PENDERYN Officiel « SHERRYWOOD », Edition, 2012, n.c.f., 46 %

Imprimer
92,5/100 - Note confirmée (confirmed rating)
Penderyn_Sherrywood_2012_46_real_MINI
Description du produit

PENDERYN Officiel « SHERRYWOOD » n.a.s. (± 5 ans), Edition 2012, Non chill-filtered, 46 %

 

Catégorie: SINGLE-MALT

 

 

penderyn_sherrywood_2012_46_new_comp

 

Pays & Province: Royaume Uni, Pays de Galles

Région : Sud (South Wales)

Version : Officielle

Gamme : Régulière

Age: Environ 5 ans, contient peut être quelques fûts âgés de 7 ans

Date de distillation : Non précisée

Date de mise en bouteille : 12/02/2012

Millésime (Vintage) : Non

Maturation (en fûts de): 70 % Ex-Bourbon & Tennessee barrels, et 30 % ex-Oloroso Sherry casks

Affinage : Non

Remplissage : Non précisé (« Refill casks » probable pour le Sherry, mais "First fill casks" pour le Bourbon)

Nombre de Fûts : Non précisé (nombreux)

Numéro(s) de Fût(s) : (assemblage)

Nombre de bouteilles : Non précisé

A.B.V. (% d’alcool) : 46

Filtration (type de) : Non filtré à froid

Coloration (caramel ajouté) : Non, à priori

Contenant (remarque) : Etui carton ouvert sur l’avant et l’arrière

Contenant (volume) : 70 cl

Indication de prix: 55-65 €

A Noter :  L’énigmatique mention « AUR CYMRU » en gaélique sur l’étiquette signifie « OR GALLOIS ».

______________________________________________________________________________________________________________________________________

Résumé:

Note confirmée (confirmed rating): 92,5/100 

Description:

Couleur: Vieil or, à reflets dorés, voire orangés.

Nez: Très séduisant, inattendu. Un subtil ballet de saveurs à la fois fruitées (fruits variés au sirop, brugnons, bourgeon de cassis, groseilles à maquereau (montrant une belle acidité), florales (fleurs capiteuses), chocolatées (chocolat au lait) et de caramel (toffee), de sherry (le vin de Xérès lui-même) et de cerises au marasquin. Quelques épices (dont du poivre 5 baies, de l’angélique aussi). Une pointe du style maison (Bourbon/madère) transparaît en finale avec de jolies notes d’eau de vie de poire, de pommes vertes, d’herbes sauvages, mais aussi de gingembre. Légèrement alcooleux, mais superbe, très charmeur.

Bouche: Complexe, relativement sèche, un rien alcooleuse, puis elle s’assouplit à l’ouverture (au bout de plusieurs dégustations comme avec un peu d’aération). Bien fruitée (fruits jaunes, brugnons, mais aussi agrumes confits, groseilles à maquereau, cerises au marasquin, pommes rouges, peut être de la mirabelle aussi, de la goyave, de la mangue), florale (fleurs capiteuses dont du lys, des lilas, voire peut être de la rose ?), elle est également miellée, herbacée et juste épicée ce qu’il faut (gingembre, poivre 5 baies, poivre de Sichouan, relevant avec une certaine acidité et touche acidulée les notes de fruits rouges, plutôt plaisamment je dois dire, mais aussi de l’angélique, voire de la fleur d’oranger). Légèrement végétal (laurier, voire thé à la rose et à l’orange) et pâtissier (loukoums à la rose, raisins secs macérés dans du rhum, glace rhum-raisins à la vanille Bourbon, voire, comme le dit mon ami Govert, à qui j’ai eu le plaisir de faire découvrir ce whisky, une note de tarte tatin). Un rien maltée, voire avec une connotation de torréfaction (entre liqueur de café et liqueur de noisette diluée). Je dois dire que l’assemblage maintenant l’équilibre entre l’influence des fûts de Bourbon & ceux de Sherry est très bien dosé. Le Sherry est certes assez présent (à mon avis du second remplissage, voire un peu de premier), mais respecte le style maison en le masquant juste un peu. La finale, fruitée & un rien épicée mais faisant preuve d’une étonnante douceur, est savoureuse et d’une grande élégance.

Tenue à la dilution: La dilution, pas forcément indispensable, mais toujours instructive, peut être tentée, mais je vous le recommande, avec modération (quelques gouttes d’eau suffisent). Elle apporte de la souplesse dans les notes fruitées et fait venir en avant des notes de pâte d’amande insoupçonnées jusqu’alors et exalte les notes de fruits rouges (lui donnant un côté Pure Pot Still-vous avez dit RED BREAST ?-plus manifeste encore. Séduisant développement des notes de loukoums, de raisins macérés dans du rhum. Mhm !

Conclusion: Une excellente version, très intelligemment conçue, qui demande un peu de temps car elle sort des sentiers battus, et s’avère d’une belle complexité (florale, fruitée, épicée, maltée, végétale, pâtissière, et j’en passe), elle couvre une vaste gamme de saveurs, ce avec un équilibre impressionnant. Elle n’a rien à envier aux meilleurs single-malts du Speyside, ni à certains irlandais…Cette version est donc assurément une réussite, et fait preuve à la fois d’élégance & de charme, aussi je la recommande chaudement. Un whisky par ailleurs redoutable en blind-test !

__________________________________________________________________________________________________________

ENGLISH SUMMARY : Confirmed Rating: 92,5/100

An excellent PENDERYN expression, very cleverly designed, which asks for some time as it gets off the beaten track, and turns out of a beautiful complexity (floral, fruity, spicy, malted, green, wih some gorgeous pastry notes as well), covering a vast range of flavors, with an impressive balance. It has to envy nothing the best Speysiders, or some Irish whiskeys… This version is thus undoubtedly a success, and shows at the same time elegance & charm. This is why I warmly recommend it. A besides formidable whisky in blind-test !       

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop