EXPRESS NOTES No 6

 

 

 

EXPRESS NOTES No 6 :

 

Sujet publié le : 28/07/2018-Mise à Jour du : 14/08/2018

First published : 28/07/2018-Update : 14/08/2018

 

 

 Dans ce nouveau numéro d’EXPRESS NOTES, je publierais mes nouvelles notes de dégustation concernant aussi bien des whiskies de malt, de grain, de type Blended whisky ou Single Malt, Single Grain, assemblés ou en single-cask, concernant d'abord l’Ecosse : Suite à un « Tweet Tasting » dont j’ai récemment fait partie, je vous ferais découvrir 4 single malts d’une nouvelle gamme du négociant GORDON & MacPHAIL. Puis, en second lieu, suite à une rencontre amicale rare, ce numéro sera consacré à une distillerie, la James SEDGWICK Distillery, d’Afrique du Sud, et à 5 de ses whiskies.

Des notes de dégustation seront peut être ajoutées au fur et à mesure cet été. Merci donc de consulter cette page régulièrement.

Merci encore aux personnes (particuliers & professionnels) qui ont pu contribuer à fournir des échantillons pour ce sujet. C’est apprécié à sa juste valeur.

 

In this new EXPRESS NOTES number, I will publish new tasting notes, ones that can be varied & about malt whisky as well as grain whisky, mainly, blended or single cask, from 2 countries: Scotland, because I have been participating to a Tweet Tasting recently about a new GORDON & MacPHAIL range (you will discover 4 of the first references of a new range), and, due to a rare friendly meeting, South Africa, with 5 whiskies from the most famous distillery of the country, the James SEDGWICK distillery.

Other tasting notes may be added at different times this summer. So, please have a look on this page regularly.

Thanks again to professionals or amateurs contributions for their samples. It is much appreciated !

 

Rappel de mon barême de notation/Reminder of my rating system :

NOTATION/RATING

 

 

 gmp_discovery_range_t.t._set_of_4_2

 Les échantillons reçus dans le cadre du Tweet Tasting, Juin 2018. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

 

NOTES DE DEGUSTATION PUBLIEES DANS CE NUMERO :

(TASTING NOTES PUBLISHED IN THIS ISSUE)

 

 

-BALBLAIR 12 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery », Bourbon casks, 43 % (Highlands du Nord, ECOSSE/R.U.)

-TORMORE 13 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery », Bourbon casks, 43 % (Speyside, ECOSSE/R.U.)

-MILTONDUFF 10 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery », Sherry casks, 43 % (Speyside, ECOSSE/R.U.)

-CAOL ILA 13 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery », Bourbon casks, 43 % (Islay, ECOSSE/R.U.)

 

-BAIN’S officiel n.a.s. « Cape Mountain whisky », James Sedgwick Distillery, Edition 2018, 40 % (GRAIN Whisky, Afrique du Sud)

-THREE SHIPS officiel 5 ans « Premium Select Whisky », James Sedgwick Distillery, Edition 2018, 43 % (BLENDED WHISKY, Afrique du Sud)

-THREE SHIPS officiel 10 ans, « Vintage Edition, 2015 », James Sedgwick Distillery, Edition 2018, Bourbon casks, 46,2 % (idem, S.M.)

-THREE SHIPS officiel 15 ans, « Pinotage Cask » 2017, James Sedgwick Distillery, 2018, South African Wine casks, 46,2 % (idem, B.W.)

-THREE SHIPS de 6 ans (June 2018), bottled by PRIVATE BARREL Co from James Sedgwick Distillery, S.C., American Oak & Fino SHERRY Butt, Cask Strength, 54,6% (Wellington, région : Le Cap, Afrique du Sud/SINGLE MALT Whisky):

 

 

 

 

***

 

 

BREVE PRESENTATION:

 

Nous partons d’abord en Ecosse, dans la ville d’Elgin, au Nord de la région du Speyside, pour découvrir l’une des 5 nouvelles gammes du prestigieux négociant GORDON & MacPHAIL, une maison de négoce parmi les plus importantes, notamment en terme de stocks de vieux whiskies écossais, mais aussi pour ses licences de commercialisation de grands noms du whisky écossais, souvent pour leur plus anciens fûts (citons entre autres distilleries MACALLAN, GLEN GRANT, GLENLIVET, LINKWOOD, MORTLACH ou encore STRATHISLA, vieillissant le plus souvent dans les chais du négociant depuis le début) et parmi les 2 ou 3 plus anciennes (cette maison familiale date de 1895, à l’époque une épicerie fine qui ne vendait pas que du whisky, et c’est John URQUHART, le premier URQUHART du nom, qui établira les règles de travail concernant la maturation du whisky au sein du négoce en 1915). Vous trouverez par ailleurs sur ce site un portrait d’un de ses descendants, Michael URQUHART, aujourd’hui en semi-retraite, mais il n’y a encore pas très longtemps défendant ses whiskies dans le cadre par exemple du Whisky Live Paris ou je l’ai souvent rencontré). 

Michael URQUHART (Portrait)

Voici 4 des nouvelles références (parmi les toutes premières) de single malts de la nouvelle gamme (“range”) dite “Discovery”, qui mettra en valeur des whiskies relativement jeunes classés en 3 catégories “Sherry”, “Smoky” & “Bourbon”. Elles m’ont été données à découvrir lorsque j’ai été sélectionné pour participer à une consultation de groupe de bloggeurs de whiskyen direct sur Tweeter, à l’occasion d’un “Tweet Tasting”, le mois dernier. Un événement organisé par le négociant et Steve Rush, du blog “The Whisky Wire”.

 

 

gmp_discovery_range_t.t._set_of_4_1_r2

Les échantillons reçus dans le cadre du Tweet Tasting, Juin 2018. Photo: © Grégoire Sarafian

 

 

ENGLISH SUMMARY: Our first step will lead us to Elgin, in the North of the Speyside area of Scotland, where prestigious & historical GORDON & MacPHAIL independent bottler is located. This society’s history goes back to 1895, where it was at first a delicatessen & spirits shop, and then establish rules about whisky maturation on their site in 1915, through John URQUHART, the first generation of what is still nowadays a family owned business. More than a century later, Michael URQUHART, who is now “half-retired” (still advising his family though) was the face of the GORDON & MacPHAIL house for instance for me, as a visitor of Whisky Live Paris each year or so, a few years ago. You can find his portrait in French in this website. Please click on the link above, at the end of the French text.

GORDON & MacPHAIL is one of the 2 or 3 oldest whisky independent bottler, in terms of old whiskies stocks for instance, but also in terms of maturing in its own warehouses licensed bottlings from great Scottish names that do not usually bottle very old whiskies officially (such as MACALLAN, GLEN GRANT, GLENLIVET, LINKWOOD, MORTLACH or STRATHISLA). They recently reorganised their whiskies offer within 5 different ranges, and here’s one of them:

Here we have 4 of the new expressions bottled within the new “Discovery” range, a range of rather young whiskies which will be described into 3 categories, “Sherry”, “Smoky” & “Bourbon”. I discovered these 4 new single malts when I have been selected last month to participate to a “Tweet Tasting” (an appointment on line of 20 selected whisky bloggers around the world to comment each of these whiskies live at a particular date & time together), an event organised by the independent bottler & Steve Rush from the blog “The Whisky Wire”.

 

 

SINGLE MALTS :

 

-BALBLAIR 12 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery », Bourbon casks, 43 % (SINGLE MALT/Highlands du Nord, ECOSSE/Royaume-Uni) :

Couleur : Or clair, pâle. Nez : Assez fin, fruité (fruits confits, rhubarbe fraîche, et des fruits rouges discrets en arrière-plan), floral (fleurs capiteuses variées), sirop de grenadine, miel, puis quelques esters (bonbon anglais, fruits exotiques, dont ananas & banane). Bouche : Fine. Moins spectaculaire que le nez, mais très bonne. Le profil aromatique est certes délicatement floral & fruité, mais les notes sont plus en retrait qu’au nez, et l’on retrouve davantage le style traditionnel herbacé (herbes sèches) & épicé (gingembre, piment d’Espelette) de la distillerie. Tenue à la dilution : Avec un peu d’eau, les herbes sèches et les épices sont ravivées, les fruits rouges disparaissent. Conclusion : Un BALBLAIR raffiné, de qualité, issu d’une belle sélection de fûts représentative du style de la distillerie, équilibré. Indication de Prix : n.c. (non communiqué, à venir sur le marché français). Note confirmée : 90/100

ENGLISH SUMMARY: A refined BALBLAIR nose. Fruity (candied fruit, fresh rhubarb, some discrete red fruit in the background), floral (varied heady flowers), grenadine syrup, honey, some esters (English liquorice all sorts, exotic fruit, including pineapple & banana). On the palate, it is refined too, but less spectacular, still very good. It is as fruity & floral as on the nose, but less straight forward, and it is melted in the more traditional distillery profile, with notes of dried herbs & spices (ginger, French Espelette pepper). With water the dried herbs & spices notes are coming through with a bit more insistence, and the red fruit disappear. Conclusion: A refined BALBLAIR for sure, a quality batch, a nice & significant cask selection which does really justice to the distillery. Confirmed rating: 90/100

 

 

 balblair_12_gmp_discovery_range_43_obpic_r2

 

 

-TORMORE 13 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery », Bourbon casks, 43 % (Speyside, Ecosse/Royaume-Uni, Single Malt):

Couleur : Or clair. Nez : Assez original, avec une dominante végétale (plantes aromatiques variées), comme une note de retsina (vin blanc résiné grec), de gentiane, voire de géranium (qui m’évoque plutôt certains malts jeunes de la distillerie AUCHENTOSHAN), mais aussi, paradoxalement, une forte sucrosité (fruits confits). Bouche : Fine, légère, reprenant les notes du nez (notes végétales, florales, fruitées), avec un côté assez citrique, sec et moins séduisant. Note épicée (gingembre) récurrente. Tenue à la dilution : L’ajout d’un peu d’eau rééquilibre un peu le profil de ce whisky, le rend plus aimable, mais l’ensemble demeure assez citrique, sec et sans beaucoup de complexité. Conclusion : Un whisky singulier, original, au nez plus qu’en bouche, pas désagréable, mais d’une certaine austérité, ce qui limite ici son intérêt. Indication de Prix : n.c. Note confirmée : 81/100

ENGLISH SUMMARY : This one is original on the nose, with dominant green notes, from varied botanical to Greek white wine Retsina, gentian, possibly geranium as well (which reminds me of some young AUCHENTOSHAN distillery whiskies), but also, surprisingly, a strong sugary note (candied fruit). On the palate, it is refined, light, as green, floral & fruity as the nose, but with a less sexy citric side, drying things a bit too much. The spicy note (ginger) is present all the way. With some water it gets a bit more gently, but the overall mouthfeel remains citric & dry, and not very complex. Conclusion: A singular whisky, original (more on the nose than on the palate), not unpleasant, but somewhat austere. Confirmed rating: 81/100

 

 

tormore_13_gmp_discovery_range_43_r2.

 

 

 

-MILTONDUFF 10 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery », Sherry casks, 43 % (Speyside, Ecosse/Royaume-Uni, Single Malt):

Couleur : Vieil or, à reflets dorés. Nez : Assez riche, marqué par des notes de fleurs capiteuses (lilas, violette), de notes fruitées (abricot, orange, mandarine, raisins secs), végétales (thé vert & thé Earl Grey, mentholé, à l’ancienne). Un peu moins séduisant la deuxième fois, avec à l’aération comme une note de pneu un peu brûlé, et une vague note de fumée (j’appelle cela une note de « BOWMORE moderne » personnellement…). L’ensemble demeure assez cohérent et séduisant. Bouche : Elle reprend fidèlement les notes florales, fruitées & végétales du nez, et y ajoute comme une note de café & d’épices « d’hiver » alsaciennes (cannelle, girofle, muscade, anis, coriandre, poivre), donc de pain d’épices, mais aussi de feuilles de tabac à cigare cubain. Superbe et clairement marqué par le sherry. Tenue à la dilution : L’ajout d’eau embellit encore l’ensemble, c’est superbe. Conclusion : Un joli single malt de qualité, avec un vieillissement en fûts de sherry qui, ici, fait la différence. Moins spectaculaire à la deuxième dégustation, mais je maintiens la note, les conditions de dégustation s’étant dégradées entre temps avec la chaleur. Indication de Prix : n.c. Note confirmée : 92/100

ENGLISH SUMMARY: Golden reddish sherry tone. On the nose, it is rich, driven by heady notes (lilac, violet), but also fruity notes (apricot, orange, mandarin, dried currant), then green notes (green & Earl Grey tea, with some menthol, old fashioned craft). Very seductive during the first tasting, it became a less appealing the second time, with some rubbery notes, burnt tyres note, and a vague smoky note, all this reminding me of some “modern” BOWMORE. There is some good consistency, though, in this whisky. On the palate, it is faithful to the floral, fruity and green notes of the nose, but adds to these some coffee note, and some “Alsacian Winter spices” too (cinnamon, cloves, nutmeg, green anise, coriander, pepper) or say, for English readers, rather gingerbread notes. I also get Havana cigars leaves notes, and less rubbery notes. It is clearly sherry driven (and probably refill casks). With some water drops it gets even more sexy. Conclusion: A quality single malt, spectacular at first try, a bit less after, but the second tasting was a bit biased by the heatwave & less good tasting conditions, so I have decided to rely on the first tastings impressions and keep the high rate. Confirmed rating: 92/100

 

 

 

miltonduff_10_gmp_discovery_range_43_obpic_r2

 

 

 

-CAOL ILA 13 ans, Edition 2018, emb, GORDON & MacPHAIL/ gamme « Discovery », Bourbon casks, 43 % (Islay, Ecosse/Royaume-Uni, Single Malt):

Couleur : Or clair. Nez : Assez étonnant, presque artificiel, car une note d’orange se mêle à de la tourbe grasse. Entre mandarine en sorbet & tourbe cendrée, et presque une note chocolatée de fondant à l’orange. Je comprends mieux certaines critiques sur d’autres whiskies parlant de soda Fanta Orange, car l’on en est pas loin. Bouche : En bouche, c’est un peu plus classique, mais avec cette étrange note d’orange en arrière-plan, de la tourbe grasse, des agrumes. Ce whisky est agréable, mais un peu plus unidimensionnel en bouche. Tenue à la dilution : Il s’assouplit un peu avec l’eau, sur les mêmes notes. Conclusion : Un whisky tourbé original, plutôt bon, mais peut-être pas pour les puristes ? Indication de Prix : n.c. Note confirmée : 86/100

ENGLISH SUMMARY : This one is of pale gold color. On the nose it is very surprising, unexpected. An almost artificial orange note arrives and is melted to grassy peat, and a wee note of (“fondant”) chocolate cake with orange. I understand better now some reviews (talking of other whiskies) mentioning a “Fanta” orange soda note. We are not far from it here. On the palate, it is is a bit more classic palate, with this strange orange note in the background & other citrus fruit. It is a pleasant whisky, but maybe a tad too one dimensional. With water it becomes more flexible, but doesn’t change much. Conclusion: An original (if not unusual) peated whisky, decent, but maybe not one for purists? Confirmed rating: 86/100

 

 

 

caol_ila_13_gmp_discovery_range_43_obpic_r2

 

 

 

 

 ***

 

 

 

BREVE PRESENTATION:

 

 

Nous partons cette fois-ci en Afrique du Sud, dans le Sud-Ouest du Pays, près du Cap, à Wellington, découvrir 4 whiskies embouteillés par la distillerie TheJames SEDGWICK distillery (propriété du DISTELL Group, qui possède aussi 3 distilleries écossaises lors de l'acquisition du groupe BURN STEWART Distillers qui a été dissous depuis), qui existe depuis 1886, mais ne produit du whisky que depuis 1990. La distillerie possède à la fois des installations utilisant des alambics à colonnes pour produire le whisky de grain, et des alambics à repasse pour distiller leur single malt, elle possède également 2 cuves de brassage & 23 cuves de fermentation, et ses 7 chais stockent près de 180 000 fûts.

Vous trouverez ici des notes de dégustation de leur fameux single grain de la marque BAIN’S, mais aussi un blended whisky & 2 single malts de la marque THREE SHIPS, puis enfin une rare mise en bouteille de négoce d’un single cask de la même distillerie, mais embouteillé sous la bannière de PRIVATE BARREL co. Hélas leurs whiskies ne sont toujours pas disponibles en France. Un grand merci à Jeannette Wentzel, du blog Sud-Africain « Whisky of the Week », pour ces samples:

 

 

james_sedgwick_distillery_rec_red

 

 

ENGLISH SUMMARY: Our second step will lead us now to South Africa, in the South West of the country, near a place called The Cape, at Wellington, where The James SEDGWICK distillery (owned by DISTELL Group, who is also the owner of the 3 Scottish distilleries of the ex-BURN STEWART Distillers group, that no longer exist since the take over) is located since its foundation in 1886. The distillery produces other spirits, but whisky only since 1990. The distillery has facilities with column stills (one for grain whisky, one for neutral spirit), as well as pot stills (for their single malt), 2 mash tuns & 23 washbacks. They have in their 7 warehouses no less than 180 000 casks.

You will find below 5 tasting notes, one about their famous grain whisky called BAIN’S, but also one about a 5 year old blended whisky & 2 other whiskies under the brand of THREE SHIPS, and one single cask from the same distillery but bottled under the name of an independent bottler called PRIVATE BARREL Co. A big thank you again to Jeannette Wentzel, from the South African whisky blog, for these samples, as, unfortunately, these whiskies are still not available in France in 2018.

 

 

-BAIN’S officiel n.a.s. « Cape Mountain whisky », James Sedgwick Distillery, Edition 2016 (Lot 6321F), 40 % (Grain Whisky, Wellington, près de Le Cap, Afrique du Sud/SINGLE GRAIN Whisky):

A Noter : Ce whisky de grains a été une première fois vieilli dans des fûts ayant contenu du Bourbon de premier remplissage durant 3 ans, puis vieilli 2 ans à nouveau dans d'autres fûts du même type.

Couleur : Vieil or (rectification: Il y a eu addition de caramel). Nez : Très séduisant, montrant un fin boisé, original, une subtilité qui m’évoque de suite les blended whiskies canadiens. Bois légèrement brûlé, muesli mêlé de caramel naturel, avec un caractère très pâtissier, et des noix nobles, mais aussi de la vanille, un rien crémeuse. Légères notes florales discrètes. Etonnamment, alors qu’aucun fût de sherry n’est utilisé ici, apparaît comme une pointe de fruits rouges, avec un côté acidulé (grenadine) comme lié à du seigle. Très intéressant ! Bouche : Elle reprend les notes subtilement boisées (bois légèrement brûlé et caramélisé), les notes de céréales diverses, dont du maïs mais aussi comme du seigle,et son caractère devient fortement pâtissier, avec non seulement de belles notes de noix nobles (noix de macadamia, noix de pécan), mais aussi une note pour moi bien précise de gâteau « Paris-Brest » au praliné. Note de caramel dur (carambar) et de fruits secs variés (dont raisins de Smyrne & dattes). Légères notes florales très discrètes difficile à identifier. Des épices douces se rajoutent à la fête, comme peut être de la muscade, de la cannelle, et de la vanille épicée (punch coco), voire de la noix de coco, à l’arrière-plan. Succulent ! Tenue à la dilution : Belles notes de plus en plus pâtissières, avec de plus en plus de moelleux. Dégusté sur glace, il ne perd pas tant que cela ce caractère pâtissier, alors il ne faut pas hésiter. Il devrait aussi être très intéressant en cocktail, à mon avis. Conclusion : Un whisky de grain absolument délicieux, et de grande qualité.Le meilleur whisky de grain en termes de rapport qualité/prix disponible sur le marché international (hélas pas distribué en France, malgré ses multiples récompenses à des concours prestigieux….), et pour moi le second meilleur single grain sans compte d’âge au monde après le CHITA de Suntory, qui a un profil aromatique assez différent. Autant dire que les deux sont fortement recommandés. Indication de Prix : Autour de 30 €, mais pas disponible en France. Note confirmée : 91/100

ENGLISH SUMMARY: This single grain has been matured first in ex-First FillBourbon casks for 3 years, and then again in another set of same kind of casks for 2 years. There is caramel added (Thanks to Andy Watts for this information). T.N.: Very seductive, original, apparently simple, but quickly showing it is in fact very complex & subtle. There is a refined woody note to start with, with Some slightly burnt wood, some natural caramel, a hint of a tad creamy vanilla, some breakfast muesli notes, and a strong pastry character, which, along with some noble nuts notes (pecan nut, macadamia nut) makes me think immediately of Canadian quality blended whiskies (which is now a great compliment for me). If it wasn’t enough, there are some amazing discrete red fruit notes coming through after a while, with some acidulous side (grenadine syrup), though there is neither sherry casks nor rye casks involved. Very interesting! On the palate, it is as subtle & charming & interesting as on the nose. Slightly burnt & caramelized wood, varied breakfast cereals, corn, but also rye like notes. The palate quickly delivers a really appealing pastry character group of notes, with for me to start with a very precise note of a French pastry filled with praline cream called “Paris-Brest”. Then some nobles nuts are coming through (pecan nut, macadamia nut), some great hard caramel (French “carambar” of our infancy’s days), as well as some more oriental dried fruit notes (dates, sultanas), as well as some hard to identify floral notes. Some sweet spices are joining in now, such as cinnamon, nutmeg & spiced vanilla (for coco punch drink), maybe some coconut too, in the background. Simply succulent! With water it gets even more a liquid pastry, with more & more softness. On ice it still keeps many of its qualities, so don’t hesitate to try it this way, and I’m sure it shall be very interesting in cocktails as well. Priced around the equivalent of 30 €, out of France. Conclusion: An absolutely delicious grain whisky, and of a great quality. For me it is the best no age statement grain whisky worldwide in terms of quality/price ratio, and the second best no age statement single grain whisky after Suntory’s CHITA (which is different in terms of aromatic profile), and no need to say those two are highly recommended. My only complaint is that I don’t understand that such as great whisky as the BAIN’S is still not distributed in France, despite a bunch of important awards this whisky gets! Confirmed rating: 91/100

 

 

 

bains_b.w._43_abv_capture1

 

 

-THREE SHIPS officiel 5 ans « Premium Select Whisky », James Sedgwick Distillery, Edition 2018, 43 % (Wellington, région : Le Cap, Afrique du Sud/BLENDED WHISKY):

Couleur : Vieil or. Nez : Relativement fin et complexe, fruité (agrumes), floral, végétal & boisé, quoiqu’un peu fuyant. Notes de caoutchouc et de fumée de tourbe au second plan plus présents à la deuxième dégustation. Bouche : Aussi fine que le nez.Ronde, florale, fruitée, elle est également un peu maltée, puis évolue sur un ensemble de notes fondues d’ou émerge une petite note de caoutchouc brûlé (pneus ayant trop chauffé sur le bitume) moins agréable, en partie compensée par une note de fumée de tourbe plus classique. Il y a aussi dans cet ensemble des notes végétales (sous-bois, champignons, mousse) et boisées qui s’expriment fortement (lui apportant une petite amertume persistante), tandis que les rares notes fruitées bien moins qu’au début. La dominante fumée/caoutchouc brûlé/végétale, finit par prendre le pas sur le reste, et du coup cela déséquilibre un peu ce blend. Tenue à la dilution : L’eau trahit le (trop?) jeune âge de l’ensemble, mais quelques gouttes d’eau ne sont pas un obstacle à l’appréciation de ce whisky. Conclusion : Un blended whisky assez correct, mais nettement moins séduisant et moins original que le BAIN’S dégusté avant. Je préfère personnellement ce dernier, ou bien les versions single malts de marque THREE SHIPS. Je demeure un peu troublé par le fait que l’on sente peu le fantastique whisky de grain qu’est le BAIN’S dans ce whisky, qui, en théorie, devrait en contenir beaucoup…Est-ce à dire que celui utilisé pour cette version est plus jeune et moins sophistiqué ? Au vu du résultat, c’est probable et c’est dommage. J’ai du descendre la note aussi en fonction de cela.Indication de Prix : Non communiqué, et pas disponible en France. Note confirmée : 80/100

ENGLISH SUMMARY : Golden color. On the nose, this one is sharp & complex, with floral, fruity aromas, as well as green, woody & rubbery notes. The peat smoke gets bigger once the bottle (or sample) opened several times. Somewhat unsufficiently defined, maybe... On the palate, it is sharp as well, rounded, floral, fruity (citrus fruit), but also a bit malty, then evolves in an ensemble in which these notes are melted together and a bit overwhelmed by a persistent rubbery note (burnt tyres) that is less pleasant, a note mixed with a peat smoke note, and green elements again (forest moss & mushrooms), some oak as well, bringing some bitterness. These late notes are now getting dominant, and tend to limit the overall good balance of the blend. It surely looses some points there (where are the fruitiness & the flower notes gone?). Water doesn’t kill it (if it is only a few drops), but doesn’t help a lot too. Conclusion: A strange whisky, decent but not a masterpiece, a bit yoo young and probably not benefiting of the best casks around at the distillery, but also a bit “downed” by some smoky AND rubbery notes that kills it a bit. I’m much more convinced by the single grain whisky produced by the distillery (the BAIN’S). I’m a bit surprised that this blend do not seem to reflect the wonders from this grain whisky, so I suppose it’s another grain whisky recipe applied here...too bad. I also prefer the few THREE SHIPS single malts I had to occasion to taste. Confirmed rating: 80/100

 

 

 

 

 

 

-THREE SHIPS officiel 10 ans, « Vintage Edition, 2015 », James Sedgwick Distillery, Edition 2018, Bourbon casks, 46,2 % (Wellington, région : Le Cap, Afrique du Sud/SINGLE MALT Whisky):

Couleur : Vieil or. Nez : Fin & complexe : Boisé (dont une sensation de bois neuf), floral, fruité, mais d’abord marqué par une note d’orge maltée, de vêtement en lin (atelier de confection), puis ensuite par des notes de pâte d’amandes, de loukoums & diverses autres pâtisseries orientales. Original. Bouche : Sucrée, boisée (fortement), reprenant les notes d’orge maltée, de vêtement en lin (atelier de confection), puis confirmant son caractère pâtissier & oriental (dattes fourrées à la pâte d’amandes, loukoums, voire diverses autres pâtisseries orientales), et, surprise, une note sucrée de sirop de sucre (parfumé au miel) pour pâtisseries orientales (« Chamalli » arménien, par exemple). Un léger côté fumé apparaît alors, tandis que des épices douces apparaissent (gingembre, poivre blanc), et une certaine tendance à la sécheresse, qui rend le profil plus austère sur la fin. Légère note de fumée en arrière-plan. Tenue à la dilution : L’ajout d’un peu d’eau rend ce whisky un peu plus souple, mais encore un peu sec & boisé. Conclusion : Un whisky intéressant, original, plus convaincant que le blended whisky. Indication de Prix : n.c., pas disponible en France. Note confirmée : 86/100

ENGLISH SUMMARY:  Golden color. A sharp & complex nose, with quickly an impression of quite some new oak. Floral, fruity, it has a front note of malted barley, linen clothes (as in a tailoring studio), then almost paste is coming through, diverse oriental pastry including Turkish delights. Original nose. On the palate, it is a bit sugary, strongly woody, with the same malted barley & linen note, then confirming its rather Oriental pastry profile (dates stuffed with almond paste, Turkish delights, and possibly others). Surprise, now some sugary & honeyed syrup notes appear, but also a light smoky note, and sweet spices (ginger, white pepper) as well. It also becomes a bit dry, with some smoke on the background. The dryness tend to make it less easier to sip, somewhat austère. Adding water won't help, with more dry oak notes coming through. Conclusion:An interesting & original whisky, more convincing than the blended whisky. Confirmed rating: 86/100

 

 

 

 

three_ships_10_yo_2015_43_bout

 

 

 

-THREE SHIPS officiel 15 ans, « Pinotage Cask Finish » 2017, James Sedgwick Distillery, Edition 2018 (limitée), South African Wine casks, 46,2 % (Wellington, région : Le Cap, Afrique du Sud/BLENDED Whisky):

A Noter: Il s’agit d’un assemblage de fûts de chêne américain ayant auparavant contenu puis, lors d’une seconde maturation, en fûts de vin Sud Africain nommé “Pinotage” (nom donné à un vin obtenu après des recherches de croisement de cépage par Abraham Perold, chercheur à l’université de Stellenbosch, en Afrique du Sud, en 1925. Perold inventa alors un assemblage qui réunit les cépages Pinot Noir & Cinsault, et rajoute le suffixe “tage”’ en hommage au fameux domaine français Tain L’Hermitage). L’assemblage a ici donné environ 4000 bouteilles, mais seules 3700 bouteilles seront commercialisées, les autres destinées au marketing.

Couleur : Vieil or, à reflets orangés. Nez : Absolument splendide ! Riche fruité aux accents pâtissiers, avec des notes d’abricots & de pêches jaunes au sirop, mais aussi de loukoums, de prunes, puis des notes végétales (thé noir, thé Earl Grey, légère touche mentholée), des notes de sherry à l’ancienne (cerises au marasquin), très peu de boisé ou alors tellement bien équilibré qu’on ne le sent pas ou peu. Note de fleurs capiteuses, discrètes, en filigrane. Avec l’aération, un boisé plus important et plus complexe se révèle, avec des notes d’eucalyptus et de cèdre, mais sans excès. Séduisant ! Bouche : Gourmande & séduisante, elle reprend fidèlement les riches notes pâtissières, florales et fruitées du nez, et y ajoute des épices variées, dont de la muscade et du poivre 5 baies. Equilibre impressionnant, avec influence importante du vin mais pas d’excès de vinosité, pas mal de rondeur fruitée (fruits rouges variés maintenant-grenade, framboise, fraise, mûres) et faiblement tannique. Boisé un peu plus ferme, mais il n’est pas dominant. Un peu plus d’acidité et de tannins apparaissent à la deuxième dégustation (avec l’aération), ainsi qu’un peu plus d’épices (muscade, cannelle, voire encore du poivre 5 baies), mais l’ensemble impressionne toujours autant par son équilibre. Tenue à la dilution : L’ajout d’un peu d’eau renforce son caractère vineux, son boisé, mais apporte aussi un peu de tannicité, de structure, à l’ensemble. Dans le même temps, il lui fait aussi perdre un peu de son charme, aussi, personnellement, je le préfère non dilué. Conclusion : Un remarquable blended whisky « de luxe », avec une maturation en fûts de vin local qui s’avère une belle réussite, tant les affinages ou maturations en fûts de vin rouge sont souvent une catastrophe, avec une dominante du vin et souvent aussi d’une acidité aigre peu agréable et qui massacre le distillat. Là ce n’est pas le cas et mené d’une main de maître, celle d’Andy Watts, le maître-distillateur (et certainement aussi le maître-assembleur) à qui je rends hommage ici. Gourmandise fruitée et équilibre sont les caractéristiques principales de ce whisky.Le secret de cet équilibre réside peut être aussi dans la nature du vin Sud-Africain utilisé, puisqu’un caviste me conviait récemment que le Cinsault était utile dans cet assemblage pour apporter de la rondeur fruitée sans apport de tannins et que cela compensait probablement aussi ceux souvent bien présents dans le Pinot noir. Indication de Prix : Autour de 100 €, mais pas disponible en France. Note confirmée : 93/100

ENGLISH SUMMARY: Note: This one has been matured in South african red wine casks, a wine called “Pinotage”, conceived in 1925 by Abraham Perold, a Stellenbosch University (South Africa) researcher, who mixed 2 grape varieties, Pinot Noir & Cinsault. The name “Pinotage” is also a tribute to a famous French wine “Hermitage” (& especially the “Tain l’Hermitage”) that Perold admired so much. This is a limited edition of around 4000 bottles, 3500 were available for regular sale, and the rest kept for marketing purposes.

Tasting Note: Golden color, with orange hues. On the nose, it’s absolutely splendid ! Richly fruity, with some pastry tendancies, with notes of tinned apricot & yellow peaches with syrup, but also with turkish delights, plums, then greener notes (black tea, Earl Grey tea, with a light mentholated touch), ancient/old fashioned sherry (with marasquino cherries), very few oak & some discrete heady flowers notes, all very well balanced. With some air, a bit more wood is coming through (eucalyptus & cedar mainly), but staying moderate. Seductive ! On the palate, it is faithful to the nose’s notes, with same rich pastry notes, heady flowers notes, fruity notes, and maybe it adds to it varies spices, including nutmeg & 5 berries pepper. The balance is impressive, with a big wine influence but almost no what I call “vinosity” (acidic/sour/very oxydative notes). Quite some fruitiness now, with rounded notes of varied red fruit including pomegranates, raspberries, strawberries & mulberries. What is great is that it’s only very slightly tannic & ok the oak is strong, firm, but not dominating. With some air, at second tasting, it got a bit more oaky & acidic, (but still very moderate), and some spices are coming through a bit more on the front (nutmeg, cinnamon, 5 berries pepper), but the ensemble’s balance is still impressive. With some water, it reinforces its slight winey side that turns from a very moderate one to more classic one, but brings also more tannins & structure to the ensemble. In doing so, it makes it lose part of its charm in my opinion, that’s why I prefer to drink it neat. Conclusion: A remarkable “de luxe” blended whisky, with a local wine maturation that is frankly a great success, unlike many wine finishes or full maturations that usually are a disaster, with a full wine domination and a very sour/acidic mouthfeel that slaughters the distillate. Here’s it is not the case, and is masterfully crafted by Andy Watts, the master-distiller (& master-blender I believe), to whom I would like to pay homage here. Fruity “Gourmetness” (I know this word doesn’t exist, but you’ll certainly get the picture) & balance are the key words here. The secret of its balance may also reside in the nature of this South African wine, as a wine specialist recently told me that the Cinsault grape variety was often used in wine assemblages to bring more roundness & fruitiness, with no tannic addition & also that it may compensate those tannins often consequent in Pinot noir grape variety. Confirmed rating: 93/100

 

 

three_ships_15_yo_pinotage_cask_reduced

 

 

 

-THREE SHIPS de 6 ans (Selected in August 2017, released in June 2018), bottled by PRIVATE BARREL Co from James Sedgwick Distillery, SINGLE CASK (677 bottles), matured 3 years in American Oak & 3 years in a seasoned Fino SHERRY Butt, Cask Strength, 54,6% (Wellington, région : Le Cap, Afrique du Sud/SINGLE MALT Whisky):

A Noter: Il s’agit d’une mise en bouteille de négoce d’un single-cask brut de fût provenant de la distillerie James Sedgwick par le négociant PRIVATE BARREL & co.

Couleur : Vieil or, à reflets orangés, voire ambrés.Nez : Intense et complexe : Notes très fondues entre boisé, fruité (fruits mûrs variés), floral (la rose, surtout) et épices (poivre 5 baies). Profil comme un peu « verrouillé », fermé, mais aussi parce qu’il est très concentré, dense. A la deuxième dégustation, s’avère un peu fermé encore, mais commence à exprimer d’impressionnantes notes florales (rose) et boisées, mais aussi une certaine acidité et oxydation, évoquant un Fino Sherry un rien salé. Bouche : Intense, avec un boisé assez présent mais très bien fait (et en plus du bois de rose, mais aussi de l’eucalyptus et du cèdre), également un fruité concentré (toujours ces fruits mûrs variés difficiles à détailler), des fleurs capiteuses (dont la rose, très en avant, mais aussi un peu de violette), ainsi que des notes végétales (thé noir). Un autre bon point, elle est également peu oxydative (malgré l’affinage en Fino sherry). A la deuxième dégustation, la note de bois de rose, mais aussi de rose se font de plus en plus présents, dominateurs, mais c’est tellement beau que l’on pardonne ce côté un peu unidimensionnel au final. Tenue à la dilution : L’ajout d’un peu d’eau apporte plus de souplesse, de charme et d’équilibre entre floral (la rose) et fruité (la rhubarbe, surtout, voire de la goyave), donc je recommande une légère dilution. Conclusion : Un single malt étonnant, de grande qualité, avec ces exubérantes notes de rose (pour un whisky aussi jeune) qui le rendent un peu hors du commun. Beau travail de sélection. Indication de Prix : Non communiqué, et pas disponible en France. Note confirmée : 92/100

ENGLISH SUMMARY: Note: This one is an independent single cask bottling from bottler PRIVATE BARREL co. It has been first matured in American Oak & then finished in a seasoned Fino Sherry butt.

Tasting Note: Golden color, with orangey hues, almost amber too. On the nose, It needed some air to speak, as it was so concentrated, intense & complex. Melted oaky, fruity (varied ripe fruit), floral (rose, mainly) & spicy notes (mainly 5 berries pepper). At second tasting, it beguns to be more talkative, with impressive floral & woody notes, a certain level of acidity & a bit of saltiness testify that, yes, it did use some Fino Sherry wood! On the palate, it is intense as well, but with a good balance. The complex oaky notes are here on the front, but in a gentle & well made manner, with elegant rose wood, eucalyptus & cedar. The fruity part is concentrated as well, with melted ripe fruit I struggled to identify, but there are also important heady floral notes (with mainly exuberant rose, but also a bit of violet), and some black tea is coming through as well. Another good point, the palate is not too oxydative, despite the Fino sherry finish. At the second tasting, the rose flower note gets more and more on the front, along with the rose wood note, and, though making it a bit too one-dimensional, this domination is well received because it’s really beautiful. Adding a bit of water to it bring more supleness, more charm, more balance as well between floral notes (rose, mainly) and fruity notes (now some nice rhubarb notes are also coming through, and maybe some guava). So yes, I recommend to add some water to it. Conclusion: An amazing single malt, with an unusual profile for such a young whisky, with these exuberant rose notes that make it a bit out of this world. A superb cask selection here. Confirmed rating: 92/100

 

 

 

 private-barrel-co-jsd-6-yo

 

 

 


 

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop