OLD PULTENEY Officiel 15 ans 1991-2006, 54,9 %

 

Régulièrement, enfin, autant que possible, Greg's Whisky Guide mettra en lumière soit une bouteille particulière, soit une gamme de whiskies, qu'elle soit dans l'actualité ou non, ancienne ou récente, en prêtant attention tout de même à parler davantage de whiskies encore disponibles aujourd'hui, lorsque ce sera possible...

 

COUP DE COEUR :

 

 (Favorite)

 

old_pulteney_15_ans_ob_1991_cs_54.9_gp

Toutes les photos de cet article : © Grégoire Sarafian

 

 

OLD PULTENEY Officiel 15 ans millésimé 1991 (Bottled 2006), Edition limitée 2007,

Cask Strength, 54,9 %:

 

Un mot d'abord sur la distillerie:

Cette célèbre distillerie fût fondée en 1826 par James HENDERSON, dans la ville portuaire de Wick, dans les Highlands du Nord, et doit son nom à Sir William Johnstone PULTENEY, ce qui est rare pour une distillerie. C’est, si l’on excepte les distilleries des îles Orcades (Orkney Islands) et Shetlands, la distillerie la plus septentrionale d’Ecosse. En tout cas elle l’était jusqu’en 2013, date ou la distillerie WOLFBURN fut créée (ou plutôt recréée à 350 m de celle fondée en 1821) dans la ville de Thurso, à environ 30 km au Nord-Ouest de Wick.

La distillerie à vu son destin lié celui des pêcheurs de harengs, le personnel de la distillerie étant à l’origine principalement constitué de pêcheurs (près de 7000 personnes travaillaient dans un millier de bateaux à chaque saison de pêche au XIX ème siècle: Wick était le principal port d’Europe pour la pêche aux harengs), comme à la distillerie CLYNELISH par exemple. A noter, la ville de Wick fut une des 57 villes d’Ecosse sous prohibition, depuis 1922 jusqu’à la deuxième guerre mondiale, poussant la distillerie à fermer en 1930 (les ventes locales étant devenus insuffisantes).

La distillerie ne put rouvrir qu’en 1947 et la production reprendre qu’en 1951, sous la houlette de Robert CUMMING. La distillerie, construite par le célèbre ingénieur Thomas Telford en 1826, est équipée d’une cuve de brassage de type semi-lauter (un procédé particulier de séparation du wort et des résidus de grain en 3 étapes, pour faire court) en acier inoxydable, de six cuves de fermentation (dont 5 en acier corten), de condenseurs en cuivre en spirale (worm tubs) et de deux alambics. La particularité principale de la distillerie est l’absence de col de cygne de son alambic de wash, dont la forme est tronquée par rapport à celle des alambics habituels, c'est-à-dire qu’un autre tuyau repart perpendiculairement au premier (la légende raconte qu’ayant commencé à installer l’alambic, le directeur s’aperçut alors qu’il était trop grand pour la salle des alambics et décida alors de couper son sommet et faire une dérivation horizontale). La distillerie a été entièrement rénovée en 1959.

Elle a connu de nombreux propriétaires, dont Hiram Walker & sons, en 1958, Allied Breweries (futur Allied Domecq) en 1961, puis c’est au tour en 1995 du groupe écossais INVERHOUSE Distillers (qui possède également les distilleries écossaises KNOCKDHU, BALBLAIR, BALMENACH, SPEYBURN), qui est lui-même depuis 2006 la propriété du groupe international Thaï Beverages plc. La distillerie a été surnommée la Manzanilla du Nord, allusion à l’usage de Sherry Fino et au style salé, un peu acide du distillat d’OLD PULTENEY. Lui aussi tributaire de l’influence du climat océanien, ce Sherry est produit uniquement à Sanlucar de Barrameda, au Nord-ouest de la province de Cadix, en Andalousie, en Espagne (...).

Pour en savoir plus, voir la fiche de distillerie, notamment sur la gamme régulière, les éditions limitées, les versions de négoce, etc...

Old Pulteney, son histoire, ses versions...

 

 

 old_pulteney_15_ans_ob_1991_cs_54.9

 

 

Quelques indications techniques sur cette version:

 

Catégorie: SINGLE-MALT

 

Pays & Province: Royaume Uni, Ecosse

Région : Highlands du Nord

Version : Officielle

Gamme : Edition limitée pour la France (importé par & pour la maison Dugas)

Age: 15 ans

Date de distillation : 1991

Date de mise en bouteille : 2006 (sortie en France en 2007)

Millésime (Vintage) : Non

Maturation (en fûts de): Ex-Bourbon & Ex-Oloroso Sherry casks (à confirmer)

Affinage : Non

Remplissage : Non précisé

Nombre de Fûts : Non précisé (quantité limitée)

Numéro(s) de Fût(s) : (assemblage)

Nombre de bouteilles :   2500 environ

A.B.V. (% d’alcool) : 54,9 %

Filtration (type de) : Non précisé, donc sans doute filtré à froid

Coloration (caramel ajouté) : Non précisé, à priori oui

Contenant (remarque) : Etui carton

Contenant (volume) : 70 cl

Indication de prix: 68/70 € à sa sortie, davantage depuis si vous arrivez à en trouver…

A Noter : D’après Nial McKINLAY, le maître-distillateur de l’époque, cette version contiendrait une proportion généreuse de fûts plus âgés, dont du 17 & du 21 ans d’âge. A signaler également, il s’agit d’une édition limitée à 2500 bouteilles, lancée en 2007, réservée au marché français, puis allemand. Il existe d’autres versions officielles en édition limitée et brut de fût du 15 ans d’âge, titrant davantage, dont une à 58,8 % environ.

 

MA NOTE DE DEGUSTATION : Note confirmée = 94,5/100

Dégusté la première fois aux Caves Bossetti le 21/09/07, puis plusieurs fois suite à l’acquisition d’une bouteille. Notes révisées en 2015.

 

Couleur: Jaune très clair, à reflets dorés.

Nez: Chaud, épicé, mais pas agressif, malgré le degré. Les épices sont présentes, certes (poivre, gingembre), mais aussi de très agréables notes fruitées (agrumes, dont orange, pêche, coing, fruits confits divers, et des esters-notes de solvant en partie liées à la distillation-tels l’ananas, la banane, et autres fruits exotiques), du chocolat au lait, des herbes, et probablement un peu de miel de bruyère. Captivant !

Bouche: Superbe. Pas de violence ici, mais des notes épicées tolérables (qui reprennent les notes du nez), et apportent du punch à un palais plutôt fruité. Une certaine affabilité de très bon augure ! Le milieu de bouche dénote un équilibre certain et une indéniable qualité (presque grasse) des notes fruitées (beaux esters) qui sont un véritable enchantement: L’exotisme (ananas, banane, papaye ?), en plus des agrumes et une relative exubérance huileuse donne une belle texture à la bouche, magnifiée encore par l’ajout d’eau. Egalement des notes d’herbes sèches, de miel, de vanille et de foin coupé, rappelant en cela des versions plus jeunes, mais aussi l’ancien SPEYBURN 10 ans, par exemple, en plus généreux, ou les jeunes GLEN MORAY, en plus complexe et profond. La finale (sans eau) est certes un peu plus sèche, et revient sur les épices, mais le fruité revient en force et se maintient de belle façon (banane verte, bonbons acidulés), et ce avec finesse et élégance. La profondeur de la bouche, sa longueur et son onctuosité proviennent, à mon sens, du fait qu’on n’a pas lésiné à ajouter des fûts plus âgés dans ce lot, comme cela m’a été confirmé par le directeur de la distillerie.

Tenue à la dilution: Elle est impeccable et heureuse, ouvre les saveurs fruitées et adoucit l’ensemble. Des notes de coing, de bergamote, de lavande et de foin figurent parmi les nouveaux arrivants, davantage révélés par l’eau.

Conclusion: J’aurais l’occasion de vous reparler de versions plus courantes et récentes de cette jolie distillerie très au Nord de l’Ecosse, mais je n’ai pas pu résister à commencer par celle-ci que j’affectionne particulièrement : Une édition millésimée 1991 limitée réservée à certains marchés qui avait le mérite de combiner de très bons fûts de la distillerie dans un registre assez large et un titrage suffisamment important (sans parler du prix abordable) pour être expressif et gourmand. Remarquablement équilibrée, elle plutôt raffinée et ne manque pas de charme : Assez complexe, marquée par les esters, mais pas seulement, elle est florale, herbacée, végétale, épicée, très fruitée, avec des aspects pâtissiers et une belle personnalité. Succulentissime…avais-je écrit à l’époque…je le maintiens en 2015. Vivement recommandé si vous parvenez à le trouver.

____________________________________________________________________________________________________________________________________

ENGLISH SUMMARY : 94,5/100 (Confirmed rating)

I will have the opportunity to speak to you again about more current & recent expressions from this attractive distillery located in the North of Scotland, but I wasn’t able not to begin my OLD PULTENEY reviews with one that I particularly cherish: It’s a 1991 vintage, a 15 y.o limited edition & at Cask Strength bespoke mainly for French market almost a decade ago. The overall brilliant master distiller’s idea was to combine some of the best casks of the distillery with a high ABV in order to create (and I’m not even talking of its terrificly good value) a rather wide register of flavors, in an expressive & gourmet way.

Outstandingly balanced, no doubt it is highly sophisticated & doesn’t lack charm at all: Rather complex, with a big but not overwhelming estery influence, it is, beyond that, floral, herbaceous, very fruity, delicately spiced, with a true pastry temper & a beautiful personality. I wrote almost a decade ago that it was really delicious & I maintain this in 2015. Highly recommended, so if you come across a bottle of this…you know what to do !

 

 

 

 

Coup de Coeur

Régulièrement, Greg's Whisky Guide mettra en lumière soit une bouteille particulière, soit une gamme de whiskies, qu'elle soit dans l'actualité ou non, ancienne ou récente, en prêtant attention tout de même à parler davantage de whiskies encore disponibles aujourd'hui, autant que possible...

 

Premier Coup de Coeur :

 

Ambassadeur d Amrut avec bouteille Greedy Angels    Amrut  Greedy angels detail

Ashok Chokalingam, ambassadeur d'AMRUT, présentait en Juin dernier lors d'une soirée

de la Maison du Whisky pour la première fois en France cette bouteille...(Photos: © Hugh)

 

 

-AMRUT "GREEDY ANGELS" n.a.s. (Distillé le 03/10/04, mis en bouteille le 15/11/12, il est âgé d'environ 8,5 ans), "Chairman's Reserve"*, maturation en fûts de divers types (ex-Bourbon Barrels, et -sous réserve-des fûts neufs avec brûlage important). Il s'agit par ailleurs d'un assemblage de 2 fûts seulemen, les N°2800 & 2864), non filtré à froid, 70 cl, 50 % :

 

A Noter : AMRUT est une des rares distilleries indiennes de whisky à respecter les règles de production traditionnelles, "à l'écossaise", là ou la plupart dans ce pays utilisent d'autres ingrédients comme la mélasse ou pire (voir la rubrique "prévention"). La distillerie date de 1948, elle appartient au groupe Jagdale, et se situe à Bangalore (au Sud du pays). L'orge provient du Nord du pays, tandis que pour les versions tourbées, elle fait venir de la tourbe d'Ecosse (en provenance d'Inverness, elle est utilisée pour tourber le malt à 24 p.p.m.-l'unité de mesure de la tourbe; concrètement, la concentration en tourbe se situe entre celle des whiskies des distilleries Bowmore et Laphroaig). Elle dispose de 4 alambics d'une capacité de 5000 litres chacun et n'exporte qu'environ 15000 bouteilles par an vers l'Europe. La part des anges dans les chais de cette région de l'Inde est de 12 % en moyenne (au lieu de près de 2 % en Ecosse) et peut même aller jusqu'à 16 % (dans les étages les plus hauts d'un des chais modernes utilisés par la distillerie). Cela est dû au fort taux d'hygrométrie ainsi qu'aux fortes variations de température suivant les saisons.

Remarque : * Cette sélection de fût a été spécialement effectuée pour célébrer le 60 ème anniversaire du président d'Amrut, Mr Neel Jagdale. Il s'agit semble t'il du plus vieux single-malt indien jamais embouteillé, élevé dans deux fûts ayant donné, après une part des anges exorbitante de près de 12 % (part des anges dont le nom anglais de cette bouteille s'inspire-l'on pourrait traduire "Greedy Angels" par "anges avides", "anges gourmands" ou "anges goinfres", ou pire encore-songez y plutôt, 274 litres partis dans la nature, c'est énorme !) seulement 86 litres, soit 144 bouteilles, dont seulement 6 disponibles en France...

 

 

Notes de dégustation succintes (d'autres plus complètes à venir):

 

Couleur: Vieil or.

Nez: Superbe, très fin, avec des notes florales, fruitées, miellées aussi, avec un boisé non dominant et complexe (bois précieux, soupçon de bois neuf, bois brûlé), légèrement fumé, et d'un bel équilibre.

Bouche: Elle reprend les notes du nez, avec le même équilibre, la même finesse, et une certaine longueur en bouche. La complexité et le caractère évident, facile à boire mais néanmoins subtil de ce single-malt en font un bien joli whisky, tant d'apéritif (sans glace!) que de digestif. Un profil qui demeure relativement léger, presque aérien parfois.

Tenue à la dilution : Non tentée cette fois.

Conclusion (dans l'attente d'autres dégustations): Une jolie version, fruitée, florale, avec beaucoup de profondeur, et un boisé modéré malgré tout. Magnifique. Comme un accomplissement pour cette distillerie, comme si l'on se trouvait en Ecosse, dans les chais d'une grande distillerie en train de déguster un single-malt de 30 ou 40 ans d'âge. Et encore la confirmation, s'il le fallait, du remarquable travail de cette distillerie depuis quelques années, et ce sur de nombreuses versions. Je ne vous cache pas qu'AMRUT est fortement pressentie pour remporter le titre de "Distillerie de l'année 2013" dans mon palmarès à venir (à suivre fin 2013).

Prix : 175* €, MdW (probablement épuisé à l'heure ou j'écris ces lignes).

 

Note chiffrée (sous réserve) estimée à 92-93/100, voire davantage

Derniers Articles

Free visitor tracking, live stats, counter, conversions for Joomla, Wordpress, Drupal, Magento and Prestashop