BALVENIE (The) officiel 12 ans « Double-Wood » (Ed. 2007), 40 %

Imprimer
Résumé:

Note confirmée: 88/100

Un des single-malt d’entrée de gamme les plus subtils du Speyside, et lorsque l’on tombe sur un lot de grande qualité (cela arrive chaque année), devient un classique, avec une palette plus complexe qu’il n’y paraît, boisée, florale, fruitée, céréalée, épicée, à peine un peu vineuse.

At his peek (in the good or excellent batches) can be just pure Speyside, with that seductive honey, complex fruity-floral-cereal-sweet spice profile, with just a hint of wine coming through. A nice obviously underestimated single-malt from Scotland.
Balvenie_12_ans_Double_Wood_40_MINI
Description du produit

BALVENIE (The) officiel 12 ans « Double-Wood » (Ed. 2007), 40 %

 

(NDLR : 12/2014: commentaires valables pour des versions plus récentes, voir plus bas)

 

Catégorie : SINGLE-MALT

 

 

 Balvenie_12_ans_double_wood_40

 

 

Version: Officielle

Gamme: Régulière

Age: 12 ans

Date de distillation: Non précisé

Date de mise en bouteille: 2007

Millésime (Vintage): Non

Maturation: Bourbon barrels

Affinage : « Sweet » Oloroso Sherry casks (pour 6 mois)

Remplissage : First fill & 2nd Fill Bourbon barrels

Nombre de Fûts : Non précisé

Numéro(s) de Fût(s): (assemblage)

Nombre de bouteilles : Non précisé

A.B.V. (% d'alcool): 40 %

Filtration (type de): Filtré a froid

Coloration (caramel ajouté): Oui

Contenant (remarque): Tube carton, ou comme celle testée ici en coffret cartonné avec deux verres « gouttes d’eau » (photo d’une version récente, différente), voire plus récemment (12/2014), coffret en bois cerclé de cuivre.

Contenant (volume): 70 cl

Fourchette de Prix: 30-40 €

 

A Noter:

Le 12 ans d’âge possède un titrage alcoolique de 65 % avant sa réduction à 40 % afin d’être mis en bouteille dans cette. Lors des visites à la distillerie,

le public peut, comme dans quelques autres distilleries seulement, mettre moyennant finance, en (petite) bouteille son propre échantillon de fût (entre 10

et 12 ans d’âge) non réduit, en version élevée en fûts de Bourbon ou en version élevée en fûts de Sherry.

______________________________________________________________________________________________________________________

Résumé:

Note confirmée (sur des lots plus récents, jusqu'en 2014) : 88/100

Un des single-malt d’entrée de gamme les plus subtils du Speyside, et lorsque l’on tombe sur un lot de grande qualité (cela arrive presque chaque année), devient un classique, avec une palette plus complexe qu’il n’y paraît, boisée, florale, fruitée, céréalée, épicée, à peine un peu vineuse.

At his peek (in the good or excellent batches) can be just pure Speyside, with that seductive honey, complex fruity-floral-cereal-sweet spice profile, with just a hint of wine coming through. A nice obviously underestimated single-malt from Scotland.

____________________________________________________________________________________________________________________________________

Description:

Notes de dégustation de 2007, mais pouvant s’appliquer à plusieurs lots dégustés jusqu’en 2014

(j'en ai dégustés plusieurs, tous excellents, voire meilleurs que plusieurs anciens lots):

 

Couleur: Vieil or, à reflets dorés.

Nez: Equilibré, doux et puissant à la fois. Très malté, boisé, marqué par les agrumes (orange), le sherry (fruits mûrs dont abricot et miel), le bois (lié au malt, sans excès). Devient de plus en plus miellé à l’aération.

Bouche: Attaque miellée, maltée, souple, marquée par l’orange confite. . Milieu épicé et parfumé (girofle, cannelle, miel de bruyère), puis intensément malté, devenant plus complexe au fur et à mesure (orange, sherry, soupçon de caramel, pain d’épices), avec un retour de notes boisées (chêne plus jeune). Pas mal de corps, mi-gras, puis l’ensemble s’évanouissant en s’asséchant progressivement. Finale complexe, de longueur moyenne, d’abord épicée, puis plus ronde, s’asséchant doucement. Les notes dominantes en sont l’orange (zeste), le miel (de bruyère, mais pas seulement ?), un peu de sherry et du chêne frais.

Tenue à la dilution: Une dilution (obligatoirement légère) peut s’avérer intéressante, ravivant épices et notes de fruit/sherry.

Conclusion: Bien plus agréablement complexe et équilibré que dans mon souvenir, mais, petit défaut, a tendance a peut être par moments à s’avérer un peu entêtant (une certaine instabilité le rendant alcooleux). C’est un élégant SPEYSIDE, sous-estimé, tout à fait excellent, et sans être exceptionnel non plus, il a un caractère plaisant et une certaine intensité. Par instants j’ai cru déceler dans toute cette complexité au delà du miel et de la bruyère, des touches de bergamote, de crumble à l’ananas, et une pointe de sirop d’érable (presque un côté vineux). 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop