a hurry (thing which I did, because time was running out). It is not exactly the same than the cask N°29 (which was only available to taste during the "Cask tour" or "Connoisseur tour"-we had the second one), but it is very good as well. Note that it is not the one that’s more visible, not the one presented before the cask in the distillery shop, but rather on the shelves around.

Tasting Note: Color: Mahogany. Nose: This is a powerful single malt, dry, tannic, very woody, which needs time & a bit of water to open up & reveal all its qualities, wether they are fruity or malty & chocolaty. The sumptuous nose is dominated by the Sherry, with beautiful dried fruit notes (dates, figs, sultanas), heady flowers, dark & thick chocolate, spices (French-mildly chilli-pepper called “Piment d’Espelette” & black pepper). The malt here is very upfront, linked to chocolate (Ovaltine mainly) and, with a few drops of water, some subtle green notes appear (forest moss, mushrooms, black tea). On the palate, very faithful to the nose, all these notes appear progressively, after the initial burst of alcohol & dry wood & spices, that one has to use some water to tame. After a few tastings, the spicy & oaky side lowers a bit, and there is a progression of the malty notes (it is even a bit nutty), but it stays very strong if consumed without water. With a few drops of water: Then it can evolve to a more serene profile, and display its more chocolaty & malty than fruity profile. Conclusion: This is a powerful single malt, dry, tannic, very woody, which needs time & a bit of water to open up & reveal all its qualities, wether they are fruity or malty & chocolaty. Less spectacular than cask N°29, despite my reservations, it translates pretty well the qualities of ABERFELDY distillate, and this without filter”. Price: £ 160 (only available at the distillery). Confirmed rating (after having tasted my bottle-N°25): 92/100

 

 

aberfeldy_1999_2018_sc_sherry_butt_60.6_opened_red 

Le superbe ABERFELDY "1999", un single cask à mettre en bouteille uniquement à la distillerie. Photo: © Grégoire Sarafian.

 

 

 

-DUMBARTON 32 ans (1986-2018), emb. CLAXTON, Bourbon Barrel, 55 % (SINGLE GRAIN, Lowlands, ECOSSE/Royaume-Uni):

A Noter: La distillerie DUMBARTON est une distillerie de grain fermée construite en 1938 et fermée en 2002. Elle a été détruite depuis, son bâtiment principal haut de 300 mètres et tout de rouge brique vêtu ayant été récemment réhabilité pour en faire des appartements. DUMBARTON alimentait autrefois des blended whiskies comme le BALLANTINE’S.

Couleur : Vieil or, à reflets dorés. Nez : Assez fin et sans doute très sec, typé single-grain (du maïs, beaucoup de caramel, de la vanille, des épices douces), plus une certaine vivacité du boisé. Un bon point, pas de notes entêtantes de solvant ici, contrairement à d’autres single grains. Bouche : Puissante, vive, d’une certaine viscosité, tout en conservant un corps plutôt mince. Pâtissiere (gâteaux au praliné, caramel dur/fudge), un rien fruitée (dont une belle note de banane assez mûre), très épicée (cannelle, girofle, muscade, gingembre) et asséchante (boisé important), elle est néanmoins assez difficile (contrairement à d’autres de titrage comparable) à déguster sans ajout d’un peu d’eau, ce qui lui fait perdre un peu côté notation. Tenue à la dilution : Avec un peu d’eau, les épices et le boisé intense sont toujours là, mais quelque peu atténuées. Le caramel se fait un peu plus crémeux (plus séduisant aussi!) et l’on perçoit enfin ces belles notes de noix nobles (dont de la noix de macadamia) qui me font penser, ça & le caramel, aux blended whiskies canadiens du type J.P. WISER’S, ce qui est un compliment de taille. La note de banane mûre revient également. Conclusion : Un single grain de qualité, d’un bon rapport âge/qualité/prix, d’une distillerie fermée et rarement rencontrée même chez les indépendants, ce qui est à souligner. Dommage qu’il ait souffert de la comparaison avec d’autres single grains dégustés cette année, dont surtout ce sublime 36 ans d’âge de négoce (Whisky Broker) de la distillerie CAMERON BRIDGE. Indication de Prix : Autour de £ 135, vente en ligne (UK)/ Note confirmée : 92/100

ENGLISH SUMMARY: Color: Gold to old gold. Nose: There is some refinement here for sure, but I also feel it is going to be quite dry & spicy on the palate, though I get more sweet spices on the nose. There are some typical single grain notes here, such as corn, plenty of caramel, vanilla & sweet spices). No heady solvent notes here (unlike in some other single grain whiskies), and that’s a good point. On the palate, it is powerful, vivid, drying (lots of wood), a bit fruity (including a ripe banana note), shows some viscosity, though staying thin regarding it’s body. Some nice pastry notes are then coming through (praline creamy cake, fudge), lots of spices (cinnamon, nutmeg, cloves, but also ginger). I have to say this is very good, but relatively difficult to taste without water in my opinion, which isn’t helping it scorewise. With water, the intense spices & wood are still there, but a bit sweetened, letting more seductive caramel & noble nuts (including some macadamia nut) come through, as well as a come back of the ripe banana note. Those more expressive notes here make me think of some Canadian blended whiskies such as the J.P. WISER’S range, which is a compliment for sure. Conclusion: A quality & refined single grain, of a good age/quality/price ratio, and of a closed distillery (fonded in 1938, closed in 2002, recently demolished to build an apartment block) rarely seen bottled (even at indie bottlers), a thing one has to underline. A pity though that this one suffered from the comparison with other single grain bottlings from 2018, and especially with the stunning CAMERON BRIDGE 36 years old bottled by Whisky Broker. Confirmed rating: 92/100

 

 

 

dumbarton_32_ans_1986_sc_57.1

Un excellent & rare whisky de grain d'une distillerie fermée mise en bouteille par le négociant CLAXTON. Photo: © Grégoire Sarafian.

 

 

 

-GLEN SCOTIA n.a.s. “1832”, Edition 2018 (limited edition), embouteillage officiel/ marché Hors taxes (Global Travel Retail official bottling), Bourbon casks+Peated P.X. Sherry finish (fûts de chêne américain, fûts tourbés au Xérès de type Pedro Ximenez), 1 litre, 46 % (SINGLE MALT/Campbeltown, ECOSSE/Royaume-Uni) :

Couleur : Vieil or, à reflets légèrement dorés. Nez : Assez fin (le nez a besoin de s’ouvrir un peu) tout en étant gourmand & complexe, fruité (fruits confits variés, agrumes, fruits secs), floral (bouquet varié là aussi, rien ne se détache), peut être un peu saumûré (à la OLD PULTENEY) ou tout simplement marin, comme une étrange note de fromage fondu au four aussi (parmesan?), une certaine minéralité aussi, au second plan, de la réglisse noire, du miel de bruyère, et de superbes notes végétales (thé noir & thé Earl Grey). Ce qui me frappe déjà, à ce stade, c’est l’équilibre, la complexité et la sérénité de ce whisky. Très engageant...

Bouche : Superbe d’équilibre & de complexité : Mi-grasse, mi-sèche, elle est plus équilibrée & expressive que d’autres références de la gamme classique (le 15 ans est davantage fermé et épicé, par exemple, tandis que le « Double-Cask » semble plus serré sur le boisé-je peux me tromper, une nouvelle évaluation de ce dernier aura bientôt lieu...), débute par une vague & très légère note sous-jaçente de pétrole (vestige des années « gasoil » disons 2000-2010 de la distillerie), note très vite intégrée aux autres notes, florales, fruitées (fruits variés au sirop, agrumes confits, fruits exotiques-présence de quelques esters...mais aussi des fruits secs). Cette bouche complexe se poursuit sur de la réglisse noire, de poivre noir, de thé noir, du miel de bruyère, une légère note saumûrée (là aussi l’ombre du OLD PULTENEY 12 ans plane sur ce whisky, même si ce GLEN SCOTIA lui est supérieur), plus un boisé léger, et une note légèrement chocolatée. Belles notes de caramel dur (carambar) et d’orge maltée. Le tout frisant l’amertume sans jamais y tomber, un tour de force. Le fondu de ces notes est remarquable, et je pressens une très intelligente répartition des rôles dans l’assemblage de fûts relativement jeunes et plus âgés (la palette à mon avis est large question âge), mais j’y reviendrais.

Tenue à la dilution : Avec un peu d’eau, les notes de malt d’orge, de caramel, mais aussi de chocolat noir ressortent, de fruits secs (raisins de Corinthe, dattes, figues, abricots-merci les fûts de P.X. !), du miel de bruyère, de thé noir, le tout souligné d’un joli trait de fumée de tourbe ! Splendide...

Conclusion : Un GLEN SCOTIA très intéressant, passionnant à déguster, d’une grande élégance et d’une belle complexité, mais hélas réservé au marché hors taxe, et qui pour moi l’emporte sur toute la gamme régulière en dessous du 18 ans-non testé (hormis peut être sur le « Victoriana » qu’il faudrait que je déguste à nouveau). Remarquablement élaboré, ce whisky est une très judicieuse combinaison entre les qualités fruitées, épicées et les esters des fûts de Bourbon, les qualités fruitées et gourmandes des fûts de Xérès de type Pedro Ximenez (sans excès d’influence), le tout avec une légère signature tout en finesse de fûts de malt tourbé ! Chapeau au master-blender ! Un des plus beaux whiskies sans compte d’âge (n.a.s.) du marché à mon avis à l’heure actuelle (dont je pense que les fûts vont probablement de 8 à 18 ans, mais ce n’est qu’une supposition).

Indication de Prix : Autour de 65 € le litre (£ 52), dans les aéroports anglais, voire sur des sites de vente en ligne. / Note confirmée : 92/100

 

ENGLISH NOTES :

Color: Gold, with some lightly golden hues.

Nose: A very delicate & refined nose, that needs a bit of time to open up. Refined as well as gourmet & complex, floral (a varied bouquet where it’s hard to pick up a flower in particular), fruity (candied fruit, dried fruit, citrus fruit), a bit briny (like some OLD PULTENEY) or simply maritime, with some strange cheese note (baked parmesan?), with some minerality as well, then on a second ground, there is now some black liquorice, superb green notes (black & Earl Greay tea). What strikes me already is how this whisky has balance, complexity & serenity. Very engaging...

Palate: Superb balance & complexity ! Half-fat, half-dry, this whisky is more expressive & balanced than any other reference of the core range I have tasted so far (the 15 y.o. is more tight, if not a bit closed, for instance, while the “Double-Cask” seem more focused on wood, but I might be wrong, and the latter will be reevaluted soon). It starts with a vague & very light underground petrol note (a vestige of the say “diesel” years of the distillery, in the 2000-2010 years), which is quickly integrated within the other notes, which are floral, fruity (varied fruit with syrup, candied citrus fruit, exotic fruit-some esters here are coming through-but also some dried fruit as well). This complex palate also displays some black liquorice, black pepper, black tea, some heather honey, a slightly briny note (again that shadow of some old OLD PULTENEY 12 y.o. bottlings, even if this whisky is superior to it), then some light wood, and some dark chocolate as well. Beautiful notes of hard caramel (French “carambar” bars) & malted barley complete the painting. This is often close to bitterness but never really falls into it, which is impressive. The melting of all these notes is remarkable, and I sense here a very intelligent choice of the way each type of casks involved has to play in this blending. I also think there could be a wide range of ages implied here, but I’ll be back on this again later on.

With a bit of water, malted barley, caramel, dark chocolate notes & as well as heather honey notes & black tea notes are shining through, but also some complex dried fruit notes (sultanas, dates, figs, apricots-thanks to the P.X. casks !), plus they are beautifully underlined by some delicate smokey peat! Splendid !

Conclusion: A very interesting GLEN SCOTIA, fascinating to taste, of a great elegance & complexity, but alas limited to the global travel retail (UK). For me this expression takes over all the other ones from the core range (except maybe the “Victoriana” I have to taste again) under 18 y.o. (I haven’t tasted the 18 & 25 y.o. & other limited editions yet...so I can't tell how these are compared to this younger brother). Remarkably crafted, this whisky is a very clever combination between the fruity, spicy & estery qualities coming from the Bourbon casks, the fruity & gourmet qualities coming from the Pedro Ximenez Sherry casks (and with no excessive influence), plus the light-all delicate-smoky signature coming from the peated casks ! So kudos to the master-blender here ! One of the most beautiful no age statement (n.a.s) whiskies currently on the market I have to say. I will guess here that 8 to 18 years old casks were probably involved there, but it’s just an opinion (I’ll be curious to know, though…). RPP: £ 52 (the liter). Confirmed rating: 92/100

 

 

glen_scotia_1832_ob_express_notes_7

D'habitude, un certain nombre de distilleries (les décideurs chefs de produit du moins) réservent au marché hors taxe leurs whiskies les moins intéressants, là pour une fois

c'est le contraire, et pour moi c'est l'une des bouteilles les plus intéressantes de la distillerie (au point de faire de l'ombre à la gamme régulière). Merci à T.W.E. pour la photo.

 

 

 

-MILTONDUFF 10 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery », Sherry casks, 43 % (SINGLE MALT, Speyside, ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur : Vieil or, à reflets dorés. Nez : Assez riche, marqué par des notes de fleurs capiteuses (lilas, violette), de notes fruitées (abricot, orange, mandarine, raisins secs), végétales (thé vert & thé Earl Grey, mentholé, à l’ancienne). Un peu moins séduisant la deuxième fois, avec à l’aération comme une note de pneu un peu brûlé, et une vague note de fumée (j’appelle cela une note de « BOWMORE moderne » personnellement…). L’ensemble demeure assez cohérent et séduisant. Bouche : Elle reprend fidèlement les notes florales, fruitées & végétales du nez, et y ajoute comme une note de café & d’épices « d’hiver » alsaciennes (cannelle, girofle, muscade, anis, coriandre, poivre), donc de pain d’épices, mais aussi de feuilles de tabac à cigare cubain. Superbe et clairement marqué par le sherry. Tenue à la dilution : L’ajout d’eau embellit encore l’ensemble, c’est superbe. Conclusion : Un joli single malt de qualité, avec un vieillissement en fûts de sherry qui, ici, fait la différence. Moins spectaculaire à la deuxième dégustation, mais je maintiens la note, les conditions de dégustation s’étant dégradées entre temps avec la chaleur. Indication de Prix : Autour de 50/60 € à sa sortie. Note confirmée : 92/100

ENGLISH NOTES: Color: Golden reddish sherry tone. On the nose, it is rich, driven by heady notes (lilac, violet), but also fruity notes (apricot, orange, mandarin, dried currant), then green notes (green & Earl Grey tea, with some menthol, old fashioned craft). Very seductive during the first tasting, it became a less appealing the second time, with some rubbery notes, burnt tyres note, and a vague smoky note, all this reminding me of some “modern” BOWMORE. There is some good consistency, though, in this whisky. On the palate, it is faithful to the floral, fruity and green notes of the nose, but there is also some coffee note, and some “Alsacian Winter spices” too (cinnamon, cloves, nutmeg, green anise, coriander, pepper) or say, for English readers, rather gingerbread notes. I also get Havana cigars leaves notes, and less rubbery notes. It is clearly sherry driven (and probably refill casks). With some water drops it gets even more sexy. Conclusion: A quality single malt, spectacular at first try, a bit less after, but the second tasting was a bit biased by the heatwave & less good tasting conditions, so I have decided to rely on the first tastings impressions and keep the high rate. Confirmed rating: 92/100

 

 

miltonduff_10_gmp_discovery_range_43_obpic_r2

 

Un très joli MILTONDUFF (en plus d'un bon rapport qualité/prix) en version Sherry. Merci à GORDON & MacPHAIL pour la photo.

 

 

 

***

 

 

8° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (RECOMMENDES): 91,5/100

8th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RECOMMENDED):

 3 Whiskies are ex-aequo / 3 whiskies are equally ranked:

 

 

-DEANSTON officiel 15 ans, “ORGANIC” (local barley, American Oak), 46,3 % (SINGLE MALT, Highlands du Sud, ECOSSE/Royaume-Uni): (Nouvelle Note)

Couleur: Vieil or. Nez: Très fin, un peu fermé au début (il lui faut un petit temps d’aération), il est atypique, avec à la fois une dominante maltée (avec comme une note de müesli), une dominante fruitée (pommes rouges, fruits notamment tropicaux variés-ananas, physalis, cédrat), et un boisé élégant. Intéressant. Bouche : Sur un lit délicatement boisé et un rien vanillé, de superbes notes fruitées se dévoilent, celles du nez (les pommes et les fruits tropicaux, puis aussi des poires, des fruits confits divers, les mêmes fruits tropicaux du nez, mais aussi maintenant de fruits secs-dont des raisins de Corinthe & des noix nobles), des notes végétales (camomille, surtout), mais aussi de subtiles notes florales & de belles notes d’épices douces, toutes notes superbement fondues ensemble. Un whisky très séduisant et calme en bouche, et d’un style très personnel. Tenue à la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, ce whisky devient plus charmeur encore, et démontre une belle harmonie de l’assemblage. Conclusion : Je ne connais pas encore très bien la gamme régulière (surtout depuis son changement et de conditionnement et de contenu pour partie en tout cas semble t’il), mais pour moi ce whisky certifié "bio", fut le plus beau whisky du stand –sur 4 versions-lors de ma visite au stand DEANSTON du salon Club-Expert Dugas 2018. Merci au personnel du stand DEANSTON du salon Club-Expert Dugas 2018 pour cet échantillon. Indication de Prix : Il varie scandaleusement entre environ 80 € (au Royaume-Uni) et environ 140 € en France, cherchez l’erreur…! Note confirmée : 91,5/100

ENGLISH NOTES : Color : Gold. Nose : Very refined (I get always a bit disappointed of the English translation of this, but…), a bit closed (it needs some air), a bit unusual, with, at the same time a malty dominant feature (with a muesli note), a fruity dominant feature as well (red fruit, varied partly tropical fruit: Cape gooseberry, citron, pineapple), and an elegant oak. Interesting. Palate: On a delicately woody & a tad vanilla based bed, lie some superb fruity notes (red fruit, tropical fruit, but also some pear, varied candied fruit, some dried fruit, including now some currants & quality nut as well), some flowers & sweet spices as well, all melted in a harmonious ensemble. I also get some green notes (mainly camomile tea). With a few drops of water: It develops its appeal even more, and shows the beautiful harmony of the casks blending. Conclusion: I am not too familiar with the core range, especially since the recent rebranding of at least half of the range), but it seemed for me to be the best whisky of the current range (out of 4 expressions tasted) as it was displayed during a French private wine & spirits show called Salon Club-Expert DUGAS in 2018). Thanks to the DEANSTON staff for letting me take a sample of this. Price: I see shocking variations of price about this bottling & frankly I don’t understand why, from around £ 70 (in the UK) to almost the double…(in France!). Confirmed rating: 91,5/100

 

 

 

deanston_15_ans_organic_2018_46.3

Une très jolie surprise que ce joli DEANSTON, d'une grande pureté, découvert au salon Club-Expert DUGAS 2018. Photo: © Grégoire Sarafian.

 

 

 

-LEDAIG 10 ans (2008-2018), emb. CLAXTON, Refill Hogshead, 54,3 % (SINGLE MALT, Isle of Mull, ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur : Or pâle. Nez : Fin et séduisant, floral, un peu fruité, marin et tourbé (belles notes de badiane, d’embruns, d’agrumes en sorbet allégé, tourbe cendrée). Au négatif (mais cette note s’atténue après 2 dégustations), une petite note levurée signale une certaine immaturité. Bouche : Fine, plus séduisante que le nez, avec de beaux esters peinant à s’exprimer au nez (bonbon anglais, fruits exotiques-ananas, banane), puis des embruns et de la badiane, des agrumes en sorbet (comme au nez), des épices (gingembre), et une jolie note de café fraîchement torréfié, voire de moka, épousant une vague de fumée de tourbe cendrée plutôt convaincante. En filigrane une belle note de pâte d’amandes (allégée en sucre) et de noix fraîches. Jolie, mais assez légère. Tenue à la dilution : Avec un peu d’eau (c’est la clé de ce whisky), toutes ces notes se fondent en un tout un rien crémeux et très agréable, lui faisant gagner quelques points. Conclusion : Un superbe LEDAIG, d’un bon rapport qualité/prix, mais il y a beaucoup de concurrence ces dernières années en matière de jeunes LEDAIG, ce qui rend la lutte difficile pour celui-ci, mais je le recommande, car il semble se bonifier au fur et à mesure des dégustations. Indication de Prix : Autour de £ 59, vente en ligne (UK)/ Note confirmée : 91,5/100

ENGLISH SUMMARY: Pale yellow color. Nose : Refined & seductive, with some nice elements (a bit floral, a bit fruity-varied citrus fruit in lightly sugared sherbet, nice aniseed, some seaspray, and ashy peat). On the negative side, a yeasty note coming through seem to betray a certain immaturity. On the palate (much more seductive, than the nose), some nice esters are coming through (English liquorice allsorts, exotic fruit-mainly pineapple & banana), then some seaspray, this beautiful aniseed note, varied citrus fruit in lightly sugared sherbet, spices (ginger), and a beautiful fresh roasted coffee note (almost moka), married with a wave of rather convincing ashy peat smoke. In the background a nice almond paste (lightened in sugar) note, with some fresh walnuts. A nice palate, but rather light. With water (this whisky’s key to open it), all these notes are melted together to display a very pleasant & creamy sensation, and that makes it win some points there. Conclusion: A superb LEDAIG, of a good quality/price ratio, among a strong concurrency of young indie bottlings of LEDAIG these last years I have to say, which doesn’t help this one score high, but I recommend it, as it seems to get better & better each time I have tasted it. Confirmed rating: 91,5/100

 

 

 claxton_ledaig_10_bottle_tt_red

Un excellent LEDAIG qui décidément n'a pas besoin d'attendre 15 ans pour être sublime...Merci à CLAXTON pour la photo.

 

 

 

-TOMATIN officiel 18 ans, Bourbon matured (15 ans) & Sherry finished (3 ans), 46 % (SINGLE MALT, Highlands ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur: Vieil or. Nez: Fin, et typiquement boisé et malté avant toute chose. Discrètes traces de Sherry, pas davantage. Bouche : Fortement malté, modérément boisé, note de cire, délicate touche de Sherry légèrement vineuse (à la The GLENROTHES), fruité (fruits compotés : pommes, poires et quelques fruits secs, agrumes), épices douces (touche de gingembre), évoluant vers une généreuse note de caramel et de chocolat au lait, puis pour finiri je devine une note herbacée en arrière-plan. Joli. Tenue à la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, ce whisky devient plus souple, mais trop d’eau peut apporter un rien d’amertume. Légère acidité maintenant, provenant de notes d’agrumes. Le bois et les épices se font plus doux, mais sont toujours là. En fait je le préfère sec. Conclusion : Ce charmant TOMATIN, dont le Sherry n’est qu’un des éléments, est un excellent single malt, très efficace, et l’un de mes préférés de la gamme régulière, en tout cas le mieux noté pour le moment (je mets à part les prestigieux vieux millésimes ou comptes d’âge élevés). Indication de Prix : Autour de 80/90 €, cavistes. Note confirmée : 91,5/100

ENGLISH NOTES : Color : Old gold. Nose : Refined, typically woody & malty before anything else. Discrete hint of Sherry, not much more. Palate : Strongly malted, moderately woody, wax, a delicate a bit winey hint of Sherry (reminder of The GLENROTHES distillery house style), fruity (stewed fruit: apples, pears, and some dried fruit & some citrus fruit), gently spicy (a touch of ginger). The palate evolves towards some generous caramel & some milk chocolate as well, and finally I get an herbal note on the background. Nice! With a few drops of water, this whisky becomes smoother, but too much water can bring some bitterness. I notice a slight acidic note now, coming from the citrus fruit notes. The oak & the spices are getting sweeter, but they are still there. Me I finally prefer it neat… Conclusion : This charming TOMATIN, in which Sherry casks are only an element of it, is an excellent single malt, very efficient, one of my favorite of the core range, if not the favorite, and has the best rating so far (I put aside the prestigious old vintages & high end age statements). Price : Around 80/90 € in France. Confirmed rating : 91,5/100

 

 

tomatin_18_yo_ob_pic_red

Un grand whisky facile à appréhender, fin, et clairement sur ma "wishlist". Merci à la distillerie pour la photo.

 

 

 

9° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (RECOMMENDE): 91/100

9th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RECOMMENDED):

 

 

-GLENGOYNE officiel ‘TEAPOT DRAM” officiel/distillery exclusive 2018/Batch 06 (Small batch), First Fill Sherry casks, unchill filtered, uncoloured, Cask Strength, 59,3 % (SINGLE MALT, Highlands du Sud, ECOSSE/Royaume-Uni):(Nouvelle Note)

Couleur: Vieil or, à reflets ambrés. Nez: Un peu fermé de prime abord, légèrement alcooleux (puis cela se dissipe un peu à l’aération). C’est un nez complexe, très fin, dominé par un Sherry complexe marquant le palais de notes de chocolat (noir & au lait), d’orge maltée (elle partage cela beaucoup avec TAMDHU, l’autre distillerie du groupe Ian MacLEOD), de fruits mûrs, de fruits secs à connotation orientale (dattes, figues, abricots, raisins), d’épices diverses et non dénué d’une certaine vinosité. Bouche : Puissante, sèche & épicée, tannique (mais pas trop excessive), elle est subtile et complexe, elle reprend fidèlement les notes du nez, en les précisant ou en les appuyant : Les fruits mûrs sont là, les notes maltées et chocolatées aussi (plus une note de caramel dur), mais comme restreintes, et les tannins (boisé important) & les épices (piment) se font entendre, de manière contenue, certes, mais conséquente. Le corps du whisky demeure cependant assez mince (c’est là ou il perd des points, clairement), et plutôt sèche, il n’y a pas beaucoup de rondeur pour compenser cela, si ce n’est de délicieuses notes de chocolat noir, au lait et d’orge maltée (Ovomaltine), et bien sûr les complexes notes de fruits mûrs & de fruits secs. Malgré ces réserves, je constate que la palette semble cependant plus précise et plus large que celle des versions sans âge de la gamme régulière dites « Cask Strength », pour donner un point de comparaison. Un bon whisky, mais pas évident à déguster sans eau, pour ma part en tout cas. Tenue à la dilution : Avec quelques gouttes d’eau, ce whisky devient un peu plus facile à déguster, mais au-delà de quelques gouttes, c’est le déséquilibre vers le boisé & les épices qui apportent amertume et frustration. Conclusion : J’avoue m’être attendu à davantage de générosité de la part de ce whisky compte tenu de sa réputation, mais son corps demeure trop mince et il manque un peu de mâche en bouche. Ceci dit elle propose un beau voyage au pays du Sherry, version chocolat, fruits secs & malt comme dominantes. Cette version ne semble pas très éloignée de la version dite « Cask Strength », mais elle est tout de même un peu plus généreuse (et plus longue en bouche), et moins « poussiéreuse », par contre, elle est largement battue à mon sens par les meilleurs lots des ABERLOUR « A’Bunadh » (comme par exemple les batches 46, 47 & 50). Merci à Alan (du vlog « The Whisky Friend ») pour cet échantillon. Indication de Prix : Autour de 100 €, uniquement à la distillerie (voire sur le site internet de la boutique en ligne). Note confirmée : 91/100

ENGLISH NOTES : Color : Gold, with some amber hues. Nose : A bit closed at first nosing, a bit spirity as well, but this changes with some air. It is a complex nose, very refined, driven by a complex Sherry which provides notes of milk & dark chocolate, malted barley (it has this in common with TAMDHU house style, the other distillery owned by the Ian MacLEOD group), but also ripe fruit, dried & oriental fruit (apricots, sultanas, dates & figs), varied spices as well, and it is also showing some winey notes as well (from the Sherry). Palate: Powerful, dry & spicy, tannic (but not too excessive), it is subtle & complex, follows faithfully the noses notes, but with more precision & strength: The ripe fruit are there, the malted & chocolaty notes are there too (plus a hard caramel note), but a bit narrow, and the rather huge oak & spices (mainly chili pepper) notes have their say now, even if some are held back, but they are massive. The body of the whisky remains rather thin though (it clearly loses some points there), and stays rather dry, with not much roundness to compensate that, except some delicious dark & milk chocolate notes, malted barley (Ovaltine), and of course those complex ripe & dried fruit notes. Despite these reservations, I have to say that this whisky’s palate is wider & more precise than the n.a.s. Cask Strength expression from the core range, for instance. A good whisky, but not necessarily an easy one to sip without water, at least for me. With a few drops of water: This whisky becomes a bit easier to taste, but if you add more than a few drops, you might see it get unbalanced & oak and spices bring it bitterness as well as a bit of frustration to you. Conclusion: Regarding the high praise reputation of this expression, I have to say I was expecting more body, more generosity from this one, but its body stays too narrow & it lacks a bit of “chewing material”. That said, this “Teapot Dram” proposes a nice journey into the Sherry whiskies world, with chocolate, dried fruit and malted barley at the heart of it. Although this is not so far from the “Cask Strength” core range expression, it is less “dusty” than it, more generous (staying longer on the palate), but for me is beaten by the best batches (so, not all, and for instance batches 46, 47, 50) of ABERLOUR “A’Bunadh”. Thanks to Alan (of “The Whisky Friend” vlog) for this sample. Price: Around £ 90 (Distillery exclusive, on site & on the distillery’s website).Confirmed rating: 91/100

 

 

 

glengoyne_teapot_dram_c.s._2018_batch_6_59.3_obpic

 

Un GLENGOYNE de qualité, c'est certain, mais pas forcément pour moi le chef d'oeuvre que certains disent. Merci à la distillerie pour la photo.

 

 

***

 

 

10° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (PLUTOT INTERESSANT): 90,5/100

10th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (RATHER INTERESTING):

 

ex-aequo avec le suivant / equally ranked with the followin one :

 

 

-TOMATIN officiel 15 ans “MOSCATEL Finish” (durant 5 ans), Edition limitée 2018 (6000 bouteilles), 46 % (SINGLE MALT, Highlands ECOSSE/Royaume-Uni):

Couleur: Or pale. Nez: Fin, vineux & fruité (marqué par des notes variées de fruits rouges & de grenadine), rond et équilibré. Une élégance étonnante s’en dégage. Bouche : Splendide ! Bien ronde, fluide, très fruitée (fruits rouges, grenadine), légèrement floral, mais aussi épicée (gingembre, poivre 5 baies, poivre noir, puis à partir du milieu de bouche, cannelle et girofle...), elle évolue sur une note de solvant, puis d’orge maltée mais aussi d’herbes sèches, mêlés de fruits secs et de chocolat noir (en filigrane). L’on est parfois proche de l’esprit d’un Pinot noir, mais avec plus de rondeur et moins de tannins. Belle souplesse en bouche (la texture est à la fois fluide et soyeuse), malgré une finale plus sèche. Le palais de ce whisky possède un certain charme je dois dire, et une élégance rare. Tenue à la dilution : Avec quelques gouttes d’eau (juste quelque unes) la souplesse de ce whisky augmente, mais son caractère vineux aussi (personnellement, je le préfère sec), donc c’est assez personnel. Conclusion : Je suis en général assez difficile avec les affinages en fûts de vin, surtout le vin rouge, qui a tendance à supprimer le style de la distillerie. Ici ce n’est pas le cas, même si l’influence vineuse est grande, mais l’ensemble est plutôt cohérent, élégant et charmeur. Une belle réussite ! Indication de Prix : Autour de 90 €, cavistes. Note confirmée : 90,5/100

ENGLISH NOTES : Color : Pale gold. Nose : Refined, winey & fruity (with varied notes of red fruit & grenadine, rounded & well balanced. Palate : Splendid ! Well rounded, flowing, very fruity (varied red fruit, grenadine), slightly floral, but also spicy (ginger, 5 berries pepper, black pepper, then in the mid palate some cinnamon & cloves…), it evolves to a solvent note, then malted barley but also dried herbs, along with some dried fruit, and dark chocolate on the background. We’re not far from a Pinot noir wine palette, with more roundness & less tannins. Beautiful suppleness mouthfeel (the texture is at the same time fluid & silky), despite a drier finale. This whisky’s palate has some charm for sure, and a rare elegance. With a few drops of water (not more), the suppleness of this whisky increases, so does its winey character too (me I prefer it neat). Conclusion : Usually I’m a little picky about wine finishes (especially red wine), that tend to erase the distillery character of the whisky, but here it is not the case, and even if the wine influence is huge, the ensemble is very consistent, elegant, and charming…A nice success! Price : Around 90 € in France. Confirmed rating : 90,5/100

 

 

tomatin_15_yo_moscatel_finish_2018_46_red

Pour moi qui ne suit pas fan d'affinage en fûts de vin rouge, une belle exception que ce TOMATIN. Merci à T.W.E. pour la photo.

 

 

 

10° MEILLEUR WHISKY DE L’ANNEE 2018  (MENTION SPECIALE: “ESPOIR & INNOVATION”): 90,5/100

10th BEST WHISKY OF THE YEAR 2018 (SPECIAL MENTION : “HOPE & INNOVATION”):

 

 

-ARBIKIE officiel de 3 ans d’âge “HIGHLAND RYE” (Small batch of 3 casks), Edition limitée 2018 (998 bouteilles), 46 % (RYE WHISKY- « SINGLE GRAIN »*, Highlands de l’Est, ECOSSE/Royaume-Uni): (Nouvelle Note)

A Noter : Il s’agit du premier whisky de seigle élaboré en Ecosse depuis plus de 100 ans. Fait peu connu, en effet, il y avait autrefois une tradition du whisky de seigle également en Ecosse, puis elle a été abandonnée. Ce whisky, élaboré par une toute jeune distillerie écossaise (elle fut fondée en effet en 2015-date de distillation de ce whisky !-à caractère familiale (elle appartient à la famille Stirling, plus précisément aux frères John, Iain & David). C’est également une ferme-distillerie (l’orge est cultivée près de la distillerie puis maltée à quelques kilomètres de la distillerie, à Montrose), avec toute la chaîne de production sur place, pour produire à la fois du whisky et des alcools blancs, notamment du gin, de la vodka (parfois aromatisée). La capacité de production est d’environ 250 000 litres d’alcool pur par an, et elle utilise pour cela notamment deux alambics et un alambic à colonne (ce dernier ne sert pas pour le whisky, mais pour les vodka & gins). Le premier single malt whisky (qui sera élevé en fûts ayant contenu du Bourbon et du Sherry) est prévu serait pour 2030.

En ce qui concerne cette version en particulier, il s’agit d’une recette (ou « mashbill » comme disent les américains) assemblant 52 % de seigle écossais et variété Arantes, de 33 % de blé écossais de variété Viscount, et enfin d’orge maltée de variété Odyssey pour 15 %. Les fûts utilisés sont des fûts de chêne américain fortement brûlés (« Charred American oak ») et de fûts ayant contenu du Xérès de type P.X. (« Pedro Ximenez barrels »). Il s’agit des fûts N° 9, 11 & 16. La bouteille de 70 cl (produite en 998 exemplaires) est vendue £ 250 pour le moment. J’ajouterais enfin que pour moi l’appellation idéale pour ce whisky atypique n’est pas « SINGLE GRAIN » mais plutôt « SINGLE BLEND » puisqu’il s’agit de différents types de grains (seigle, blé, orge maltée) produit par la même distillerie. Je sais que cette catégorie est apparemment encore hélas non officielle, mais je souhaiterais apporter cet avis personnel sur la question. Pour information, les distilleries écossaises BEN NEVIS ou encore LOCHSIDE en produisaient autrefois, tandis qu’en France, la distillerie WARENGHEM, c’est toujours le cas de leur blended whisky).

Je remercie encore vivement Rachel ainsi que toute l’équipe pour l’envoi de ce généreux échantillon. Je précise que j’ai accepté cela uniquement après son acceptation de mes conditions habituelles d’approvisionnement en échantillons auprès de professionnels, c’est à dire que la distillerie a accepté par avance que les commentaires & note chiffrée ne lui soient pas nécessairement favorables. Je sais que certains bloggeurs refusent ce choix, et je les respecte, mais étant donné la difficulté d’approvisionnement en échantillons, notamment pour certains whiskies rares, nouveautés ou difficiles d’accès, sans parler de mon budget limité (sur un site entièrement gratuit), je fais ce choix en demandant à mes lecteurs de me faire confiance question impartialité.

 

ENGLISH NOTES : 1/ INFORMATIONS & A STATEMENT:

This is the first rye whisky made in Scotland since more than a hundred years. It is not a well known fact that there was in yesteryear a rye tradition in Scotland, but it didn’t last long & distilleries did focus again on malted barley (and other grains for the blended whiskies) in the beginning of the 20th century. This whisky comes from a new distillery, founded in 2015 by the Stirtling family (more precisely by the 3 brothers, John, Iain & David). It is also a farm distillery, and the barley grows a few miles near to the distillery, then malted close to the distillery, at Montrose, with all the production process on site, to produce not only whisky, but also vodka & gin (and flavoured variants of them). The production capacity is of approximatively 250 000 liters of pure alcohol per year, using 2 pot stills & a column still (the latter used for gin & vodka). The first single malt is said to be released for 2030 & will be matured in Bourbon & Sherry casks.

About this expression (bottling) in particular, it is a recipe (or a “mashbill”, as the American says) blending 52 % of Arantes Scottish rye, 33 % Viscount Scottish wheat & 15 % Odyssey malted barley. The whisky was matured in charred American oak & Pedro Ximenez Sherry type, and this is a blend of 3 casks (N° 9, 11 & 16). There are 998 of these first 70 cl bottles and the price is of £ 250 at the moment. For me, the ideal categorization of this whisky isn’t as it is stated on the label “SINGLE GRAIN” but “SINGLE BLEND”, as there are several different grains (rye, wheat, barley) implied in the recipe but all coming from the same distillery. I know that this is not necessarily an official category, but I wanted to express this personal opinion. For example, the Scottish BEN NEVIS and LOCHSIDE distilleries did previously produce some rare single blend expressions, while French WARENGHEM distillery still does it for their blended whisky.

I would like to thank again warmly Rachel & all the ARBIKIE distillery team for their generous sample. I have to precise that I accepted it only after having tell Rachel that she had, prior to send the sample, to accept the fact that my comments & rating could not mandatory be positive, and she accepted it. I know that some bloggers refuse this option and I respect them, but considering the difficulties to come across some rare or new whiskies (especially) and the fact my website is fully free (my budget is very limited for the purchase samples or bottles), so I assume this choice asking my readers to give me credit that it won’t be a biased review.

 

 

arbikie_highland_rye_2018_20cl_46

 

Une belle surprise que cet étonnant whisky de seigle, le premier depuis très longtemps en Ecosse. Photo: © Grégoire Sarafian.

 

 

NOTE DE DEGUSTATION / VF

Couleur: Vieil or.

Nez: Choquant à la première dégustation (bouteille à peine ouverte) tellement le boisé est présent, sa concentration inouïe et les épices aussi. L’on a l’impression d’entrer dans une menuiserie en pleine action, de la poussière de bois fraîchement scié dans les airs, mais en même temps quelque chose de chaud et d’épicé qui rassure. Le seigle est très présent, cela ne fait aucun doute, comme s’il était à 80 %-au moment ou je le déguste pour la première fois je n’ai pas d’indication sur la recette et notamment sur le pourcentage de seigle par rapport aux autres céréales-puis, après aération, lors de la deuxième dégustation (confirmée par deux autres), le profil aromatique de ce whisky a commencé à évoluer...Des fleurs et des fruits (charnus, généreux) ont commencé à arriver, et l’influence des fûts de Sherry P.X. se faire sentir un peu, adoucissant (ainsi que le blé) considérablement l’ensemble, et le boisé en particulier. Un équilibre manifeste s’est produit, rendant le whisky bien plus agréable déjà au nez (érable, rhubarbe et confiture de fruits rouges s’ajoutent à la fête).

Bouche : Splendide ! A la première dégustation, quelque chose de fascinant et de repoussant à la fois s’est produit...Une singularité, déjà avec ce boisé intense et « too much », allié à une forte note de seigle fruité et épicé. Pas facile d’accès du tout. Malgré un déséquilibre important au profit d’une domination sans partage du bois et du seigle, il y avait déjà quelque chose d’intéressant du coté des notes secondaires, mais c’est seulement au cours de la deuxième dégustation et des suivantes que le whisky s’est ouvert, à la faveur de l’oxydation liée au niveau de la bouteille qui descendait peu à peu, ne serait-ce que 2 cl, et cela a suffit. Le boisé fut tempéré, et même s’il demeure important, il est « rentré dans le rang », en quelque sorte, le seigle s’est fait plus doux également, et les notes de fruits rouges, fruits confits et de fleurs capiteuses ont commencé à s’exprimer plus librement, apportant une belle dose de charme à l’ensemble, et une « buvabilité » autrement plus importante. Je perçois désormais des notes douces et sucrées de sirop d’érable, des notes de girofle et de muscade, de confiture de rhubarbe et de fraises très mûres (ça c’est le seigle), mais aussi des fruits exotiques comme la goyave (pour l’acidité) et la papaye (pour la rondeur). Sucre de canne non raffiné, rhum de mélasse âgé (disons un peu comme le « Navy rhum »), réglisse noire séchée, noix nobles (dont noix de macadamia, noix de pécan) et que sais-je encore ! C’est fascinant et cela a pleinement justifié de suite une augmentation de la note de 86/100 à 90/100, voire un peu plus par la suite.

Tenue à la dilution : Avec quelques gouttes d’eau (juste quelque unes) la souplesse de ce whisky augmente, un fondu s’installe entre la mélasse, le boisé maintenant très domestiqué, les fruits très mûrs, les fleurs, les épices, mais devinez quoi ? Je le préfère désormais sec ! Conclusion : Un whisky au départ dérangeant, tellement il est intense et extrême dans son genre (par son boisé très prononcé et son profil épicé), puis, petit à petit, il s’est ouvert pour dévoiler une véritable originalité et une personnalité unique, même si pour moi je serais tenté de la rapprocher du continent Nord-Americain, à cause du seigle évidemment. Ce whisky prometteur me rappelle certains essais de la distillerie WESTLAND, mais aussi certains Bourbons ou Blended whiskies canadiens fortement marqués par le seigle et le blé. L’apport de fûts de Sherry de type Pedro Ximenez dans la maturation, qui me dérangeait un peu au départ (peur que cela dénature le profil du distillat) s’avère finalement très bien vu, et bien dosé, tout comme la part de l’orge malté dans le « mashbill ». L’ensemble est donc plutôt cohérent, autant que culotté, élégant et charmeur. Une très belle réussite que ce premier whisky de seigle écossais depuis des lustres !

Indication de Prix : Autour de 90 €, auprès de la distillerie. Note confirmée : 90,5/100

 

 

 

arbikie_highland_rye_2018_20cl_46_gp

 

 

Le "Highland Rye" de la distillerie ARBIKIE, l'une des pistes possibles pour l'avenir du whisky écossais. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

ENGLISH NOTE: 2/ TASTING NOTE :

Color : Old gold.

Nose : Shocking at first try (the sample just opened) such the oak is strong at the forefront, such its concentration is huge, and the spices as well. It is like entering in a full working carpentry, with the fresh cut wood dust in the air, but at the same time with something warm & spicy that comforts you. The rye is very strong for sure, no doubt...as if there was 80 % rye in it-at the moment I do this first tasting, I have no idea of the percentages of the 3 grains composing this whisky & especially about the rye one-then after some air has entered in the bottle, during the second tasting (confirmed by 2 others), the aromatic profile of this whisky started to change, evolving with some flowers & fruit (with their skin, generous) starting to have their say, with some influence of the P.X. Sherry casks, sweetening (with the help of the wheat component), the whisky and lowering the oak especially. A clear balance has appeared now, making the whisky much more affordable and enjoyable, at the nose already (with some maple, rhubarb & red fruit jam joining the party.

Palate : Splendid ! During the first tasting, something both fascinating & repellent happened...A singularity, already with this intense & OTT (“touch much”) wood, this, combined with strong rye influence, fruity & spicy, didn’t help to understand this whisky. Despite this lack of balance and full domination of the oak & of the rye, I felt something interesting in the secondary notes, but it is only during the second tasting & the 2 next ones that a significant change appeared, the oxydization (a few centiliters now missing in the bottle) helped to open the whisky enough to make it enjoyable. The oak once tamed (or at least tempered), the rye sweetened, other notes could freely come through, (such as red fruit, candied fruit, heady flowers), bringing quite some charm to the ensemble for a much bigger “drinkability”. I did felt then other notes, some sweet & sugared maple syrup, for instance, but also some cloves & nutmeg, some rhubarb & overriped strawberries jam (yes, this comes from the rye), but also some exotic fruit, such as guava (for its acidity), or papaya (for its roundness), but also some raw sugar cane, aged treacle rum (say a bit like “Nay rum”), black dried liquorice, noble nut notes (macadamia nut, pecan nut), and whatever more (I don’t know !). This is fascinating and this then fully justified the increase of my rating from 86/100 to 90/100 & a little more after).

With water: With just a few drops of water, this whisky’s suppleness increases, there is some melting between the treacle note, the now domesticated wood, the ripe fruit, the flowers, the spices, but, guess what? I know prefer it neat! Conclusion: At first a very disturbing whisky, so much oaky & spicy it is, an extreme one, but, little by little, it opened up to reveal a real personality of it own, a unique one in fact, even if I’ll be tempted to call it rather a Northern American whisky, because of the rye, obviously. This promising whisky reminds me of some experiments by the WESTLAND distillery, but also some Bourbons or Canadian blended whiskies (those both wheat & rye driven). To bring some Pedro Ximenez Sherry casks in the recipe was for me at the start a big risk (to change the distillery’s profile), but it finally appears as very clever and very well measured out, as for the malted barley component. So the ensemble is very consistent, as well as daring, elegant and charming. A real success for this first Scottish rye for ages!

Price indication: £ 250, directly from the distillery or online with them. Confirmed rating: 90,5/100

 

 

***

 

 

BONNE LECTURE ET A BIENTOT / HAVE A NICE READ AND SEE YOU !

 

 

 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop