YOICHI 10 ans, Edition 2010, 45 %

Imprimer
91/100 (Note confirmée pour ce lot de 2010-d’autres n’ont obtenu que 87,5, voire un peu moins, en 2004)

Un excellent single-malt de la distillerie que je considère comme sans doute la plus belle au monde (parmi celles qui sont actives), et une belle introduction au raffinement des whiskies japonais, et des single-malts en particulier. Cette version, un peu plus timide que ses aînées, possède en puissance les qualités que les 12 et 15 ans d’âge vont développer, et que les versions brut de fût encore plus âgées vont transcender, vers le style unique, complexe et profondément japonais de YOICHI. Profil légèrement fumé et à peine tourbé, végétal, fruité et floral, sur un lit boisé teinté d’épices orientales et d'encens.

An excellent single-malt from my favorite active distillery in the world, already showing signs of complexity, elegance & depth that the 12 & 15 y.o. expressions (and even more the older cask strength ones) will magnify. It has, but in the beginning in a sort if shy way, this typical lightly but deeply smoky, woody (sandal wood, even japanese wood), softly spicy, delicately floral & mildly fruity profile that makes YOICHI’s style so unique. Take your time with that one (gives it some air as well), and you will be rewarded.
YOICHI_10_ans_ Ed_2010_45_MINI
Description du produit

YOICHI Officiel 10 ans, Edition 2010, 45 %

 

Catégorie: SINGLE-MALT

 

 

yoichi_10_ans_ ed_2010_45

 

 

Pays: Japon

Région: Hokkaïdo

Version: Officielle

Gamme: Régulière

Age: 10 ans

Date de distillation: Non précisée

Date de mise en bouteille: 2010

Millésime (Vintage): Non

Maturation (type de fûts): Sherry, voire autres (Mizunara, Bourbon, New Oak)

Affinage : Non précisé

Remplissage: Non précisé

Nombre de Fûts : Non précisé (assemblage important)

Numéro(s) de Fût(s): Assemblage/Lot N° 04J44A

Nombre de bouteilles: Non précisé

A.B.V. (% d'alcool): 45 %

Filtration (type de): Filtré à froid

Coloration (caramel ajouté): Non

Contenant (remarque): Etui ayant pas mal changé au fil des années (même depuis 6 ou 7 ans). Depuis 2013 environ, en livrée dite "origami"(carton en partie plié et teinté).

Contenant (volume): 70 cl

Fourchette Prix: 60-70 €

A Noter:

Le numéro de lot, auparavant imprimé sur la contre-étiquette, est, depuis 2013, désormais gravé sur la face avant, tout en bas de la bouteille (en tout cas pour la France).

 

A Retenir: Une version brut de fût et provenant d’un fût unique mise en bouteille en 2001 (entre 59,9 % et 62 %) a été nommée « Meilleur whisky au monde » en 2001 par un jury international pour l’édition anglaise de WHISKY MAGAZINE, au cours d’une dégustation à l’aveugle, devant les meilleurs whiskies écossais. Cette version (que peu d’entre nous ont eu la chance de goûter) est sans doute très différente de celle ci.–Ici version avec un bouchon à vis en plastique.

 

 

Résumé :

Note chiffrée confirmée: 91/100 (pour ce lot de 2010-d’autres n’ont obtenu que 87,5, voire un peu moins, en 2004)

Un excellent single-malt de la distillerie que je considère comme sans doute la plus belle au monde (parmi celles qui sont actives), et une belle introduction au raffinement des whiskies japonais, et des single-malts en particulier. Cette version, un peu plus timide que ses aînées, possède en puissance les qualités que les 12 et 15 ans d’âge vont développer, et que les versions brut de fût encore plus âgées vont transcender, vers le style unique, complexe et profondément japonais de YOICHI. Profil légèrement fumé et à peine tourbé, végétal, fruité et floral, sur un lit boisé teinté d’épices orientales et d'encens.

An excellent single-malt from my favorite active distillery in the world, already showing signs of complexity, elegance & depth that the 12 & 15 y.o. expressions (and even more the older cask strength ones) will magnify. It has, but in the beginning in a sort if shy way, this typical lightly but deeply smoky, woody (sandal wood, even japanese wood), softly spicy, delicately floral & mildly fruity profile that makes YOICHI’s style so unique. Take your time with that one (gives it some air as well), and you will be rewarded.

Description :

Commentaires révisés en 2014:

Couleur: Vieil or, à reflets dorés.

Nez: D’abord capiteux, puis davantage de fondu entre les arômes. Notes de solvant assez nettes (en tout cas au débouchage de la bouteille, moins par la suite), fruits divers (prunes, pruneaux, raisins secs), fumée et tourbe très modérés mais typiquement japonais, avec cette pointe d’encens en guise de kanji. Belles Notes boisées (bois précieux, mais peut être aussi une certaine part de fûts de type Mizunara-le chêne rouge japonais), du thé noir et une touche de sherry. Un peu fuyant. Plus timoré que le 12 ans d’âge. Le nez est cependant largement supérieur à celui du 10 ans d’il y a quelques années (2004), semble t’il. Devient également plus intéressant au nez avec un peu d’aération.

Bouche: Elle reprend les notes du nez, mais avec une certaine retenue. Beau fruité (avec des notes de fruits mûrs, mais aussi une petite note acidulée de tarte aux prunes), non dénué d’une certaine rondeur. Le bois précieux se mêle à la tourbe, et à la fumée (avec une note d'encens), et à des notes légèrement marines. Tout cela est très délicatement fait et intégré aux autres notes. Belles notes florales (fleurs capiteuses) et végétales (feuilles de thé noir, sous-bois). Un peu plus végétal que le 12 ans. Bien structurée, la bouche présente un bel équilibre. Par contre, elle a tendance à donner une finale relativement courte et à perdre de la puissance en route, malgré ses 45 %. Cependant, si ce YOICHI m’a semblé de prime abord être un peu fermé lors des premières dégustations, avec le temps, l’aération a apporté de la profondeur et une très belle élégance.

Tenue à la dilution: Quelques gouttes d’eau mettront un peu en valeur les notes florales et fruitées, mais une goutte de plus et l’eau ruinera votre whisky. Je conseille pour cette version de ne pas la diluer.

Conclusion: Mon premier single-malt japonais, une découverte enrichissante, un peu déconcertante au début (je n’étais pas habitué à ces notes végétales et empyreumatiques), puis, au fur et à mesure des dégustations, cette version a fini par me conquérir, même si je lui ai vite préférée, déjà en 2004, la version 12 ans, d’une grande magnificence et plus aboutie à mon sens. Un excellent YOICHI, attention, qu’on ne se méprenne pas, parfait pour découvrir le style japonais, mais un peu desservi par la magnificence du 12 ans d’âge régulier. En revanche, encore une fois, par oxydation, avec le temps, il s’en rapproche. Le fruit d’un savant travail de sélection de fûts et d’assemblage. Un single-malt qui demande du temps aussi pour être apprécié. Dommage que la distillerie ne propose pas une référence permanente en brut de fût de ce 10 ans d’âge, je suis sûr qu’elle serait splendide. Prix 60-70 €, MdW-Première dégustation d’un 10 ans au Salon "Whisky Live Paris" 2004, puis en 2006. 

 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop